MARTHE ET MARIE

Chemin de paix

Aller en bas

Chemin de paix

Message par Cécile le Ven 31 Oct 2008 - 16:08

CHEMIN DE PAIX :



QUELS OBSTACLES, QUELS APPUIS, EN NOUS ET AUTOUR DE NOUS ?



Saint Benoît dans sa Règle de vie nous dit : " Garde ta langue du mal et tes lèvres du mensonge. Détourne-toi du mal et fais le bien. Cherche la Paix, poursuis-la. "
Nous sommes des chercheurs de Dieu, des poursuivants de la paix, de cet art de vivre en hommes, en femmes, certes, mais surtout en fils et en filles de Dieu, en frères et en sœurs de Jésus : " Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu. "

Donc, notre APPUI, c'est le Christ, la Parole de Dieu entendue chaque jour, accueillie, aimée, ruminée dans son cœur, qui va s'épanouir en prière de louange, d'offrande, de supplication et qui nous convertit.
Cette Paix est DON DE DIEU, nous la recevons du Père, par son Fils Jésus-Christ et par l'Esprit sanctificateur qui nous transforme peu à peu.
" C'est la paix que je vous laisse, c'est ma paix que je vous donne ; ce n'est pas à la manière du monde que je vous la donne." (Jean 14,27)
" Dans le monde, vous trouverez la détresse, mais ayez confiance : moi, je suis vainqueur du monde " (Jean 16,39). Voilà le message que le Christ nous a laissé.

Mais nous le savons, sur ce chemin de la Paix, se dressent des OBSTACLES. Ils ont leurs racines d'abord en nous : l'orgueil, l'égoïsme, l'endurcissement du cœur, la violence, le refus du pardon, etc…

Nous avons donc à mener en nous un rude combat, un combat spirituel, c'est-à-dire à " changer notre cœur de pierre en un cœur de chair ", à vaincre le mal par le bien," afin que la paix gagne peu à peu notre cœur profond et que, pacifiés, nous soyons aussi des patients et des pacificateurs. »
Le combat entre les forces du mal en nous, "c'est la guerre la plus rude" selon le patriarche Athénagoras. "Il faut arriver à désarmer" disait-il.


Et comment vivre ce désarmement entre nous ?



· Par le respect de nos différences, me semble-t-il. Etre à l'écoute de l'autre et non en opposition à l'autre. Ne jamais donner une fausse paix. Lorsque " la vérité et l'amour se rencontrent ", comme dit un psaume, " justice et paix s'embrassent ".



· Par la bonté du cœur et la simplicité. Frère Roger de Taizé a écrit : " peu à peu montait en moi la conviction qu'il était essentiel de créer une Communauté avec des hommes décidés à donner toute leur vie, et qui cherchent à se comprendre et à se réconcilier toujours : une Communauté où la bonté du cœur et la simplicité seraient au centre de tout ". Et St Benoît qui veut sauvegarder avant tout la paix et la charité dans la communauté termine ainsi sa Règle :

" Ils s'honoreront mutuellement de prévenances, ils supporteront entre eux les infirmités physiques et morales, nul ne cherchera ce qu'il juge utile à soi-même mais ce qui l'est à autrui ".


· Par la bienveillance, la miséricorde, la compassion. A ce sujet, je retiens cette parole de Patrice Cholcholsky * : "Dans la riche tradition et expérience des grandes religions de la planète, il s'avère que la miséricorde est le mot-clé et l'expérience incontournable". La compassion lui est intimement liée.


La paix retrouvée avec Dieu, avec soi-même, avec tous ceux parmi lesquels nous vivons, c'est la Charité vécue en communauté, en famille, en église, dans le monde.

St Benoît demande à ses disciples en cas de discorde, de rétablir la paix avant le coucher du soleil. Nous cueillons alors les fruits de la paix dans l'Esprit-Saint : " charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi ". (Gal.5, 22)


Que le Seigneur conduise nos pas dans le chemin de la Paix.

Sœur Marie-Joseph RODUIT
Abbaye Notre-Dame de Venière

Mère Marie-Joseph a été abbesse pendant 39 ans... (la plus jeune Soeur de la Communauté lors de son élection!).
J'aime beaucoup ce texte, voilà pourquoi je veux le faire connaître.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Ven 31 Oct 2008 - 17:53

merci pour ce texte, Cécile.
c'est vrai qu'il est beau, c'est vrai qu'il nous remet devant nos propres relations aux autres.

je m'interroge :
Ne jamais donner une fausse paix.
c'est à dire ?

Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Cécile le Ven 31 Oct 2008 - 18:36

Je suppose qu'il s'agit d'une paix "du bout des lèvres", effectivement un peu hypocrite, ou en tous cas, qui ne vient pas du fond du coeur.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Fée Violine le Ven 31 Oct 2008 - 21:37

une fausse paix, je verrais plutôt la paresse d'aller voir au fond des choses, par exemple si on propose à quelqu'un de faire la paix, mais sans examiner vraiment les raisons pour lesquelles on s'était fâchés. Je dis paresse, mais ça peut être aussi une peur, la peur de ce qu'on pourrait découvrir. Et un manque d'attention à l'autre.
D'ailleurs le texte parle de "la vérité et l'amour". Pour que la paix soit juste, il faut à la fois l'amour et la vérité.

Sinon, moi ce qui me parle c'est :
ils supporteront entre eux les infirmités physiques et morales, nul ne cherchera ce qu'il juge utile à soi-même mais ce qui l'est à autrui ".

supporter les infirmités physiques des autres, c'est encore assez facile ! Mais les infirmités morales, c'est moins facile, quand il s'agit de personnes énervantes.
Et chercher ce qui est utile à autrui et pas à moi, c'est encore plus difficile, puisqu'il s'agit de ne pas se précipiter constamment vers ce qui nous intéresse.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Ven 31 Oct 2008 - 22:32

Mais les infirmités morales, c'est moins facile, quand il s'agit de personnes énervantes.

que tu as raison... tout un chemin pour moi... et il est bien difficile, je passe mon temps dans le fossé gene

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Cécile le Sam 1 Nov 2008 - 6:06

Ce qui peut aider, c'est de penser que nous sommes certainement énervantes pour d'autres ! laughing
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Sam 1 Nov 2008 - 6:21

sur qu'on l'est.

parfois, on ne s'en rend même pas compte du tout, et le jour où quelqu'un nous le dit affraid

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Cécile le Lun 3 Nov 2008 - 13:12

"Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?"

J'ai vu Mère Marie-Joseph ce matin, et c'est bien ce qu'elle a voulu exprimer, comme le dit Saint Benoît (RB Chap.4, 25)
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par doris le Lun 3 Nov 2008 - 13:14

Cécile a écrit:"Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?"

J'ai vu Mère Marie-Joseph ce matin, et c'est bien ce qu'elle a voulu exprimer, comme le dit Saint Benoît (RB Chap.4, 25)

Ah ! j'ai une théorie là-dessus, et je pense qu'une fausse paix, n'est pas hypocrite, mais nécessaire !!!

je sens que je vais me faire bien voir king
avatar
doris
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Cécile le Lun 3 Nov 2008 - 13:19

doris a écrit:
Cécile a écrit:"Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?"

J'ai vu Mère Marie-Joseph ce matin, et c'est bien ce qu'elle a voulu exprimer, comme le dit Saint Benoît (RB Chap.4, 25)

Ah ! j'ai une théorie là-dessus, et je pense qu'une fausse paix, n'est pas hypocrite, mais nécessaire !!!

je sens que je vais me faire bien voir king

Dire à quelqu'un qu'on ne lui en veut pas, qu'on lui pardonne... Si c'est faux, et qu'on garde de la rancune, c'est bien de l'hypocrisie !
Dans quel cas cela est-il nécessaire ?
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Joss le Lun 3 Nov 2008 - 13:26

Je crois que la fausse paix assoupit des serpents qui mordront dès qu' ils s'éveilleront.

La vraie paix implique nous connaitre et nous reconnaitre avec nos différences voire nos oppositions
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par doris le Lun 3 Nov 2008 - 13:29

Cécile a écrit:
doris a écrit:
Cécile a écrit:"Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?"

J'ai vu Mère Marie-Joseph ce matin, et c'est bien ce qu'elle a voulu exprimer, comme le dit Saint Benoît (RB Chap.4, 25)

Ah ! j'ai une théorie là-dessus, et je pense qu'une fausse paix, n'est pas hypocrite, mais nécessaire !!!


Dire à quelqu'un qu'on ne lui en veut pas, qu'on lui pardonne... Si c'est faux, et qu'on garde de la rancune, c'est bien de l'hypocrisie !
Dans quel cas cela est-il nécessaire ?

Oui, c'est nécessaire : cela arrête, chez l'autre, un éventuel esprit de vengeance ! Pas chez moi : si le coup porté m'a fait mal, je rentre en moi ce même esprit de rancune ! Autrement dit je la laisse s'épuiser par la prière ! De même, qu'en tendant l'autre joue pour une seconde baffe, j'arrête l'autre dans une vengeance peut-être à venir, qui se réfléchit et peut faire plus mal qu'une seule baffe !
avatar
doris
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Lun 3 Nov 2008 - 13:31

Cécile a écrit:"Donner une fausse paix, est-ce être hypocrite ?"

J'ai vu Mère Marie-Joseph ce matin, et c'est bien ce qu'elle a voulu exprimer, comme le dit Saint Benoît (RB Chap.4, 25)

merci.

si tu veux bien la remercier pour la clarté de son exposé Very Happy

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Lun 3 Nov 2008 - 13:38

doris a écrit:

Oui, c'est nécessaire : cela arrête, chez l'autre, un éventuel esprit de vengeance ! Pas chez moi : si le coup porté m'a fait mal, je rentre en moi ce même esprit de rancune ! Autrement dit je la laisse s'épuiser par la prière ! De même, qu'en tendant l'autre joue pour une seconde baffe, j'arrête l'autre dans une vengeance peut-être à venir, qui se réfléchit et peut faire plus mal qu'une seule baffe !

je me demande s'il ne vaut pas mieux reconnaitre sa blessure devant l'autre que de lui mentir ?
reconnaitre sa blessure, son impuissance à la faire taire, et son désir de faire la paix.

je crois n'avoir jamais dit à quelqu'un que je lui pardonnais si tel n'était pas le cas.
il faut dire que je ne dis à quelqu'un que je lui pardonne que s'il me demande de lui pardonner (même s'il m'arrive bien sur de pardonner dans mon coeur, et alors de ne rien dire, ni de la blessure, ni du pardon), et donc, que la blessure donnée et reçue ait été vue.

Il a pu m'arriver par contre de dire que ce n'était pas grave... ou de dire qu'il vallait mieux oublier. c'est à dire en réalité, de refuser de pardonner.
mais en général, je crois que le problème n'était pas de donner la paix : c'était de ne pas reconnaitre la blessure, de la nier. c'est de l'hypocrisie, non seulement envers la personne, mais aussi envers moi qui refuse alors de dire la blessure.
Le pardon vient alors plus tard, avec la cicatrisation.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Joss le Lun 3 Nov 2008 - 13:49

lucie a écrit:

je me demande s'il ne vaut pas mieux reconnaitre sa blessure devant l'autre que de lui mentir ?
reconnaitre sa blessure, son impuissance à la faire taire, et son désir de faire la paix.

Je suis d'accord : en fait, se montrer sans masque
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10504
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par doris le Lun 3 Nov 2008 - 14:08

lucie a écrit:
doris a écrit:

Oui, c'est nécessaire : cela arrête, chez l'autre, un éventuel esprit de vengeance ! Pas chez moi : si le coup porté m'a fait mal, je rentre en moi ce même esprit de rancune ! Autrement dit je la laisse s'épuiser par la prière ! De même, qu'en tendant l'autre joue pour une seconde baffe, j'arrête l'autre dans une vengeance peut-être à venir, qui se réfléchit et peut faire plus mal qu'une seule baffe !

je me demande s'il ne vaut pas mieux reconnaitre sa blessure devant l'autre que de lui mentir ?
reconnaitre sa blessure, son impuissance à la faire taire, et son désir de faire la paix.

je crois n'avoir jamais dit à quelqu'un que je lui pardonnais si tel n'était pas le cas.
il faut dire que je ne dis à quelqu'un que je lui pardonne que s'il me demande de lui pardonner (même s'il m'arrive bien sur de pardonner dans mon coeur, et alors de ne rien dire, ni de la blessure, ni du pardon), et donc, que la blessure donnée et reçue ait été vue.

Il a pu m'arriver par contre de dire que ce n'était pas grave... mais en général, je crois que le problème n'est pas de donner la paix : c'est de ne pas reconnaitre la blessure. c'est de l'hypocrisie, non seulement envers la personne, mais aussi envers moi qui refuse alors de dire la blessure. Le pardon vient alors plus tard, avec la cicatrisation.

C'est le mal que je reçois de l'autre qui m'apprends déjà le pardon que j'ai reçu de Jésus pour le mal que j'ai commis envers mon prochain. Le mal est un rouage qui s'imbrique : tantôt le mien envers mon prochain, tantôt celui de mon prochain envers moi ! Et l'huile qui est nécessaire à ce que cette mécanique fonctionne toute seule : c'est de répondre par un esprit de vengeance, et que l'autre réponde par son esprit de vengeance. Et donc cette apparente hypocrisie, ce faux pardon, enraye la mécanique qui fonctionnait toute seule ! Et de savoir que dire à l'autre : 'je te pardonne le mal que tu m'as fait', de savoir que je n'en pense pas un mot, n'est donc plus le mensonge, mais le bâton mis dans le rouage de cette mécanique qui ne va plus repartir toute seule.
avatar
doris
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Lun 3 Nov 2008 - 14:22

j'avoue ne pas bien comprendre...

je crois que tu veux dire que le fait de dire à l'autre qu'on lui pardonne va le retenir de continuer à nous faire mal ? ou va nous retenir de chercher à nous venger ?

Je ne sais pas. cela me parait bien compliqué, et s'oppose à pas mal de choses...

Je me vois mal dire à quelqu'un qui me dit avoir du mal à pardonner "dit que tu as pardonné", et l'engager à poursuivre les relations sur une voie du mensonge. J'aurais plutôt tendance à conseiller de confier à Dieu la difficulté à pardonner, et éventuellement, de s'en ouvrir à la personne concernée (si les relations le permettent), de fixer des limites aussi parfois.
parfois de cesser les relations, du moins pour un temps, le temps de pouvoir apaiser les choses.

Cela peut sans doute dépendre des circonstances...

Personnellement, je sais que je ne choisirai pas la voie que tu proposes. Je suivrai plutôt selon mes moyens les conseils de la Mère Marie-Joseph en ne donnant pas de fausse paix.
Je pense qu'on enraye aussi la mécanique en reconnaissant sa blessure, son incapacité à pardonner, sa peur d'avoir mal... en le reconnaissant pour soi, en soi-même. devant le Seigneur. Et cela aide déjà à ne pas vouloir se venger. En le reconnaissant devant la personne le cas échéant, mais c'est souvent plus délicat.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Cécile le Lun 3 Nov 2008 - 14:55

"Il a pu m'arriver par contre de dire que ce n'était pas grave... ou de dire qu'il vallait mieux oublier. c'est à dire en réalité, de refuser de pardonner.
mais en général, je crois que le problème n'était pas de donner la paix : c'était de ne pas reconnaitre la blessure, de la nier. c'est de l'hypocrisie, non seulement envers la personne, mais aussi envers moi qui refuse alors de dire la blessure.
Le pardon vient alors plus tard, avec la cicatrisation."

Cela m'arrive aussi, surtout pour les petites blessures dont j'estime qu'elles vont bien passer toutes seules. En fait, c'est surtout à propos des blessures d'amour-propre.

Je ne me sens pas concernée par l'esprit de vengeance. Si cela se produit quand même, c'est en pensée, et en général je finis par rire de moi, quand ce n'est pas éclater de rire ! Il faut dire que la seule vengeance qui me vienne à l'esprit, c'est de crever les pneus de la voiture de la personne concernée, alors, quand je m'imagine en train de faire ça ...fourire
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par lucie le Lun 3 Nov 2008 - 14:59

crever les pneus :beret:
soyons attentifs aux prochains faits divers :beret:

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Fée Violine le Lun 3 Nov 2008 - 20:05

le mot "hypocrisie" me gêne, car il contient un jugement. Il implique un acte volontaire. Je dirais plutôt "manque de lucidité".
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Se rapprocher du Prince de la Paix

Message par Fr Richard le Ven 27 Mai 2011 - 19:08

JMJ
Se rapprocher du Prince de la Paix.
Lui qui a dit " Venez à Moi..." veut nous enseigner les chemins de la paix. Tout le reste s'ensuit. Ayez confiance.

Fr Richard
Soyez indulgent, je suis nouveau...
Soyez indulgent, je suis nouveau...

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chemin de paix

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum