MARTHE ET MARIE

En délicatesse avec la morale familiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En délicatesse avec la morale familiale

Message par Belen le Dim 25 Mai 2008 - 20:36

Bonsoir,

Je me pose bien des questions au vu des réactions qu'a notre nouveau prêtre vis-à-vis de femmes qui ne sont pas "dans le moule" catholique : divorcées, femmes ayant un enfant avec un divorcé, et moi-même, qui suis séparée depuis 3 ans et demi de mon mari et en instance de divorce. Il m'a quittée mais je n'ai rien fait pour le retenir, notre vie commune étant devenue insupportable depuis des années.

Jusqu'à présent, le prêtre ne connaissait pas ma situation. Je vais à la messe, j'ai quelques responsabilités paroissiales. Tout cela semblait l'agréer.

Une amie de la paroisse m'a proposée pour bénéficier d'une formation diocésaine sur deux ans. Elle lui a cependant précisé qu'elle n'était pas sûre que j'accepte, étant donné que je vis seule avec mes enfants et que je dois assumer beaucoup de choses chez moi.
Le prêtre s'est exclamé : "Ne me dites pas qu'elle est divorcée!"

J'avoue que cette réaction, qu'elle m'a rapportée, me refroidit. La même semaine, il a parlé pendant son homélie des familles brisées par le divorce, en insistant sur un ton de reproche sur le fait qu'il y avait des divorcés "même dans cette paroisse" (une autre que la mienne). Une femme quittée par son mari s'est mise à pleurer.

Personnellement, je vis plutôt bien ma situation, ayant tellement souffert dans mon mariage que je suis plutôt dans une phase de reconstruction. En outre, je n'ai pas la culpabilité de rompre un sacrement de mariage car le mien n'était que civil. Mais je supporte mal l'idée d'être disqualifiée sans discernement au nom de la "normalité" catholique.

Je pense que je vais refuser de participer à cette formation, qui m'aurait certes intéressée, mais je mettrai ma vie personnelle avant le service de la paroisse.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par lucie le Dim 25 Mai 2008 - 20:49

Mais je supporte mal l'idée d'être disqualifiée sans discernement au nom de la "normalité" catholique.

ca, je te comprends, et personnellement, ej trouve cela indigne... c''est un jugement qui ne prend pas en compte les personnes, qiu ne cherche pas à savoir, qui... pascontent

disons qu'il est tout ce que je déteste dans l'Eglise, que j'aime pourtant.

J'entends la même chose dans tant de paroisses... et à chaque fois, cela me révolte... par le manque de compassion, d'attention que cela dénote. par le manque de connaissance de ce que peut être la vie d'un couple, d'une famille qui ne parvient plus à s'entendre...
Jésus n'a jamais condamné, jamais repoussé personne....

je te souhaite bon courage...
PS

Pour notre gentille fée... tu vois pourquoi je considère l'Eglise comme au moins en partie responsable des repoches qui lui sont fait, y compris par des non catholiques ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Cécile le Lun 26 Mai 2008 - 4:25

Ce prêtre est vraiment stupide !
A moins que cette exclamation n'exprime de la compassion...j'en doute un peu...

Mais je pense qu'il ne faut pas renoncer à une formation qui t'intéresse, car c'est toi qui qui en souffriras. Et qui sait, peut-être pourras-tu ouvrir les yeux, et le coeur, de ce prêtre aveuglé.

C'est vrai que c'est à partir de tels exemples que l'Eglise est jugée.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par lucie le Lun 26 Mai 2008 - 5:18

C'est vrai que c'est à partir de tels exemples que l'Eglise est jugée.

parce que c'est à partir de tels exemples que l'Eglise fait souffrir ses membres.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Joss le Lun 26 Mai 2008 - 6:45

Cela me renvoit à beaucoup d'incompréhensions que j'ai connues autrefois, que ce soit comme BELEN, sur la situation familiale, ou pire encore : spirituelle.

Une amie charismatique qui m'a accompagnée quelques temps, m'avait dit "le Seigneur nous demande de jeuner de prêtres"

De fait, il y a une vraie rupture entre ce qu'on leur enseigne et l'idée idéale qu'ils conservent faute d'être immergés dans les problèmes quotidiens et la vraie vie que nous connaissons.

Avec mon caractère, je changerais d'église mais peut-être, BELEN, etes-vous plus tempérée que moi et êtes-vous capable de lui expliquer votre situation ?

Est-il agé ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Fée Violine le Lun 26 Mai 2008 - 7:20

Lucie : il y a des imbéciles partout, y compris dans l'Eglise. L'Eglise est sainte mais composée de pécheurs !
Mais "un prêtre" ce n'est pas "le magistère".
Le magistère c'est la parole officielle de l'Eglise, celle sur laquelle on peut s'appuyer, qui sert à nous guider.
Là il s'agit juste d'une réaction individuelle.
Je suis bien d'accord que les gens jugent l'Eglise sur ses représentants (prêtres ou laïcs), mais ce genre de jugement risque d'être aussi stupide et superficiel que le jugement fait par ce prêtre. Bref, un peu de coeur et d'intelligence de part et d'autre est nécessaire...

Et bon courage à toi, Belen ! :love:
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par lucie le Lun 26 Mai 2008 - 8:25

tu as la chance de ne pas fréquenter ces personnes et tu ne vois peut-être pas de près les dégats qu'ils peuvent faire... c'est peut-être ce qui explique notre différence de piont de vue; pour moi, ce n'est pas une réaction individuelle, parce qu'elle est encore trop fréquente.
ces personnes font l'Eglise, tout autant que toi et moi...
et l'Eglise leur a donné un role qui est aussi celui d'enseignement, ils parlent avec autorité....

mais si tu ne le vois pas, c'est signe aussi que cela change vraiment. et je m'en réjouis, tout en continuant à déplorer les autres cas. Very Happy

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Fée Violine le Lun 26 Mai 2008 - 12:38

oui, ici les prêtres ne sont pas du tout comme ça. C'est même l'excès contraire, ce qui n'est pas mieux. Ils veulent avoir l'air modernes !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Belen le Lun 26 Mai 2008 - 17:22

Pour répondre à Joss : ce prêtre n'est pas âgé, il a d'ailleurs le même âge que moi, 44 ans. Il est même un peu plus jeune que son prédécesseur, qui ne nous avait pas habitués à ces jugements tranchants.
Je crois qu'il a des problèmes relationnels avec les gens, il n'a jamais l'air naturel. Depuis presque 10 mois maintenant, je me dis qu'il faut lui laisser le temps... Mais le temps passe, et la liste des vexations qu'il inflige aux laïcs augmente...

Cette formation, que je n'ai pas du tout demandée, arriverait d'ailleurs au mauvais moment pour moi, vu que je ne vois mes aînés que le week-end. Je crois qu'il est plus sage d'y renoncer.

Je voulais l'avis des participants sur une autre question : actuellement, je vis seule et je n'ai pas de relation amoureuse, mais je me mets un frein car j'attache énormément d'importance à l'eucharistie et je souffrirais beaucoup d'en être privée.
Or, si par exemple je rencontrais un divorcé d'un mariage religieux, je serais écartée du sacrement.

Croyez-vous qu'il est fréquent dans l'Eglise de s'imposer cette discipline ?
Je crois savoir qu'il y a des prêtres qui ferment les yeux, et tous ceux qui ne savent pas...

Ceci dit, je comprends que la communauté des fidèles ait son importance dans la question.
Par exemple, ma fille a fait sa première communion, pour l'occasion son père était là, je sais qu'il ne croit plus, qu'il ne se confesse plus, il a une amie et il a communié sous mes yeux. Et là, c'est moi qui m'en suis sentie blessée...
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Joss le Lun 26 Mai 2008 - 17:43

Si le divorcé a divorcé contre son gré, il peut communier.

J'avais une amie décédée qui après avoir défendu "bec et ongle" son couple, avait dû, de guerre lasse, accepter le divorce que souhaitait son mari. Elle est ensuite devenue oblate des fratenités monastiques de Jérusalem.

Je pense donc qu'avec un cas comme celui de mon amie, vous pouvez vous marier ca il ne serait pas en faute mais c'est à vérifier.....

C'est du droit canon, donc assez compliqué. Le mieux serait de consulter quelqu'un à l'évêché.

CODE DE DROIT CANONIQUE

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Cécile le Lun 26 Mai 2008 - 18:05

Tant qu'il n'y a pas de remariage, il n'y a aucun problème pour communier.

Ensuite, le magistère ne l'autorise plus... mais effectivement, certains prêtres ferment les yeux.

Je crois que sur le site de l'Eglise, il y a une partie "divorcés-remariés".
Je vais aller voir.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par lucie le Lun 26 Mai 2008 - 18:40

Comme Belen n'est pas mariée à l'Eglise, elle peut se remarier et communier, sauf si son nouveau conjoint est lui-même divorcé après avoir été marié à l'Eglise.

Il y a une discipline très rude pour les divorcés remariés dans l'eglise catholique, je trouve.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Lagaillette le Lun 26 Mai 2008 - 19:14

lucie a écrit:Comme Belen n'est pas mariée à l'Eglise, elle peut se remarier et communier, sauf si son nouveau conjoint est lui-même divorcé après avoir été marié à l'Eglise.

Il y a une discipline très rude pour les divorcés remariés dans l'eglise catholique, je trouve.

Mais une très grande souplesse dans la pratique.

Lagaillette
Installé
Installé

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par lucie le Lun 26 Mai 2008 - 19:19

en effet Very Happy

vivement que ce soit la discipline qui s'adoucisse...

Notre ancien évêque qui est nommé à Rome depuis quelques mois était favorable à un adoucissement... je suppose qu'il n'est pas le seul

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Belen le Lun 26 Mai 2008 - 20:08

Il faut souhaiter que tout cela s'assouplisse, en effet. En ce moment, je ne suis pas concernée puisque je vis seule et n'ai pas d'ami. Je peux recevoir le sacrement de Réconciliation (dont il est aussi très cruel d'être privé !) et communier.

Cette discipline de l'Eglise me semble cependant déséquilibrée, quand on voit par exemple le peu de monde qui vient au sacrement de Réconciliation, et l'église pleine qui communie à la fête suivante...

Des divorcés-remariés sincèrement pratiquants se voient refuser la communion pour un péché peut-être moins lourd que d'autres non avoués...
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 53
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Joss le Lun 26 Mai 2008 - 21:16

Belen a écrit:

Cette discipline de l'Eglise me semble cependant déséquilibrée, quand on voit par exemple le peu de monde qui vient au sacrement de Réconciliation, et l'église pleine qui communie à la fête suivante...

Surtout qu'il y a quelques années, l'Eglise considérait que 40% de maraige entraient dans les conditions d'une annulation...

Depuis, ça n'a pas du s'arranger !

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: En délicatesse avec la morale familiale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum