MARTHE ET MARIE

AVORTEMENT

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes-vous pour ou contre l'avortement ?

Pour
 
Contre
 
Indifférent
 
Cela dépend des cas.
 
 
 
Voir les résultats

AVORTEMENT

Message par Clotilde le Mer 13 Juin 2007 - 22:30

Envoyé spécial jeudi 14 juin à 20h50

Au sommaire :

Avorter… à quel prix ?
Un reportage de Stéphanie Lebrun & Caroline Libbrecht

En octobre dernier, un reportage de la télévision danoise a montré, en caméra cachée, qu’il était possible d’avorter en Espagne d’un fœtus en parfaite santé jusqu’à un terme très avancé. Une journaliste, enceinte de huit mois, se voit proposer un avortement dans une clinique privée de Barcelone pour 4 000 Euros. Le directeur de la clinique se vante de recevoir des patientes de toute l’Europe et en majorité des Françaises, 50 par semaine, affirme-t-il.
A partir de ce document, une équipe d’Envoyé Spécial a enquêté sur ces Françaises qui franchissent la frontière espagnole pour avorter, quitte à en payer le prix fort. Pourquoi des milliers de Françaises se rendent-elles à l’étranger alors que la loi leur permet d’avorter jusqu’à 3 mois de grossesse en France ?
Cette enquête révèle que l’accès à l’avortement est devenu extrèmement difficile en France. Les informations manquent, les moyens se réduisent et les médecins se détournent de la pratique. 33 ans après la loi Veil, ce n’est plus la loi qui est remise en question mais son application. Dans les faits, l’avortement est-il encore un droit ?


http://envoye-special.france2.fr/emissions/31763726-fr.php
avatar
Clotilde
Installé
Installé

Féminin Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Jeu 14 Juin 2007 - 14:30

L'avortement a été légalisé à Mexico le 24 avril 2007 malgré l'opposition farouche des milieux catholiques qui demandaient l'organisation d'un référendum sur le sujet. En Amérique latine, l'interruption de grossesse (IVG), hors circonstances exceptionnelles, n'est légale que dans un seul pays, Cuba.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Jeu 14 Juin 2007 - 15:17

Un hôpital japonais ouvre une "Poste aux bébés" abandonnés.

Cet hôpital, situé à Kumamoto (Ouest du Kyushu) permet d'abandonner anonymement un nouveau-né non désiré sans mettre en danger sa vie. L'avortement est légal et très répandu au Japon, mais cet établissement est catholique et ne pratique pas l'avortement.. Il a décidé de mettre ne place ce système afin de donner aux mères en difficulté un autre choix que l'IVG ou l'abandon de l'enfant dans des conditions dangereuses pour sa vie. Ce système, baptisé Berceau des cigognes, fonctionnera en mai. Il a été créé à la suite de l'augmentation du nombre d'enfants abandonnés.
Un incubateur à nouveau-nés qui peut être atteint de l'extérieur de l'hôpital permet de déposer un enfant en toute sécurité. De 45 cm de hauteur et 60 cm de longueur, l'incubateur est situé dan sune pièce équipée de vidéo-surveillance. Dès qu'un efant y a été déposé, une alarme prévient les infirmières de garde. L'hôpital a par ailleurs mis en place un service de conseil par téléphone pour les femmes enceintes qui hésitent à garder leur enfant ou les mères qui souhaitent l'abandonner après la naissance. Ce service informe aussi des autres possibilités, notamment des procédures d'adoption.
La plupart des cas d'abandon d'enfants sont dûs à des raison sfinancières.
Le ministère de la santé a donné un avis favorable, et les autorités municipales de Kumamoto. Mais le premier ministre s'est exprimé : "Je suis personnellement réticent à un tel système. Le gouvernement ne permettra pas qu'il devienne la norme".

D'après un article du Monde, 09/04/07
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Jeu 30 Aoû 2007 - 1:03

Et pourquoi soudainement le statut ontologique du foetus change-t-il, de deux mois et 29 jours à trois mois? C'est totalement arbitraire!
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Joss le Jeu 30 Aoû 2007 - 7:21

Souricette a écrit:Un hôpital japonais ouvre une "Poste aux bébés" abandonnés.

Cet hôpital, situé à Kumamoto (Ouest du Kyushu) permet d'abandonner anonymement un nouveau-né non désiré sans mettre en danger sa vie. L'avortement est légal et très répandu au Japon, mais cet établissement est catholique et ne pratique pas l'avortement.. Il a décidé de mettre ne place ce système afin de donner aux mères en difficulté un autre choix que l'IVG ou l'abandon de l'enfant dans des conditions dangereuses pour sa vie. Ce système, baptisé Berceau des cigognes, fonctionnera en mai. Il a été créé à la suite de l'augmentation du nombre d'enfants abandonnés.
Un incubateur à nouveau-nés qui peut être atteint de l'extérieur de l'hôpital permet de déposer un enfant en toute sécurité. De 45 cm de hauteur et 60 cm de longueur, l'incubateur est situé dan sune pièce équipée de vidéo-surveillance. Dès qu'un efant y a été déposé, une alarme prévient les infirmières de garde. L'hôpital a par ailleurs mis en place un service de conseil par téléphone pour les femmes enceintes qui hésitent à garder leur enfant ou les mères qui souhaitent l'abandonner après la naissance. Ce service informe aussi des autres possibilités, notamment des procédures d'adoption.
La plupart des cas d'abandon d'enfants sont dûs à des raison sfinancières.
Le ministère de la santé a donné un avis favorable, et les autorités municipales de Kumamoto. Mais le premier ministre s'est exprimé : "Je suis personnellement réticent à un tel système. Le gouvernement ne permettra pas qu'il devienne la norme".

D'après un article du Monde, 09/04/07

Ils n'ont rien inventé : c'est ce qu'on faisait en France du temps de saint Vincent de Paul. On avait aménagé à l'entrée des hospices des sortes de boites à lettre en bois tournantes dans lesquelles les mères venaient déposer le bébé qu'elle avait décidé d'abandonner


Dernière édition par le Jeu 30 Aoû 2007 - 7:25, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10479
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Jeu 30 Aoû 2007 - 7:23

Et c'est ce qu'a fait Mère Teresa en signalant aux Indiennes qu'elles pouvaient confier leurs bébés à ses soeurs. Wink
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Lagaillette le Jeu 30 Aoû 2007 - 15:06

Ubu a écrit:Et pourquoi soudainement le statut ontologique du foetus change-t-il, de deux mois et 29 jours à trois mois? C'est totalement arbitraire!

Ce n'est pas le "statut ontologique" du foetus qui change, c'est son statut "légal". Alors, la question à se poser, c'est, en vertu de quelles considérations, la loi détermine à partir de quel moment de la grossesse l'avortement est légalement autorisé ou interdit.

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Jeu 30 Aoû 2007 - 15:28

En gros, est-ce la loi qui décide du moment où commence l'humanité, ou la nature ?
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Lagaillette le Jeu 30 Aoû 2007 - 21:52

Souricette a écrit:En gros, est-ce la loi qui décide du moment où commence l'humanité, ou la nature ?

Ni la loi, ni la nature. C'est l'idée qu'on se fait de ce qu'est la "personne humaine". A partir de quoi donc définit-on la personne humaine ?

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Jeu 30 Aoû 2007 - 22:35

Dans l'incertitude quant à la définition de la vie humaine, mieux vaut adopter la position la plus conservatrice: ainsi on évitera à coup sûr de tuer un vrai humain. Simple question de prudence.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Ven 31 Aoû 2007 - 7:14

Ubu, tu es un sage. :asianbow:
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Lagaillette le Ven 31 Aoû 2007 - 14:35

Ubu a écrit:Dans l'incertitude quant à la définition de la vie humaine, mieux vaut adopter la position la plus conservatrice: ainsi on évitera à coup sûr de tuer un vrai humain. Simple question de prudence.

Combien l'interdiction de l'avortement a-t-il tué de femmes ; qui sont, à coup sûr, des personnes humaines ?

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Ven 31 Aoû 2007 - 14:41

Si la vie de la mère est en danger, l'avortement est permis.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Ven 31 Aoû 2007 - 17:40

Lagaillette a écrit:
Ubu a écrit:Dans l'incertitude quant à la définition de la vie humaine, mieux vaut adopter la position la plus conservatrice: ainsi on évitera à coup sûr de tuer un vrai humain. Simple question de prudence.

Combien l'interdiction de l'avortement a-t-il tué de femmes ; qui sont, à coup sûr, des personnes humaines ?

Est-on sûr que l'avortement ne fait pas de dégâts sur le corps de la femme. Pourquoi une telle recrudescence de cancers du sein, par exemple ? Pourquoi une telle baisse de la fertilité ?
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Ven 31 Aoû 2007 - 18:22

Remarquez que moi, je suis pour l'avortement en cas de viol... mais puisqu'il s'agit d'une vie humaine, le violeur devra être accusé de meurtre.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par saturnales le Ven 31 Aoû 2007 - 21:24

Souricette a écrit:
Lagaillette a écrit:
Ubu a écrit:Dans l'incertitude quant à la définition de la vie humaine, mieux vaut adopter la position la plus conservatrice: ainsi on évitera à coup sûr de tuer un vrai humain. Simple question de prudence.

Combien l'interdiction de l'avortement a-t-il tué de femmes ; qui sont, à coup sûr, des personnes humaines ?

Est-on sûr que l'avortement ne fait pas de dégâts sur le corps de la femme. Pourquoi une telle recrudescence de cancers du sein, par exemple ? Pourquoi une telle baisse de la fertilité ?

Aux dernieres nouvelles, l'augmentation des cancers du sein serait du à la pillule et à l'usage d'hormones lors de la ménopose ( le nombre d'avortements n'est pas suffisant pour justifier l'ensemble des cancers), quand la baisse de fertilité, elle concerne aussi les hommes. Une solution, enrichir le patrimoine genetique occidental en faisant des bébés ailleurs, ca ne réglera pas le probleme indéfiniment, mais au moins ca aura le mérite de nous assurer quelques siecles ( millénaires ?) de plus :)


Dernière édition par le Ven 31 Aoû 2007 - 21:34, édité 1 fois
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par saturnales le Ven 31 Aoû 2007 - 21:30

Lagaillette a écrit:
Souricette a écrit:En gros, est-ce la loi qui décide du moment où commence l'humanité, ou la nature ?

Ni la loi, ni la nature. C'est l'idée qu'on se fait de ce qu'est la "personne humaine". A partir de quoi donc définit-on la personne humaine ?

Et la loi a toujours eu pour vocation de concentrer les valeurs onthologiques des societes ou elles sont appliquées. Jusqu'a il n'y a pas tres longtemps, il n'existait nulle différence entre la loi et la révélation. ( c'est encore le cas dans le monde musulman) .Vous prenez le probleme dans le mauvais sens...Le probleme n'est pas métaphysique, mais strictement politique (au sens propre)

En ce qui me concerne, il n'est d'Homme qu'a partir du moment ou il est un langage. (pas une langue hein, on se comprend), avant, nulle conscience refflexive, nul ego, nulle âme . Et ne croyant pas en une quelconque "lingua mentis", un "foetus" n'est pour moi qu'un tat de cellules. cela dit, les neuro sciences nous ont montré que le nourisson "intégrait" des le sixieme mois....Par précaution, il vaut meux s'abstenir de permettre des avortements tardifs.

Par ailleurs, on a tendance à grandement sur-évaluer le nombre de femmes qui pratiquent l'avortement comme s'il sagissait d'une formalité. Ca peut arriver, mais ce sont des malades ( il existe des services psychatriques pour cela) . l'avortement, outre le fait d'être psychologiquement assez destructeur, n'est pas un acte médical insignifiant. Dans l'immense majorité des cas, les avortements sont absolument nécessaires. il faut se rappeller qu'avant la loi veil, ils etaient pratiqués par des "rebouteux" en milieu clos ( faut il parler des epingles a nourisse ?)
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par saturnales le Ven 31 Aoû 2007 - 21:56

Ubu a écrit:Remarquez que moi, je suis pour l'avortement en cas de viol... mais puisqu'il s'agit d'une vie humaine, le violeur devra être accusé de meurtre.

c'est un peu farfelu comme approche, surtout que tu pretends ne pas croire en l'existance d'une âme. Mais si l'on suit ta démarche, il ne sagirait que d'un homicide involontaire... Et encore même pas, vu que la mort de l'enfant ne fait pas suite au viol lui-même.
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Sam 1 Sep 2007 - 8:49

saturnales a écrit:
Aux dernieres nouvelles, l'augmentation des cancers du sein serait du à la pillule et à l'usage d'hormones lors de la ménopose ( le nombre d'avortements n'est pas suffisant pour justifier l'ensemble des cancers), quand la baisse de fertilité, elle concerne aussi les hommes. Une solution, enrichir le patrimoine genetique occidental en faisant des bébés ailleurs, ca ne réglera pas le probleme indéfiniment, mais au moins ca aura le mérite de nous assurer quelques siecles ( millénaires ?) de plus :)

"Aux dernières nouvelles" : justement, depuis le temps que la pilule provoque des cancers du sein, on n'en parle que maintenant. Donc les effets du RU486, on en parlera dans 20 ou 30 ans. Que dire des jeunes filles qui utilisent le trois fois dans le mois alors que leur croissance n'est même pas terminée, et que l'on sait que son dosage est au moins 100 fois celui de la pilule ? Et cela n'est pas un cas isolé, il remplace bien souvent la pilule chez les très jeunes femmes.

De plus, on parle beaucoup de la baisse de fécondité masculine, mais c'est comme pour dissimuler une réalite : l'usage de la pilule à long terme entraîne une hypo-fertilité chez beaucoup de femme.

Et je ne vois pas pourquoi l'avortement n'aurait pas le même grenre d'effets. Le processus est le même à chaque fois : on bloque le déroulement naturel de la fécondité.

L'avortement est-il un réel progrès pour la santé de la femme ? J'en doute...
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par lucie le Sam 1 Sep 2007 - 9:57

Je pense que personne ne va dire que l'avortement est un bien.
Mais je suis personnellement persuadée que l'interdiction de l'avortement est un mal plus grand, qui a entrainé au fil des siècles (et qui continue dans certains pays) la mort d'innombrables femmes, et celles d'autant d'enfants d'ailleurs, dont on se "débarassait" après la naissance.

Il ne faut pas pénaliser légalement des femmes qui veulent avorter. Il faut éviter les avortements en leur permettant de na pas avoir de raison d'y avoir recours, soit parce qu'elles ont recours à la contraception, soit parce qu'elles apprennent comment garder l'enfant qu'elles portent.

Mais ce n'est pas du tout le choix de notre société.


Il n'y a plus (si tant est qu'il y ait eu) dans les écoles de véritable éducation à la sexualité, expliquant aux jeunes filles comment se préserver d'une grossesse non voulue. Ca, c'est un problème. Du coup, il y a un recours à l'avortement.

Maintenant, pour en avoir discuté avec l'infirmière de mon lycée à plusieurs reprises, je ne suis absolument pas d'accord avec tes chiffres : ils sont bien trop élevés, la très grande majorité des jeunes filles n'utilise jamais la pilule lendemain, et celles qui y ont recours reçoivent à ce moment là une information sur la sexualité qui leur permet de trouver d'autres moyens de contraception.
Il ne remplace pas la pilule, ou alors dans quelque cas très très isolés...


la société doit pouvoir donner aux jeunes et aux autres une contraceptions claire, précisant les risques, les contraintes, les avantages.


Mais c'est aux familles et à certaines institutions de montrer qu'elle est la beauté de l'amour et de la sexualité. La plupart des familles (pas plus que l'église jusqu'à ces dernières années) ne le font pas. Du coup, les jeunes vivent soit dans la liberté totale (on fait ce qu'on veut), sans savoir d'ailleurs ce que l'on veut, soit dans l'interdit, la peur, la frustration.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Sam 1 Sep 2007 - 17:38

lucie a écrit:Il faut éviter les avortements en leur permettant de na pas avoir de raison d'y avoir recours, soit parce qu'elles ont recours à la contraception, soit parce qu'elles apprennent comment garder l'enfant qu'elles portent.

Soit en leur permettant de les confier facilement à des parents adoptants ou des organismes.

lucie a écrit: Maintenant, pour en avoir discuté avec l'infirmière de mon lycée à plusieurs reprises, je ne suis absolument pas d'accord avec tes chiffres : ils sont bien trop élevés, la très grande majorité des jeunes filles n'utilise jamais la pilule lendemain, et celles qui y ont recours reçoivent à ce moment là une information sur la sexualité qui leur permet de trouver d'autres moyens de contraception.
Je parle des élèves du lycée où enseigne Damien, par exemple. Il y a une séance d'information des jeunes fills, et voilà les chiffres qui en sont ressortis. Mais cela varie peut-être selon les régions et les milieux.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Sam 1 Sep 2007 - 17:57

Donner des enfants non désirés à l'adoption, cela est une solution très limitée... Les parents adoptifs ne sont pas une ressource illimitée. Et l'argent pour élever tous ses enfants, où le trouverait-on? Mais légaliser l'avortement n'est pas la solution, car en faisant ça, on encourage justement les gens à y avoir recours, ce qui signifie plus de morts.

Quant à prêcher l'abstinence, cela ne marche pas trop bien dans notre société hédoniste...

Finalement il semble que l'être humain soit fait pour écraser son semblable... Je ne veux pas dire que c'est ce qu'il DOIT faire, mais seulement qu'il ne peut s'en empêcher.

No
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Sam 1 Sep 2007 - 18:02

à Saturnales,

Dans une société où l'avortement est illégal et considéré comme un meurtre, tout le monde, y compris le violeur, est tenu de savoir que les relations sexuelles non protégées peuvent mener à la grossesse. Et puisque le violeur se moque de cette grossesse éventuelle, on peut dire qu'il agit de manière irresponsable.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Souricet le Sam 1 Sep 2007 - 18:08

Ubu a écrit:Donner des enfants non désirés à l'adoption, cela est une solution très limitée... Les parents adoptifs ne sont pas une ressource illimitée.

Justement, il y a plus de parents souhaitant adopter que d'enfants adoptables. D'où les délais de cinq ans pour obtenir un enfant en adoption.

Ubu a écrit: Dans une société où l'avortement est illégal et considéré comme un meurtre, tout le monde, y compris le violeur, est tenu de savoir que les relations sexuelles non protégées peuvent mener à la grossesse.

Je trouve ça très juste, comme réflexion.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Ubu le Sam 1 Sep 2007 - 18:22

à Souricette,

Ce qui me fait peur, c'est que si on interdit l'avortement, on se ramasse avec un énorme «surplus» d'enfants, à tel point qu'on ne saura plus quoi en faire et où les mettre. sad
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: AVORTEMENT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum