MARTHE ET MARIE

Qu'est-ce que nous cherchons ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par etienne lorant le Ven 18 Juin 2010 - 8:32

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,19-23.
« Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et la rouille les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.
La lampe du corps, c'est l'oeil. Donc, si ton oeil est vraiment clair, ton corps tout entier sera dans la lumière ;
mais si ton oeil est mauvais, ton corps tout entier sera plongé dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres y aura-t-il !

Ce n'est pas sur la terre que l'on trouve les vrais trésors, car même ceux que nous pouvons trouver sur la terre, y compris les liens durables établis avec nos parents, nos conjoints, nos frères et soeurs, nos enfants... nous ont été donnés par Dieu. Dieu est le vrai trésor: j'ai pu perdre mon père, mais il est dans le Père; mes soeurs m'ont mis au rebut, mais mon Père prend soin de moi: pour un temps encore, le Seigneur m'a laissé ma vieille maman, d'autant plus précieuse qu'elle souffre plus et vieillit rapidement dans la maison de repos... où elle n'est plus bien traitée depuis des mois.

C'est ainsi que l'oeil est la lampe du corps. Oh, il y a plusieurs lampes qui peuvent guider le corps: la foi, l'amour, la raison, la connaissance, mais aussi la volonté, les désirs, et encore... la volonté de domination, de pouvoir, l'envie, la jalousie, la luxure.... vraiment, oui, dans l'oeil d'un homme, il y a beaucoup de lampes pour éclairer le corps ! Si donc un homme choisit les biens de la terre, c'est par l'avidité qui est dans son oeil; mais s'il cherche le pardon, la consolation, la miséricorde, c'est par l'oeuvre de Dieu qui est dans son oeil. Car ta Parole, Seigneur, est vraiment lampe pour mes pas, et lumière du début à la fin ! Il est possible - mais je ne peux y songer qu'avec horreur, que la fin de ma mère soit attendue pour des raisons d'argent, d'héritage. Cependant Seigneur, aie pitié, et puisque Tu m'as fait revenir à son service chaque jour, donne-moi la force de mener cette lutte au nom de Ton Amour, et fais-moi connaître la victoire !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par Marc le Ven 18 Juin 2010 - 10:55

Ap 3, 18 je te conseille d’acheter chez moi de l’or purifié au feu pour t’enrichir, et des vêtements blancs pour te couvrir et que ne paraisse pas la honte de ta nudité, et un collyre pour oindre tes yeux et recouvrer la vue.

Wink Etienne.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par etienne lorant le Sam 19 Juin 2010 - 13:44

J'enchaîne ici avec un commentaire de l'Evangile de ce samedi.... puisqu'en fait, il est à la suite de l'autre.
Comme les disciples s"étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera l'un et aimera l'autre, ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. C'est pourquoi je vous dis : Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie, au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? D'ailleurs, qui d'entre vous, à force de souci, peut prolonger tant soit peu son existence ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'était pas habillé comme l'un d'eux.Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : 'Qu'allons-nous manger ?' ou bien : 'Qu'allons-nous boire ?' ou encore : 'Avec quoi nous habiller ?' Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »
(Mt 6, 24-34)

Ce passage est la suite de l'Evangile d'hier – ce difficile Évangile où il est question de l'œil qui est la lampe du corps. Et disait le Christ: « L'oeil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » Et il n'est pas des plus aisés de bien comprendre ce que Jésus dit ici. Cela devient beaucoup plus simple lorsqu'on connaît ce passage d'Isaïe (5, 20) où il est écrit : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume! »

Ce que le Seigneur remet en cause ici, ce sont les intentions et aussi les ambitions de l'homme. Selon la vision qu'aura l'homme de lui-même, de la société et de l'humanité, ou bien, il reconnaîtra le dessein miséricordieux du Père et sa vie sera Lumière, ou bien il adoptera des projets qui lui semblent bons, pour lui-même, pour les autres et pour l'humanité tout entière, C'est à ce niveau que les problèmes se posent – et ils peuvent entraîner la chute de cet homme, et avec lui, la chute d'une multitude...

Dans un dialogue qu'il avait accordé à André Frossard, célèbre converti du XXième siècle, Jean-Paul II expliquait que « l'homme peut vouloir le bonheur de l'homme, bien sûr. » !
Et il échaffaude des systèmes philosophiques qu'il essaie de mettre en œuvre en imposant des modèles de société. Cependant, ces constructions, parce qu'elles ne tiennent aucun compte du dessein de Dieu, finissent inévitablement par s'écrouler.

Le communisme était ainsi: l'idée paraissait bonne puisqu'il suffisait d'imposer une plus juste répartition des richesses. La propriété devint un « vol », une injustice à redresser. Mais pour rendre efficace le communisme, il fallait un pouvoir fort, mais aussi des hommes purs qui ne se laissent aucunement corrompre. Or, où trouver un homme sans Dieu qui ne se laisse pas corrompre ? A la fin, il fallut construire un rideau de fer pour empêcher de s'évader les populations qui désiraient échapper au bonheur qu'on avait édicté à sa place...

Le libéralisme n'est pas meilleur. Il pose la liberté de l'individu, certes, mais il se fonde sur la « loi du marché ». L'individu n'a de limite à sa liberté que le prix des marchandises dont il a besoin. D'abord, c'est réduire l'homme à une machine à consommer. Ensuite, ces fameuses « lois du marché » peuvent se contourner très facilement. Tout ce qui est rare est cher. Posons à présent un d'un litre d'essence coûte plus ou moins 1,30 euros. Comment moi, producteur, vais-je faire en sorte que le prix du litre d'essence augmente jusqu'à 3 euros ? C'est très simple: je fais courir le bruit que je n'aurai plus de pétrole d'ici trois ans. Et hop, le tour est joué: j'ai simplement organisé une rareté artificielle, que nul ne peut vérifier exactement, et le prix monte. A la fin, le consommateur peut plus s'acheter l'essence dont il a besoin pour se rendre à son travail, il se retrouve sans emploi, son pouvoir d'achat diminue... qui parviendra encore à convaincre que le bonheur de l'homme est dans sa liberté de consommation ?

Le pape Jean-Paul II expliquait tout cela à André Frossard, mais dans un langage beaucoup plus élaboré que le mien – j'ai transcrit sa déclaration avec mes propres mots. Le nœud du problème, c'est, tout à fait clairement, que les projets de l'homme, lorsque ceux-ci ne se fondent pas sur « le roc », conduisent tôt ou tard à l'échec et au chaos.

Pour en revenir au texte de l'Evangile, Jésus encourage donc à s'en remettre à Dieu pour tous les bien matériels, et d'éviter le souci. Car le souci ouvre une large porte aux démons et à la ruine de l'âme. Qu'on ne me parle donc plus de participer au plan de sauvetage de la planète: en mon âme et conscience, je peux trier mes déchets... mais prétendre diminuer les taux de C0² dans l'atmosphère d'ici une dizaine d'années... non, c'est encore une exagération farfelue des pouvoirs de la technique actuelle...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par Joss le Sam 19 Juin 2010 - 14:00

etienne lorant a écrit:Ce passage est la suite de l'Evangile d'hier – ce difficile Évangile où il est question de l'œil qui est la lampe du corps. Et disait le Christ: « L'oeil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » Et il n'est pas des plus aisés de bien comprendre ce que Jésus dit ici. Cela devient beaucoup plus simple lorsqu'on connaît ce passage d'Isaïe (5, 20) où il est écrit : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume! »

Je me rappelle le témoignage de cette amie qui avait reçu une grâce particulière. Au sortir d'une adoration eucharistique, elle avait vu sortir d'elle une grande lumière. Ce phénomène avait duré quelques heures et l'avait marquée.

Je me rappelle aussi de mon premier contact avec les soeurs contemplatives de saint Jodard.... oui... de leurs yeux sortaient de la lumière.... Ce que Jésus dit est vrai et simple.

Depuis, je regarde toujours les yeux pour y découvrir la lumière de la foi.

Vous rappelez-vous des yeux de soeur Emmanuelle, remplis de lumière ?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par etienne lorant le Sam 19 Juin 2010 - 15:31

Bonjour Joss,

Oui, il y a des grâces très belles... Durant des années, j'ai eu la chance de participer chaque matin à l'Office de Laudes dans un couvent de Clarisses qui étaient cloîtrées. Mais pour les Laudes et l'Eucharistie matinale, la porte était ouverte et les fidèles pouvaient librement prendre place dans les stalles (je crois qu'on dit ainsi). Eh bien, ce furent les meilleures années de ma vie - et cela a duré dix ans ! Chaque fois que j'avais communié, je recevais ou bien une grâce de force (de l'énergie, que d'énergie !), soit une grâce de joie (Ô ivresse indescriptible car au-delà des sens !), soit les deux à la fois.

Il y avait un temps de silence avant que l'Office de Laudes commence. Nous étions cinq ou six fidèles, dans un très grand silence, à contempler un autel en bois très simple, rugueux, et au-dessus, à gauche du tabernacle, il y avait une croix glorieuse (croix de San Damiano ? ) ... c'étaient des moments très forts. Le silence semblait habité, non pas par nos pauvres prières de fidèles, mais par nos prières élevées par la prière des soeurs. Une communion, intense, dans un silence absolu.

Un jour, j'ai tiré discrètement la manche de mon voisin, afin d'attirer son attention sur le visage d'une des soeurs. A la sortie de la messe, il m'a demandé : qu'as-tu voulu me montrer ? J'ai répondu: c'est soeur Agnès, elle est incroyable: quand elle prie, elle est à ce point concentrée... ou comment dire ? ... qu'elle ne cligne même pas des yeux. J'avais remarqué que son corps était là certes, mais son âme ? Mais l'autre n'y avait rien vu. Mais le lendemain, toujours sans dire un mot, soeur Agnès m'a adressé un sourire si rempli de douceur que j'en suis resté tout transi comme si j'avais été envahi de toute part. Et le sentiment que j'éprouvais c'était que le Seigneur m'avait souhaité la bienvenue... J'ai pris note de ce souvenir, mais je n'en avais jamais fait mention, craignant que l'on se moque un peu de ma sensibilité. Mais le témoignage de votre amie en entraîné le mien. Merci !

Etienne
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par Joss le Sam 19 Juin 2010 - 17:12

etienne lorant a écrit:Mais le lendemain, toujours sans dire un mot, soeur Agnès m'a adressé un sourire si rempli de douceur que j'en suis resté tout transi comme si j'avais été envahi de toute part. Et le sentiment que j'éprouvais c'était que le Seigneur m'avait souhaité la bienvenue... J'ai pris note de ce souvenir, mais je n'en avais jamais fait mention, craignant que l'on se moque un peu de ma sensibilité. Mais le témoignage de votre amie en entraîné le mien. Merci !

Oui, la lumière du monde présente dans soeur Agnès vous a irradié. Cela nous aide à comprendre l'action des saints sur leur entourage sans même qu'ils s'en rendent compte ni n'agissent, ni parlent "; "la maison fut remplie par l'odeur du parfum." jn 12,3. C'est Dieu qui agit librement, parce qu'ils "sont donnés", à travers eux.

L'action du péché, agit malheureusement de la même façon.....

Il suffirait que l'on se sanctifie pour que le monde soit sauvé et évangélisé
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10494
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que nous cherchons ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum