MARTHE ET MARIE

En vue des biens qui demeurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En vue des biens qui demeurent

Message par etienne lorant le Mar 12 Oct 2010 - 9:17

vangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,37-41.
Comme Jésus parlait, un pharisien l'invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et se mit à table.
Le pharisien fut étonné en voyant qu'il n'avait pas d'abord fait son ablution avant le repas.
Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l'extérieur de la coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté.
Insensés ! Celui qui a fait l'extérieur n'a-t-il pas fait aussi l'intérieur ?
Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.

C'est l'intérieur qu'il faut purifier, car ce qui demeure c'est qui ne paraît pas. De même, l'Eglise intercède pour nous à chaque Eucharistie afin qu'en travaillant pour les biens qui passent nous obtenions un jour les biens qui demeurent. Or, les biens qui passent si vous le voulez, vous pouvez les réduire à presque rien, au minimum. C'est le chemin que les choses ont prises pour moi depuis avril 2008, lorsque je me suis retrouvé seul dans la maison familiale. Avant même l'hiver de cette année-là, j'avais, en signe de deuil, fait couper la télédistribution: le petit écran, devant la table le soir, c'était un moment fort de la vie de famille. J'aurais trouvé ... déplacé, voire indécent, de continuer à regarder les émissions comme avant. En 2009, j'ai pensé installer un décodeur, mais l'avalanche de multiples propositions m'a vite dégoûté. Je n'ai donc gardé que l'écran, et puisque je vends des films sur DVD et Bluray, je n'ai que l'embarras du choix. En cette occasion, comme me l'a fait remarquer ma soeur cadette: "C'est dur de renoncer au bulletin d'actualités en rentrant le soir chez soi !" Je lui avais répondu : "C'est vrai, mais cela tient surtout à la petite musique du générique du journal, car pour ce qui est des nouvelles, on gagne beaucoup plus à les lire, plutôt qu'à subir certains personnages".

Nous pouvons faire notre paradis en travaillant aux bien qui passent, c'est certain. Cela ne tient qu'au détachement de notre âme de toutes ces choses qui demain ne serviront plus à rien, mais qui nous sont utiles dans l'instant. A ce sujet, une bienveillante inspiration m'est venue durant mon sommeil. Puisque je ne puis plus me garer la journée en ville, après être passé par un moment d'incompréhension, je me suis réveillé avec une solution: désormais, je viendrai en ville et paierai le parking pour la matinée, jusqu'à 11h30. C'est d'ailleurs l'heure de fermeture prévue le matin. J'en ai pour 2 euros et 20 cents. Je rentrerai chez moi pour le repas de midi - ou bien en compagnie de ma mère, et je reviendrai à pieds pour l'après-midi. Etant donné l'époque que nous vivons, avec les vols, le vandalisme, la prostitution à peine voilée, les drogues, l'instabilité à tous niveaux,etc... mieux vaut rentrer tant qu'il fait clair. Cela ne me dérangerait pas de fermer à 17 heures en plein hiver. Je peux tenir très longtemps en travaillant "à l'économie".

Je retourne au texte pour la finale: 'Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez et tout sera pur pour vous.' C'est toujours de miséricorde qu'il s'agit. Celui qui a péché et ne peut momentanément obtenir le sacrement de réconciliation, qu'il accomplisse un geste de miséricorde avec humilité et il sera déjà sur le bon chemin.

avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum