MARTHE ET MARIE

la nature de métamatière et la libération anticipée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Mar 25 Mai 2010 - 8:34

Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foétus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foétus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foétus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foétus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.



Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.

Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Fée Violine le Mar 25 Mai 2010 - 9:37

Bonjour Claude,
ce que vous dites est faux. Le foetus n'est pas du tout un organe de la mère. C'est une personne qui s'installe dans une autre, une sorte de parasite si vous voulez. Avant ou après la naissance, il s'agit de la même personne. Mais comme je n'ai pas de compétences scientifiques, je n'ai pas les arguments pour le démontrer. D'ailleurs ce genre de discussion ne me passionne pas!
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Francesco le Mer 26 Mai 2010 - 1:35

Étrange,ce personnage s'est aussi inscrit sur mon forum mais sans se présenter et a rédigé le meme message horrible...Hitler n'aurait pas écrit de facon différente....
avatar
Francesco
Intéressé
Intéressé

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 30/01/2009

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Mer 26 Mai 2010 - 8:35

ce que vous dites est faux. Le foetus n'est pas du tout un organe de la mère. C'est une personne qui s'installe dans une autre, une sorte de parasite si vous voulez.
Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.

Avant ou après la naissance, il s'agit de la même personne.

L'empreinte laissée par un humain dans la nature de nature est la suivante : Gestation, vie, dissipation, séparées par deux passages anti-retour : la naissance et la mort.

L'empreinte a commencé à la fécondation. Pas la vie. La vie, elle, a commencé à la naissance et finira à la mort.

Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Fée Violine le Mer 26 Mai 2010 - 18:26

Comme vos affirmations sont dépourvues d'arguments, il est inutile de se fatiguer à trouver des arguments pour les réfuter !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Ven 28 Mai 2010 - 8:30

Fée Violine a écrit:Comme vos affirmations sont dépourvues d'arguments, il est inutile de se fatiguer à trouver des arguments pour les réfuter !

La nature de matière nous connait depuis notre fécondation et nous oubliera après notre mort.

la nature de métamatière nous connait depuis notre naissance et connait pour l'éternité.

Alors que choisir ? Oeuvrer pour la matérialité ou oeuvrer pour la métamatérialité ?

Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Marc le Jeu 3 Juin 2010 - 6:21

Claude De Bortoli a écrit:
Tant que çà reste un foétus, pas de problème. Un foétus ne peut pas mourir puisse qu'il n'est pas encore né !

Pas d'accord, même si un foétus n'est pas né il n'en demeur pas moins VIVANT et ce n'est pas la naissance qui confère la vie mais la conception.. et donc si il est vivant c'est bien qu'il peut mourir.
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Mer 23 Juin 2010 - 14:42

Une vie existe par elle même.

Un foétus libéré top tôt du corps de la mère, même avec un coeur qui bât, ne survit pas. C'est bien qu'il ne vit pas. Il se génére.

Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Marc le Mer 23 Juin 2010 - 14:47

Claude De Bortoli a écrit:Une vie existe par elle même.

Un foétus libéré top tôt du corps de la mère, même avec un coeur qui bât, ne survit pas. C'est bien qu'il ne vit pas. Il se génére.

Ce n'est pas parce qu'il n'a pas la force de vivre qu'il n'a pas de vie en lui même. Et pour preuve l'œuf fécondé "in-vitro" se met à se développer tout seul. Le fait qu'il soit nourrit ne fait pas de lui un "appendice" de ce qui le nourrit.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Jeu 24 Juin 2010 - 8:14

Vous sortez un poumon ou un foi d'un corps humain, ce n'est plus qu'une masse de chair inerte.
C'est la même chose pour un foétus. C'est un organe éphémère.

L'empreinte laissée par un humain dans la nature de nature est la suivante : Gestation, vie, dissipation, séparées par deux passages anti-retour : la naissance et la mort.

L'empreinte a commencé à la fécondation. Pas la vie. La vie, elle, a commencé à la naissance et finira à la mort.

Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Marc le Jeu 24 Juin 2010 - 11:11

Le poumon ou le foi sont des organes qui ont une fonction bien précise dans le corps humain, enlever le foi et nous n'aurons plus une masse inerte mais deux . La fonction du fœtus est de devenir enfant il n'a pas d'autre fonction que cela. Bien qu'il soit nourrit il se développe alors que le reste du corps se dégrade puisque le développement du corps de la mère s'est arrêté (en principe). Bref le fœtus a une existence bien distincte des autres organes. Et qu'on le veuille ou non il a une vie bien à lui puisqu'il se développe.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 49
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Claude De Bortoli le Ven 25 Juin 2010 - 8:20

La fonction du fœtus est de devenir enfant il n'a pas d'autre fonction que cela.

C'est un organe éphémère jusqu'à la naissance.

Le foétus fait partie du corps de la mère au même titre qu'un de ses organes. Il est pour elle un organe éphémère. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses instincts et de ses disponibilités.

Si une femme enceinte perd son foétus quelle aimait tant à cause d'une agression ou d'une malveillance, cette libération anticipée forcée est à considérer comme un meurtre d'un être humain des plus innocent.

Si la libération anticipée forcée provoque une naissance suivie d'une mort, il y a meurtre d'un être humain des plus innocent.

Si la libération anticipée forcée provoque une naissance, si le nouveau-né n'a pas de séquelle, pas de poursuite pour les agresseurs en ce qui concerne le bébé. S'il a des séquelles de sa libération forcée ils en payeront les conséquences.



Claude De Bortoli
Passant
Passant

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nature de métamatière et la libération anticipée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum