MARTHE ET MARIE

LIBERTE DE LA PRESSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Joss le Mar 24 Juin 2008 - 15:51

19 juin 2008



UNION EUROPÉENNE •

UNION EUROPÉENNE
Quand les blogs inquiètent les eurodéputés
Un rapport d'une élue estonienne invite l'Assemblée de Strasbourg à encadrer plus strictement la blogosphère. L'hebdomadaire bulgare Kapital y voit une menace pour la liberté d'expression sur la Toile.



DR
Le Parlement européen produit souvent des paradoxes et se retrouve
encore plus souvent accusé d'être coupé des réalités du quotidien des
citoyens européens. Mais, cette fois-ci, cette importante institution
européenne s'attaque à un sujet qui se trouve au cœur de la société
civile moderne : elle considère la blogosphère comme dangereuse et
envisage de voter une mesure encadrant cet espace de libre expression.


L'idée vient d'une députée socialiste estonienne, Marianne Mikko, auteur d'un rapport sur la question qui vient d'être publié à Strasbourg. "Jusqu'à présent, la blogosphère était un espace de bonnes intentions, avec un discours relativement franc et ouvert, peut-on y lire. Beaucoup de gens font confiance aux blogs. Cependant, du fait de leur banalisation et de leur multiplication, les blogs sont également utilisés par des personnes de moins en moins scrupuleuses."

Pour que la blogosphère reste un espace de bonnes intentions, l'eurodéputée préconise dans son rapport l'introduction d'un "indice de qualité, pour qu'il soit clair pour tout le monde qui écrit et pour quelle raison". Dans la même veine, son texte estime que si "jusqu'à présent, nous n'avons pas considéré les blogueurs comme une menace, ces derniers peuvent polluer considérablement le cyberespace".

Les eurodéputés sont connus pour leurs capacités à produire des rapports fantaisistes, truffés de formules vides. Le rapport de la députée Mikko a reçu, en revanche, le feu vert de la commission de la Culture et de l'Education et sera bientôt voté en séance plénière du Parlement. Soyons clairs. S'il passe, cela ne veut pas dire que la législation européenne va désormais limiter la liberté d'expression sur le Net. Mais, politiquement, ce rapport ouvre justement la voie à de telles restrictions.

Mais, avant d'en arriver là, posons-nous la question de savoir sur quelles bases la Commission européenne peut juger à notre place de la qualité de ce que nous lisons ou écrivons sur Internet. Sur quelles bases jugera Strasbourg de la bonne foi ou non d'une opinion.

Les déclarations d'un autre eurodéputé, l'Allemand Jorgo Chatzimarkakis, posent d'autres interrogations. Ce dernier déclare, sur le site de la Commission, que les "blogueurs ne peuvent certainement pas être automatiquement qualifiés de menaçants". Mais, ajoute-t-il, les "blogs sont aujourd'hui un puissant instrument de communication et peuvent être considérés comme une forme avancée de lobbying. Et constituer, en tant que tels, une menace."

"Une forme avancée de lobbying"… Traduite en langage compréhensible, cette formule absconse du député européen veut dire l'expression d'une opinion différente de celle communément admise par la Commission ou par un autre organisme européen. Si de telles opinions circulent sur la Toile et contredisent telle ou telle position officielle, cela fait partie du débat démocratique normal. C'est la preuve qu'une pensée libre et indépendante existe sur notre continent. Est-ce bien cela qui semble inquiéter les députés européens ?
Irina Novakova
Kapital


Ca y est.......Ca gagne l'Europe :22:
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Invité le Mer 25 Juin 2008 - 6:50

Tiens? Joss se réveille. Quand yahoo a balancé des particuliers au gouvernement chinois, on avait déjà des signes que l'espace d'expression sur Internet se réduit considérablement. Il y a même aujourd'hui des gens aux USA qui on peur de s'exprimer sur la toile, même par mail, de peur d'être espionner et de se retrouver à Guantanamo. rappelons quand même qu'en vertu du fameux 'Patriot Act', dès qu'un individu est soupçonné de représenter une menace pour la sécurité nationale, il y perd tous ses droits.

Bon, cela dit, je ne serais pas contre une meilleure protection des sites à l'intention des mineurs. Ce qui me choque là-dedans, c'est qu'on se soucie de politique, mais que les jeunes puissent continuer à s'intoxiquer mentalement avec de la mauvaise pornographie et des jeux vidéos n'inquiètent que quelques pays qui commencent à en mesurer l'étendue des dégâts, comme la Corée du Sud et le Japon par exemple...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Joss le Mar 20 Jan 2009 - 19:22

La bande de Gaza toujours soumise à une "couverture" limitée

Il y a 7 heures

JERUSALEM (AFP) — Les autorités israéliennes continuent de restreindre l'accès à la bande de Gaza aux médias étrangers en dépit de leurs protestations qui s'amplifient après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu.

Seuls des pools de huit journalistes pour une période limitée de temps sont autorisés depuis dimanche à se rendre dans la bande de Gaza via le point de passage d'Erez avec Israël.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gelLkXbi2KVmeWcQxzmZqQ1-hiOw
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Joss le Mar 20 Jan 2009 - 19:38

Joss a écrit:La bande de Gaza toujours soumise à une "couverture" limitée

Il y a 7 heures

JERUSALEM (AFP) — Les autorités israéliennes continuent de restreindre l'accès à la bande de Gaza aux médias étrangers en dépit de leurs protestations qui s'amplifient après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu.

Seuls des pools de huit journalistes pour une période limitée de temps sont autorisés depuis dimanche à se rendre dans la bande de Gaza via le point de passage d'Erez avec Israël.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gelLkXbi2KVmeWcQxzmZqQ1-hiOw



PETITION


A l'attention du directeur de l'information:

Israel - Fermeture de la bande de Gaza à la presse : Reporters sans frontières et 160 médias internationaux déposent une pétition à l'ambassade d'Israel

MONTREAL, le 19 janv. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières a symboliquement remis à l'ambassade d'Israel à Paris, ce lundi 19 janvier 2008, un appel signé par 160 médias internationaux demandant aux autorités israéliennes de rouvrir de l'accès à la bande de Gaza pour la presse.

Par ce geste, l'organisation presse le gouvernement israélien de lever le blocus de l'information à Gaza, où une offensive militaire sans précédent a lieu depuis le 27 décembre 2008. Ce blocus est en contradiction avec le droit international humanitaire et les décisions de la Cour suprême israélienne.

Cette situation est d'autant plus absurde que l'accès de la presse internationale à Gaza à partir de la frontière égyptienne à Rafah est réouvert depuis hier soir, dimanche 19 janvier. Près de soixante journalistes étrangers se trouveraient maintenant dans la bande de Gaza.

Jean-François Julliard, secrétaire général de l'organisation, a par ailleurs annoncé que l'organisation se rendrait dans la bande de Gaza dès la réouverture du territoire de Gaza à la presse afin de mener une enquête sur les conditions de travail des journalistes et l'impact du blocus de
l'information sur la couverture de l'opération "Plomb durci".

Le texte de l'appel aux autorités israéliennes, lancé le 9 janvier par Reporters sans frontières et cent cinquante six premiers signataires, est le
suivant :

Ouvrez la bande de Gaza à la presse !

Appel des médias du monde entier et de Reporters sans frontières aux autorités israéliennes

"Nous, médias du monde entier, nous associons à l'organisation internationale de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières pour exhorter les autorités israéliennes à rétablir l'accès à la bande de Gaza à nos reporters.

Face à l'ampleur des opérations militaires, ainsi que les répercussions qu'elles provoquent dans le monde entier, la fermeture de la bande de Gaza à la presse par les autorités israéliennes nous paraît intenable et dangereuse.

Il est incompréhensible qu'Israel empêche la presse de rendre compte de manière indépendante d'événements qui nous concernent tous.

Pour atteindre ce but, il n'existe qu'une solution : l'entrée dans la bande de Gaza, au plus vite et en prenant les mesures de sécurité qui
s'imposent, des professionnels de l'information dépêchés sur place."


Médias internationaux, vous souhaitez signer cet appel, contactez nous sur : gaza@rsf.org

GROUPE CNW
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

l'UE veut pouvoir de licencier des journalistes

Message par Joss le Jeu 31 Jan 2013 - 13:57

l’UE veut contrôler la presse européenne et française et pouvoir virer tout journaliste non compatible avec la ligne unique de l’UE
Bien sur cette nouvelle provoque une levée de boucliers en Angleterre et des réactions virulentes, dont NIGEL FARAGE



du TELEGRAPH
http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/leveson-inquiry/9817625/Leveson-EU-wants-power-to-sack-journalists.html

Traduction GOOGLE :


l'UE veut pouvoir de licencier des journalistes
Un rapport de l'Union européenne a exhorté régulation de la presse serré et a exigé que les fonctionnaires de Bruxelles ont le contrôle des autorités de surveillance nationales des médias avec de nouveaux pouvoirs pour imposer des amendes ou le licenciement de journalistes.

Les «haut niveau» des recommandations qui seront utilisés pour élaborer la future législation de l'UE s'attaquent aussi David Cameron de ne pas implémenter automatiquement les propositions de l'enquête Lord Justice Leveson pour une régulation étatique de la presse britannique.

Un «haut niveau» de l'UE panneau, qui comprend l'ancien président de la Lettonie et ancien ministre de la justice allemande, a été ordonnée par Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission, l'année dernière pour rendre compte de «la liberté des médias et le pluralisme". Il a conclu qu'il est temps d'introduire de nouvelles règles pour freiner la presse.

"Tous les pays de l'UE devraient avoir indépendantes conseils des médias», conclut le rapport .

"Conseils de médias devraient avoir les pouvoirs d'exécution réels, tels que l'imposition d'amendes, ordonnances d'excuses imprimées ou diffusées, ou le retrait du statut de journaliste."

Ainsi que la mise en place de réglementation des États avec des pouvoirs draconiens, le Groupe a également recommandé que la Commission européenne soit placé dans un contrôle global afin de veiller à ce que les chiens de garde de nouvelles ne violent pas les lois de l'UE.

"Les conseils nationaux des médias doivent respecter un ensemble de normes européennes et d'être suivis par la Commission pour s'assurer qu'ils sont conformes aux valeurs européennes», indique le rapport.

Le rapport de l'UE salue les propositions controversées Lord Justice Leveson et les politiciens attaques, y compris le Premier ministre, qui ont remis en question la régulation étatique des journaux.

"Les violations flagrantes révélés dans l'enquête Leveson ont conduit son auteur à proposer beaucoup plus stricte supervision institutionnelle, où les médias serait beaucoup plus étroitement surveillés,» dit le rapport.

"Que les recommandations juge Leveson aurait dû être rejetée d'emblée par certains hommes politiques haut placés, n'est pas très rassurant."

Mme Kroes a salué hier soir le rapport «idées concrètes pour l'action" comme fournissant une «exactement ce que je cherchais".

«Garantir l'indépendance des régulateurs dans les États membres et leur coopération sera grande dans mon agenda", at-elle dit.

"Les recommandations contenues dans ce rapport sont une base importante pour la discussion difficile et nous avons urgemment besoin de principe de l'UE."

Les recommandations du rapport ont provoqué la colère en Grande-Bretagne, un pays qui est souvent critiqué par les fonctionnaires européens pour sa couverture médiatique des questions de l'UE

Un porte-parole du ministère de la Culture, des Médias et des Sports a déclaré: «Nous n'avons pas l'intention de permettre à l'Europe de réguler la presse britannique, nous avons dit clairement que, comme indiqué dans le rapport Leveson, nous nous attendons à l'industrie de la presse britannique à mettre en œuvre difficile. , indépendant, auto-réglementation ».

Douglas Carswell, le député conservateur de Clacton, a attaqué le rapport pour faire un «proposition extraordinaire, et profondément troublante».

"Ayant fonctionnaires de l'UE supervision de notre presse libre - journaux et le suivi pour s'assurer qu'elles sont conformes aux« valeurs européennes »- serait tout simplement intolérable», at-il dit.

"C'est le genre d'état d'esprit que je m'attends à trouver en Iran, pas l'Occident. Cette idée farfelue nous renseigne peu sur l'avenir de la régulation de la presse. Il suggère que le projet européen est finalement incompatible avec la notion d'une société libre. "

Nigel Farage, chef du UKIP, contre les propositions visant à "1984 d'Orwell". «Il s'agit d'une atteinte flagrante à la liberté de presse. Pour entendre ce que des bureaucrates non élus à Bruxelles veulent le pouvoir d'infliger une amende et de suspendre des journalistes est tout simplement scandaleux ", at-il dit.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LA PRESSE ECRITE EST EN CHUTE LIBRE.

Message par Joss le Lun 22 Juil 2013 - 11:55


Le récent colloque de l’APCP citait Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur : « La réputation de la presse est exécrable, que ce soit injuste ou non ». Ce jugement lapidaire est confirmé par les chiffres de diffusion de la PQN à fin mai donnés par l’ODJ sur la période allant de janvier à mai 2013. Et les résultats sont accablants. Seule La Croix en constante progression (+1,26%) tire son épingle du jeu. Sur les seules ventes au numéro en kiosque Le Monde est à – 18%, Aujourd’hui en France comme L’Équipe sont à -12%, Les Échos à -9%, Le Figaro régresse de 6%. Nous traiterons de Libération – la situation la plus critique – en fin d’article.

Les abonnements progressent très légèrement grâce au portage largement subventionné (+2% sur ce mode de diffusion). Le numérique se porte bien et observe une croissance de 37% en moyenne mais le numérique – qui rapporte moins d’argent en vente au numéro et en publicité – ne représente que de 1 à 10% de la diffusion totale suivant les titres.

Plus grave « les ventes aux tiers » représentent une part croissante de la diffusion. Ces ventes qui sont des promotions déguisées se font à prix coûtant ou gratuitement dans les aéroports, les trains, certains lieux publics. Négligeables pour La Croix, elles sont équivalentes aux ventes au numéro pour Le Figaro, supérieures aux ventes au numéro pour Les Échos, et représentent plus de la moitié des ventes au numéro pour le quotidien Le Monde. La presse quotidienne national est ainsi de plus en plus donnée et non vendue.

Plus dramatique encore la situation de Libération. Le journal est en train de disparaître des points de ventes. Le numérique se porte bien (+39%) mais ne représente que 10% de la diffusion. La vente au numéro s’effondre, moins 32% sur la période janvier/mai et moins 44% sur le seul mois de mai. Les remous internes à la rédaction, les unes militantes n’ont guère encouragé les ventes. A ce rythme Libération va se transformer en quotidien vendu dans les 5ème et 6ème arrondissements de Paris, le reste sur internet ou remis gracieusement chez les coiffeurs à la mode. En mai les ventes aux tiers (gratuites pour le lecteur) se sont montées à 28000 exemplaires contre 36000 exemplaires vendus en kiosque. Et chaque numéro est subventionné à hauteur de près de 30%. Les bobos parisiens ont du souci à se faire.

Source : Correspondance de la Presse

http://www.ojim.fr/alerte-rouge-pour-la-pqn-alors-que-liberation-seffondre/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES CONSPIRATIONNISTES SONT SAINS. LES SUIVEURS

Message par Joss le Lun 22 Juil 2013 - 11:55

LES CONSPIRATIONNISTES SONT SAINS. LES SUIVEURS DES GOUVERNEMENTS SONT FOUS ET HOSTILES

Par Kevin Barrett et HSN, le 12 juillet 2013

De récentes études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés "conspirationnistes" apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.
L’étude la plus récente a été publiée le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l’Université de Kent (Royaume-Uni). Intitulée "What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories" (Et pour le Bâtiment 7? Une étude socio-psychologique de discussions en ligne sur les théories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001, ndt), l’étude faisait la comparaison entre les commentaires "conspirationnistes" (pro-théorie de la conspiration) et "conventionnalistes" (anti-conspiration) sur des sites web d’information....


Après l'épisode Thierry Meyssan, les médias dits "traditionnels" restent très frileux pour débattre des événements du 11 septembre. Pascal Froissart, enseignant-chercheur et spécialiste des médias, explique que le débat n'ayant pas lieu, les partisans des "théories du complot" trouvent en Internet un excellent moyen de diffusion.

IL EST SAIN DE DOUTER
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20090706.OBS3287/il-est-sain-de-douter.html

Qui sont les adeptes de la théorie du complot sur le 11 septembre ?

- D’abord, je n’appellerai pas cela "théorie du complot". Ce n’est pas un terme qui est utilisé ni par les gens qui la diffuse, ni par ceux qui la combattent. "Théorie du complot" est une expression qui induit un jugement de valeur. C’est toujours facile de stigmatiser les personnes qui ne croient pas à la version officielle en leur collant de cette manière une étiquette de "conspirationnistes". Je préfère le mot de "contre théorie". Nous sommes simplement en face de gens qui doutent. Et, il me paraît très sain de douter. Les "conspirationnistes", comme vous dites, ne sont pas des gens "irraisonnables". Au contraire. Ce sont pour la plupart des hyperrationnels qui ont une foi incommensurable dans la raison humaine. Ils veulent à tout prix régler des problèmes qui sont parfois dus à des facteurs que l’on ne maîtrise pas comme le hasard, l’incertitude, et le doute. Certains scientifiques les qualifient de positivistes ou même de scientistes. Ils croient que la raison peut tout expliquer.

Les médias sont sceptiques vis-à-vis de ces contre théories. Ont-ils raison ?

- C’est vrai qu’il y a un parti pris des médias assez suivistes des théories officielles. Cela rejoint un problème plus général, qui est le manque d’investigation des journalistes en France. Tant que le consensus n’est pas fait, on devrait pouvoir continuer à débattre.


Cette paranoïa est-elle un danger ?

- Le doute est sain. Par contre, c’est une véritable hantise pour les pouvoirs en place. Ils voient leur capital confiance s’éroder et se faire critiquer. Or, ils ont besoin de la confiance de la population, même si les avis sont différents. En permanence, ils agitent le chiffon de la paranoïa. Mais ca ne fait peur qu’à eux.
Il y a eu trop d’exemples dans le passé où il aurait fallu douter et on ne l’a pas fait. Le doute est l’un des éléments clés de la pensée occidentale.
Le débat doit exister et on peut regretter que les lieux de débats soient difficiles. Ces différentes communautés ne se rencontrent pas. Et c’est dommage.

Interview de Pascal Froissart par Sarah Diffalah
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LIBÉRATION, L'EXPRESS ET LA CHAÎNE ISRAÉLIENNE I24NEWS BIENT

Message par Joss le Mer 14 Jan 2015 - 20:35

LIBÉRATION, L'EXPRESS ET LA CHAÎNE ISRAÉLIENNE I24NEWS BIENTÔT RÉUNIS

14 JANVIER 2014 BOURSORAMA

Le journal Libération, la chaîne d'information israélienne i24news et le magazine L'Express vont être réunis au sein d'un nouveau groupe plurimédias "Mag&NewsCo", détenu par le patron de Numéricable et SFR Patrick Drahi, coactionnaire de Libération, et son associé Marc Laufer, ont-ils annoncé mercredi.

"Mag&NewsCo, groupe média diversifié, intégrera la télévision, la radio, la presse écrite, le numérique et le mobile", indiquent les deux hommes d'affaires, qui sont en train de racheter au groupe belge Roularta les magazines L'Express et L'Expansion, et 8 autres titres.

"Marc Laufer et Patrick Drahi seront les deux seuls actionnaires du groupe. Le management opérationnel sera effectué par Marc Laufer", précisent-ils.

Pour l'instant, Libération est détenu à 50% par Patrick Drahi et Marc Laufer, et 50% par l'homme d'affaires Bruno Ledoux et ses associés.

L'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi, 4e fortune de France selon le magazine Forbes, et son allié Marc Laufer négocient avec Roularta le rachat de l'hebdomadaire L'Express, du mensuel économique L'Expansion et des titres Mieux vivre votre argent, Lire, Classica, Studio Ciné Live, L'Entreprise, qui intègreront la nouvelle entité, tout comme les sept titres spécialisés détenus par le groupe NewsCo de Marc Laufer.

Les deux hommes s'intéressent par ailleurs à Radio Nova, ont-ils confirmé.

Pendant l'été 2014, Patrick Drahi, qui a créé un vaste groupe télécoms présent dans 9 pays, a renfloué le quotidien Libération, proche de la faillite, en apportant 14 des 18 millions d'euros qui ont sauvé le journal, puis une rallonge d'une dizaine de millions.

En Israël, il a racheté le groupe Hot (chaînes de télévision et téléphonie mobile) et créé la chaîne d'information internationale i24 News. En France, il a racheté des petites chaînes thématiques comme Vivolta, Shorts TV, Kombat Sport et le groupe MCS.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Joss le Lun 16 Fév 2015 - 10:34

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

BFM-TV ET 14 MÉDIAS FRANÇAIS VONT PASSER ENTRE LES MAINS D’U

Message par Joss le Mar 12 Jan 2016 - 19:56

BFM-TV ET 14 MÉDIAS FRANÇAIS VONT PASSER ENTRE LES MAINS D’UN CITOYEN «DE NATIONALITÉ FRANCO-ISRAÉLIENNE» «DE NATIONALITÉ ISRAÉLIENNE» : DU PAIN BÉNI POUR ALAIN SORAL

PIERRE JOVANOVIC

du 3 au 7 août 2015 : Le grand thème de prédilection d’Alain Soral a trouvé une illustration stupéfiante en ce fin de mois de juillet lorsqu’une dépêche laconique nous a appris en toute discrétion que le propriétaire du groupe de télécoms SFR, Patrick Drahi (qui possède déjà, via AlticeMedias: Libération, L’Express, Stratégies, IsraelTV News, Studio Ciné Live, L’Expansion, Mesures, Électroniques, Point Banque, La Revue des Collectivités Locales, IT for Business, Lire, Mieux Vivre Votre Argent, Classica, Pianiste, sans parler du groupe israélien de télévision et de téléphonie Hot) va aussi mettre la main sur… NextRadioTV (RMC-BFM) de son copain… Alain Weill.

Dingue !!!!

La boucle est bouclée…

Du pain béni par le Christ en personne pour Alain Soral! Et un vrai scandale d’Etat. En effet, comment celui-ci peut-il accepter, que dis-je, tolérer que tous ces magazines, radios et TVs soient entre les mains d’UN SEUL HOMME ?

Incroyable supercherie politico-médiatique…

Réponse évidente: parce que Drahi va servir la soupe à l’Etat, peu importe sa couleur, et à tous les politiques qui le composent.

Ne pas oublier: les députés, les chefs du PS, UMP, les ministres, présidents, premier ministres, etc. sont si heureuxxxxxx que BFM-TV leur accorde du temps d’antenne, n’est-ce pas? Ca leur donne des chances de plus d’être reélus aux elections suivantes, par rapport à leurs opposants qui n’y passent pas…

Le POINT par exemple écrit: « Patrick Drahi a convaincu Alain Weill de lui vendre NextRadioTV (BFM-TV, RMC), groupe audiovisuel indépendant qui sera désormais adossé à la 3e fortune de France, rebattant les cartes dans l’audiovisuel français. Après des négociations rapides, les deux patrons, self-made-men quinquagénaires qui se connaissent depuis près de 20 ans, ont annoncé lundi qu’ils lanceraient prochainement une OPA d’environ 595 millions d’euros sur le groupe, soit trois fois son chiffre d’affaires. Elle sera financée principalement par Patrick Drahi, qui poursuit ainsi sa rafale d’acquisitions dans les télécoms et les médias ».

Là ou le journaliste est totalement hilarant (mais très politique correct, attention, quand même…) c’est quand il donne la nationalité (sans « s ») de Mr Drahi: « de nationalité franco-israelienne »… Il aurait pu ajouter le « s », non : – )



Je ne savais pas que ca existait la nationalité «FRANCO-ISRAELIENNE», il faudrait qu’on me montre où se trouve ce nouveau pays, LoL, surtout QUAND PATRICK DRAHI A RENONCE A SA NATIONALITE FRANCAISE (ici la FICHE DE DISCUSSIONS WIKI AVEC LES AVOCATS DE DRAHI «Le fait qu’il ait eu la nationalité française et qu’il ait demandé à en être déchu est un point significatif il me semble de sa biographie. M. (d) 17 mars 2014 à 20:32 (CET)»). Rappel de la Revue de Presse de février 2015 que VVOUS POUVEZ VOIR ÉGALEMENT ICI :

UN BANQUIER DE MORGAN STANLEY PREND LE CONTROLE DE L’EXPRESS ET LIBERATION ! DU 2 AU 6 FÉVRIER 2015 : C’est le banquier Bernard Mourad, ex Morgan Stanley, qui prend la tête de L’Express et Libération et la chaîne d’infos israelienne i24. Cool… Là vous êtes sûrs qu’il y aura encore plus d’informations en béton sur les banquiers et la crise qu’ils ont provoquée… Le Monde (possession d’un autre banquier) écrit: «M. Mourad quitte Morgan Stanley, et vient d’être nommé à la tête de Mag and News Co, le groupe de presse constitué par Patrick Drahi. Et qui regroupe Libération, L’Express, la chaîne d’information basée en Israël i24, ainsi que les titres de Marc Laufer, comme 01net. Ce dernier va d’ailleurs devenir le directeur général du nouvel ensemble. Selon l’entourage de M. Drahi, Bernard Mourad devra gérer la stratégie du groupe, son développement à l’international, ainsi que les futures acquisitions et les relations institutionnelles», LIRE ICI LE MONDE, ha ha ha.

Les riches achètent les médias pour donner les informations qu’ils veulent aux pauvres… Cela arrange bien les politiques en place qui, en plus, se battent pour passer dans leur écran. Une position très très confortable: une télé, un quotidien et un hebdomadaire nationaux, plus des sites web de premier plan sur la high-tech.

Je rappelle juste pour le principe que Mr Drahi, pape de SFR et des telecoms européens et israeliens, qu’il a renoncé à sa nationalité française. Donc ce groupe de presse qui invite les politiques français appartient bien à une puissance étrangère. Un vrai scandale:

«Quand le futur actionnaire de SFR voulait renoncer à être Français. EXCLUSIF: Alors que Vivendi a opté pour l’offre de Numericable, Challenges révèle que Patrick Drahi, son patron a souhaité abandonner la nationalité française … Furieux, Arnaud Montebourg a redit ce matin sur Europe 1 que ce choix n’était pas patriotique: «Il y a un problème fiscal puisque Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la Reine d’Angleterre, et que lui-même est résident suisse. Il va falloir que M. Drahi rapatrie l’ensemble de ses possessions et biens à Paris, en France». Mais à aucun moment, le ministre n’a fait allusion au fait que Patrick Drahi avait tenté l’an passé de renoncer à la nationalité française» LIRE ICI CHALLENGES DE MARS 2014
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LIBERTE DE LA PRESSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum