MARTHE ET MARIE

FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Aller en bas

FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Joss le Dim 15 Mar 2009 - 9:34

Le thème de l’avortement demeure l’un des marqueurs identitaires dont se sert le plus régulièrement et le plus cyniquement l’extrême droite. Comme lorsque Le Pen tentait de récupérer la Marseillaise, Jeanne d’Arc ou le drapeau, il ne faut pas être dupe.

Il y a deux façons de poser catholiquement le problème :

1) La première est celle de l’Évangile lui-même, qui n’appelle pas à jeter la première pierre mais incite à promouvoir la dignité de la personne humaine.

2) La seconde – la mauvaise –, celle des pharisiens de l’Évangile et celle des intégristes de toute chapelle, d’Écône à Recife. Une sorte de terrorisme spirituel qui consiste à se saisir, à dessein, des cas les plus extrêmes pour forcer à une radicalisation idéologique.

Cette méthode de la terre brûlée disqualifie d’avance, aux yeux de l’opinion publique, tout discours positif sur l’enfant à naître. Comment, après Recife, critiquer la regrettable décision d’Obama, qui vient d’autoriser le financement public de la recherche sur les cellules souches embryonnaires ? Comment poursuivre sur la voie du dialogue et de l’interpellation démocratique, choisie par Mgr d’Ornellas et par l’Église de France à propos des états généraux de la bioéthique ?

Depuis l’affaire Williamson, les faux pas s’accumulent. On sent l’opinion publique chauffée à blanc. Des catholiques parmi les plus placides s’indignent. Leur exaspération est palpable, compréhensible et même salubre. Ils voient la liane intégriste s’accrocher à l’arbre de leur Église. Ils comprennent que si l’on se tait, si l’on se terre, cette mauvaise plante finira par tout étouffer, comme un lierre se prenant pour le tronc lui-même, le tronc de la tradition authentique.


LA CROISADE INTÉGRISTE
Enquête sur l'extrême droite de Dieu





Une vidéo de propagande décryptée




Civitas, l'école extrémiste
d'Alain Escada



Les affinités idéologiques avec les nationalistes d'ultradroite


Le culte de la peur et du complot
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Théophane le Dim 15 Mar 2009 - 10:25

Chère Joss,

Merci pour cet article fort intéressant. J'ai été particulièrement choqué par la vidéo... On y parle d'amour pour le Christ, mais cet amour ne nous conduit-il pas aussi à aimer notre prochain, quelle que soit sa religion ou son origine ?

L'article parle très bien des liens qui existent entre le FN et la FSSPX. Cela aussi me choque et m'indigne : il n'est pas nécessaire d'être spécialiste de la religion catholique pour s'apercevoir que le programme de ce parti n'est pas conforme à la doctrine de l'Église. De plus, je crois que les évêques n'ont pas à appeller à voter pour tel ou tel parti. C'est à chaque catholique de choisir librement son vote, sans autres limites que celles fixées par le Magistère. Je connais des catholiques engagés à droite comme à gauche, et moi-même je suis militant d'un mouvement politique depuis 2006 ; mais il s'agit avant tout d'un choix personnel conforme à la conscience.

Une autre remarque : je ne partage pas vraiment votre analyse.. Vous dites que l'Église court le risque d'être influencée par les intégristes. Je pense que le Pape a assez d'autorité et d'intelligence pour ne pas tolérer une telle dérive. Les évêques aussi d'ailleurs sont là pour contrôler ce qui se passe dans leurs diocèses.

De plus, je ne pense pas qu'on doive systématiquement assimiler le combat contre l'avortement à l'intégrisme et à l'extrême droite. Il y a beaucoup de personnes engagées dans des mouvements comme le Renouveau charismatique ou le Néo-catéchuménat, qu'on ne peut qualifier d'intégristes, et qui sont clairement opposées à l'avortement que l'Église a toujours considéré comme un crime très grave.

Le catholicisme intétgriste se définit, selon moi, par le refus du dialogue avec les autres religions, par le refus aussi de la liberté religieuse et politique, par l'antisémitisme, l'islamophobie, le refus de reconnaître l'égalité entre l'homme et la femme, et bien d'autres choses. Je doute fort que Benoît XVI, qui est un homme profondément cultivé et sage, puisse être attiré par des idées aussi obscures !

Faisons plutôt confiance au Seigneur qui n'abandonne par Son Église et à la très Sainte Vierge Marie, Mater Ecclesiæ ! Wink
avatar
Théophane
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 21/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par lucie le Dim 15 Mar 2009 - 11:41

la condamnation de l'avortement n'est en effet pas l'apanage de l'intégrisme ni de l'extrême droite.

toutefois, lorsque l'on passe de la condamnation à la lutte contre, cela devient plus fréquent : la lutte contre l'avortement passe souvent par la condamnation (tout en s'en défendant) des personnes qui avortent, et non pas l'analyse des raisons qui les y poussent...
et très vite, par l'instrumentalisation des personnes, et surtout des femmes.
et globalement, de là à la condamnation des femmes, principalement, il n'y a pas loin... refus de reconnaitre l'égalité hommes/femmes... que l'on a encore vu dernièrement, lorsque la mère de cette petite fille a été excommuniée, et pas son père...

lorsque quelqu'un trouve normal que soit excommuniée celle qui avorte d'un enfant, mais pas celui qui l'a violée, car finalement, lui, il ne savait pas ce qu'il faisait (lu sur un forum). pour moi, on est là dans le fondamentalisme...

je suis d'accord avec Jo lorsqu'elle parle d'intégrisme, de terrorisme spirituel. baser sur la peur... sur la culpabilisation...
Pour moi, la lutte contre l'avortement passe aussi par une contraception efficace. Par l'apprentissage du respect des uns et des autres...
par l'éducation, quoi... par une véritable voie de libération...
et surement pas par une voie qui enferme...


quant à l'avenir de l'Eglise... oui, faire confiance, et je fais confiance. mais faire confiance n'empêhce pas une véritable attention,
faire confiance n'entraine pas fermer les yeux... surtout quand on est si souvent interpellé par des "catholiques placides"... et cela devient le cas...

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Joss le Dim 15 Mar 2009 - 13:37

Je vais ajouter ces articles très intéressants expliquant ce qu'est l'intégrisme catholique sur une page de mon blog consacré aux fondamentalismes :

http://le-raton-laveur.blogspirit.com/les_fondamentalismes/

Les réflexions que provoquent en moi, ces dernières affaires :

Je pensais, avant la levée des excommunications, que l'intégrisme catholique était très cloisonné et limité à la FSSPX. A la lumière des dernières "affaires" et en lisant les commentaires, ici et là, sur le net, je constate qu'il est plus diffus avec une interpénétration dans certaines branches de l'Eglise : les traditionalistes ais aussi chez certains catholiques qui s'y rattachent :

- pour une recherche d'identité,
- de statut,
- de perfectionisme basé sur la peur de l'autre, de l'impur
"O Dieu, je vous rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères" LUC18,11

et qui s'accrochent aveuglément à la Loi comme et par besoin de justification en niant l'autre :
"Le jeune homme : " J'ai observé tous ces commandements; que me manque-t-il encore? " MAT19,20

J'ai lu dernièrement des choses étranges comme "le magistère, c'est la parole de Dieu !" comme s'il y avait substitution de l'Evangile à la Loi.

Je constate une rupture de plus en plus grande avec les fidèles engagés qui perdent de vue les valeurs évangéliques auxquelles ils étaient attachés, et se sentent de plus en plus exclus.

J'ai entendu ces derniers temps "désormais, on fera Eglise à la maison"

......et je commence à comprendre certaines prophéties qui me paraissaient obscures, de Marthe Robin et A.C. EMMERICK :

Je vis dans l'avenir la religion tombée très bas et se conservant seulement par endroits dans quelques chaumières et dans quelques familles que Dieu a protégées aussi des désastres de la guerre.
http://leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com/propheties_d_anne_catherine_emmerich_pour_nos_tem/

C'est vrai que si l'Eglise continue à négliger ses valeurs évangéliques pour ses problèmes législationnistes, l'intégrisme s'emparera d'elle aux dépend des autres fidèles

Ce que la Tête, en Jésus, eut à souffrir, voici venu le temps, pour l'Eglise -les Membres-.de l'éprouver à son tour.

Je vis là avec horreur un grand nombre de gens de ma connaissance, même de prêtres. Beaucoup de lignes et de ramifications partant des gens qui erraient dans les ténèbres aboutissaient à cet endroit. (Le lieu de la nouvelle crucifixion)

Le corps mystique est en agonie sur toute la terre. L'on sait des peuples où l'Eglise a été en fait anéantie. S'il y subsiste encore ça et là quelques fidèles, ils se voient l'objet de toutes les vexations?...En vérité, c'est Jésus lui-même que l'on insulte et que l'on opprime à travers ses pauvres de la minorité vaincue..

Je vis une foule innombrable de malheureux opprimés, tourmentés et persécutés de nos jours en plusieurs lieux, et je vis toujours qu'on maltraitait pa là Jésus-Christ en personne. Nous sommes à une époque déplorable où il n'y a plus de refuge contre le mal : un épais nuage de péché pèse sur le monde entier, et je vois des homme faire les choses les plus abominables avec une tranquilité et une indifférence complètes.

et en prospectant plus loin, je comprend mantenaint comment l'Anthéchrist pourrait faire passer ses lois (lui qui ignore l'amour), qui seront acclamées et plebiscitées
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Théophane le Dim 15 Mar 2009 - 14:01

Le problème c'est que nous vivons aujourd'hui, en France en tout cas, dans un monde extrêmement sécularisé, dans lequel l'idée de Dieu est devenue facultative, voire superflue, inutile et absurde. On ne peut pas s'étonner qu'un manque de raison et de formation amène certains à adopter des positions radicales, en réaction à l'esprit du temps qui nie Dieu...

Heureusement l'Église reste une religion qui s'appuie sur la lumière de la raison humaine, ce qui l'a empêchée jusqu'ici de sombrer dans l'obscurantisme ou le fanatisme. Ce à quoi nous devons faire attention c'est de ne pas devenir comme le pharisien qui remercie Dieu de n'être pas comme les autres. Au contraire, nous devons nous reconnaître pécheurs et misérables, parce que sans cela nous devenons vraiment comme les autres : si nous sommes parfaits, nous n'avons plus besoin de Dieu. L'humilité ne nous empêche pas non plus cependant de ne pas transiger quand il s'agit de défendre les valeurs de l'Évangile : l'amour, le pardon, la miséricorde, mais aussi la justice et la responsabilité.

Quant à dire que le Magistère est la parole de Dieu, j'avoue humblement n'avoir pas assez de connaissances pour donner mon avis, mais je pense quand même que le Magistère de l'Église est une valeur sûre et que nous pouvons nous appuyer dessus avec une grande confiance. Je n'apprécie pas du tout l'attitude de certains catholiques qui pensent que l'Écriture Sainte est suffisante et qu'ils peuvent l'interpréter eux-mêmes en se passant de l'aide de l'Église ; car l'enseignement de l'Église c'est aussi l'expérience de beaucoup d'hommes et de femmes qui sont saints et qui ont entretenu une relation très intime avec Dieu.

Pour finir, il a quelque que j'ai oublié de dire. Pour moi l'intégrisme catholique c'est aussi le refus du Concile Vatican II, et cela est totalement inacceptable, d'une part parce qu'un Concile engage l'infaillibilité de l'Église, et d'autre part parce que ce n'est pas à des personnes ou à un groupe d'effectuer un tri dans l'enseignement actuel de l'Église. Et je suis intimement convaincu que Benoît XVI n'acceptera jamais que l'on se dispense de l'héritage du Concile qui nous a vraiment aidés à mieux comprendre notre religion et à trouver un langage adapté pour dialoguer avec le monde moderne.

En revanche je suis convaincu également que la stricte fidélité à des règles juridiques, que ce soit dans l'Église ou dans l'État, est indispensable, et que cela n'enlève rien à notre capacité d'aimer chaque personne quoi qu'elle fasse.
avatar
Théophane
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 21/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Joss le Dim 15 Mar 2009 - 14:28

Théophane a écrit:

En revanche je suis convaincu également que la stricte fidélité à des règles juridiques, que ce soit dans l'Église ou dans l'État, est indispensable, et que cela n'enlève rien à notre capacité d'aimer chaque personne quoi qu'elle fasse.

Tout est problème d'équilibre. Le problème, c'est qu'on est en train de le rompre et d'oublier l'amour pour la Loi
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par lucie le Dim 15 Mar 2009 - 16:09

Je n'apprécie pas du tout l'attitude de certains catholiques qui pensent que l'Écriture Sainte est suffisante et qu'ils peuvent l'interpréter eux-mêmes en se passant de l'aide de l'Église ; car l'enseignement de l'Église c'est aussi l'expérience de beaucoup d'hommes et de femmes qui sont saints et qui ont entretenu une relation très intime avec Dieu.

chacun peut (doit) méditer l'Ecriture selon les lumières que lui donne l'Esprit à un moment donné...
mais cette méditation passe aussi par ce qui nous a été donné par la tradition....
la tradition, c'est cela : ce qui nous est donné, mais qui n'est absoument pas figé.


la stricte fidélité à des règles juridiques

c'est toujours la question difficile...
mais comment dire.... je crois que globalement, les règles s'adressant à chacun sont relativement peu strictes.... et qu'elles peuvent donc être vécues facilement pour un chrétien.
il y a peu de règles enfermant, je trouve.
mais comme toute règle, dès qu'elles sont obligation, ça ne fonctionne plus... les prêtres qui ont su expliquer comment assister à la messe le dimanche était comme venir à un rendez-vous... comment on y était attendu... comment si on n'y allait pas une fois, on n'était pas coupable, on aviat seulement loupé un rendez-vous, mais qu'on était toujorus attendu ont réussi à transformé une "obligation" en un plaisir renouvellé chaque dimanche... et du coup, ce n'est plus une règle.


les seules règles réellement difficiles portent sur la sexualité et l'éthique...
parce que l'Eglise à mon avis n'a pas encore su apprendre à expliquer.

non pas que les règles soient nécessairement mauvaises ...
mais... elles mériteraient d'être expliquées, pour apprendre à chacun à les vivre selon là où il en est de sa vie spirituelle ...

aller expliquer à des divorcés remariés qu'ils devraient vivre en frère et soeur... à un couple d'homosexuel la même chose... expliquer que la masturbation est mauvaise... que la contraception est interdite, sauf de telle ou telle manière.... Moi, je m'en abstiens, je en sais pas le faire... et jamais je ne jouerai sur la culpabilité ou l'obligation...

l'Eglise doit apprendre à expliquer d'où viennent ses règles morales...
et à les expliquer à des chrétiens qui ont (grâce à Dieu) perdu la peur qui enfermaient leurs parents... qui sont loin de l'Eglise, parfois.... qui ne comrpennent pas, et n'obéissent pas uniquement parce qu'on leur dit.
et lorsqu'elle aura appris à le faire (certains prêtres sont champions), son enseignement ne sera plus si éloigné de la vraie vie.

certains prêtres et formateurs savent le faire... et savent aussi dire que l'homme est faible et qu'il ne peut pas toujours faire ce que conseille l'église...

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Joss le Jeu 25 Juin 2009 - 12:31

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

rep

Message par giorgino le Sam 27 Juin 2009 - 8:40

Pour avoir longtemps fréquenté 2 forums catholiques , dont un particulièrement , il est évident que le fondamentalisme catholique fait ses choux gras de l' avortement , et joss que j' ai connue sur ces forums , peut en témoigner aisément .
Sur , supposons 20 sujets abordés , il y aura par ex 2 ou 3 ou 8 intervenants , et 20 notés comme lus .
En ce qui concerne la question de l' avortement , on peut multiplier ces chiffres par 10 ou 20 , c'est à dire 80 intervenants et 1500 notés comme lus ...ou plus .
D 'un point de vue arithmétique simple , il n' est pas difficile de voir où sont les centres d' interet de ces sites , qui par ailleurs considèrent que des journaux comme LA CROIX ou TEMOIGNAGE CHRETIEN sont des journaux qu' en AUCUN CAS , on peut considerer comme chrétiens , quand ils ne sont pas accusés du pire .
Je n' invente RIEN , j' ai eu l' occasion de lire ça des centaines de fois jusqu' à ce que je décide de quitter les lieux .
J' ai mis du temps à en partir , c'est vrai jusqu' à ce que ma présence ait été ressentie comme insuportable , par moi, et peu souhaitable par eux , puisque l 'un des responsables de ce forum m' a meme contacté sur l' autre forum de la meme obédiance , me disant que depuis mon départ les modérateurs étaient au chomage technique . Et qu'enfin on respirait sur son forum .
Qu'il y ait une récupération de la question grave , il est vrai de l' avortement , chez eux est l' évidence même .
Par charité et délicatesse je ne nommerai pas ces forums .

giorgino
Installé
Installé

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 14/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par ravi le Sam 27 Juin 2009 - 10:02

Théophane
vous posez de bonnes questions qu'il serait bon d'approfondir
comme la relation entre la foi et la raison. Notre foi n'est pas un chèque en blanc que l'on donne à Dieu, à Jésus, à l'église. Notre foi demande l'intelligence de la foi, elle soutien notre raison. Si la foi ne nous fait pas grandir en humanité, elle n'a pas de sens.
La question de l'Ecriture et de la tradition. L'écriture n'est pas indépendante d'une histoire dans son élaboration et dans sa transmission.
La tradition comme ce mot l'indique c'est la passage d'un reçu à un donner et qui s'enrichit à chaque tradition.
La question du dialogue avec notre monde. La secte dit: venez chez nous, vous êtes sûrs d'être sauvé si vous suivez ce qu'on vous dit.
Il nous faut revoir ce que veut dire: hors de l'Église point de salut.
et la parole du Seigneur: Jn 17, je ne te demande pas de les retirer du monde mais que tu les garde du mauvais. Dans un dialogue fructueux que que notre foi soit le levain dans la pâte. Que nous soyons capables par nos parole et notre vie de donner du sens à notre monde.
Le magistère de l'Église ne remplace pas notre propre réflexion, au contraire. L'enseignement des Conciles, des Papes sont là pour nourrir notre réflexion, notre foi, nous éclairer dans nos engagements... Mais ils ne remplacent pas notre réflexion, notre méditation, notre prière. Les balises ne remplacent pas la marche.
Il y a une réflexion de Paul aux chrétiens de Corinthe qui peut nous aider:
1Co3,4
Quand l'un déclare: "Moi, j'appartiens à Paul" l'autre:" Moi, à Apollos"
n'agissez-vous pas d'une manière humaine?
Qu'est ce donc que Apollos? Qu'est ce que Paul? Des serviteurs par qui vous avez été amenez à la foi. chacun d'eux a agi selon les dons que le Seigneur lui a accordés. Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé, mais c'est Dieu qui fait croître.

ravi
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 124
Age : 74
Localisation : languedoc
Date d'inscription : 11/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Invité le Sam 1 Mai 2010 - 17:27

le fondamentalisme,l'intégrisme,

çà se trouve partout

à droite,à gauche,

chez les protestants et chez les catholiques,

dans les autres religions..

bref..c'est..l'enfer..sur terre..
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Fée Violine le Lun 3 Mai 2010 - 11:10

Et chez les athées aussi !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Théophane le Mar 1 Juin 2010 - 12:02

Fée Violine a écrit:Et chez les athées aussi !
Une fois, une personne athée avec qui je visitais une église m'a dit qu'elle avait choquée de me voir faire une génuflexion et que j'aurais dû m'en abstenir par respect pour ses convictions...
avatar
Théophane
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 21/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Fée Violine le Mar 1 Juin 2010 - 12:54

Et elle t'avait pourtant suivi dans ce mauvais lieu ? Pas très logique !!!
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Théophane le Mar 1 Juin 2010 - 13:16

Fée Violine a écrit:Et elle t'avait pourtant suivi dans ce mauvais lieu ? Pas très logique !!!
Beaucoup considèrent les églises comme de simples lieux culturels. Cette amie m'avait fait une fois cette remarque : "je trouve cette église magnifique ; pourtant, je n'y vois pas Dieu mais plutôt la grandeur de l'homme. Tant de beauté à la gloire du néant".

C'es triste de voir qu'y a des personnes qui, tout en étant honnêtes, sincères et vertueuses, sont totalement fermées à Dieu !
avatar
Théophane
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 222
Age : 30
Date d'inscription : 21/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Fée Violine le Mar 1 Juin 2010 - 19:26

Quand ma fille Gabrielle était petite, elle disait, comme preuve de l'existence de Dieu : "sinon, ils n'auraient pas construit toutes ces églises. Surtout les cathédrales".
C'est vrai que c'est triste de parler de "la gloire du néant"...
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FONDAMENTALISME CATHOLIQUE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum