MARTHE ET MARIE

Les villes impénitentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les villes impénitentes

Message par etienne lorant le Ven 1 Oct 2010 - 9:07

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,13-16.
En parlant aux soixante-douze disciples Jésus disait : " Malheureuse es-tu, Corazine! Malheureuse es-tu, Bethsaïde! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil, et se seraient assis dans la cendre en signe de pénitence.
En tout cas, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous lors du Jugement.
Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu'au ciel ? Non, tu descendras jusqu'au séjour des morts !
Celui qui vous écoute m'écoute ; celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé. »

Nous avions d'autres lectures ce matin, à l'occasion de la fête de sainte Thérèse. Mais peu importe. Il m'est doux de commencer ce mois d'octobre avec elle, sachant bien que le 4, nous fêtons saint François que j'aime beaucoup, et qui, en esprit, est proche non seulement de sainte Thérèse, mais aussi de sainte Faustine, fêtée le 5 octobre. Autant de disciples de Jésus qui ont écouté Jésus et qui ont gardé sa Parole en la mettant en pratique.

Quiconque écoute vraiment le Seigneur commence à changer de vie de façon régulière. Dans les premiers temps, quelques mois, il éprouve un grand bouleversement et il se rend compte qu'il lui faut combattre les mauvais penchants que sa conscience lui reproche. Mais, ensuite, il continue de changer de façon régulière, mais il ne le sent plus ainsi. Comment puis-je dire cela ? Par l'expérience, à cause de ce que j'ai vécu après la conversion. Car dès qu'un homme a été effleuré par la grâce, son acceptation de l'Amour suffit à tout: il a saisi, du plus profond de son être, que tout est changé, pour toujours. Et c'est merveilleux. Rien ne sera plus jamais comme avant.

Il a réalisé que rien n'est en soi malheureux, impossible, inquiétant ni repoussant. Mais il se sera mis à tout aimer, c'est simple et voilà qui est dit. Par la suite, ce sont les autres qui constateront les changements: "Tiens, comme tu as changé ! Tu racontes tes malheurs comme si c'étaient de bonnes farces amusantes, tu ne parles plus d'argent, çà t'inquiétait si souvent; on te voit moins en ville, tu ne restes plus boire un verre, on t'a même vu à vélo !, etc."

Ce que Jésus reproche aux villes impénitentes, celles où Il est demeuré le plus longtemps, où Il a manifesté la venue du Royaume avec de grands signes, de nombreuses guérisons - et parfois en cascade, l'une après l'autre, au point de devoir fuir... c'est justement de n'a pas avoir accueilli tout ce qu'Il est venu donner et donner gratuitement pour le bonheur des hommes.

Pourquoi rejeter le Seigneur est-il si grave ? Il n'y a pas seulement le fait d'avoir dit "Non" à la Joie, à la beauté, au rire, au pardon, à la compréhension, à la contemplation des étoiles, au geste gratuit, à la nouveauté perpétuelle du Bien. Mais c'est, aussi, d'avoir réaffirmé "Oui" au mal, à l'existence difficile, oui à l'écrasement du plus faible (y compris soi-même), oui au mensonge, oui à la maladie, oui à l'injustice, oui à la violence, au vol, au meurtre, à l'adultère, à la trahison, à l'esclavage, à tout ce qui dégrade l'humain jusqu'au malheur, au dégoût, au désespoir et au suicide... Les Juifs sortis d'Egypte avaient récriminé : « Pourquoi nous as-tu fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir de soif avec nos fils et nos troupeaux ? » De mon point de vue, la faute est double: il y a celle de n'avoir pas dit Oui, et celle d'avoir dit Non. Il y a le fait d'avoir reconnu Dieu en jésus - et le fait de n'avoir pas voulu écouter son message.

Il me semble parfois qu'en écrivant, je ne fais plus que raconter en d'autres mots ce que j'avais déjà écrit auparavant. Mais la question n'est pas d'inventer quelque chose de nouveau, c'est que chaque jour tout est neuf comme aux premiers jours. Mais les premiers jours remontent à vingt-cinq ans ! Dans l'Apocalypse, lorsque le Seigneur proclame: "Voici que je fais toutes choses nouvelles", pensez-vous que ces choses nouvelles resteront les mêmes dans toute l'Eternité ?
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum