MARTHE ET MARIE

A propos d'homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos d'homosexualité

Message par Cécile le Mer 18 Juin 2008 - 18:03









SCIENCE • L'homosexualité, une affaire de symétrie
Des similarités entre les cerveaux des hommes gays et des femmes hétérosexuelles (et réciproquement) remettent sur le devant de la scène le rôle prénatal des hormones dans l'orientation sexuelle.







DR
Des chercheurs de l'Institut Karolinska, à Stockholm, ont découvert des ressemblances structurelles entre le cerveau des hommes homosexuels et celui des femmes hétérosexuelles. Et l'inverse est également vrai : le cerveau des femmes lesbiennes et celui des hommes hétérosexuels présentent des similitudes. Les résultats de cette étude, réalisée par les neurobiologistes Ivanka Savic et Per Lindström, sont publiés dans l'édition numérique de la revue [scientifique américaine] Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Les chercheurs ont travaillé à partir d'un échantillon de 50 hétérosexuels (25 hommes et 25 femmes) et 40 homosexuels (20 hommes et 20 femmes), tous âgés d'une trentaine d'années. Ils ont utilisé les deux principales techniques de visualisation du cerveau in vivo : la résonance magnétique et le scanner PET [positron emission tomography]. Résultat : le cerveau des hommes hétérosexuels et des femmes lesbiennes présente une légère asymétrie - l'hémisphère droit est un peu plus gros que le gauche -, tandis que le cerveau des hommes gays et des femmes hétérosexuelles est symétrique.

Par ailleurs, Savic et Lindström ont étudié l'amygdale cérébrale des volontaires, une structure située au centre du cerveau et essentielle à l'apprentissage émotionnel. Ici aussi, les connexions neuronales établies par l'amygdale sont semblables chez les hommes hétérosexuels et les femmes lesbiennes, d'une part, et chez les hommes gays et les femmes hétérosexuelles, d'autre part.

"Ces résultats ne peuvent pas être lus comme étant avant tout le fait d'un apprentissage", expliquent les chercheurs suédois. "Ils laissent supposer l'existence d'un lien avec des entités neurobiologiques." Les données obtenues sont statistiquement significatives, mais marquent un constat anatomique ; les scientifiques ne peuvent pour l'instant en tirer des conséquences sur le fonctionnement du cerveau.

L'une des théories qui fait le plus débat à propos de l'origine de l'orientation sexuelle se fonde sur l'exposition du fœtus aux hormones sexuelles au cours de son développement : chez les hommes, l'homosexualité a ainsi été associée à une faible exposition prénatale à la testostérone et, chez les femmes, on l'attribue à un excès de cette même hormone.

Selon les auteurs de l'étude, "il est intéressant de noter que les macaques mâles ont davantage de récepteurs de testostérone dans l'hémisphère droit que dans le gauche, tandis que, chez les femelles, la répartition est symétrique". Il a également été démontré que, chez les rats, l'exposition prénatale à la testostérone entraînait cette asymétrie du cerveau typique des mâles.

"Notre étude ne nous permet pas de déterminer avec précision les raisons de cette asymétrie, reconnaissent Savic et Lindström. Elles sont probablement multifactorielles, en incluant l'interaction entre les niveaux prénataux et postnataux de testostérone et d'oestrogène, les récepteurs cérébraux de ces hormones et d'autres facteurs." "Les résultats ne peuvent pas être facilement attribués à la perception ou au comportement, concluent les scientifiques. C'est pourquoi il est nécessaire d'entreprendre des recherches plus approfondies, sur des groupes d'individus plus importants, afin de mieux comprendre la neurobiologie de l'homosexualité." Et de l'hétérosexualité, devrait-on ajouter.

El País






























avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Invité le Mer 18 Juin 2008 - 20:47

affraid affraid affraid
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Cécile le Jeu 19 Juin 2008 - 4:09

Mespheber a écrit:affraid affraid affraid

Pourquoi ?
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Invité le Jeu 19 Juin 2008 - 5:01

Quand j'étais au collège, on nous enseignait doctement que les filles étaient déterminées par les chromosomes XX et les garçons par les XY. Aujourd'hui, on sait qu'il y a des femmes XY et des hommes XX sans qu'ils ne développent de comportements homosexuels ni de déformations quelconque. On apprend aussi que le sexe de certains reptiles est déterminé par la température à laquelle sont exposés les oeufs. De plus, sans être scientifique, je me demande si l'étude de 90 spécimens est suffisante pour émettre des conclusions et ça ne reste qu'une statistique au mieux. Il me semble que pour qu'une expérience scientifique soit validée, il faut que ses résultats puissent être étudiés et confirmés par une étude analogue menée ailleurs et par d'autres chercheurs. Par conséquent, ça sent plus les zozos avides de sensationnel. Par exemple, ça ne nous permet pas de dire si une personne dotée de ses analogies cérébrales sera nécessairement homosexuelle. Si j'ai le même grain de beauté que Robert de Niro, vais-je nécessairement jouer avec F.F. Coppola?

Déjà qu'au départ je me méfie de toute théorie qui mettrait en valeur un déterminisme physiologique ou génétique, quand en plus il concerne une catégorie de population souvent mise au ban de la société, j'ai tendance à penser que ça sent le sapin.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par lucie le Jeu 19 Juin 2008 - 6:00

Déjà qu'au départ je me méfie de toute théorie qui mettrait en valeur un déterminisme physiologique ou génétique

là aussi, je suis bien d'accord avec toi...

c'est avec de telles idées qu'on pense à repérer les enfants dès la maternelle, pourquoi pas avant...

et la théorie en arrive vite à vouloir déterminer avant même que quoi que ce soit ne soit arrivé : il a tel chromosome, il est potentiellement dangereux, méfions-nuos....
il a tel dosage de ceci, faisons attention, il va lui arriver cela, anticipons pour que ça se passe bien... etc...

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Invité le Jeu 19 Juin 2008 - 6:26

A voir sur le thème: Bienvenue à Gattaca...



avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par lucie le Jeu 19 Juin 2008 - 6:42

Je connais le film... très intéressant.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

rep

Message par giorgino le Sam 21 Juin 2008 - 9:24

J' ai aussi des doutes face à ce determinisme sexuel : je ne comprendrai jamais comment une nana peut avoir le coup de foudre pour une autre nana , sans doute pour des raisons éthiques et esthetiques chez moi : le romantisme véhiculera toujours l' image de Roméo et juliette , de la belle au bois dormant et j' aurai toute ma vie cette attitude .
Mais bon ! ces coups de foudre exixtent , René Girard en fournit une explication interessante . Mais la rechercher dans le fonctionnement de notre cerveau me parait tiré par les cheveux meme si le cerveau n' a pas de cheveux !

giorgino
Installé
Installé

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 14/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Cécile le Sam 21 Juin 2008 - 9:50

"Mais la rechercher dans le fonctionnement de notre cerveau me parait tiré par les cheveux meme si le cerveau n' a pas de cheveux !"

Je ne pense pas que ce soit que ce soit si étonnant que ça ! Il y a beaucoup d'exemples de comportements modifiés par des petites différences dans nos cerveaux.

Le cas le plus couramment cité est celui des gauchers. Mais ça ne gêne pas grand monde... C'est admis maintenant, mais ça n'a pas toujours été le cas.

J'ai connu un patient qui avait un comportement psychopathique, dû à un excès de cuivre qui se fixait sur les noyaus gris...

Notre cerveau commande beaucoup de choses, pour ne pas dire tout. Il n'y a qu'à voir ce que provoque son ramollissement.

L'instinct sexuel n'échappe pas à la règle...

Bien sûr, cette expérience est trop limitée pour avoir valeur de certitude.
Mais j'espère bien que la recherche va se poursuivre, et si les résultats sont avérés, ce sera (peut-être!) la fin -non de l'homophobie- mais des encouragements à "se soigner et guérir" !
Il existe des gauchers "guéris", ils écrivent de la main droite, mais restent gauchers pour tout le reste, ceux qu'on appelle gauchers contrariés...

avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Invité le Sam 21 Juin 2008 - 10:02

Je préfère la théorie de Freud, selon laquelle "l'enfant est un pervers polymorphe", nos comportements ne sont pas innés pour la plupart, mais acquis. De manière plus imagée, un ami me disait qu'il n'y a pas d'hétérosexuels mais juste des hommes mal dragués... :beret:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par lucie le Sam 21 Juin 2008 - 10:38

Il existe des gauchers "guéris", ils écrivent de la main droite, mais restent gauchers pour tout le reste, ceux qu'on appelle gauchers contrariés...

certains de ces gauchers contrariés deviennent ambidextres (pour ce qui concerne l'écriture... ). et j'en connais qui ne font aucune faute d'orthographe de la main gauche, mais en font de la droite.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par lucie le Sam 21 Juin 2008 - 11:05

Il y a beaucoup d'exemples de comportements modifiés par des petites différences dans nos cerveaux.


certes...

mais je pense que comme pour tout ce qui est comportemental, ce sera éventuellement "une" cause de l'homosexualité... et qu'on trouvera ans la même temps des exemples infirmant la règle.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par giorgino le Sam 21 Juin 2008 - 11:08

Je préfère quant à moi la théorie de Girard que celle de Freud , elle est très differente mais est éclairante . Pour ça il faut suivre Girard dont l' affirmation centrale est : LE COMPLEXE D ' OEDIPE est une invention de Freud , ce que je pense .
Mais alors me direz vous , d'où viennent les conflits dans l' homme ?? d'autres choses et ces choses sont determinées par le DESIR MIMETIQUE qui attaque de manière frontale Freud .

giorgino
Installé
Installé

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 14/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Invité le Sam 21 Juin 2008 - 11:56

Ben non, car Freud en parle. :gnark:

La négation de Freud est historiquement liée à l'origine germanique de ce chercheur ainsi qu'une vision caricaturale du complexe d'Oedipe, sur lequel Freud lui-même est revenu. Cette théorie précoce a eu beaucoup d'impact sur le grand public du fait du caractère archétypal du mythe, mais ce n'est qu'une étape dans son étude des comportements.

Néanmoins, le désir mimétique n'explique pas non plus l'homosexualité puisque de même que ces comportements se développent chez des individus éduqués dans des familles hétérosexuelles, inversement les familles homosexuelles n'ont pas nécessairement des enfants qui auront ce comportement sexuel et affectif. Oui, affectif, car on a tendance à ne voir que l'aspect physique quand on a affaire à des individus doués de sentiments, comme les autres.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos d'homosexualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum