MARTHE ET MARIE

HITLER ET Cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HITLER ET Cie

Message par Joss le Jeu 14 Juin 2007 - 17:35

UN REPORTAGE TF1 RÉALISÉ À PARTIR DE FILMS TOURNÉS PAR EVA BRAUN, LA MAITRESSE D'HITLER.

J'ai raté ce programme mardi mais l'ai heureusement trouvé sur DAILYMOTION le reportage en 5 parties :

Eva braun dans l'intimité d'hitler
:



Eva Braun a été la maîtresse d'Hitler pendant treize ans. Cette amante insouciante a filmé le tristement célèbre dictateur de 1937 à 1944  ... Tout » dans sa pleine intimité. Ses images, TF1 les diffuse ce soir dans un documentaire intitulé Eva Braun, dans l'intimité d'Hitler. Pour la première fois, la fascination d'Eva Braun pour Hitler est ainsi présenté au grand public.


Dernière édition par Joss le Mer 11 Juin 2014 - 20:21, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PETIT-NEVEU D'ADOLF HITLER CONVERTI JUDAÏSME VIT EN ISRAËL

Message par Joss le Lun 17 Fév 2014 - 10:13

LE PETIT-NEVEU D'ADOLF HITLER S'EST CONVERTI AU JUDAÏSME ET VIT EN ISRAËL :SOURCE : TRIBUNE DE GENÈVE

7 AOUT 2008 JUIF.ORG

Le petit-neveu d'Adolf Hitler s'est converti au judaïsme et vit en Israël Un descendant de Hitler s'est converti au judaïsme et vit en Israël. L'histoire est à peine croyable. Elle ressemble même à une de ces légendes urbaines, ces rumeurs sans fondement, colportées dans nos rues. (TG.). Source : Tribune de Genève - jeudi 7 août 2008


Le rabbin Aaron Shear-Yashuv, fils d'un Waffen SS

La journaliste britannique, Tanaya Gold, avait déjà lu quelque chose à ce sujet dans un obscur fascicule de la communauté juive orthodoxe de New York, daté d'août 2006. Cet été, elle a voulu en avoir le c'ur net. Elle est partie à Jérusalem sur les pas de ce petit-neveu de Hitler, fils d'un nazi convaincu, officier de la Wehrmacht. Et elle a retrouvé ce descendant d'Alois junior, demi-frère du führer Adolf Hitler, l'initiateur de la solution finale, qui extermina cinq à six millions de Juifs européens.

Après un séjour de six semaines passées en Israël, dans le cadre d'études de théologie, ce fils de protestant décidait, en 1977, de poursuivre ses études à l'Université hébraïque de Jérusalem. Converti au judaïsme, il est aussi tombé amoureux d'Israël. Et a épousé là-bas une Allemande, convertie comme lui.

Avant-hier, The Guardian a publié l'article de Tanaya Gold ["The sins of their fathers"] dans son supplément du jour. Et la lecture de ce reportage réserve bien d'autres surprises. Ce professeur, dont elle a préservé l'anonymat, n'est pas le seul descendant de nazi, converti au judaïsme. Ils seraient même environ trois cents, selon OU's, la modeste revue des juifs orthodoxes new-yorkais.

Mais pourquoi ces «enfants du nazisme» se sont-ils convertis' s'interroge la journaliste britannique. Elle a posé la question à Aaron Shear-Yashuv, rabbin des armées en Israël. Son père à lui était Waffen SS. Un père qui l'a renié quand il a décidé d'embrasser la religion juive, de s'appeler Aaron et de faire son rabbinat en Israël. Pourquoi s'est-il converti ? Aaron répond théologie et refuse toute explication liée à son histoire familiale. Pourtant, pour Dan Bar-On, professeur de psychologie à l'Université Ben Gourion, cela ne fait aucun doute: «La motivation des convertis est de rejoindre la communauté des victimes. » On parle même, dans certains cercles juifs, de «pénitents», expiant inconsciemment les fautes de leurs aînés. Le petit-neveu de Hitler témoigne à demi-mot de ce cheminement inconscient, évoquant des images de l'Holocauste qui l'obsédaient:

«Je vois un soldat qui tient un enfant et le tue. Je partage la peur de l'enfant. Et je peux voir mon père et mon grand-père qui assistent à la scène. Tout ce que je peux dire, conclut-il, c'est que depuis que je suis arrivé en Israël, ces impressions se sont évanouies.»

Un autre descendant de dignitaire nazi, arrière-petit-neveu du maréchal Goering, est, lui aussi, devenu un «pénitent». Son père était un médecin militaire antisémite. Lui, Matthias Goering, a été, au début des années 2000, physiothérapeute à Zurich. Il porte aujourd'hui la kippa et l'étoile de David autour du cou, en Israël.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

ADOLF JACOB HITLER, PETIT FILS DE SALOMON MAYER ROTSCHILD ?

Message par Joss le Lun 17 Fév 2014 - 10:14

ADOLF JACOB HITLER, PETIT FILS DE SALOMON MAYER ROTSCHILD ?


NOUVELMORGUEMONDIAL

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : JACOB




Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la seconde guerre mondiale.

Hitler est un personnage méconnu à la personnalité complexe et dont l’histoire recèle de nombreux secrets que l’on découvre peu à peu.

Le Livre Jaune n°7 (Collectif d’auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s’était déjà penché sur ses origines et avait écrit :

«Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre «The mind of Hitler», preuves à l’appui, qu’Hitler était le petit fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d’Hitler. Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l’ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. C’est là qu’est né en 1837, Alois Hitler, le père d’Adolf Hitler»

En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l’Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s’opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de déstabiliser son pire ennemi. Hitler l’a d’ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire. Celui-ci prévenu, tente alors de s’enfuir de la chancellerie, mais surpris par ceux-ci, il est grièvement blessé et meurt dans la journée de ses blessures.

Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu’il a dévoilé en partie dans son livre « A l’intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d’Adolf Hitler à la page 143.

Il faut savoir qu’Heydrich, l’adjoint direct de Himmler, était officier à la section politique des services de renseignements de la marine à Kiel à partir de 1930 et travaillait en étroite collaboration avec Wilhelm Canaris, futur amiral et futur chef de l’Abwehr, le service de contre-espionnage militaire allemand.

Certaines mauvaises langues affirment qu’Heydrich aurait été assassiné car il connaissait trop de secrets. N’oublions pas que les trois « résistants » tchèques qui l’ont abattu ont été parachutés de Londres et ont bénéficié de complicités. De plus, le fils d’Heydrich, Klaus, est mort étrangement le 24 octobre 1943 lors d’un «accident de la route».

Il existe un autre indice étonnant, ainsi, après l’Anschluss, c’est à dire l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938, Hitler fit raser Döllersheim, le village natal de son père. Etrange de vouloir détruire à ce point les preuves de son origine !

Il existe de plus une autre piste concernant la personnalité de Salomon Mayer Rothschild qui permet de comprendre sous un angle plus trivial ce qui a pu se passer. Hermann von Goldschmidt, le fils de l’employé principal de Salomon Mayer Rothschild (1774 – 1855), avait écrit un livre, publié en 1917, dans lequel on peut lire :

«Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme téméraire pour les jeunes filles.. » et « Il avait une passion débauchée pour de très jeunes filles, les rumeurs de ses aventures scandaleuses étant étouffées par la police»

Salomon Mayer vivait seul dans la Maison à Vienne où la grand-mère d’Hitler (jeune à ce moment là) travaillait. N’oublions pas qu’Alois, le père d’Hitler, naquit en 1837.

Plus étonnant, un des fils de Salomon s’appelait à l’origine Jacob de Rothschild, mais il a changé son prénom pour James.

Mais la deuxième source fondamentale concernant les origines d’Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n’était pas n’importe qui. Il a été professeur à l’Université d’Harvard mais surtout, il a été responsable d’un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d’Hitler pour l’«Office of Strategic Services» basé à Washington.

Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d’histoire à l’Université d’Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l’Office américain des Services Stratégiques (OSS).

Son frère avait donc accès à tous les documents les plus secrets de l’époque. On peut donc supposer qu’il ait communiqué le dossier de Koehler à son frère qui devait établir pour l’OSS son profil psychologique.

C’est pourquoi «The Mind of Adolf Hitler , The Secret Wartime Report» (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l’OSS : «A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend») écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu’Hitler était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild n’est pas un livre comme les autres et ses affirmations concernant les origines d’Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.

Encore une fois, il semble qu’on nous cache la vérité, comme dans le mythe de la caverne. Une réalité simple et atroce, cachée afin de masquer l’une des plus grandes supercheries de l’histoire. En effet, comment analyser la haine d’Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements Généraux ?

Nous commençons à comprendre que l’histoire réelle du nazisme ne correspond pas à la réalité.

Le secret des origines d’Hitler est en effet l’arbre qui cache la forêt. On a beaucoup parlé de ses crimes, cependant, on a oublié de préciser ses liens avec les multinationales (IG Farben, General Motors et IBM entre autres). Les camps de la mort étant avant tout des camps d’extermination d’esclaves exploités par celles-ci car n’oublions pas leur maxime «Arbeit macht frei», le travail rend libre, tout un programme !

Jacques Pauwels, historien et chercheur à l’université de Toronto a d’ailleurs fourni des preuves irréfutables sur cette réalité dans son livre « Le mythe de la bonne guerre ». Une vidéo de sa conférence est visible sur Dailymotion, un document exceptionnel que l’on peut voir sur mon blog : http://gillesbonafi.skyrock.com/2504758747-Jacques-Pauwels.html

Les débats stupides sur l’existence des chambres à gaz n’ayant qu’un seul objectif, cacher la vérité sur le but réel des camps de la mort et leurs liens avec les multinationales car, comme l’affirme Noam Chomsky, «Structurellement, l’équivalent politique de l’entreprise est l’Etat totalitaire.»

Benito Mussolini avait lui-même donné sa définition du fascisme : «Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’Etat et des pouvoirs du marché», ce que résume à merveille le sénateur Homer T. Bone qui déclarait le 4 juin 1943, au comité du sénat américain pour les affaires militaires : «Farben était Hitler et Hitler était Farben.» [VOIR L'HISTOIRE DE MONSANTO]


Dernière édition par Joss le Jeu 29 Jan 2015 - 19:35, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

EVA BRAUN : LA FEMME D'HITLER AVAIT-ELLE DES ORIGINES JUIVES

Message par Joss le Dim 6 Avr 2014 - 13:29

EVA BRAUN : LA FEMME D'HITLER AVAIT-ELLE DES ORIGINES JUIVES ?



5 AVRIL 2014 PLANET.FR

De nouvelles analyses ADN ont été réalisées et laisseraient à penser qu'Eva Braun, la femme d'Adolf Hitler, aurait elle-même eu des origines juives... Tous les détails avec Planet.fr.


Eva Braun était-elle d'origine juive ? C'est ce que laissent croire les dernières analyses ADN réalisées dans le cadre d'un documentaire diffusé mercredi 9 avril sur la chaîne anglaise Channel 4. Pour les besoins de cette analyse, les scientifiques ont étudiés des cheveux retrouvés sur une brosse de Berghof, en Bavière, où Hitler et Eva Braun avaient résidé la plupart du temps lors de la seconde Guerre Mondiale.

En analysant les cheveux, les scientifiques sont tombés sur une séquence ADN "fortement associée" à celle des juifs ashkénazes (environ 80% de la population juive). MarK Evans, présentateur de l'émission The Dead Famous DNA (L'ADN des personnalités décédées) sur Channel 4 a réagi en déclarant que "c'est une découverte troublante. Je n'aurais jamais pu rêver trouver un résultat potentiellement aussi extraordinaire".

Une analyse nécessaire sur la descendance d'Eva Braun...

De leur côté, les réalisateur du documentaire affirment que les cheveux analysés semblent bien provenir de la femme de Hitler, mais que pour être certain, il faudrait pouvoir les comparer à l'ADN des deux descendantes vivantes d'Eva Braun. Mais celles-ci, comme on peut s'y attendre, on refusé d'accéder à cette requête.

Résultat, on ne saura peut-être jamais avec certitude si celle qui a vécu de très nombreuses années avec Adolf Hitler, avant qu'ils se suicident ensemble dans leur bunker à Berlin, était finalement issue de cette population qui faisait tant horreur au führer...

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

HANS KAMMLER, L’INVENTEUR DES FOURS CRÉMATOIRES

Message par Joss le Mer 11 Juin 2014 - 20:31

HANS KAMMLER, L’INVENTEUR DES FOURS CRÉMATOIRES D’AUSCHWITZ NE S’EST PAS SUICIDÉ MAIS ÉTAIT AU SERVICE DES USA APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE



11 JUIN 2014 BIGBROWSER.BLOG

HANS KAMMLER, l’inventeur des fours crématoires d’Auschwitz ne s’est pas suicidé Mais était au service des USA après la Seconde Guerre Mondiale


Il est celui qui avait imaginé et construit les fours crématoires d’Auschwitz. Ingénieur chargé du programme militaire d’Adolf Hitler, il fut responsable de la conception des premiers missiles de croisière, les fusées V1 et V2, « armes de représailles » ayant massivement pilonné le territoire britannique.

Surtout, le général SS Hans Kammler était l’élément-clé de la « Wunderwaffe » — un ensemble d’armes présentées comme « miraculeuses » par la propagande de Joseph Goebbels, mais souvent restées à l’état de projets, à l’instar du programme nucléaire nazi. A la fin de la guerre, on lui prêta une influence supérieure à celle du chef SS Heinrich Himmler.


Défait, il se suicida à Prague le 9 mai 1945, d’une balle dans la tête, ou en s’empoisonnant, selon les historiens, qui sur la question divergent. Car sa disparition restait jusqu'alors entourée de mystère, son corps n’ayant jamais été retrouvé. Un documentaire diffusé par la chaîne allemande ZDF révèle aujourd’hui que sa « mort » ne serait qu'une « mise en scène » américaine.


Les Etats-Unis, déterminés à récupérer son savoir-faire et éviter qu’il ne tombe dans les mains soviétiques, seraient en effet parvenus à le « capturer » et à l’exfiltrer discrètement vers leur territoire, lui évitant ainsi le tribunal de Nuremberg. « Son passif était si monstrueux qu’il a fallu faire croire à sa mort et lui prêter une nouvelle identité », rapporte le Daily Mail.


Interrogé, le fils de l’un des agents secrets chargés d’interroger le responsable nazi raconte : « Cet ingénieur a apporté aux Etats-Unis un trésor spécial du IIIe Reich. Il nous a offert des armes modernes. » Les conditions de vie ou de mort de Kammler aux Etats-Unis n’ont, elles, toujours pas été révélées avec précision. Selon le Times, il aurait livré ses secrets nucléaires deux années durant aux services américains avant de se suicider en détention. Dernière information non confirmée.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

UN MILLIER DE NAZIS ONT TRAVAILLÉ POUR LES ÉTATS-UNIS PENDAN

Message par Joss le Mer 28 Jan 2015 - 12:03

UN MILLIER DE NAZIS ONT TRAVAILLÉ POUR LES ÉTATS-UNIS PENDANT LA GUERRE FROIDE

27 OCTOBRE 2014 L'EXPRESS

De nouveaux documents déclassifiés ont permis d'évaluer à un millier le nombre de nazis de divers rangs récupérés par les services secrets américains comme espions ou informateurs contre l'Union soviétique.


On savait déjà qu'UN PETIT NOMBRE D'ANCIENS NAZIS AVAIENT ÉTÉ RECRUTÉS PAR LA CIA après la Seconde Guerre mondiale. Selon des révélations du NEW YORK TIMES, dimanche, Les services de renseignements américains ont recruté au moins 1000 ex-agents du IIIe REICH comme espions et informateurs.

"Au plus fort de la guerre froide dans les années 1950, les patrons du renseignement dont J. EDGAR HOOVER, au FBI, et ALLAN DULLES, de la CIA, ont recruté d' anciens nazis de divers rangs, considérés comme des "atouts" antisoviétiques", souligne le quotidien qui a analysé des documents déclassifiés. "DULLES croyait que des Nazis "modérés" pouvaient "être utiles à l'AMERIQUE", montrent certains documents.

"L'ERREUR MORALE" DE LEURS ACTIVITÉS SOUS LE IIIE REICH

Leur valeur, en terme de renseignement, compensait, selon les patrons du FBI et de la CIA, l'"erreur morale" que constituait leurs activités au sein du IIIe Reich, précise ERIC LICHTBLAU, auteur de l'ouvrage dont est extrait l'article du NEW YORK TIMES : "Les nazis d'à côté, comment l'AMERIQUE est devenue un refuge pour les hommes d'HITLER."

Certains de ces espions étaient des membres de haut rang du IIIe Reich, tel OTTO VON BOLCHWING, officier SS qui fut le mentor et conseiller d'ADOLF EICHMANN, l'architecte de la "Solution finale".

Le nombre total de ces anciens nazis employés par les services secrets américains est probablement supérieur au millier, selon NORMAN GODA, historien de l'Université de FLORIDE, membre de l'équipe qui a travaillé sur la question, mais certains documents sont toujours classifiés.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

«LE CAMP DE DACHAU DEMEURE LE PLUS GRAND CIMETIÈRE DE PRÊTRE

Message par Joss le Mer 28 Jan 2015 - 14:18

«LE CAMP DE DACHAU DEMEURE LE PLUS GRAND CIMETIÈRE DE PRÊTRES CATHOLIQUES DU MONDE»



27 JANVIER  2015 LE FIGARO

Guillaume Zeller est journaliste et rédacteur en chef de DirectMatin.fr. Son nouveau livre «LA BARAQUE DES PRÊTRES, DACHAU, 1938-1945 » vient de paraître aux Éditions Tallandier. Il déclare au Figarovox :


  "De 1938 à 1945, 2 579 prêtres, séminaristes et moines catholiques ont été déportés par les nazis, ainsi qu'environ 141 pasteurs protestants et prêtres orthodoxes. S'agissant des catholiques, le Vatican est impuissant à empêcher leur déportation. Le Saint-Siège obtient seulement qu'ils soient regroupés à Dachau. Ces hommes d'Église viennent de toute l'Europe: Allemagne, Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France ou encore Italie.

   Ils ne sont pas arrêtés en tant que prêtres catholiques stricto sensu mais pour des raisons variées. Les Allemands paient souvent le prix de leur opposition au programme d'euthanasie hitlérien, le plan T4. Les prêtres polonais sont considérés comme des élites slaves par les nazis et figurent parmi leurs cibles, comme en témoignent les rapports envoyés par Heydrich au sujet des arrestations conduites par les Einsatzgruppen en Pologne en 1940. Pour leur part, des prêtres français -ils sont 156 à Dachau- sont déportés en raison de leur participation active à la résistance intérieure. [...] Des 2 720 religieux, 1 034 dont 868 Polonais meurent dans le camp jusqu'à sa libération.

   Sur décision de Jean-Paul II, de Benoît XVI et de François, 56 ecclésiastiques morts à Dachau ont été béatifiés à la suite de procès établissant la pratique de vertus naturelles et chrétiennes, de façon exemplaire ou héroïque. Et le camp de Dachau demeure le plus grand cimetière de prêtres catholiques du monde."

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: HITLER ET Cie

Message par Joss le Mer 28 Jan 2015 - 14:40


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PACTE AVEC LE DIABLE – USA ET 3ÈME REICH

Message par Joss le Dim 1 Fév 2015 - 11:13

PACTE AVEC LE DIABLE – USA ET 3ÈME REICH



PACTE AVEC LE DIABLE, est un documentaire (0h53) qui enquête sur les relations entre les Etats-Unis et le régime nazi d’Hitler lors de la Seconde Guerre Mondiale, de l’implication des banques et industries américaines, et de cette période noire de notre histoire, l’Holocauste, qu’ils connaissaient déjà dès le début.

Documentaire Choc ! : Le 3ème Reich – Le Pacte avec le Diable

Des dizaines d’années après la dernière guerre mondiale, Fabrizio Calvi, journaliste d’investigation spécialisé dans les affaires de criminalité organisée et des services secrets, enquête sur ceux qui étaient au courant de l’existence des camps de concentration avant la découverte par le grand public. Des documents déclassifiés par la CIA fournissent des éléments de réponses et indiquent que dès 1941, les Alliés connaissaient la situation mais se refusaient à la divulguer.

Les relations entre les Alliés et les Nazis pendant et après la Seconde Guerre Mondiale n’ont-elles pas parfois relevé d’un pacte avec le diable ? Oui, si l’on se réfère à l’utilisation de criminels de guerre lors des jeux troubles de la guerre froide. Si le silence et l’inaction valent complicité, l’absence de réaction des Alliés face à l’Holocauste, qu’ils connaissaient pourtant dès les premières heures, tient elle aussi du pacte.

Ce documentaire exceptionnel puise ses sources au cœur des archives secrètes rendues publiques par les américains. Fabrizio Calvi, spécialiste de l’histoire du renseignement, démonte les mécanismes de la conspiration du silence qui s’est établie autour de la destruction des juifs d’Europe, notamment lors de la conférence des Bermudes sur les réfugiés d’avril 1943. Avec Steeve Baumann, reporter et réalisateur, ils se sont plongés dans 250.000 pages de dossiers tout juste déclassifiés de la CIA, du FBI et des services secrets de l’armée américaine, le tout recouvrant une période allant de la fin des années 1930 jusqu’au début des années 1980. Les services secrets auraient ainsi entretenu des rapports avec les Nazis.

Pourquoi les américains ont laissé faire l’inimaginable sans réagir ? Quels ont été les enjeux politiques et humains de cette entreprise sans nom ? Que cachait le mystère du train de l’or hongrois ? Quelle était l’ampleur de l’infiltration soviétique des réseaux nazis pendant la guerre froide, notamment les réseaux dormants de Martin Bormann ? Une somme de révélations sur le cynisme des dits « vainqueurs. »

Point de départ de l’enquête, le 8 octobre 1998. Bill Clinton signe à Washington D.C le Nazi war crimes diclosure act. Après des années de pression, l’Amérique accepte d’ouvrir ses archives sur la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi sur une période bien plus longue pour tout ce qui concerne les criminels de guerre. Un groupe d’historiens a dépouillé ces 8 millions d’archives. Fabrizio Calvi et Steeve Baumann se sont glissés dans leurs pas pour nous révéler à leur tour les secrets troublants qui dormaient depuis 60 ans dans les coffres des archives américaines. Trois axes majeurs se dégagent de cette enquête. Premièrement, la période de l’holocauste : que savaient les alliés de la préparation puis de l’exécution de la solution finale ? Deuxièmement, biens juifs volés, nazis et banquiers américains. Troisièmement, le grand retournement de l’après guerre, dont les témoins et acteurs de ce retournement d’espions nazis par les nouveaux maîtres américains, ont été retrouvés, et témoignent. L’entremêlement de ces nouveaux documents d’archives et de la parole des témoins encore vivants fait redécouvrir une période noire de notre histoire.

Les énormes capitaux américains qui furent transférés en Allemagne depuis 1924 sous la couverture du « plan Dawes et du plan Young » constituaient la base sur laquelle Hitler allait construire toute sa machinerie de guerre.

Ainsi que l’expose le Dr Anthony C. Sutton dans Wall Street and the Rise of Hitler, l’apport fourni à l’Allemagne avant 1940 par le capitalisme américain en vue de préparer la guerre, ne peut être qualifié que de phénoménal. Il fut, sans aucun doute, décisif pour la préparation militaire de l’Allemagne.

Des preuves permettent de comprendre que l’économie américaine était lucide sur la nature du nazisme, prête à l’aider et à le soutenir financièrement par intérêt personnel, et pleinement conscient que cela finirait par une guerre où seraient impliqués l’Europe et les Etats-Unis…

En connaissant les faits, il est impossible de plaider l’ignorance. Les preuves très soigneusement établies qui attestent que les milieux bancaires et industriels américains étaient largement impliqués dans la montée du troisième Reich sont maintenant accessibles au public. On peut les trouver dans les comptes rendus et les rapports sur les auditions du gouvernement publiés entre 1928 et 1946 par les différentes commissions du Sénat et du Congrès américain.

Une partie de cette histoire accablante est dévoilée par l’historien god Edward Griffin : « Les années précédant la Deuxième Guerre Mondiale virent naître un cartel international qui avait son siège central en Allemagne. C’était une force politique et économique puissante. »

Ce cartel s’appelait I.god Farben. Il avait développé, en 1926, une méthode pour obtenir de l’essence à partir du charbon et conclut donc en 1939 un contrat de licence avec la Standard Oil de Rockefeller. Cette dernière donna à I.god Farben 546.000 de leurs actions ordinaires d’une valeur de plus de 30 millions de $. Plus tard, I.G.Farben construisit des raffineries juste à côté des camps de concentration. Les prisonniers furent contraints d’y travailler comme des forçats pendant qu’on produisait dans les raffineries le gaz pour les chambres à gaz. Le groupe I.god Farben était contrôlé par les Rothschild et écoulait des sommes d’argent énormes dans l’économie allemande, et particulièrement aux futurs SS.

Plus de 100 firmes américaines furent impliquées dans la construction de la machinerie de guerre allemande. Entre autres, la General Motors, ITT, Ford, International Harvester, Bayer, etc. Les investisseurs ne visaient pas des affaires à court terme puisque le contrat entre ces firmes et le gouvernement allemand stipulait que celles-ci n’avaient pas le droit de sortir un pfennig, subdivision du Deutsch Mark, d’Allemagne. De toute évidence, tout cela avait déjà été préparé dans les moindres détails. Cependant, seuls les initiés étaient au courant.

Griffin résume les derniers événements ainsi : « Les banquiers et leurs agents sont à l’origine de la situation qui a conduit à la première guerre. Ils en retirèrent un bon butin, financèrent la révolution russe et obtinrent le contrôle de ce grand pays. Ils manipulèrent les événements en Europe d’après guerre de façon à provoquer une situation qui les amena, financièrement parlant, au septième ciel. Ils utilisèrent des fonds américains qui leur permirent d’empocher d’énormes commissions pour équiper l’industrie allemande d’installations techniques de pointe… »

Quand de plus en plus de personnes parlent de mafia de la finance, de complots, de non respect des lois et de crimes contre l’humanité, l’histoire confirme que ces mots sont vérités, même encore pour notre époque. Tout le reste n’est qu’endoctrinements, propagandes, faux récits historiques, lamentations éternelles…

Des témoignages de spécialistes et d’anciens responsables viennent étoffer les recherches d’un documentaire explosif sur cette sombre partie de l’Histoire américaine et de la Deuxième Guerre Mondiale.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

HITLER S'EST-IL SUICIDE ?

Message par Joss le Jeu 24 Déc 2015 - 9:59

HITLER S'EST-IL SUICIDE ?



_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

DOCUMENTS DÉCLASSIFIÉS DU FBI : HITLER N’EST PAS MORT, IL A

Message par Joss le Jeu 24 Déc 2015 - 10:26

DOCUMENTS DÉCLASSIFIÉS DU FBI : HITLER N’EST PAS MORT, IL A FUI VERS L’ARGENTINE !!!!


HITLER ET EVA BRAUN PHOTO PRISE EN AMERIQUE DU SUD EN 1082 PAR ADOLF LEIPZIG

4 AVRIL 2015 METANEWS


Non, il ne s’agit pas d’un poisson d’avril… le lien pointe vers la base d’archivage officielle du FBI (vault.fbi.gov) et date de deux mois : tout le monde peut vérifier sur le site du FBI et lire les documents déclassifiés suivants en PDF.

AVEU STUPÉFIANT DU FBI : HITLER N’EST PAS MORT, IL A FUI VERS L’ARGENTINE.

Au nez et à la barbe de tous, Hitler s’est enfui vers l’Argentine et tous les détails sont disponibles sur le site du FBI (LIEN VERS LES DOCUMENTS D’ARCHIVE).



RED FLAG NEWS RAPPORTE :



PAGE D’UN DOCUMENT CONFIDENTIEL DÉCLASSIFIÉ DANS LEQUEL IL EST DIT QUE L’ANCIEN DIRIGEANT NAZI SE BATTAIT CONTRE L’ASTHME ET LES ULCÈRES.

De nouveaux documents déclassifiés du FBI prouvent que le gouvernement savait qu’Hitler était bel et bien vivant dans la Cordillère des Andes bien après la Seconde Guerre Mondiale.

Le 30 avril 1945, Adolf Hitler se suicide dans un son bunker souterrain. Son corps sera découvert plus tard et identifié par les Soviétiques avant d’être rapatrié dans l’urgence en Russie. Est-il vraiment possible que les Soviétiques nous aient menti tout ce temps, et que l’histoire ait été volontairement réécrite ?

Personne ne le croyait jusqu’à la publication des documents du FBI. Il semble possible que l’homme le plus détesté de l’histoire moderne ait échappé à la guerre qui déchirait l’Allemagne pour vivre une vie bucolique et paisible dans les magnifiques contreforts de la Cordillère des Andes.

LA COMMUNAUTÉ DU RENSEIGNEMENT SAVAIT.

Des documents du FBI récemment déclassifiés montrent non seulement que le suicide d’Hitler et d’Eva Braun était truqué, mais que le couple tristement célèbre aurait reçu l’aide du Directeur de l’Office des Services Stratégiques (OSS – prédécesseur de la CIA) Allan Dulles lui-même.

Dans un document du FBI de Los Angeles, il est révélé que l’Agence était bien consciente d’un mystérieux sous-marin avait fait route vers la côte argentine pour y déposer des hauts responsables nazis. Ce qui est encore plus étonnant est le fait que le FBI savait qu’Hitler vivait en fait dans les contreforts de la Cordillère des Andes.

QUI EST LE MYSTÉRIEUX INFORMATEUR ?

Dans une lettre au bureau datée du mois d’aout 1945, un informateur non identifié a accepté d’échanger des informations pour l’asile politique. Ce qu’il a révélé aux agents est édifiant.

L’informateur savait non seulement qu’Hitler était en Argentine, mais il était de plus l’un des quatre hommes ayant croisé la route du sous-marin allemand.

Apparemment, deux sous-marins avaient débarqué sur la côte argentine ; Hitler et Eva Braun étaient à bord du second.

Le gouvernement argentin a non seulement accueilli l’ancien dictateur allemand mais l’a aussi aidé dans sa cache. L’informateur a donné des indications détaillées sur les villages que Hitler et son groupe avaient traversés ainsi que des détails physiques crédibles concernant Hitler.

Alors que, pour des raisons évidentes, l’informateur n’a jamais été nommé dans les papiers du FBI, son témoignage a été suffisamment crédible pour être avalisé par certains agents.

LE FBI A TENTÉ DE DISSIMULER LES LES ALLÉES ET VENUES D’HITLER.

Même avec une description physique détaillée et ces indications, le FBI n’a pas donné suite à ces nouvelles pistes. Et personne n’a enquêté même avec les preuves replaçant le sous-marin allemand U-530 ainsi que de nombreux récits de témoins oculaires autour des responsables allemands déposés sur la côte argentine.

ENCORE PLUS DE PREUVES ONT ÉTÉ TROUVÉES :

En outre des documents du FBI détaillant le récit d’un témoin oculaire des allées et venues en Argentine, de nouvelles preuves sont mises en lumière aidant à prouver que Adolf Hitler et Eva Braun ne sont pas morts dans le bunker.

En 1945, l’attaché naval à Buenos Aires a informé Washington qu’il y avait une forte probabilité qu’Hitler et Eva Braun soient parvenus jusqu’à l’Argentine. Cela coincide avec les observations du sous-marin U-530. Des preuves supplémentaires, sous la forme d’un article de journal, détaillent la construction d’un manoir de style bavarois dans les contreforts de la Cordillère des Andes.

D’autres preuves, sous la forme du témoignage de l’architecte de la nouvelle maison d’Hitler Alejandro Bustillo, montrent qu’elle a été financée par de riches immigrants allemands.

DES PREUVES IRRÉFUTABLES QU’HITLER S’EST ÉCHAPPÉ.

La preuve la plus confondante qu’Hitler ait survécu la chute de l’Allemagne réside peut-être en Russie. Du fait de l’occupation soviétique de l’Allemagne, les restes supposé d’Hitler furent promptement dissimulés et envoyés en Russie pour ne jamais être revus. Cela jusqu’en 2009 quand un archéologue de l’état du Connecticut, Nicholas Belladone, a été autorisé à pratiquer un test d’ADN sur un des fragments de crâne récupérés.

Ce qu’il a découvert a déclenché une réaction en chaine à travers les communautés du renseignement et des scientifiques. Non seulement l’ADN ne correspondait à aucun des échantillons supposés d’Hitler, ils ne correspondaient pas non plus l’ADN connu d’Eva Braun. Donc la question est : qu’est-ce que les soviétiques ont découvert dans le bunker et où est Hitler ?

Même l’ancien Général et Président Dwight D. Eisenhower a écrit à Washington.
General Eisenhower n’était pas le seul à être préoccupé par la disparition totale d’Hitler ; Staline avait lui aussi manifesté les siennes. En 1945, le journal Stars and Stripes a cité le Général Eisenhower comme étant possible et réel le fait qu’Hitler puisse vivre en toute sécurité et confortablement en Argentine.

EST-CE POSSIBLE ?

Avec tous les nouveaux éléments de preuves mis en lumière, il est possible et même probable que non seulement Hitler se soit échappé de l’Allemagne mais qu’il ait reçu l’aide de la communauté internationale du renseignement. Les documents publiés par le FBI prouvent qu’ils étaient au courant de la présence d’Hitler en Argentine et qu’ils ont aidé à sa dissimulation.

Ce ne serait pas la première fois que l’OSS aide un haut responsable Nazi pour échapper au châtiment et à la capture. Regardez l’histoire d’Adolf Eichmann qui a été retrouvé en Argentine dans les années 60.

EST-CE QU’HITLER S’EST ENFUI EN ARGENTINE ? LA RÉPONSE EST OUI.

LIEN VERS LES DOCUMENTS D’ARCHIVE DU FBI – http://yournewswire.com/fbi-hitler-didnt-die-fled-to-argentina-stunning-admission/#sthash.i7En1Ghm.dpuf

LIRE AUSSI :

HITLER S’EST-IL ÉCHAPPÉ EN AMÉRIQUE DU SUD ? UN NOUVEAU LIVRE L’AFFIRME

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10481
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: HITLER ET Cie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum