MARTHE ET MARIE

LA CONSCIENCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA CONSCIENCE

Message par Souricet le Jeu 7 Juin 2007 - 10:48

La conscience fait-elle le bonheur ou le malheur de l'homme ? Et suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par saturnales le Jeu 7 Juin 2007 - 18:54

- A la question "la conscience fait elle le malheur ou le bonheur de l'Homme", on peut se demander si le terme d'Homme a une quelconque valeur si on lui substitue la conscience.

Mettre en suspent la conscience c'est déja se projeter dans une inhumanité, pour jauger ensuite une notion, elle, on ne peut plus humaine : celle du bonheur. Ca m'a tout l'air d'une antilogie. On ne peut pas répondre à cette question.

Le bonheur n'est pas un état ( il n'est pas la béatitude extatique du nourisson, de l'animal, etc..), mais une expérience. Et toute entité non "sapiens sapiens" (consciente d'etre consciente) ne peut tout simplement pas faire l'expérience de quoi que ce soit.


- Maintenant a la question "suis je responsable de ce dont je n'ai pas conscience", ca dépend vachement de la nature de la responsabilité et du sens que tu lui attribue:responsable devant l'etat, devant Dieu, devant soi, etc...
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Arcanes le Jeu 7 Juin 2007 - 19:51

La conscience fait-elle le bonheur ou le malheur de l'homme ? Et suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?


Un avis qui n'engage que moi lol. La connaissance alimente la conscience, tout dépendra de cette connaissance pour mesurer de l' utilité de la conscience, en le bonheur et le malheur relativement à l'homme qui la porte.

La conscience n'est pas la pensée de l'homme, parcequ'on peut lire dix fois la même ligne, sans conscientiser de son sens. Je dirais qu'elle est compréhension innée, et dès lors, elle rend responsable de cet acquis. Cependant pour acquérir une connaissance faut'il déjà avoir conscience de vouloir acquérir tongue Aussi je crois que la base de la conscience, se forme en réponse à une demande, de l'inconscient. Ainsi, si je peux me targuer de n'être pas responsable de mon inconscient, je peux par contre etre responsable de ne pas y avoir répondu. L'inconscient enmagasine photographiquement et audiblement mais aussi par le toucher, l'environnement en lequel on évolue. C'est une mémoire. Cependant elle s'organise et exige un sens, cette exigeance c'est ce qui pousse à ordonner, classifier, les informations. Lorsqu'il manque un livre sur l'étagère (lol) elle provoque une réaction de recherche.. Nous entrons alors en phase de recherche c'est à dire soit relativement par la pensée, où autre sens (ex sentiment), nous serons amenés à combler ce trou sur l'étagère. Lorsque l'image entière est comblée par la trouvaille du livre manquant alors tout prends signification, nous entrons en conscience. La conscience serait la finalité des informations mémorisées consciemment ou non, à partir de l'instant où réunies elles donnent un sens.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par saturnales le Ven 8 Juin 2007 - 1:49

oui, j'avais pas pensé a ca....il faudrait définir conscience:

on parle ici de la conscience qui distingue l'animal de l'homme ? l'ego, le "je ( c'est comme cela que je l'avais compris)

de la conscience morale ?

de la conscience de jean claude vandamme ? ( aware !) du genre je suis conscient des choses, elles m' "impriment" ( moi j'appellerais plutot ca perception)
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Lazare le Ven 8 Juin 2007 - 8:08

Souricette a écrit:La conscience fait-elle le bonheur ou le malheur de l'homme ?
Le fait d'être conscient ne peut faire le bonheur ou le malheur. Ce sont nos pensées volontaires et nos actes qui peuvent faire le bonheur ou le maheur.

La conscience est liée aux perceptions des cinq sens mais pas seulement. Enfermez-vous seul dans le noir, et fermez vos sens à l'extérieur, et essayez de ne penser à rien. Et vous verrez que des pensées surgissent spontanément à la conscience. D'où que viennent ces pensées (personne ne le sait), nous en sommes bien conscient.

Et suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?
Non, mais face à la souffrance, l'homme devrait explorer sa conscience pour en connaitre les mécanismes, et devenir ainsi plus responsable.
avatar
Lazare
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 298
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2007

http://www.docteurangelique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Lazare le Ven 8 Juin 2007 - 8:10

saturnales a écrit:
de la conscience morale ?
Je ne crois pas que que souricette voulait parler de morale. A elle de préciser.
avatar
Lazare
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 298
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2007

http://www.docteurangelique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Souricet le Ven 8 Juin 2007 - 8:12

Justement, il y a deux sens au mot conscience : la conscience den otre existence, et la conscience du bien et du mal. Wink

Personnellement, je me sens responsable de tout ce qui arrive dans le monde, même des bombes. Je pense que tout acte bon contribue à propager le bien dans le monde et inversement. Donc si je pose un petit acte bon, comme laisser ma place à quelqu'un ou retenir une mauvaise parole, je pense que ça peut contribuer à la paix dans le monde. Et inversement, le mal engendre le mal. "Je suis reponsable de tout devant tous", disait Dostoïevsky.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Lazare le Ven 8 Juin 2007 - 8:37

Souricette a écrit:Justement, il y a deux sens au mot conscience : la conscience de notre existence, et la conscience du bien et du mal. Wink
En effet c'est différent. Dans ce cas, il faudrait définir aussi ce qu'est le bien et le mal. On est obligé de se référer à un système: la Bible, le Coran, une philosophie, la psychologie, la psychanalyse,...
avatar
Lazare
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 298
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2007

http://www.docteurangelique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Souricet le Ven 8 Juin 2007 - 8:39

Ce qui reviendrait à dire que le bien et le mal sont relatifs...
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Lazare le Ven 8 Juin 2007 - 9:30

Souricette a écrit:Mais je ne suis pas sûre que tous les croyants qui se disent fidèles à l'Eglise dans la pratique le soient au niveau de la foi. A l'intérieur même de l'Eglise, nombre de personnes ne croient plus au bien et au mal.
On dévie du sujet là. Donc ta question n'était pas la conscience, mais la morale.

Les animaux ont une conscience, mais il ne peuvent comprendre la notion intellectuelle de bien et de mal. Mais même s'ils ne peuvent le comprendre, ils perçoivent et ressentent ce qui est bien et mal pour eux. Ce qui leur fait mal est mal, ce qui leur fait du bien est bien.
avatar
Lazare
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 298
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2007

http://www.docteurangelique.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Souricet le Ven 8 Juin 2007 - 9:50

Lazare a écrit:Donc ta question n'était pas la conscience, mais la morale.

Les deux. On peut poser la question pour chaque cas de figure :
- la conscience animale
- la conscience humaine (je pense donc je suis)
- la conscience morale
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Arcanes le Ven 8 Juin 2007 - 19:14

Saturnales Very Happy écrit :

oui, j'avais pas pensé a ca....il faudrait définir conscience:

on parle ici de la conscience qui distingue l'animal de l'homme ? l'ego, le "je ( c'est comme cela que je l'avais compris)

de la conscience morale ?

de la conscience de jean claude vandamme ? ( aware !) du genre je suis conscient des choses, elles m' "impriment" ( moi j'appellerais plutot ca perception)



L'égo ce n'est pas la conscience, c'est un trompe oeil. Le "je" n'existe que par rapport aux vous. La conscience n'a pas de pensées ; mais elle en provoque. On supposera alors qu'elle est morale ou immorale.....


Je peux prendre conscience d'un évènement, sans prendre conscience du mécanisme générant l'évènement. La pensée est alors abstraite pour dérouler mécanisme. La conscience de l'évènement ne l'est pas.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Wàng le Ven 8 Juin 2007 - 21:33

Arcanes a écrit:L'égo ce n'est pas la conscience, c'est un trompe oeil. Le "je" n'existe que par rapport aux vous. La conscience n'a pas de pensées ; mais elle en provoque. On supposera alors qu'elle est morale ou immorale.....

Intéressant...c'est la question à laquelle Sartre a tenté de répondre dans son premier ouvrage de philosophie, La transcendance de l'Ego. Pour lui, l'Ego n'est pas un habitant de la conscience. Mais c'est ardu comme lecture.
avatar
Wàng
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par saturnales le Ven 8 Juin 2007 - 23:33

interressant mais un peu tombé du ciel,


le "je" c'est déja un "vous", les deux apparîssent simultanément. c'est le principe même de la pensée humaine, elle est reflexive ( penser le je c'est déja être dans une approche de l'altérité)

Au sortir de la monade psychique ( aux alentours de 3 mois ) le nourissons est considéré comme "conscient" par les neuro-sciences ( c'est a cet age que le nourisson s'amuse comme un fou a faire "disparaitre" le monde en fermant les yeux, puis a le faire reapparaître), on s'appercoit pourtant qu'a cet age, il arrive que des enfants n'aient absolument pas conscience d'une limite existante entre leur désir propre, et l'attitude de ceux qui les entourent.

C'est a cet âge, pour cette raison, qu'apparaissent parfois les premieres pathologies infantiles liées au rejet du corps ( automutilation infantile,) qui prennent source sur un rejet de l'autre ( c'est par le corps que l'autre s'impose). A six mois, les pulsions de meurtre sont courantes, c'est bien la le drame humain. On apprend a penser l'autre de la même manniere que l'on a appris a se penser soi.

Ce mecanisme de destruction du corps, en vue de rétablir l'etat d'unicité dans lequel nous vivions lorsque le seul autre c'etait "nous", ne disparaît jamais vraiment. Il est juste sublimé a l'age adulte: ronger ses ongles, refuser de s'alimenter ou se gaver...
avatar
saturnales
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 236
Age : 35
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Arcanes le Ven 8 Juin 2007 - 23:36

Très simple,


L'égo c'est une construction en réponse o regards des autres.



C'est une physionomie virtuelle, issue de la capacité personnelle de chaque individus à s'adapter à son environnement. Ce n'est pas la réalité de l'invidu, mais c'est la "réalité" du regard des individus de son environnement.
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Arcanes le Ven 8 Juin 2007 - 23:57

Saturnale écrit : le "je" c'est déja un "vous", les deux apparîssent simultanément. c'est le principe même de la pensée humaine, elle est reflexive ( penser le je c'est déja être dans une approche de l'altérité)

Very Happy Merci Saturnales pour nos divergences d'opinions qui nous enrichirons mutuellement.

Dans ce cas précisément on ne pense pas le "Je", mais on est en construction du "je". Il n'y a pas réflexivité, parceque le "je" en construction n'apporte pas logiquement une réponse à une non question du "vous" environnementale.


Au sortir de la monade psychique ( aux alentours de 3 mois ) le nourissons est considéré comme "conscient" par les neuro-sciences ( c'est a cet age que le nourisson s'amuse comme un fou a faire "disparaitre" le monde en fermant les yeux, puis a le faire reapparaître), on s'appercoit pourtant qu'a cet age, il arrive que des enfants n'aient absolument pas conscience d'une limite existante entre leur désir propre, et l'attitude de ceux qui les entourent.

"heureux les innoncents"



C'est a cet âge, pour cette raison, qu'apparaissent parfois les premieres pathologies infantiles liées au rejet du corps ( automutilation infantile,) qui prennent source sur un rejet de l'autre ( c'est par le corps que l'autre s'impose). A six mois, les pulsions de meurtre sont courantes, c'est bien la le drame humain. On apprend a penser l'autre de la même manniere que l'on a appris a se penser soi.

Des faits ?

Ce mecanisme de destruction du corps, en vue de rétablir l'etat d'unicité dans lequel nous vivions lorsque le seul autre c'etait "nous", ne disparaît jamais vraiment. Il est juste sublimé a l'age adulte: ronger ses ongles, refuser de s'alimenter ou se gaver...


Je retiens "Ce mecanisme de destruction du corps, en vue de rétablir l'etat d'unicité dans lequel nous vivions lorsque le seul autre c'etait "nous""

Wink
avatar
Arcanes
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA CONSCIENCE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum