MARTHE ET MARIE

ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Loup Ecossais le Jeu 26 Juil 2007 - 8:44

Chère Jo,

Il y a les catastrophes naturelles, et celles provoquées par l'homme. Les américains possèdent depuis plusieurs décennies, l'arme absolue. La capacité à modifier le climat et provoquer des catastrophes.

A Gakona, en Alaska, il y a une base, où est implanté un énorme réseau d'antennes, pouvant fournir une puissance de 3,8 gigawatt. Les ondes émises, entrent en interférence avec le champ magnétique naturel et provoque des tempêtes, telles celles de 1999 et 2000.

En Australie (le nom du lieu m'échappe), ils ont également une base, équipée avec l'antenne souterraine la plus puissante et la plus profonde du monde. C'est avec cette antenne qu'ils ont provoqué le tsunami qui a ravagé l'Indonésie. Le Nord de l'Indonésie est très riche en pétrole. Or, cette zone est actuellement sous direction américaine avec l'approbation de l'ONU.


Loup Ecossais
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 194
Age : 61
Localisation : Jamais loin de vous...
Date d'inscription : 27/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Souricet le Dim 19 Aoû 2007 - 19:33

Effectivement, on en parle, depuis quelques années, des armes climatiques.

Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

TREMBLEMENTS DE TERRE A DES FINS POLITIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 6:59

Souricette a écrit:Effectivement, on en parle, depuis quelques années, des armes climatiques.

LES ARMES SYSMIQUES
21 septembre 2002



Tout part d'une déclaration de William Cohen, secrétaire d'Etat à la Défense américain en date du 2 avril 1997 (signalée par mon vieil ami de Poitiers, chercheur, Gérard Morin) :

Others [terrorists] are engaging even in an eco-type of terrorism whereby they can alter the climate, set off earthquakes, volcanoes remotely through the use of electromagnetic waves. So there are plenty of ingenious minds out there that are at work finding ways in which they can wreak terror upon other nations.It's real, and that's the reason why we have to intensify our[counterterrorism] efforts.

Secretary of Defense William Cohen at an April 1997 counterterrorism conference sponsored by former Senator Sam Nunn. Quoted from DoD News Briefing, Secretary of Defense William S. Cohen, Q&A at the Conference on Terrorism, Weapons of Mass Destruction, and U.S. Strategy, University of Georgia, Athens, Apr. 28, 1997.

Traduction :


D'autres terroristes sont engagés dans un type d'action "écologique" où ils peuvent altérer le climat, déclencher des tremblements de terre, des éruptions volcaniques en utilisant des ondes électromagnétiques. Beaucoup d'esprits ingénieux travaillent actuellement pour imaginer des moyens de terroriser des nations entières. Tout ceci est réel et c'est la raison pour laquelle nous avons intentifiés nos efforts dans la guerre contre les terroristes.

Secrétaire à la Défense William Cohen, avril 1997. Conférence consacrée au contre-terrorisme organisée par le sénateur Sam Nunn. Propos rapportés au Département de la Défense (DoD). "Conférence sur le terrorisme. Armes de destruction massive et stratégie américaine. Université de géorgie, Athènes, 28 avril 1997.

Traduction en clair : On sait que tout cela fonctionne puisque nous l'expérimentons de longue date. Les moyens technologiques à mettre en oeuvre restent abordables et sans commune mesure avec un effort de nucléarisation.

On remarquera la mention des tremblements de terre et du déclenchement d'éruptions volcaniques. Cela peut paraître fou, mais finalement une cause minime, bien localisée, peut engendrer un cataclysme si celui-ci est prêt à se déclencher. Les tremblements de terre sont liés à des glissements de plaques, le long de failles. On sait qu'un tremblement de terre se produira inéluctablement le long de la faille San Andreas, en Californie et que ses effets seront dévastateurs. On ne sait pas quand ceci se produira, ce qui revient aussi à dire qu'on ne connait pas a priori l'énergie qui suffirait à déclencher le phénomène. Plus le claquement est proche et plus cette énergie sera faible. La technique permet d'agir dans les couches profondes du sol avec des ondes électromagnétiques. Les Russes avaient construit un énorme générateur appelé "Pamir" dans les années soixante dix, dont j'avais vu des photos en 1983 à Chicago, lors d'un congrès de MHD, qui pouvait être transformé sur un gros camion. C'était une des n variantes du générateur de Sakharov, à compression de flux. Celui-ci avait la forme d'une boite de camembert de six mètres de diamètre. Ces générateurs, dont on sur par la suite qu'ils équipaient les canons électromagnétiques installés au sol par les Russes s'appellent également des générateurs de Pavloski. Leur fonctionnement, par "compression de flux" est analogue au système MK1 de Sakharov que tout le monde commence à connaître maintenant. On met à feu, au centre, un explosif chimique qui interagit avec un puissant solénoïde (pour le spécialiste : en régime de nombre de Reynolds magnétique élevé).

Ce système "permettait de faire circuler de forts courants électriques dans le sol". Officiellement le dispositif était présenté comme un système d'analyse de la situation d'un terrain en mesurant sur le grandes distances et à grande profondeur la conductivité électrique du sol. On sait maintenant qu'une variation de cette conductivité est le signe de l'imminence d'une tremblement de terre. J'avais en 83 discuté à Chicago avec les responsables russes de ce projet, anciens élèves de Vélikhov, lui même élève de Sakharov. Je réalise aujourd'hui qu'un tel système pouvait permettre non seulement d'étudier la situation pré-sismique d'un terrain mais évententuellement de déclencher le séisme. Ainsi "l'étude géophysique" constituait-elle le "projet-écran" cachant la véritable finalité de cette technologie, inimaginable par un non-spécialiste.

Physiquement parlant ces systèmes permettent des transferts d'énergie. L'énergie de départ reste celle de l'explosif qui alimente le générateur Pamir. Ce système permet de transporter par ce biais des ondes électromagnétiques une part de cette énergie à grande profondeur. Si la faille n'est pas prête à céder, il faudrait une énergie importante pour déclencher le séisme. Le système, utilisé avec modération, peut permettre de tester le terrain, un peu comme quand vous donnez de légères impulsions sur un blocs en équilibre pour voir s'il est prêt à glisser dans un ravin. Des militaires-géophysiciens peuvent ainsi localiser en secret de par le monde, dans des territoires potentiellement "hostiles" ou "devant être mis au pas" des "régions sensibles" où une action plus musclée pourrait déclencher un séisme dévastateur. Pour déclencher le séisme il suffit alors de modifier par chauffage la nature du terrain en un point qui sert de "retenue" dans la faille, de "verrou". On provoque alors le claquage.


Dernière édition par Joss le Sam 17 Mai 2008 - 18:58, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SYSMIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:04

1° mars 2006.....Suite

Fin février 2006 une émission a été diffusée, intitulée " les colères du climat" dont j'ai pu avoir copie grâce à un de mes lecteurs. Dans celle-ci on passe en revue les différents catastrophes survenues depuis 2002. Noël 2005 : le Tusnami. Quelques mois plus tard, le tremblement de terre au Pakistan qui fit des dizaines de milliers de morts. Un géoléogue américain a suggéré que le phénomène des tremblements de terre pouvait être déclenche par les marées terrestres liées à l'influence de la Lune. Une précision : la défilement apparent de la Lune, lié à la rotation de la Terre induit une marée terrestre de l'ordre de 30 à 50 cm.

La distance Terre-Lune n'est pas constante. L'effet de marée varie en 1/r3. Distance max : 407.000 km. Distance mini : 365.000 km

DF/F = - 3 Dr/r

Résultat des courses : une variation de l'effet de marée de 30 % ce qui n'est pas rien.

L'effet est accentué quand le satellite et le soleil sont alignés. Si la Lune éclipse le Soleil et se trouve de plus au périgée, l'effet est maximal. Le bonhomme a donc prédit un certain nombre de séismes dont certains se sont effectivement déclenchés. Par exemple le dernier séisme important à San Francisco.Il a été interdit de médias et d'université étant donnée les paniques qu'il pouvait créer à chacunbe de ses prédictions. Effet : éclipse du soleil par la lune plus position de la Lune à son périgée : flux migratoires. Simple remarque, mais remarque logique quand même.

Même remarque faite au cours de l'émission : le fait que le systèmes de plaques tectoniques puisse répercuter des phénomènes à très grande distance, y compris en différé. Tout simplement "parce qu'on ne sait pas comment ça marche". Tout à fait possible.

Plus haut j'ai évoqué ma rencontre aux USA avec des Russes qui m'avaient montré, lors d'une colloque de MHD au début des années qauatre-vingt des photos d'une étrange machine en forme de gros camembert, monté sur un camion. Les réalisateurs de l'émission ont montré des photos de cette machine, baptisée " earthquake machine " et diffusé un film de son fonctionnement. J'espère que je pourrai rapidement vous passer ici l'extrait correspondant.

Dans le film apparaîssent fugitivement des images avec du texte. En écarquillant bien les yeux on peut identifier ses différents composants. Il y a quatre éléments identiques, accolés pour former une batterie. Les dispositifs circulaires sont des solénoïdes. A droite, quatre fusées à combustible solide, vraisemblablement dopées au césium ou au sodium ( substances dotées d'un bas potentiel d'ionisation ). Cette batterie de fusées est nommée "générateur de plasma".

Le fonctionnement est bref : moins de cinq secondes, ce qui autorise de fortes températures de combustion, peut être supérieures à 3000° ( 3900° d'après les données techniques dénichées par Eric Dezoète après mise en ligne de mon texte ). Ces quatre chambres de combusion crachent dans des générateurs de Faraday, linéaires, non visibles, puis les jets sont dirigés dans l'atmosphère. Le dessin ci-dessus montre le mode de fixation de l'ensemble sur une "platine" destinée à être montée sur un support mobile, en l'occurence un gros camion. Les parties droites montrent les culées sur lesquelles ces trois "propulseurs" poussent. Je pense que les poussées unitaires de ces systèmes doit être un peu inférieures à dix tonnes chacun, ce qui recquiert une fixation solide et le fait que ces jets soient dirigés vers le faut.

Quand on regarde le film on note une élection de gaz chaud, au niveau des chambres, juste avant l'arrêt. Ceci correspond à l'ouverture de "chapelles" qui créent une fuite de gaz dans les chambres, y font tomber la pression et provoquent l'arrêt de la combustion ( pour le fonctionnement des "chapelles" voir "le tour du monde en quatre vingt minutes", page 14 ). Et cela avant que tout le propergol solide ne soit brûlé. La couche résiduelle d'imbrûlé joue ainsi le rôle d'isolant thermique. Lorsque la pression chûte, la température en faut autant et la combustion s'arrête.
.../...

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SYSMIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:16

Le générateur de Faraday fonctionne alors en régime d'auto-excitation, au sens où le courant produit est en grande partie dérivé vers les solénoïdes, en renforçant le champ inducteur, dont le champ électromoteur V B . La valeur du champ magnétique atteinte assez élevée ce qui entraîne des forces considérables, capables de faire éclater les bobines. Celles-ci sont dessinées de manière à présenter une résistance maximale, c'est à dire circulaires.

Même pendant des temps de fonctionnement aussi brefs, ces solénoïdes, parcourus par des courants importants dégagent pas mal de calories. Ces camembert doivent non seulement encaisser l'effort mais se comporter en puits de chaleur. La tuyère MHD, linéaire, à électrodes continues joue aussi le rôle de puits de chaleur.

La lueur produite permet de mieux discerner la structure métallique sutuée près de l'avant du camion. A mon avis c'est un "derrick" qui permet, avant essai, de creuser des puits verticaux dans lesquels resteront à demeure non pas des tubes mais des tarières pleines, en simple feraille, qui serviront d'electrodes en allant appliquer la tension électrique sans perte de charge dans des couches situées à une profondeur qui à mon avis pourrait aller jusqu'à plusieurs centaines de mètres. Avant essai le camion se comporte comme un dispositif mobile de forage et son puissant moteur pourrait alors mettre en mouvement le trépan.

Dans le film on voit un schéma qu'on peut tenter de décoder. La décharge semble injectée dans une fissuration horizontale, correspondant vraisemblablement à une couche aquifère. Le passage du courant vaporise cette eau et produit un effet de soulèvement de la couche. Si on suit le dessin indiqué, ce mouvement vise à décoincer une plaques jointe par une fissure verticale, le long de laquelle s'exercent des forces de cisaillement.

Ces glissement des plaques peut alors lui-même se propager à grande distance ( onde de cisaillement ) et déclencher un séisme bien au delà de la zone sollicitée.

Aux USA les Russes avaient présenté cette machine comme "un système permettant de mesurer la conductvité électrique du sol" en ajoutant "qu'une variation de conductivité pouvait être le signe annonciateur d'un séisme imminent". Comme "instrument de mesure" cela semblait semblait quand même assez brutal. Un instrument de mesure n'a pas besoin de fonctionner pendant 5 à 10 secondes.


Dernière édition par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:20, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SYSMIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:20

"Instrument de mesure"

Il semble tout à fait logique que des paramètres physiques, électromagnétique du sous-sol d'une région puissent être modifiés à l'approche imminente d'un tremblement de terre. Il serait alors logique de disposer tout autour d'une région à risque des capteurs soit passifs ( mesure de champ électrique ) ou actifs ( mesure de conductivité électrique du sous-sol, de permittivité, etc...). Mais dans le scond cas point ne serait besoins à mon humble avis de mettre en jeu de telles intensités pendant autant de temps. Les méthodes de mesure, agissant de plus pendant de brèves durées et mettant en jeu des énergies infimes seraient incapables de provoquer le moindre phénomène, y compris un "micro-séisme". En tant qu'instrument de "géophysique" ce générateur MHD n'est pas un instrument de mesure, mais bel et bien un instrument permettant d'agir sur l'environnement souterrain.

Dans le film, cette "earthquake machine" est présentée comme susceptible de soulager des tensions en créant des "micro-séismes". Cela part alors d'une excellent sentiment, mais comme le fait remarquer un commentateur dans le film "quand on joue avec Dame Nature on ne sait jamais très bien jusqu'où cela peut aller".

Le film évoque un effet allant jusqu'à 50 km de profondeur. On parle de sortes "d'impacts de foudre".

Différentes remarques :


- Une puissance, si lentement variable dans le temps, c'est pas a priori susceptible de générer des ondes.

- Si on table sur l'effet primaire, inducteur, le courant et le dégagement de vapeur par effet Joule peuvent se localiser dans des fissures courant à travers la roche, un peu n'importe où.

- Si la machine crée réellement une amorce de glissement, ceci peut se propager à des distances et à des profondeurs a priori non limitées. Simples relâchements de tensions, en cascade, avec propagation de proche en proche.

En conclusion la machine Pamir pourrait très bien s'avérer capable de créer des séismes, y compris des séismes importants. L'importance ne dépend pas de la machine mais de la quantité d'énergie stockée dans la faille, par suite d'un glissement, accumulée au fil de siècles ou de millénaires.

Le film diffusé à la télévision avance l'idée que cette machine aurait été "vendue aux américains" et qye "personne ne sait ce qu'elle serait devenue". Ca c'est un peu de l'invention de journaliste. La vérité est plus simple. Ces études ont données lieu à un contrat et à une collaboration entre l'Institut des hautes Températures de Moscou et l'Air Force, c'esttout.

On trouve une description et des données techniques concernant ces générateurs sur Internet. Ils peuvent être utilisés comme source de puissance pendant une durée limitée ( jusqu' à 10 secondes ) et alimenter par exemple des armes à énergie dirigée implantées au sol, par exemple des lasers. Apparemment chaque camembert peut développer 5 mégawatts ce qui représenterait une vingtaine de mégawatts pour une installation à quatre unitées accolées.

http://www.ihed.ras.ru/mg/otdel6.htm

Victor A. Novikov est le responsable du département des générateurs MHD pulsés de l'Institut des Hautes températures de l'Académie des Sciences d'URSS. Voir la description du système Pamir 3 ( 15 MW ). Documentation dénichée par Eric Dezoète.

http://www.ihed.ras.ru/mg/Pamir3U.htm

Ce système pèse 12 tonnes. Les tuyères crachent sous un angle de 19°. L'ensemencement est bien obtenu avec du nitrate de césium ( 10 % de la charge du propergol solide ). La puissance thermique dégagée est de 600 MW. La température dans les chambres de combustion est de 3900° K ce qui permet au plasma d'avoir une bonne conductivité électrique ( 50-60 Mhos/m ) en dépit d'un fonctionnement à l'équilibre thermodynamique. Etant donnée la valeur élevée du champ magnétique on impose une pression forte, de trente bars, dans la tuyère MHD pour reste en régime de paramètre de Hall faible. Cette forte préssion dans la section MHD est confirmée par la forme cônique du jet, à l'air libre ( ici dans un hall d'essai ):

En sortie la température du plasma atteint encore 3000°. Le générateur peut délivrer quinze à vingt cinq mille ampères sous une tension de l'ordre du kilvolt. Les électrodes en graphite sont remplacées à chaque essai. Il semble que les solénoïdes, dotés de 64 enroulements parviennent à développer plusieurs teslas. 4,8 T au maximum. Toute la machine fait puits de chaleur et se refroidit naturellement après chaque tir.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SYSMIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:23

2 mars 2006 : Quand la réalité dépasse la fiction

Nous avons compris, en 2006 le système qui permettait d'utiliser un générateur MHD impulsionnel ( fonctionnant de 5 à 10 secondes, qui existe depuis un demi-siècle ), utilisé pour vaporiser l'eau d'une nappe phréatique à proximité d'une faille "transformante" pour en faire une arme sismique. C'est une technologie relativement rustique, dont nous avons décrit les grandes lignes, qui fait peur.

Réfléchissons. Ce système pourrait parfaitement être appliqué au fond des mers. Modifier un sous-marin en conséquence ne pose aucun problème technique. Ce même sous-marin pourrait avoir une allure très "banalisée". Les moteurs fusées utilisés, à propergol solide fonctionnent très bien dans l'eau et sous pression. Trente bars correspondent à 300 mètres de profondeur. Il serait ainsi parfaitement possible de mettre en oeuvre un générateur du type Pamir au voisinage d'une faille et loin des côtes. Son fonctionnement ne serait pas détecté en surface.

L'activité tectonique se prolonge sous la mer. Prenons par exemple l'Islande. Elle est parcourue par une faille orientée sud-sud ouest - Nord - nord est qui prolonge la faille de la dorsale médio-océanique. Cette région du globe est le siège de très fortes tensions tectonique. On pourrait dire qu'il serait relativement facile de déclencher un séisme en Islande en agissant au voisinage de la côte, en suivant le prolongement sous-marin de la faille. Avec les dessins suivants j'ai essayé de montrer à quoi pourrait ressembler un sous-marin déclencheur de séisme.

Ajoutons qu'aux profondeurs envisagées : cent, deux cent, trois cent mètres, la mise en oeuvre de plongeurs autonomes sortant du sous-marin puis réintégrant une "chambre de saturation" ne pose aucun problème. De telles interventions sont courantes à proximité des plate-formes pétrolières off shore. Nous découvrons ainsi une nouvelle forme de guerre discrete ( "silent war" ) où affaiblir un adversaire peut consister à créer chez lui des "phénomènes naturels" qui pourraient, avec des moyens étonnement modestes, créer chez lui des effets destructeurs, à grande distance, et même en différé. Quitte à proposer ensuite son "'aide humanitaire", opération permettant éventuellement de reprendre un pays complètement en main.

Tout cela a l'air tellement simple et logique qu'on peut réellement se demander si cela n'aurait pas déjà été mis en oeuvre.

Ici on a évoqué un effecteur qui consiste à porter à ébullition l'eau d'une nappe aquifère, située soit sous la surface terrestre, soit sous le plancher océanique, l'énergie étant apportée par un générateur MHD. C'est astucieux et potentiellement efficace. On utilise ainsi la valeur comme "vérin". Mais il y a d'autres façons de créer des chocs susceptibles de déclencher des séismes en opérant à proximité de failles, comme par exemple de forer discrètement puis de faire détoner une charge nucléaire enfouie à une certaine profondeur. Je pense en particulier à des actions menées à proximité de côtes "sensibles".

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES SYSMIQUES

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:26

Retour au texte de 2003 :

Même remarque concernant un possible déclenchement du volcanisme. La philosophie est la même : apporter de l'énergie en profondeur. Avant de penser à un volcan regardons comment fonctionne un geyser. J'ai pas mal traîné en Islande il y a de nombreuses années avec mon fils et avec Maurice Kraft (qui mourut intoxiqué par une émanation de gaz, de même que sa femme Katia). Le mot geyser vient de la localité geisir, en Islande, où ceux-ci sont nombreux.

Un geyser est une colonne qui plonge dans les profondeurs de la terre à un endroit où se trouve une source de chaleur. En Islande la chaleur est partout. Cette colonne est remplie d'eau. Très souvent elle affleure dans une vasque plus ou moins importante. On est surpris de découvrir que cette eau est teintée en vert par des bactéries qui vivent dedans en "cosommant cette énergie" et non pas l'énergie du soleil. On ne sait d'ailleurs pas très bien si la vie terrestre ne serait pas née dans ces conditions qui nous paraîssent insupportables. Toujours est-il que ces bactéries meurent si la température tombe au dessous d'un certain seuil, peut être quatre vingt ou quatre vingt dix devrés. En tout point de la colonne l'eau est proche de l'ébullition. Plus la pression est élevée et plus haute est la température à laquelle de l'eau peut se maintenir à l'état liquide, et vice-versa. Je vous raconte cela parce que tous les montagnards savent comme il est difficile de faire cuire des pâtes en haute montagne, simplement parce que la basse pression liée à l'altitude diminue la température d'ébullition et que même dans de l'eau bouilllante on a du mal à provoquer les réactions chimiques de la cuisson de l'aliment à cause de cela. Dans la colonne d'eau du geyser la température croît avec la profondeur, simplement parce qu'on se rapproche de la source de chaleur. Si l'ébulltion ne se produit pas (le geyser cesse alors d'être actif) c'est parce qu'en tout point le poids de la colonne d'eau crée une pression suffisante pour empêcher l'ébullition à la température qui règne à cette profondeur.

Mais ce système est instable. La pression qui règne dans la colonne ne peut être modifiée. Elle ne dépend que de la géométrie du système, de la hauteur d'eau. Par contre la source de chaleur souterraine peut apporter des calories au point de créer la criticité. Alors une bulle se forme qui remonte vers la surface et provoque l'ébullition de l'eau qui se trouve sur son passage. Le volume de vapeur qui remonte croît ainsi et peut atteindre plusieurs mètres cubes. Quand la bulle atteint la surface, celle-ci se soulève. Puis la bulle crève à sa partie supérieure (figure de droite) et c'est ce qui provoque l'émission d'une colonne de vapeur. ceux qui ont vu des geyser en fonctionnement connaissent ce phénomène, assez rapide, qui s'étend sur un temps qui est de l'ordre de la seconde.

Pour l'anecdote il existe un moyen de "ranimer les geyser", qu'utilisait Maurice Kraft et qui faisait la joie de mon fils qui avait dix ans à cette époque. J'ai malheureusement perdu la photo que nous avions prise du phénomène. L'astuce consiste à vider le contenu d'un flacon de produit à vaisselle dans le geyser. Celui-ci descend en abaissant la valeur de la température de vaporisation. Quand le produit atteint le bas de la colonne, le geyser se déclenche et produit alors des dizaines de milliers de bulles de savon, les plus grandes pouvant atteindre une vingtaine de centimètres de diamètre.

Un volcan a un fonctionnement analogue au sens où c'est une colonne de magma contenant du gaz.

On peut comparer ce magma à du champagne. Les gaz qui peuplent la surface de la Terre on d'ailleurs été créés par le dégazage de volcans, puis transformés par un phénomène appelé "vie". Les volcans rejettent de nombreux gaz différents, dont pas mal de CO2. Prenons maintenant un volcan "actif", c'est à dire susceptible d'entrer en éruption périodiquement. Sa colonne de lave est en équilibre à la manière de celle du geyser. En général elle est liée en profondeur à une poche magmatique. Le mécanisme qui assure la montée du magma dans la cheminée est le dégazage qui a tendance à s'accentuer au fur et à mesure de la remontée. On comprend alors comment il peut être possible à l'aide de micro-ondes pulsées en très basses fréquences, capables d'apporter de l'énergie thermique à grande profondeur, de chauffer le magma et de rendre le système instable, s'il est proche de sa criticité.

Si le secrétaire à la Défense William Cohen a prononcé ces mots c'est qu'il avait d'excellentes raisons de penser que tout cela était faisable. Je pense même que s'il a dit cela c'est que cela a déjà pu être testé par les scientifiques américains (...).
http://www.jp-petit.com/Divers/Armes_sismiques/Armes_sismiques1.htm

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 7:50



La machine à tremblement de terre

Comment un générateur MHD impulsionnel à poudre et à tuyères de Faraday, conçu par les Russes, injecte de très hautes intensité dans la croûte terrestre pour y créer des séismes.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Ven 30 Mai 2008 - 13:44

Mespheber a écrit:Vous ne trouvez pas déplacé voire dangereux de mettre dans un même sujet des infos concernant les progrès en armement et des phénomènes d'origine purement naturelle? Pour ma part, j'en reste sur le cul. Shocked

Je prends ces informations sans y mettre forcément un lien. Tout simplement : j'observe et j'écoute.

J'étais au courant que les armes sysmiques existaient. Maintenant, je suis incapable de dire si elles sont opérationnelles et si elles ont opérées....

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Loup Ecossais le Lun 9 Juin 2008 - 13:28

http://www.syti.net/ArmesClimatiques.html

Loup Ecossais
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 194
Age : 61
Localisation : Jamais loin de vous...
Date d'inscription : 27/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Mar 10 Juin 2008 - 8:07

Loup Ecossais a écrit:http://www.syti.net/ArmesClimatiques.html

FAUX TREMBLEMENTS DE TERRE EN CHINE, LE PROGRAMME HAARP, le NOUVEL ORDRE MONDIAL et les SIONISTES DU PROTOCOLE DE TORONTO

L'important débat sur le réchauffement de la planète, qui se déroule sous les auspices des Nations Unies, ne porte que sur un aspect du changement climatique ; outre les résultats catastrophiques des émissions de gaz à effet de serre sur la couche d'ozone, le climat mondial peut maintenant être modifié en raison d'une nouvelle génération d' « armes non létales » perfectionnées. Tant les Américains que les Russes se sont donné les moyens de manipuler le climat de la planète.

Aux États-Unis, la technologie s'affine en vertu du programme de recherche HAARP (High-frequency Active Aural Research Program) qui s'inscrit dans l'Initiative de défense stratégique (IDS) dite « guerre des étoiles ». De récentes données scientifiques laissent croire que le programme est bel et bien opérationnel et qu'il serait en mesure de déclencher inondations, sécheresses, ouragans et tremblements de terre. Du point de vue militaire, le programme HAARP est une arme de destruction massive. Il peut constituer un instrument de conquête capable de déstabiliser de manière sélective l'agriculture et l'écologie de régions entières.

Même si rien n'indique que cette technologie mortelle a déjà servi, les Nations Unies devraient assurément s'intéresser à la question de la «guerre environnementale » en même temps que se poursuit le débat sur les résultats climatiques des gaz à effet de serre…

Malgré l'ampleur des connaissances scientifiques, la question de la manipulation du climat à des fins militaires n'a jamais fait expressément partie du programme de l'ONU sur les changements climatiques. Ni les délégations officielles ni les groupes environnementalistes qui ont participé à la Conférence de La Haye sur le changement climatique (CO6) en novembre 2000 n'ont soulevé la pertinence de la « guerre météorologique » ou des « techniques de modification de l'environnement » pour mieux saisir la problématique du changement climatique.

Le conflit entre les négociateurs officiels, les environnementalistes et les groupes de pression des milieux d'affaires américains s’est résumé au refus pur et simple de Washington de respecter les engagements du Protocole de Kyoto de 1997 qui fixait des objectifs pour la réduction du dioxyde de carbone1. Les conséquences de la technologie militaire sur le climat mondial ne sont pas un objet de discussion ni de préoccupation. Portant exclusivement sur les gaz à effet de serre, le débat en cours sur les changements climatiques ne dérange en rien les objectifs stratégiques et de défense de Washington.

La guerre est météorologique

Rosalie Bertell, scientifique de renommée internationale, confirme que « les scientifiques militaires américains… s'intéressent aux systèmes météorologiques à titre d'arme potentielle. Il s'agit, entre autres méthodes, d'amplifier les orages et de canaliser les vapeurs d'eau dans l'atmosphère terrestre en vue de produire des sécheresses et des inondations ciblées »2. Dans son livre Between Two Ages paru dans les années 1970, l'ancien conseiller à la Sécurité nationale, Zbigniew Brzezinski, prévoyait déjà que 0 « La technologie va doter les dirigeants des principaux pays de techniques capables de mener en secret une guerre dont seules des forces de sécurité réduites au minimum seraient au courant… On pourrait utiliser des techniques comme la modification des conditions climatiques pour engendrer des périodes prolongées de sécheresse ou d'orage.»

Un ancien officier militaire français, Marc Filterman, énumère divers genres d'«armes non conventionnelles » à haute fréquence. Il parle de « guerre météorologique » et affirme que les États-Unis et l'Union soviétique « possédaient déjà, au début des années 1980, le savoir-faire voulu pour provoquer des changements climatiques soudains (ouragans, sécheresses) »3. Ces technologies permettent de « déclencher des perturbations atmosphériques au moyen des ondes [radar] mégamétriques (Extremely Low Frequency) »4.

Selon une étude de simulation de futurs « scénarios » de défense commandée par l'Aviation américaine 0 « Les forces aérospatiales des États-Unis doivent " s'emparer des conditions météorologiques " en tirant profit des nouvelles technologies dont le développement se concentrera sur des applications militaires… En allant du soutien accordé à des opérations amicales ou de la perturbation de celles de l'ennemi par la création à petite échelle de conditions climatiques naturelles, jusqu'à la maîtrise complète des communications planétaires et au contrôle de l'exosphère, la modification des conditions météorologiques offre au stratège militaire une vaste gamme d'options en vue de défaire ou de contraindre un adversaire… Aux États-Unis, la modification des conditions météorologiques fera vraisemblablement partie de la politique de sécurité nationale et aura des applications tant nationales qu'internationales. Notre gouvernement va poursuivre cette politique à divers niveaux, en fonction de ses intérêts. »5

HAARP est tout ce qu’on ne dit pas qu’il est

Le programme HAARP (High-Frequency Active Aural Research Program) – dirigé conjointement par l'Aviation et la Marine américaines à partir de Gokoma, en Alaska – s'inscrit dans une nouvelle génération d'armement perfectionné sous l'égide de l'Initiative de défense stratégique (IDS) des États-Unis. Exploité par la Direction du laboratoire de recherche de l'Aviation sur les véhicules spatiaux, le programme constitue un système de puissantes antennes capable de créer « des modifications locales contrôlées de l'ionosphère ». Le scientifique Nicholas Begich – engagé dans la campagne publique menée contre le programme HAARP – décrit ainsi ce programme 0 « Une technologie superpuissante où des faisceaux d'ondes radioélectriques découpent des zones de l'ionosphère [couche supérieure de l'atmosphère] pour les chauffer. Les ondes électromagnétiques rebondissent alors sur la terre et pénètrent tout ce qu'elles touchent – les vivants comme les morts. »6

Rosalie Bertell décrit HAARP comme «un gigantesque radiateur qui peut dérégler complètement l'ionosphère non seulement en y creusant des trous mais en pratiquant de profondes incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles de bombarder la planète. »7

HAARP a été présenté à l'opinion publique en tant que programme de recherche scientifique et universitaire. Toutefois, des documents militaires américains laissent entendre que le programme a pour principal objectif « d'exploiter l'ionosphère aux fins du ministère de la Défense »8. Sans référence directe au programme HAARP, une étude de l'Aviation américaine traite du recours à des « modifications ionosphériques induites » comme moyen d'altérer les conditions atmosphériques et de brouiller les communications et les radars ennemis.9

Qui sème le vent récoltera la victoire

De l'avis de Rosalie Bertell, HAARP fait partie d'un système d'armement intégré capable de causer des catastrophes environnementales 0 « Il est relié à des programmes de recherche intensive de plus en plus destructeurs qui durent depuis cinquante ans et sont destinés à comprendre et à contrôler la haute atmosphère. Il serait imprudent de ne pas l'associer au projet distinct de mise en place d'un laboratoire spatial prévu par les États-Unis.

HAARP est une composante des travaux de recherche et de développement de nature résolument militaire entrepris de longue date par les États-Unis. Ces projets mis ensemble pourraient entraîner des conséquences militaires alarmantes. On frémit à l'idée qu'on puisse, avec le programme HAARP conjugué au laboratoire spatial et aux fusées, produire n'importe où sur terre, au moyen de faisceaux laser et de faisceaux de particules, une quantité d'énergie énorme, comparable à celle de la bombe nucléaire. Le projet sera vraisemblablement " vendu " au public à titre de bouclier spatial contre d'éventuelles attaques ou, pour les plus crédules, comme dispositif pour réparer la couche d'ozone. »10

Outre la manipulation des conditions climatiques, HAARP comporte un certain nombre d'usages connexes 0 « Il pourrait contribuer au changement climatique par un bombardement intensif de l'atmosphère avec des rayons à haute fréquence… Le retour à forte intensité de vagues de basse fréquence pourrait affecter le cerveau, sans compter les effets que cela pourrait avoir sur les mouvements tectoniques. »11

De façon générale, le programme HAARP est susceptible de modifier le champ électromagnétique de la terre. Il s'inscrit dans un arsenal d' « armes électroniques » que les chercheurs militaires américains qualifient de « douces ».12

Le temps des catastrophes naturelles appréhendées


HAARP fait partie de l'arsenal militaire du Nouvel Ordre mondial dans le cadre de l'Initiative de défense stratégique (IDS). À partir de divers commandements militaires situés aux États-Unis, des économies nationales pourraient être entièrement déstabilisées au moyen de manipulations climatiques. Pire encore, ces dernières peuvent se pratiquer à l'insu de l'ennemi, à peu de frais et sans engager, comme dans une guerre conventionnelle, des effectifs et du matériel militaires.

Si jamais le programme était mis en application, il pourrait avoir des effets catastrophiques sur le climat de la planète. En fonction d'intérêts économiques et stratégiques américains, il pourrait permettre de modifier de manière sélective le climat de diverses parties du monde et avoir pour effet de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques.

Il convient aussi de mentionner que le ministère de la Défense des États-Unis a consacré d'importantes ressources à la mise au point de systèmes de reconnaissance et de surveillance des changements climatiques. La NASA et la NIMA ou Agence nationale d'imagerie et de cartographie (National Imagery and Mapping Agency) du ministère de la Défense font de la recherche sur « l'imagerie pour étudier les risques d'inondation, d'érosion, de glissement de terrain et de tremblement de terre ainsi que les zones écologiques, les prévisions météorologiques et le changement climatique », les données étant relayées par satellite.13

Les Nations Unies ferment les yeux

La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques conclue lors du Sommet de la terre de Rio de Janeiro en 1992 stipule que 0 « Conformément à la Charte des Nations Unies et aux principes du droit international, les États ont […] le devoir de faire en sorte que les activités exercées dans les limites de leur juridiction ou sous leur contrôle ne causent pas de dommage à l'environnement dans d'autres États ou dans les régions ne relevant d'aucune juridiction nationale. »14

Il importe aussi de rappeler qu'une convention internationale ratifiée par l'Assemblée générale de l'ONU en 1997 interdit d'utiliser à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles des techniques de modification de l'environnement ayant des effets étendus, durables ou sérieux.15 Aussi bien les États-Unis que l'Union soviétique sont signataires de la Convention. Le document définit les « techniques de modification de l'environnement » comme toute technique pour changer – par la manipulation délibérée des processus naturels – la dynamique, la composition ou la structure de la terre, y compris la biosphère, la lithosphère, l'hydrosphère, l'atmosphère ou l'exosphère.16

Pourquoi l'ONU a-t-elle donc décidé – nonobstant la Convention ENMOD et sa propre charte – d'exclure de son programme les changements climatiques provoqués par les programmes militaires ?

Le parlement européen s’inquiète


En février 1998, en réaction au rapport du major Britt Theorin – représentante de la Suède au Parlement européen et pacifiste de longue date – la Commission parlementaire des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense a tenu à Bruxelles des audiences publiques sur le programme HAARP.17 Dans sa « motion de résolution » présentée au Parlement européen, la Commission 0 « Estime qu'en vertu de sa portée considérable sur l'environnement le programme HAARP constitue un objet d'inquiétude et elle demande qu'un organisme international indépendant en étudie les conséquences juridiques, écologiques et éthiques…; [la Commission] regrette que l'Administration des États-Unis ait refusé à maintes reprises, lors des audiences publiques, de témoigner au sujet des risques du programme HAARP pour l'environnement et la société. »18

La demande faite par la Commission de rédiger un « Livre vert » sur les incidences environnementales des activités militaires a toutefois été rejetée de façon cavalière sous prétexte que la Commission européenne n'a pas la compétence voulue pour tracer des liens entre l'environnement et la défense.19 Bruxelles tenait à éviter l'épreuve de force avec Washington.

Un nouvel ordre mondial règne

Rien n'indique que HAARP ait déjà servi, mais des observations scientifiques laissent croire que le programme est bel et bien opérationnel, c'est-à-dire que les responsables militaires américains pourraient s'en prévaloir pour modifier de façon sélective le climat d'une «nation hostile » ou d'un «État voyou » en vue de déstabiliser son économie nationale.

Les systèmes agricoles de pays tant développés qu'en développement sont déjà en crise en raison des politiques du Nouvel Ordre mondial, notamment la déréglementation des marchés, le dumping, etc. Il existe abondamment de preuves que les «remèdes économiques » imposés par le FMI et la Banque mondiale aux pays du tiers monde et de l'ancien bloc soviétique ont beaucoup contribué à la déstabilisation de leur agriculture nationale. Par ailleurs, les dispositions de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont soutenu les intérêts d'une poignée de conglomérats agrobiotechnologiques occidentaux qui cherchent à imposer leurs semences génétiquement modifiées (OGM) aux agriculteurs du monde entier.

Il importe de bien saisir les liens entre les processus économiques, stratégiques et militaires du Nouvel Ordre mondial. Dans le contexte ci-dessus, les manipulations climatiques découlant du programme HAARP viendraient inévitablement (qu'elles soient accidentelles ou volontaires) exacerber ces changements en affaiblissant les économies nationales, en détruisant les infrastructures et en acculant à la faillite les agriculteurs de vastes régions. Il faudrait assurément que les gouvernements nationaux et les Nations Unies s'intéressent aux conséquences que le programme HAARP et d'autres « armes non létales » risquent d'avoir sur le changement climatique.

Voici les photographies prises quelques minutes avant le tremblement de terre à provoqué par le programme haarp:








Ces vidéos ont été prises 30 minutes avant le tremblement de terre dévasant tout! :






L'ECHOS DES MONTAGNES

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Loup Ecossais le Mar 10 Juin 2008 - 8:39

Eh oui, Jo. Et ce n'est pas tout. Les américains testent toutes sortes de saloperies sur leurs troupes, pour les motiver et ne pas craquer. On les gave d'antidépresseurs. Ils ne sont probablement pas les seuls.

En fait, ce qui est dommage, c'est que les gens sont plus sensibles à la désinformation, qu'à l'information. Le dernier exemple en date, une émission animée par Yves Calvi, qui a posé la question qu'il ne fallait pas poser. Il y avait sur le plateau, Jean-François Kahn, et 4 autres personnes, scientifiques, historiens, bref, des gens qui a priori sont supposés être impartiaux. Ils ont tous menti comme un seul homme, à la question d'Yves Calvi : «que pouvez-vous dire sur le groupe de Bilderberg?» Réponse, ça n'existe pas, jamais entendu parler, connais pas etc. Laurence Kalafatides, a répondu à Yves Calvi par "alterinfo" interposé, en donnant tous les détails. Depuis la création du groupe.
Tu vois Jo, c'est à nous de faire ce travail de fond, afin que les gens prennent conscience de ce qui se trame en coulisses. Ce sera très difficile. Mais les petites graines finiront par germer.

J'ai retrouvé le lien.

http://www.alterinfo.net/L-histoire-du-Bilderberg-racontee-a-Y-Calvi-et-J-F-Khan_a20031.html?TOKEN_RETURN

Loup Ecossais
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 194
Age : 61
Localisation : Jamais loin de vous...
Date d'inscription : 27/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Mar 10 Juin 2008 - 9:02

Loup Ecossais a écrit:[color=Blue]Eh oui, Jo. Et ce n'est pas tout. Les américains testent toutes sortes de saloperies sur leurs troupes, pour les motiver et ne pas craquer. On les gave d'antidépresseurs. Ils ne sont probablement pas les seuls.

et que penses-tu de ça :

FEMA - CAMPS D'INTERNEMENT ???

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Ven 20 Juin 2008 - 10:12

HAARP: La guerre climatique
Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par le Pentagone
par Michel Chossudovsky



Mondialisation.ca
, Le 4 juin 2008
The Ecologist (décembre 2007)



« HAARP est une arme de destruction massive, capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques au niveau mondial. »

« "La guerre climatique" est susceptible de menacer l'avenir de l'humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2007. »

HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis

Rarement reconnu dans le débat sur le changement climatique mondial, les conditions météorologiques dans le monde peuvent maintenant être modifiées dans le cadre d'une nouvelle génération d'armes électromagnétiques sophistiquées. Les États-Unis et la Russie ont développé la capacité de manipuler le climat à des fins militaires.


Des techniques de modification de l'environnement ont été appliquées par l'armée US pendant plus d'un demi-siècle. Le mathématicien étasunien John von Neumann, en lien avec le Département de la Défense des États-Unis, a débuté ses recherches sur la modification des conditions météorologiques à la fin des années 1940, au plus fort de la Guerre Froide, et il prévoyait des « formes de guerre climatique encore inimaginables. » Pendant la guerre du Vietnam, les techniques d'ensemencement des nuages ont été utilisées à partir de 1967 dans le cadre du projet Popeye, dont l'objectif était de prolonger la saison des moussons et de bloquer les voies d'approvisionnement ennemies le long de la route de Ho-Chi-Minh-Ville [NDT : À l'époque de la guerre du Vietnam, Ho-Chi-Minh-Ville était connue sous le nom de Saigon].

L'armée US a développé des fonctionnalités sophistiquées qui permettent de modifier les conditions climatiques de manière sélective. La technologie, qui est actuellement perfectionné dans le cadre du programme HAARP, High-frequency Active Auroral Research Program [En français : Recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales], est un appendice de l'Initiative de Défense Stratégique, « la Guerre des Étoiles. » D'un point de vue militaire, HAARP est une arme de destruction massive, qui opère à partir de l'atmosphère externe et qui est capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques partout dans le monde.

La modification des conditions météorologiques, selon le document de l'US Air Force intitulé AF 2025 Final Report, « offre aux combattants de guerre un large éventail d'options possibles pour faire échec ou pour contraindre un adversaire, » des capacités, dit-on, de déclencher des inondations, des ouragans, des sécheresses et des tremblements de terre: « La modification des conditions météorologiques va devenir un élément de la sécurité intérieure et de la sécurité internationale et elle pourrait se faire de manière unilatérale… Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et pourrait même être utilisé comme moyen de dissuasion. La capacité de générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur terre ou de modifier la météo spatiale … de même que la création de conditions météorologiques artificielles sont une partie d'un ensemble intégré de technologies [militaires]. »

En 1977, une Convention Internationale a été ratifiée par l'Assemblée générale des Nations Unies qui interdit, « un usage militaire et toute autre forme d'utilisation hostile des techniques de modification environnementale ayant des effets étendus, durables ou graves. » Elle a défini « les techniques de modification environnementale » comme « toute technique pour changer, grâce à une manipulation délibérée des processus naturels, la dynamique, la composition ou la structure de la terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou de l'espace intersidéral. »

Bien que le fond de la Convention de 1977 a été réaffirmé dans la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) signée au Sommet de la Terre à Rio en 1992, le débat sur la modification météorologique à des fins militaires est devenue un tabou scientifique.

Les analystes militaires sont muets sur le sujet. Les météorologistes n'enquêtent pas sur cette question et les écologistes se concentrent sur les émissions de gaz à effet de serre en vertu du Protocole de Kyoto. Il n'est pas non plus question de la possibilité que les manipulations climatiques ou environnementales fassent parties d'un agenda militaire ou des service de renseignement, alors qu'il est tacitement reconnu qu'elles font partie du débat plus large sur les changements climatiques sous l'égide de l'ONU.

Le Programme HAARP











Créé en 1992, HAARP, basé à Gokona en Alaska, est un réseau d'antennes de forte puissance qui transmettent par ondes radios haute fréquence, d'énormes quantités d'énergie dans l'ionosphère (la couche supérieure de l'atmosphère). Leur construction a été financée par l'US Air Force, l'US Navy et l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense [Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA)]. Exploité conjointement par le Laboratoire de recherche de l'Air Force et le Bureau de la recherche navale, HAARP constitue un système de puissantes antennes capable de créer «des modifications locales contrôlées de l'ionosphère». Selon son site Internet officiel, www.haarp.alaska.edu , HAARP sera utilisé « pour induire un petit changement localisé dans la température de l'ionosphère afin que les réactions physiques puissent être étudiées par d'autres instruments située sur le site ou à proximité du site de HAARP. »

Mais Rosalie Bertell, la présidente de l'Institut international des affaires de santé publique [International Institute of Concern for Public Health],a déclare que HAARP fonctionne comme « un gigantesque appareil qui peut causer d'importantes perturbations dans l'ionosphère, ce qui crée non seulement des trous, mais de longues incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles [en provenance de l'espace sidéral] de bombarder la planète. »

Le physicien Dr Bernard Eastlund l'a appelé « le plus grand appareil de chauffage de l'ionosphère jamais construit. » HAARP est présenté par l'US Air Force en tant que programme de recherche, mais les documents militaires confirment que son objectif principal est « d'induire des modifications ionosphériques » en vue de modifier les conditions météorologiques et de perturber les communications et les radars.

Selon un rapport de la Douma d'État russe: « Les plans étasuniens visant à réaliser des expériences à grande échelle sous le Programme HAARP [et] de créer des armes capables de rompre les lignes de communication radio et les équipements installés sur les engins spatiaux et les fusées, provoquent de graves accidents dans les réseaux d'électricité et dans les oléoducs et les gazoducs et ils ont un impact négatif sur la santé mentale de régions entières. »

Une analyse des déclarations émanant de l'US Air Force nous fait penser à l'impensable: les manipulations clandestines de phénomènes météorologiques, des communications et des réseaux d'électricité comme arme de guerre mondiale, permet aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières. La manipulation météorologique est l'arme préventive par excellence. » Elle peut être dirigée contre des pays ennemis ou des « pays amis » à leur insu et être utilisée pour déstabiliser les économies, les écosystèmes et l'agriculture. Elle peut également déclencher des ravages sur les marchés financiers et les marchés de produits. La perturbation dans l'agriculture crée une plus grande dépendance de l'aide alimentaire et des grains de céréales de base importés des États-Unis et d'autres pays occidentaux.

HAARP a été élaboré dans le cadre d'un partenariat anglo-étasunien entre Raytheon Corporation qui possède les brevets de HAARP, l'US Air Force et la compagnie British Aerospace Systems (BAES).

Le projet HAARP est l'un des nombreux projets de collaboration dans le domaine des systèmes d'armement entre les deux géants de la défense. Le projet HAARP a été lancé en 1992 par Advanced Power Technologies Inc (APTI), une filiale de la société Atlantic Richfield (ARCO). APTI et ses brevets HAARP ont été vendus en 1994 par ARCO à E-Systems Inc. E-Systems Inc, engagé par contrat pour la CIA et le Département de la défense des États-Unis, est équipé du « Doomsday Plan [NDT : le plan de l'Apocalypse], » qui « autorise le Président à gérer une guerre nucléaire. » Le tout a été par la suite acquis par Raytheon Corporation, une compagnie qui compte parmi les plus importants fournisseurs de renseignement dans le monde. La compagnie British Aerospace Systems (BAES) a été impliquée dans le développement plus sophistiqué du réseau d'antennes HAARP, dans le cadre d'un contrat signé en 2004 avec l'Office de la Recherche Navale [Office of Naval Research].

L'installation de 132 émetteurs de fréquence élevée a été confiée par BAES à sa filiale étasunienne, BAE Systems Inc. Selon un reportage publié en juillet par Defense News, le projet a été entrepris par la division de Guerre Électronique de BAES. En septembre, elle a reçu de l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) la principale récompense pour la réalisation technique de la conception, la construction et l'activation du réseau d'antennes HAARP. Le système HAARP est pleinement opérationnel et à bien des égards, il éclipse les systèmes d'armes stratégiques conventionnels existants. Bien qu'il n'existe pas de preuve formelle de son utilisation à des fins militaires, les documents de l'US Air Force laissent entendre que HAARP fait partie intégrante de la militarisation de l'espace. Par ailleurs, il est vraisemblable que les antennes ont déjà été soumises à des tests d'essai.

En vertu de la CCNUCC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a pour mandat « d'évaluer les informations scientifiques, techniques et socioéconomiques utiles pour la compréhension des changements climatiques. » Ce mandat comprend une guerre écologique. « La géo ingénierie » est reconnue, mais les applications militaires implicites ne sont ni l'objet d'analyse politique ni l'objet de recherche scientifique dans les milliers de pages des rapports du GIEC et des documents connexes, qui pourtant sont appuyés sur l'expertise et les contributions de quelque 2500 scientifiques, décideurs et écologistes. « La guerre climatique » est susceptible de menacer l'avenir de l'humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la paix en 2007.

L'article original anglais est publié dans la revue The Ecologist de décembre 2007.
Il est aussi publié sur le site en anglais:
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=7561

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info..


EXPLICATION :










Dernière édition par Joss le Ven 20 Juin 2008 - 11:16, édité 1 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Invité le Ven 20 Juin 2008 - 11:01

:afraid: Finalement les gaulois qui craignaient que le ciel leur tombe sur la mouille n'avaient pas si tort....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Ven 20 Juin 2008 - 11:29

Curieux, curieux, tout ça gene ......et moi, je suis curieuse

Après la course au clonage et manipulations génétiques, les OGM qui nous tueont, les bombes au phosphore, le gaz orange, les mystérieux 600 camps FEMA d'internement, etc......Je cois l'homme capable de tout, y compris du pire

Je n'exclus rien et me renseigne sur tout

Je crois que la meilleure façon de prévenir les abus, n'est pas de plonger la tête dans le sable en criant à la conspiration mais de garder les yeux ouverts, se renseigner, étudier pour avoir les éléments pour juger

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Loup Ecossais le Ven 20 Juin 2008 - 14:20

Joss a écrit:Curieux, curieux, tout ça gene ......et moi, je suis curieuse

Après la course au clonage et manipulations génétiques, les OGM qui nous tueont, les bombes au phosphore, le gaz orange, les mystérieux 600 camps FEMA d'internement, etc......Je cois l'homme capable de tout, y compris du pire

Je n'exclus rien et me renseigne sur tout

Je crois que la meilleure façon de prévenir les abus, n'est pas de plonger la tête dans le sable en criant à la conspiration mais de garder les yeux ouverts, se renseigner, étudier pour avoir les éléments pour juger

Jo, il a fallu que les premiers camps soient libérés pour que certain disent : «Alors c'était vrai... Jamais j'aurais pensé que... Mais comment est-ce possible...»
Et avec le peu d'informations dont nous disposons, nous sommes très en-dessous de la réalité. Alors oui! Il faut penser que...

Loup Ecossais
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 194
Age : 61
Localisation : Jamais loin de vous...
Date d'inscription : 27/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Ven 20 Juin 2008 - 14:48

Loup Ecossais a écrit:
Joss a écrit:Curieux, curieux, tout ça gene ......et moi, je suis curieuse

Après la course au clonage et manipulations génétiques, les OGM qui nous tueont, les bombes au phosphore, le gaz orange, les mystérieux 600 camps FEMA d'internement, etc......Je cois l'homme capable de tout, y compris du pire

Je n'exclus rien et me renseigne sur tout

Je crois que la meilleure façon de prévenir les abus, n'est pas de plonger la tête dans le sable en criant à la conspiration mais de garder les yeux ouverts, se renseigner, étudier pour avoir les éléments pour juger

Jo, il a fallu que les premiers camps soient libérés pour que certain disent : «Alors c'était vrai... Jamais j'aurais pensé que... Mais comment est-ce possible...»
Et avec le peu d'informations dont nous disposons, nous sommes très en-dessous de la réalité. Alors oui! Il faut penser que...

Je sais : mon père qui a été résistant en Correze n'a jamais entendu parler des camps de concentration

......et avant 40, tout le monde s'amusait avec beaucoup d'insouciance sans prendre au sérieux ce qui se préparait en Allemagne

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Invité le Ven 20 Juin 2008 - 15:38

Il ne faut pas tout mélanger et confondre une intention consciente d'extermination et de la bêtise à l'état pur. Ce qui est certain, c'est que des expériences sont menées, mais mes propres connaissances scientifiques ne me permettent pas de dire à la vue de ces reportages ce qui es vrai ou non. Si les gouvernements sont actuellement fautifs, c'est de ne pas donner plus d'informations sur les recherches menées.

Par exemple: les quantités d'énergies balancées, pour astronomique qu'elles nous semblent, ne permettent pas de déterminer leur influence dans la mesure où on ne nous donne pas la quantité présente dans la ionosphère en elle-même. C'est le fameux principe du boeuf et du rat exprimé dans le Traité des Cinq Roues: un caillou a l'allure d'un montagne pour un rat, mais un boeuf l'enjambe sans même s'en rendre compte. Considérant que le champ magnétique terrestre est capable de dévier le rayonnement solaire, je me demande même s'il est quantifiable à l'échelle humaine.

Je ne veux pas me faire l'avocat du Diable, mais je deviens sceptique à force de trop de théories de complots millénaristes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

CHEMTRAILS (TRAINEES CHIMIQUES

Message par Joss le Dim 15 Aoû 2010 - 17:01



http://www.chemtrails-suisse.ch/




_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par doris le Jeu 19 Aoû 2010 - 22:42

bien causé, ma Joss !

doris
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Joss le Dim 12 Aoû 2012 - 16:33


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

PAPY PETE UN PLOMB SUR LES CHEMTRAILS

Message par Joss le Lun 17 Sep 2012 - 16:41



Ces traînées blanchâtres qui défigurent l’horizon sont-elles de simples traces de condensation ?

Depuis quelques années des observateurs rapportent que certaines traînées d’avions qui sont visibles dans le ciel ne sont pas de simples traces de condensation. Le silence total de nos autorités ainsi que l’absence d’informations dans les médias traditionnels laissent planer un doute de suspicion compréhensible quant à la véracité de ces faits. [Lire une réponse "officielle" reçue de nos autorités]

Pourtant, en septembre 2004 dans son journal, la Fondation Franz Weber dénonce ce qu’elle appelle le “chemtrailing”* et demande au conseil fédéral des éclaircissements sans réserve sur ce phénomène et ses effets sur l’environnement et la santé des hommes et des animaux. [Télécharger l'article]

Il est à relever que, dernièrement, M. Météo Suisse romande, Philippe Jeanneret, s’est également interrogé sur cette question dans son blog sur tsr.ch. [Visiter]

Ce sont des observations personnelles et répétées de chemtrails dans le ciel suisse romand qui ont motivé la création de ce site internet. Notre but est de diffuser des informations simples et rationnelles et surtout de ne pas perdre de vue l’essentiel: les faits! De nombreux sites se font l’écho de la présence de chemtrails de par le monde et c’est tant mieux car, étant donné qu’aucun média important n’a jamais abordé le sujet, il se voit relégué au rang de rumeur et de légende urbaine. Il est facile dès lors de ne pas y prêter attention, de rejeter “ces idées” et de parler de “théories de conspiration”.

Ouvrez les yeux! Regardez par vous-même ce qui se trame dans le ciel! Il n’y a de meilleur argument pour se convaincre que d’observer personnellement ces mouvements aériens inhabituels.

Cette pratique scandaleuse n’est pas de la science-fiction. En 1991, un brevet déposé aux Etats-Unis, connu sous le nom de “patente Welsbach”, propose un moyen de diminuer le réchauffement climatique de la planète. Ce procédé consiste à épandre par avions dans l’atmosphère un mélange de polymères, de sels de baryum et de poudre d’aluminium!

En mars 2004, suite à des pressions de citoyens hélvétiques et faisant suite à une requête du parlementaire R. Rechsteiner, le département fédéral de l’environnement a admis que “un certain nombre d’idées existent qui montrent comment il serait possible de réduire le réchauffement global par des moyens techniques, au moins à court terme”. Mais ces idées s’est empressé d’ajouter le bureau du département “ne sont pas plus que théoriques, nous ne sommes pas au courant d’applications pratiques de ces méthodes, chez nous ou à l’étranger”. [Télécharger l'article]

En juillet 2004, une ancienne membre de la direction de Greenpeace Allemagne y ayant travaillé pendant 6 ans, Monika Griefahn, dirigeait le Comité pour la Culture et les Médias du Parlement fédéral allemand quand elle a répondu à une lettre de deux contestataires des chemtrails déclarant : “Je suis fondamentalement en accord avec vos inquiétudes. Au lieu de faire un effort concerté et déterminé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à travers le monde, divers genres d’expériences sont effectuées dans l’athmosphère de la terre dans le but de guérir les symptômes”.

* Chemtrailing: provenant de l’anglais. Contraction du mots contrail qui signifie traînée de condensation et de chemical pour chimique (chemtrail=trainée chimique). Action d’épandre par avions des substances chimiques dans l’atmosphère.

©2006 chemtrails-suisse.ch

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

CHEMTRAILS ET MORGELLONS La maladie qui vient du ciel

Message par Joss le Dim 23 Sep 2012 - 11:45



Savez vous vraiment ce qu'il y a dans les Chemtrails ??? Après avoir visionné cette vidéo vous ne regarderez plus le ciel de la même manière ...


Chemtrail et Morgellons : La maladie qui vient... par rikiai



Dernière édition par Joss le Dim 14 Avr 2013 - 13:48, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10414
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARMES CLIMATIQUES - CHEMTRAILS - HAARP

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum