MARTHE ET MARIE

La lumère de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lumère de la vie

Message par etienne lorant le Mer 10 Nov 2010 - 10:31

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,11-19.
Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s'arrêtèrent à distance
et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »
En les voyant, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.
L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c'était un Samaritain.
Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ?
On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger ! »
Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé. »

Jésus dit encore : "Je suis la Lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." Le lépreux qui est revenu est celui qui, non seulement a été guéri de sa lèpre, mais dont les yeux de l'âme se sont ouverts. Un peu simplet, comme commentaire ? Pourtant, combien de malades ont été sauvés, mais n'ont jamais pris conscience qu'aucune opération n'est gagnée d'avance ? Et combien d'entre eux, à qui l'on avait dit de suivre un régime et de vivre de manière différente, n'en ont tenu aucun compte ? Dans le monde sans Dieu qui nous tient par le bout du nez pour nous conduire vers notre perte, il s'agit de rejeter le monde et son conformisme et d'ouvrir son âme à Dieu. Le Seigneur est prompt à nous pardonner à tous, mais nous sommes de très grands ingrats, nous qui considérons que, dans la vie, tout nous est dû, alors que la vérité, c'est que tout nous est donné.

J'ai un peu mal à la tête aujourd'hui. C'est que j'ai passé l'après-midi à bavarder avec Fabien dans un café: il est atteint d'un cancer incurable et il vient de sortir de l'hôpital après une embolie pulmonaire. La semaine dernière, il m'avait fièrement montré son nouveau passeport, car il avait envie de repartir au chaud dans l'hémisphère sud, "n'importe où". "Finalement, je ne partirai pas !", m'a-t-il dit en riant. Je ne sais comment exprimer mon étonnement et mon admiration devant ce courage qu'il a... Nous n'avons pas parlé de Dieu, je n'ai pas osé lui poser la question. J'étais là pour lui manifester de la miséricorde en plus de mon amitié, et quand je suis reparti, c'était lui qui m'avait rendu confiance en l'être humain.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum