MARTHE ET MARIE

La venue toujours imminente du Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La venue toujours imminente du Christ

Message par etienne lorant le Mer 20 Oct 2010 - 8:50

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,39-48.
Jésus disait à ses disciples : " Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l'heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »

J'ai parcouru hier soir le témoignage d'une russe soviétique qui s'est convertie plusieurs années avant la présidence de Gorbatchev à Moscou. A cette époque, les leçons d'athéisme constituaient la règle dès le plus jeune âge, et l'embrigadement des filles et des garçons russes valait bien celui des jeunesses hitlériennes. L'athéisme et la doctrine de "l'homme pour le peuple" ne laissait pratiquement aucune chance aux enfants d'un jour rencontrer Dieu. La jeune Tania entre donc au Konsomolsk et, du fait de son intelligence, elle monte rapidement en grade. Cependant, sa vie personnelle est un désastre sur tous les plans. Elle touche à tous les plaisirs licites, mais ne parvient à s'attacher à rien ni personne. Comme beaucoup de ses amies, elle avorte plusieurs fois - l'avortement est tout à fait légal. Quelques livres d'existentialisme en provenance d'Allemagne la confortent dans la pensée et l'attrait du néant, un néant dans lequel tous et toutes voudraient se noyer et disparaître en toute hâte.

La pratique du yoga n'étant pas contraire à l'idéologie, elle s'y applique. Détruire le moi afin d'accéder au divin néant ! Jusqu'au jour où elle assiste au suicide d'un jeune adepte au cours d'une séance, sans que son maître de yoga, son 'yogacharia', ai interrompu un seul instant sa méditation. Même si les suicides sont nombreux, cette fois la jeune femme est bouleversée, moins par la mort à laquelle elle vient d'assister que du fait de l'insensibilité totale des témoins. Elle quitte le groupe, commence une dérive vers d'autres tecniques de méditation transcendantale (se distinguant des autres techniques de méditation ou de relaxation par une absence totale de concentration et de contemplation). Le nouveau maître lui donne le pour mantra, une formule condensée formée d'une série de sons répétée de nombreuses fois... le Notre Père. Elle ne connaissait pas le Notre Père, ni elle, ni sa famille, ni ses relations, mais au bout de la sixième récitation, elle est convertie. A partir de là, elle va changer de vie du tout au tout, sera repérée par le KGB qui maintient sous surveillance d'anciens moines orthodoxes réduits à l'état laïque; jadis professeur d'université, elle sera réduite à l'emploi du liftier et obligée de porter sur elle le motif de sa dégradation. C'est une organisation catholique européenne qui lui permettra d'émigrer en payant le prix demandé. Mais une fois installée à Paris, elle est affreusement déçue, car elle avait cru naïvement qu'hors de l'URSS, tout le monde était catholique pratiquant - d'où son engagement dans le témoignage.

Considérant que rien n'arrive jamais au hasard dans ma propre vie, j'ai trouvé ce matin, en découvrant l'Evangile du jour, que ce récit en serait une bonne illustration. Soudaineté de l'événement de la venue du Christ, mais pas forcément pour notre châtiment, aussi pour notre délivrance. Quand le Christ viendra-t-il dans sa gloire sur les nuées du ciel ? Ce peut être aujourd'hui ou beaucoup plus tard, mais pour cette athée ce fut après le sixième Notre Père qu'elle ait prononcé durant toute sa vie !

Pour le reste, je suis entièrement ce que nous le Bienheureux John Newman: "Comment se fait-il que le christianisme sans cesse défaille, et que pourtant il dure ? Dieu seul le sait, lui qui le veut ainsi, c'est un fait ; et il n'y a pas de paradoxe à affirmer que ce temps de l'Eglise a duré presque deux mille ans, qu'il peut durer encore longtemps, et que cependant il marche vers sa fin, qu'il peut même finir n'importe quel jour. Et le Seigneur veut que nous restions tournés de tout notre être vers l'imminence de son retour ; il s'agit de vivre comme si ce qui peut arriver n'importe quand doit arriver de nos jours." Nous n'avons prise que l'instant qui passe, et c'est cet instant qui doit nous trouver prêts, en habits de service.

avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Récit de conversion

Message par etienne lorant le Mer 20 Oct 2010 - 11:28

La conversion de Tatiana Goritcheva - Extrait de "Parler de Dieu est dangereux", Ed DDB 1985

"Au lieu d'être fière, comme tout yogi, de mon peu de ressemblance avec les autres hommes, de mon "élévation" rigoureuse et claire, je ressentais de plus en plus mon néant et l'inaccessibilité de Dieu. Maintenant, je comprends que, déjà à l'époque, le Seigneur me conduisait en m'ouvrant l'unique et le plus sûr chemin vers lui - celui du repentir. Mon âme était choquée quelquefois par l'indifférence des yogis à l'égard du prochain. L'autre semblait ne pas exister pour eux - il y avait seulement le "moi" - et si on ne l'offensait pas, c'était pour ne pas dépenser la précieuse énergie, car toute action négative était jusgée d'un point de vue non pas moral, mais "énergétique".
Un accident en particulier me dégoûta du yoga.
Mon ami V. travaillait dans une station de sauvetage. Un jour, pendant qu'il méditait au bord du lac, il vit un homme ivre sur le point de se noyer. Ne voulant pas interrompre sa méditation, V. le laissa mourir. Cet épisode mit fin à notre amitié: je ressentais de la terreur et de l'ennui.
Et voici qu'un jour, je marchais dans un champs en récitant le "Notre Père". Les prières chrétiennes convenaient aussi pour la méditation, car nous considérions le christianisme comme une variante inférieure du yoga. Après avoir récité le Notre Père environ six fois, sans aucune foi en l'existence du Père Céleste, je reçus soudain la réponse. Le plus inattendu, le plus inimaginable eut lieu. Il devint clair pour moi qu'Il existait. Non pas le dieu anonyme et abstrait des yogis, mais le Père Céleste, aimant. Il m'aimait, il aimait tout ce qui m'entourait. C'était aussi clair qu'au premier jour de la création. Le misrable paysage s'illumina d'une gaieté inhabituelle, chaque herbe, chaque feuille semblaient jubiler,. On aurait dit que tout lemonde sortaint à peine de ses maiss aimantes.
Et je naquis de nouveau. Depuis je Le remercie pour chaque journée de ma vie, offerte et créée.


avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La venue toujours imminente du Christ

Message par Belen le Dim 24 Oct 2010 - 21:31

Cela m'intéresserait de savoir où en sont les participants de ce forum sur la question du retour du Christ en gloire. Je trouve que c'est une question très taboue dans l'Eglise catholique, on n'en parle jamais.

Je pense comprendre pourquoi : toutes les sectes et les organisations ésotériques évoquent la fin du monde, ou un certain remaniement du monde. C'est devenu leur fonds de commerce.

Vendredi soir, je suis tombée sur France 4 sur un documentaire très bizarre sur 2012 : le journaliste avait interviewé de nombreux scientifiques qui énonçaient des faits plausibles, mais tout était détourné pour appuyer la thèse de l'apocalypse le 21 12 2012, sur un ton des plus sérieux.
J'étais très, très mal à l'aise, je me disais que si des parents avaient laissé leurs enfants seuls devant la télé ce soir-là, ils risquaient d'en être traumatisés pour un bon moment.
J'attendais une conclusion humoristique, disant que tout cela n'était qu'une plaisanterie, mais non, il y a simplement eu un générique écrit annonçant que les assertions des scientifiques étaient réelles mais détournées au profit de la thèse de l'apocalypse. C'est tout.

Vous devez vous demander où je veux en venir.
C'est qu'à mon avis, il y a tellement de discours délirants autour de ce 21 12 2012 et de la fin du monde, que l'Eglise se trouverait ridicule et sectaire si elle annonçait encore la Parousie comme un article de foi.
Et pourtant nous le disons à chaque messe : "Nous attendons Ta venue dans la Gloire".
"Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son règne n'aura pas de fin."

Pour moi, cet article de foi est important.
Je vis ma foi en me disant que demain, le Christ peut revenir, avec peut-être d'importants troubles annoncés dans l'Evangile. Mais je n'ai pas peur : je le conçois comme un rendez-vous heureux, le début de quelque chose d'infiniment heureux - c'est ce qu'il nous a promis !

Et je pense que toutes ces élucubrations sur la fin du monde présentée uniquement comme une terrible catastrophe sont oeuvres du malin. Il se plaît à passer dans ce registre avant l'Eglise pour la discréditer.

Qu'on me comprenne bien : je ne suis pas du tout adepte des théories sur le 21 12 2012.

"Veillez donc, car vous ne savez ni le jour, ni l'heure".

Dieu seul connaît le jour, demain, dans 10 ans, dans 100 ans, dans 1000 ans ?
La réponse ne nous appartient pas.
Mais ma foi va jusque là.
Et ma prière préférée, c'est :

"Viens, Seigneur Jésus".
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La venue toujours imminente du Christ

Message par Fée Violine le Lun 25 Oct 2010 - 8:33

Merci Belen de nous rappeler cette espérance que nous avons trop tendance à oublier.
C'est vrai que les prêtres n'en parlent jamais, comme ils ne parlent plus non plus du ciel, de l'enfer ni du purgatoire. Il est regrettable en effet de laisser l'eschatologie aux délires sectaires.
Chesterton disait que quand les gens ne croient plus en Dieu, ils se mettent à croire à n'importe quoi, et c'est bien ce qui se passe !


Dernière édition par Fée Violine le Lun 28 Fév 2011 - 13:29, édité 1 fois
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La venue toujours imminente du Christ

Message par etienne lorant le Lun 25 Oct 2010 - 8:55

J'ai un autre argument. Un jour, devant les images du Tsunami, cela a fait "tilt" : s'il doit se passer des événement "apocalyptiques", il faut que nous nous souvenions que nous faisons partie des événements qui se déroulent. A entendre toutes les prédictions de fin du monde, on a parfois l'impression que nous sommes à l'extérieur des phénomènes, un peu comme si nous aurions à contempler "la fin du monde" comme si nous regardions des microbes au travers d'un microscope... Mais non, que la terre explose ou que nous nous fassions renverser par une voiture, pour celui à qui cela arrive, de toute manière, il ne pourra pas en percevoir la portée "cosmique". Les premiers morts d'Hiroshima et de Nagasaki ont-ils perçu qu'ils vivaient un bombardement atomique ? Ils n'en ont certes pas eu le temps !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La venue toujours imminente du Christ

Message par Joss le Lun 28 Fév 2011 - 10:31

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La venue toujours imminente du Christ

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum