MARTHE ET MARIE

Purification du temple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Purification du temple

Message par etienne lorant le Mar 9 Nov 2010 - 9:14

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,13-22.
Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem.
Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
Ses disciples se rappelèrent cette parole de l'Écriture : L'amour de ta maison fera mon tourment.
Les Juifs l'interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais le Temple dont il parlait, c'était son corps.
Aussi, quand il ressuscita d'entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu'il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l'Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

« Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Cette merveilleuse et éclatante déclaration de Jésus, à la veille de sa Passion, me donne du courage en un temps où je me retrouve toujours plus isolé, sujet à n'importe quel événement (maladie, accident, revers de fortune) sans personne autour de moi capable de me soutenir ou de m'encourager. Jésus avait pris la route de Jérusalem "avec courage", et le voici sur le point d'accomplir sa plus grande œuvre: désormais, il parle donc en maître et en Roi. Son corps sera détruit, et Il le relèvera en trois jours.

Cette même déclaration m'en rappelle d'autres, notamment celles à Nicodème et à la Samaritaine:

- A Nicodème: "En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.» Nicodème lui dit: «Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?» Jésus répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: 'Il faut que vous naissiez de nouveau.' Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va. C'est aussi le cas de toute personne qui est née de l'Esprit.» (...) »Et tout comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut aussi que le Fils de l'homme soit élevé afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle."

- A la Samaritaine: (" Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez qu'à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer.'') Jésus lui dit : ''Crois-moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons ce que nous connaissons, car le salut provient des Juifs. Mais l'heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit et c'est pourquoi ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité.''

Je note encore qu'au même moment où Il parle ouvertement, Jésus ménage ses disciples. Il sait combien son agonie et sa mort sur la Croix vont éprouver leur foi. Ce qui est vraiment remarquable dans le discours de Jésus, c'est qu'il s'adresse en même temps aux uns et aux autres. Ce sont les mêmes mots, mais ils déroutent les uns, tandis qu'ils deviennent un trésor pour ceux qui les gardent.

Dans l'époque que nous vivons, du moins en Occident, ce sont les mêmes paroles qui me confortent. Avec l'inspiration du Mauvais, nombreuses les sociétés qui cherchent à réduire l'Église, à l'annihiler, à lui retirer tout pouvoir. On surveille aussi bien le Pape que les Archevêques et les Évêques : on se saisit de leurs paroles pour les attaquer et les tourner en dérision. On déifie le conformisme de la pensée. Bref, on cherche à détruire l'Église, à recrucifier le Christ. Mais ces serviteurs du démon ne comprennent pas que l'Église n'est pas un monument fait de mains d'hommes, mais d'hommes nés de nouveau, sur lesquels ils n'ont aucune prise réelle: car ils sont comme le vent, dont on ne sait ni d'où il vient ni où il va. Que leurs ruades ne nous effraient pas !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum