MARTHE ET MARIE

Pourquoi se confesser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi se confesser

Message par mandonnaud le Lun 25 Aoû 2008 - 7:48

Cardinal John Henry Newman (1801-1890), prêtre, fondateur de communauté religieuse, théologien
PPS vol. 5, n° 22 : The Thought of God, the Stay of the Soul

Venir à Dieu dans le vrai repentir


Le sentiment de la présence de Dieu n'est pas seulement le fondement de la paix dans une bonne conscience ; il est aussi le fondement de la paix dans le repentir. A première vue, il peut paraître étrange que le repentir du pécheur puisse comporter réconfort et paix. Certes l'Evangile promet de tourner toute peine en joie ; il nous faut nous réjouir jusque dans la douleur, la faiblesse et le mépris. « Nous nous glorifions dans nos tribulations, dit l'apôtre Paul, car l'amour a été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné » (Rm 5,3). Mais s'il y a une peine qui puisse paraître un malheur absolu, s'il reste un malheur sous le règne de l'Evangile, c'est bien -- pourrait-on croire -- la conscience d'avoir malmené l'Evangile. S'il y a un moment où la présence du Très-Haut puisse sembler intolérable, ce serait le moment où nous prenons subitement conscience d'avoir été ingrats et rebelles par rapport à lui.

Et cependant, il n'existe pas de repentir vrai sans la pensée de Dieu. L'homme repentant a au coeur la pensée de Dieu parce qu'il le cherche ; et il le cherche parce qu'il est poussé par l'amour. C'est pourquoi la douleur même d'avoir offensé Dieu doit comporter en elle une vraie douceur, celle de l'amour. Qu'est-ce que le repentir, sinon l'élan du coeur qui nous porte à nous livrer à Dieu, pour le pardon comme pour la correction, à aimer sa présence pour elle-même, à trouver la correction qui vient de lui meilleure que le repos et la paix que le monde pourrait nous offrir sans lui ? Tant que l'enfant prodigue restait aux champs avec les porcs, il ressentait la douleur, mais pas le repentir, le remords seulement. Mais quand il a commencé à éprouver un vrai repentir, cela l'a amené à se lever, à aller vers son père, et à lui confesser son péché, et son coeur a été délivré de sa misère. Le remords, ce que l'apôtre Paul appelle « le chagrin de ce monde » produit la mort (2Co 7,10). Au lieu de venir à la source de toute vie, au Dieu de toute consolation, ceux qui sont pleins de remords ne font que ressasser leurs propres idées ; ils ne peuvent confier leur douleur à personne... Nous avons besoin d'un soulagement pour notre coeur, afin qu'il sorte de ses ténèbres et de sa morosité... Rien de moins que la présence de Dieu est notre vrai refuge.

allons au source de la misericorde,
amitiés
paul de LIMIOGES
avatar
mandonnaud
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 280
Age : 75
Localisation : limoges
Date d'inscription : 23/02/2008

http://www.mandonnaud.net/

Revenir en haut Aller en bas

la pensées du Seigneur

Message par mandonnaud le Ven 29 Aoû 2008 - 19:12

" Petit journal " sainte soeur M. Faustine KOWALSKA
PAROLE ET DIALOGUE 25 rue Surcouf
75007 PARIS

1600. Le Seigneur m’a fait connaître comme il désire ardemment la perfection des âmes choisies.
Les âmes choisies sont des lumières dans ma main, que je jette dans l’obscurité du monde et je l’éclaire. Comme les étoiles éclairent la nuit, ainsi les âmes choisies éclairent la terre, et plus l’âme est parfaite, plus la lumière qu’elle répand autour d’elle est grande et va loin ; elle peut être cachée et inconnue même aux plus proches, mais sa sainteté se reflète dans les âmes jusqu’aux plus lointaines extrémités du monde.

1601. Aujourd’hui le Seigneur m’a dit : Ma fille, quand tu t’approches de la sainte confession, de cette source de ma miséricorde, le sang et l’eau qui sont sortis de mon cœur se déversent sur ton âme et l’ennoblissent. Chaque fois que tu te confesses, plonge-toi entièrement dans ma miséricorde avec grande confiance, pour que je puisse déverser en ton âme toutes les largesses de ma grâce. Quand tu vas te confesser, sache que c’est moi-même qui t’attend dans le confessionnal, je me dissimule seulement derrière le prêtre, mais c’est moi seul qui agis dans l’âme. Ici la misère de l’âme rencontre le Dieu de miséricorde. Dis aux âmes, qu’à cette source de miséricorde, les âmes ne puisent qu’avec le vase de la confiance. Lorsque leur confiance sera grande, il n’y aura pas de bornes à mes largesses. Les torrents de ma grâce inondent les âmes humbles. Les orgueilleux sont toujours dans la misère et la pauvreté car ma grâce se détourne d’eux pour aller vers les âmes humbles.
page 532

a méditer et vivre...
J'en garantie la grace
amitiés
paul de limoges

diffuseur
PIERRE TEQUI
82 rue Bonaparte
75006 Paris
avatar
mandonnaud
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 280
Age : 75
Localisation : limoges
Date d'inscription : 23/02/2008

http://www.mandonnaud.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum