MARTHE ET MARIE

Boat people

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boat people

Message par Cécile le Jeu 25 Sep 2008 - 4:47

Immigration clandestine : La marine porte assistance à 365 personnes en deux jours



L'Arago à couple d'un bateau transportant 300 clandestins
crédits : MARINE NATIONALE

25/09/2008

L'Europe face au flot des réfugiés venus de la mer ? Les images sont assez saisissantes et rendent bien compte d'une situation qui devient de plus en plus problématique à gérer. En 48 heures à peine, le patrouilleur Arago, de la Marine nationale, a porté secours à deux bateaux transportant quelques 365 immigrés clandestins. Bondées et menaçant à chaque vague un peu trop forte de chavirer, ces embarcations tentaient de gagner l'Europe en traversant la Méditerranée. Opérant dans le cadre d'une opération conduite par l'agence FRONTEX (agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières), l'Arago a prêté assistance, hier, à un bateau de pêche où s'entassaient pas moins de 300 personnes.


300 personnes sur un bateau de pêche (© : MARINE NATIONALE)

Pris en charge par les marins français, ces hommes et femmes vont être conduits sur l'île de Lampedusa où ils seront pris en charge par les autorités italiennes.
La veille, agissant toujours pour le compte de l'agence FRONTEX, l'Arago avait secouru une petite embarcation où se massaient 65 personnes parmi lesquels 13 femmes, dont une enceinte de plusieurs mois. C'est vers midi que le bateau, en difficulté, avait été découvert par un avion de patrouille maritime luxembourgeois à plus de 80 nautiques (environ 150 km) au sud-est de Lampedusa. Le MRCC (Maritime Research Coordination Center) de Malte avait alors ordonné au bâtiment français de rejoindre cette position. Retrouvés vers 18H30, les immigrants ont été conduits à Lampedusa, où ils ont été pris en charge hier matin par les autorités italiennes.


L'embarcation découverte mardi (© : MARINE NATIONALE)

Les tentatives de passage des clandestins par voie maritime n'ont fait que se développer ces dernières années. Les côtes les plus proches, comme celles de l'Italie ou bien Malte, sont les principaux objectifs des migrants. Rien qu'à Malte, les arrivées de clandestins augmentent très vite, plus de 70 bateaux ayant gagné en huit mois les rivages de l'île. De janvier à août, les autorités de La Valette ont dénombré près de 2300 immigrants, contre moins de 1400 sur la même période, en 2007. Conséquence directe de la misère face à laquelle les populations sont confrontées dans les pays du sud, les candidats à l'exil sont de plus en plus nombreux à vouloir tenter de traverser la Méditerranée, malgré les risques. Moyennant de fortes sommes d'argent, les passeurs n'hésitent pas à entasser hommes, femmes et enfants sur des bateaux surchargés, souvent dépourvus d'eau et de vivres. Naviguant dans des conditions très dangereuses, beaucoup périraient en mer avant d'atteindre ce qu'ils considèrent comme l' « Eldorado » européen. Combien disparaissent chaque année ? Des centaines, des milliers ? Le mystère demeure, la mer ayant pour habitude d'effacer les drames avec une redoutable efficacité.


L'embarcation découverte mardi à couple de l'Arago (© : MARINE NATIONALE)

Bien qu'elles se déroulent "loin" de nos côtes, ces tragédies sont pourtant bien réelles. Ainsi, en juin 2007, la frégate La Motte-Picquet avait recueilli, entre les côtes libyennes et Malte, les corps sans vie de 18 immigrés clandestins. On ne saura jamais combien avaient embarqué sur le bateau qui a fait naufrage. Depuis, les drames n'ont pas cessé. En août dernier, une embarcation chavirait au large de Malte. Seuls 8 passagers ont pu être sauvés. Selon leurs dires, ils étaient 78 à leur départ de la côte libyenne. Un sur huit, à peine, a donc survécu. Ces victimes étaient pour la plupart des ressortissants somaliens, érythréens et soudanais. Cette semaine encore, la marine maltaise a découvert au moins six cadavres provenant d'un bateau ayant fait naufrage.
En raison du développement de l'immigration clandestine et de l'ouverture des frontières entre Etats membres, l'Union Européenne a créé le 26 octobre 2004 l'agence FRONTEX. Cette agence a pour but la coordination opérationnelle entre pays européens aux frontières de l'UE, dont une grande partie est maritime. Dans ce cadre, la Marine nationale déploie régulièrement des moyens navals et aériens dans le cadre des missions de cette agence. Depuis le début de l'année, 112 heures de vol et 59 jours de mer ont été assurés par les unités françaises au profit de FRONTEX.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum