MARTHE ET MARIE

SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Invité le Mer 17 Sep 2008 - 7:01

Hier j’ai oublié d’évoquer sainte Hildegarde, dont c’était l’anniversaire présumé. La mère Supérieure était une grande mystique, mais pas seulement, depuis peu on redécouvre son oeuvre, (après 900 ans d’oubli !).
Femme érudite, femme attentive aux autres femmes dont elle avait la responsabilité. On lui accorde la paternité (si j’ose dire) de pièces liturgiques, chants, psaumes etc., d’un traité d’herboristerie, notamment pour les problèmes féminins et même d’une langue que nul ne parle……je me permets de vous recommander un disque, non ce n’est pas elle qui l’a enregistré (lol), mais le groupe de musique médiévale « Sequentia » cet ensemble et synonyme de perfection. L’enregistrement date d’une bonne quinzaine d’années, il reste exceptionnel.
"Chants de l'extase". harmonia mundi
Puisque je vous parle de musique ancienne, essayez donc sur votre magnifique chaîne HI-FI un disque de l’ensemble « stile antico » Music for compline. Et attention aux oreilles, vos enceintes chéries vont souffrir. La qualité de l’enregistrement et stupéfiante. Vous allez savoir si votre équipement mérite la poubelle ou une porte blindé pour empêcher qu’on vous vole votre bijou. Quand vous appuierez sur le bouton « play » vous aurez droit à un moment d’extase ou à l’envie de trucider votre revendeur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Joss le Mer 17 Sep 2008 - 10:14

Sainte Hildegarde, on en parle peu, en dehors de tous les dons que vous citez, était une exorciste époustouflante.

J'avais réuni, il y a quelques temps, tous les éléments que j'avais pu trouver sur le net, pour en faire un dossier ; le voici :

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Joss le Mer 17 Sep 2008 - 10:15


Manuscrit du Liber Divinorum Operum d'Hildegarde von Bingen (XIIIe siècle)

Hildegarde Von Bingen, mystique bénédictine (1098-1179).
Abesse de Disibodenberg (1136), Hildegarde fonda le monastère de Rupertsberg (1147) et celui de d'Eibingen (1165). Là vinrent consulter celle qu'on appela "la sibylle du Rhin" les plus grands personnages du temps. Ses visions -souvent effrayantes- la rendirent en effet vite célèbre : elle prophétisa, entre autres, l'antéchrist. Hildegarde a laissé : un traité dogmatique, "la Scivias", auquel Dante emprunta sa vision de la Trinité, un traité de la médecine, "Causae et Curae", et une importante correspondance en allemand et en latin. Bien que non canonisée Hildegarde est au martyrologe romain.

Hildegarde était d’une noble famille germanique. Très jeune, on la confie au couvent de Disbodenberg, un monastère double, sur les bords du Rhin, où moines et moniales chantent la louange divine en des bâtiments mitoyens. Devenue abbesse, elle s’en va fonder une autre communauté à Bingen puis une à Eibingen. Elle voyage, va où on l’appelle, prêche dans les cathédrales et les couvents, correspond avec toutes les têtes couronnées, les pontifes de son temps, saint Bernard et bien d’autres. Elle plaide pour une réforme radicale de l’Eglise. Depuis sa petite enfance, elle est favorisée de visions exceptionnelles. Par obéissance, elle les couchera sur le papier. Ses récits apocalyptiques (au sens littéral de dévoilement des fins dernières) donnent de l’univers une vision étonnante de modernité où la science actuelle peut se reconnaître (création continue, énergie cachée dans la matière, magnétisme) mais qui peut aussi apaiser la soif actuelle de nos contemporains tentés par le "Nouvel Age". ("Le monde ne reste jamais dans un seul état", écrit-elle.) L’essentiel de sa pensée réside dans le combat entre le Christ et le prince de ce monde, au coeur d’un cosmos conçu comme une symphonie invisible. Dante lui emprunta sa vision de la Trinité.

Certains comme sainte Hildegarde de Bingen, ont eu un avant-gout de notre future béatitude :

"....Guibert de Gembloux, l'ami et secrétaire d'Hildegarde, confirme ce témoignage et écrit qu'après avoir joui des célestes harmonies de ses visions, la sainte écrivait de la musique destinée à être chantée en public au cours des offices, avec des séquences composées en l'honneur de Dieu et des saints. Le vocabulaire même d'Hildegarde lorsqu'elle décrit ses expériences mystiques conforte l'idée que le terme de "vision" est impropre à traduire leur nature ; à diverses reprises – ainsi, dans la dernière visions du Scivias, par exemple – les récits de la sainte indiquent clairement qu'il s'agit autant de la retranscription d'un concert céleste qu'elle entend lorsque les cieux s'ouvrent pour elle que d'un expérience simplement visuelle ; audition et vision sont presque toujours mêlées : en quelque sorte, la lumière parle et les paroles sont comme une flamme brillante.

AP19
celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable; il juge et combat avec justice.
12 Ses yeux étaient comme une flamme ardente


Pour Hildegarde, la musique est réminiscence de cette science divine que l'homme a perdue après la chute, elle est un des seuls liens qui l'unit encore aux réalités spirituelles et le détourne de l'accablement que son bannissement du paradis céleste pourrait lui causer. "
(Livre La symphonie des harmonies célestes )


Elle pose son regard sur les plantes, les métaux, les rochers, les animaux, en y voyant à chaque fois une étincelle de paradis. Sous la plume d'Hildegarde, chaque élément sensible se transfigure, devient sensible et sensuel, agité d'humeurs malignes ou de langoureuses caresses.

Elle affirmait que toutes les créatures de Dieu sont parties intégrantes du Cosmos et que tout péché fait du mal non seulement à Dieu mais également à tout le Cosmos.

LUC 17, 21
En effet, voilà que le règne de Dieu est au milieu de vous


Dans la vision hildegardienne, chaque élément vivant a part au macrocosme; chaque phénomène contient une vérité au-delà de l'apparence, dans l'Invisible.

Partout présente dans son oeuvre, la symbolique d'Hildegarde renvoie l'homme à Dieu et voit dans le moindre mouvement de la nature la réalisation de la pensée divine.Ainsi est établie l'étroite relation de l'homme avec le monde animal, végétal et minéral.


extrait musical Olivier MEISSIAN à la "Trinité" Paris
Messiaen - Le merle noir

Olivier MEISSIAN, mystique, compositeur et organiste à l'église de la très sainte trinité à Paris, pendant à peu près 40 ans, avait lui aussi cette grace. Il prétendait qu'une couleur correspondait à chaque note de musique et qu'il les voyait.

J'ai connu olivier MEISSIAN grace à un de ses brillants anciens élèves juif, converti grace à lui, devenu un merveilleux prêtre : le père Rodolf Karls

MEISSIAN se balladait dans la campagne avec un petit magnéto pour transcrire en musique le chant des oiseaux.

D'après lui, une couleur correspond à chaque note et c'est ce qu'il voyait.

Un ami mathématicien m'a confirmé que cela se vérifiait en physique...

Voilà le genre de merveille dont nous jouirons....

Des citations d'Hildegarde de Bingen qui nous permettent de plonger notre regard dans la béatitude qui nous est promise :

Citation Hildegarde de Bingen :

«Dieu a crée l'homme comme une merveilleuse pierre précieuse, dans laquelle se mire toute la création.»


Citation Hildegarde de Bingen :
Regarde-toi : tu as en toi le ciel et la terre.

Citation Hildegarde de Bingen :
La lumière que je vois n'est pas locale, mais elle est infiniment plus Mianîe que la nuée qui enveloppe le soleil [...] Pour moi, cette lumière se nomme l'ombre de la lumière vivante. Comme le soleil, la lune et les étoiles se réfléchissent dans les eaux, ainsi les écrits, les discours, les vertus et certaines couvres Humaines revêtues de formes resplendissent pour moi dans cette lumière... »


Citation Hildegarde de Bingen :
Le diable abhorre les pierres précieuses, les déteste et les méprise, parce qu’il se souvient que leur éclat s’est manifesté en lui avant qu’il ne soit déchu de la gloire que Dieu lui avait donnée ; et aussi parce qu’un certain nombre de pierres précieuses naissent du feu, qui est l’élément de son châtiment.

AP20
9 mais Dieu fit tomber un feu du ciel qui les dévora. Et le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète



Citation Hildegarde de Bingen :
En effet, par la volonté de Dieu, il a été vaincu par le feu et s’est écroulé dans le feu, tout comme il est vaincu par le feu de l’Esprit saint lorsque les hommes, grâce au premier souffle de l’Esprit saint, sont arrachés du fond de sa gueule. (...)


Ce que dit sainte Hildegarde à propos des pierres précieuses m'interpelle beaucoup car il m'avait été répété un jour les confidences d'un moine mystique qui disait qu'au ciel, nous serions comme des cristaux traversés et reflêtant les lumières de la Trinité et s'interpénétrant.

Ce qui laisse penser, qu'effectivement, Lucifer, pur esprit connaissant son éclat particulier, haïsse tout ce qui lui rappelle sa splendeur perdue....

Citation Hildegarde de Bingen :

«Regarde-toi : tu as en toi le ciel et la terre.»


Citation Hildegarde de Bingen :
«Dieu a créé, formé l’être humain d’après la structure de l’univers, d’après l’ensemble du cosmos». Les formes basiques de l’être sont, pour Hildegarde, le cercle et la croix – symboles d’Amour divin, d’unité et de salut, de rédemption ainsi que signes du temps et de l’éternité.


Elle affirmait que toutes les créatures de Dieu sont parties intégrantes du Cosmos et que tout péché fait du mal non seulement à Dieu mais également à tout le Cosmos.

J'avais lu quelque part (il faudrait que je le retrouve qu'Hildegarde voyait en chaque plante l'image d'un mystère divin. Ici-bas, tout cela nous est caché mais cela fera partie de notre béatitude...

Celui qui reste sourd à l’appel et abuse de sa liberté dans l’illusion d’une autonomie absolue tombe dans le péché et la culpabilité, provoque un dysfonctionnement d’ordre physique et spirituel entraînant par la suite un désordre des éléments du cosmos.


On retrouve assez souvent ces comparaisons avec la transparence et l'éclat des cristaux, comme, par exemple, chez

la vénérable Concepción Cabrera De Armida, mère de famille (Mexique 1862-1937)"CONCHITA"

"Je contemple les abimes de la Trinité"

Le contact continuel, la vie d'intimité avec les Personne divines entrainent à leur suite un accroissement des principes dynamiques de la vie spirituelle. L'Esprit-Saint par son action sanctificatrice et illuminatrice perfectionne les vertus théologales, et en raison de la connaturalité de l'amour, produit dans l'âme une quasi-expérience du Dieu-vivant.

"Dans la clarté de ces lumières qui tiennent mon âme comme absorbée en Dieu, en un instant je contemple les abimes et les splendeurs de la Trinité, d'une manière toute spéciale, profonde, inexplicable :tantôt son Unité, son Essence ou son Eternité, tantot la génération éternelle du Verbe et le plan de la Rédemption, tantot ses attributs, son bonheur, ses perfections infinies. Je découvre en Elle une seule Essence dans la multitude de ses perfections. D'autres fois, je La vois comme un prisme, comme un cristal, dans lequel se reflètent toutes les couleurs de la lumière, avec cette différence que la Très Sainte Trinité n'est pas un reflet mais la lumière même. Oh ! Que de merveilles expérimente mon âme en ces abimes de lumière ou plutôt sur ces sommets divins, ma pensée ne saisissant q'un point minuscule de l'ncompréhensible.



En d'autres ciconstances, je La vois comme un océan immense de graces : mille fleuves jaillissent de cet océan et ils reviennent se perdre en Lui. Je La vois comme la grace d'où jaillissent toutes les graces. Je contemple aussi la Trinité comme une source limpide aux mille jets d'eau éblouissants qui, après avoir enchanté la Source même et ravi tous les spectateurs, vont de nouveau se perdre en Elle et se confondre avec les eaux de la Source même. Je contemple ainsi les Perfections de la Très Sainte Trinité, ses graces, sa beauté, ses splendeurs jaillissant d'Elle sans jamais en sortir, et retournant en Elle sans plus en revenir, perpétuellement ravie de ses charmes.(19 juillet 1906)


AP 22
1 Puis il me montra un fleuve d'eau de la vie, clair comme du cristal, jaillissant du trône de Dieu et de l'Agneau, au milieu de la rue de la ville

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Joss le Mer 17 Sep 2008 - 11:58

MUSIQUE Hildegard von Bingen :

SPIRITUS SANCTUS VIVIFICANS VITE
http://www.deezer.com/track/965684

NUNC APERUIT NOBIS
http://www.deezer.com/track/965672

O PASTOR ANIMARUM
http://www.deezer.com/track/965699

QUIA ERGO FEMINA MORTEM INSTRUXIT
http://www.deezer.com/track/967804

ALMA REDEMPTORIS MATER
http://www.deezer.com/track/966864

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Invité le Mer 17 Sep 2008 - 13:05

Merci
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Cécile le Mer 17 Sep 2008 - 19:27

"Hier j’ai oublié d’évoquer sainte Hildegarde, dont c’était l’anniversaire présumé. La mère Supérieure était une grande mystique, mais pas seulement, depuis peu on redécouvre son oeuvre, (après 900 ans d’oubli !)."

Pas tout le monde ! Ses soeurs bénédictines ne l'oublient pas !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Joss le Mer 17 Sep 2008 - 20:44

Ce qui est dommage, c'est que les "ésotériques" se soient accaparé ses écrits

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Fée Violine le Mer 17 Sep 2008 - 22:11

ils accaparent aussi l'évangile ! On peut mettre de l'ésotérique partout !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Invité le Jeu 18 Sep 2008 - 7:07

On nous apprend à l’école que les anciens Philosophes faisaient des ouvrages exotériques qui étaient à la portée de tout le monde, tant ils étaient faciles à entendre : mais ils en faisaient d'autres qu'ils appellent ésotériques (dans les vieux livres ils écrivaient : acroatiques je crois) , qui étaient si obscurs, qu'on ne pouvait les entendre, sans connaître le mode d’emploi.
Mais que font aujourd’hui nos modernes profs de philo ?
Pourquoi les écoles talmudiques forment à la controverse ?
Les bouddhistes parlent de « niveau de conscience » pour accéder à la compréhension des écrits.
Au Vatican, il y a la doctrine de la foi…….On y discute de quoi ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Hildegarde pourrait être proclamée docteur de l’Église

Message par Joss le Sam 17 Déc 2011 - 11:32

Hildegarde de Bingen pourrait être proclamée docteur de l’Église












Benoît XVI aurait l’intention de proclamer sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179) docteur de l’Église, en octobre 2012, selon le site Internet Vatican Insider. Ce titre rare est attribué aux saints qui ont contribué de façon particulière à la doctrine de l’Église catholique : jusqu’à présent, l’Église a reconnu trente-trois docteurs, dont seulement trois femmes : Catherine de Sienne (1347-1380), Thérèse d’Avila (1515-1582) et Thérèse de Lisieux (1873-1897), proclamée en 1997.

Le pape devant encore publier la Lettre apostolique qui déclarera officiellement saint Jean d’Avila (1502-1569) docteur de l’Église, comme il l’avait annoncé lors des JMJ de Madrid, Hildegarde de Bingen pourrait ainsi devenir le 35e docteur de l’Église.
Jamais canonisée

Sainte Hildegarde de Bingen est entrée au monastère bénédictin du Disibodenberg en 1106. Elle y sera élue abbesse en 1136 avant de fonder en 1147 l’abbaye de Rupertsberg puis celle d’Eiblingen en 1165.

À partir de 1151, elle avait commencé à consigner les visions qu’elle avait depuis l’enfance, visions dont saint Bernard de Clairvaux authentifiera la véracité. « Voilà le signe d’une authentique expérience de l’Esprit Saint, source de tout charisme : la personne dépositaire de dons surnaturels ne s’en vante jamais, ne les montre pas et surtout fait preuve d’une obéissance totale envers l’autorité ecclésiastique. Chaque don donné par l’Esprit Saint est destiné, en fait, à l’édification de l’Église ; et l’Église, par ses pasteurs, en reconnaît l’authenticité », a expliqué Benoît XVI, qui lui est très attaché, au cours d’une des deux catéchèses qu’il lui a consacré en septembre 2010.

Béatifiée en 1244 par Innocent IV, elle ne fut jamais canonisée mais, très vite qualifiée de sainte par le peuple, elle fut inscrite comme sainte au Martyrologe romain à la fin XVIe siècle.

L’Église attribue officiellement le titre de docteur de l’Église à des théologiens auxquels elle reconnaît une autorité particulière de témoins de la doctrine, en raison de la sûreté de leur pensée, de la sainteté de leur vie, de l’importance de leur œuvre.

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Rome/Hildegarde-de-Bingen-pourrait-etre-proclamee-docteur-de-l-Eglise-_NP_-2011-12-16-747605

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Belen le Sam 17 Déc 2011 - 11:49

Alléluia !
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINTE HILDEGARD DE BINGEN, 16 septembre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum