MARTHE ET MARIE

Le lâcher prise.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le lâcher prise.

Message par Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 21:13

J'avais lu ceci, il y a environ 4 ans. J'y travaille.

Etre dans le lâcher prise :

Nous ne sommes pas alors, obligés d'assurer un rôle de leader et/ou de dominant pour s'épanouir.

Lâcher prise, c'est reconnaître qu'on ne décide pas de tout, qu'on ne contrôle pas tout, qu'on n'a aucun pouvoir sur le désir des autres, qu'ils pensent et agissent différemment de nous.

Ce n'est ni une attitude de défaite, ni une position passive, mais un choix actif, une véritable philosophie de l'existence, librement assumée.

Quand on fait le choix du lâcher prise, le monde s'ouvre, on ne s'impose aucun forcing, on se fait du bien, on vit à son rythme.
On est leader de soi-même et pas des autres.

On s'expose aux critiques, car cette attitude est souvent interprétée comme une démission face aux circonstances ou tout simplement de la paresse. C'est faux !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Fée Violine le Jeu 15 Mai 2008 - 21:22

c'est assez proche de la louange (dont on parle beaucoup dans le Renouveau) : remercier Dieu en toutes circonstances.
Autrement dit : prendre les choses comme elles viennent, au lieu de se prendre la tête.
Excellent programme ! J'essaie aussi.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Ven 16 Mai 2008 - 12:58

Dans le bouddhisme, on parle de détachement, au théâtre de distanciation. mais effectivement, si on lâche prise en chaque circonstance, ça devient vite de la paresse ou de la lâcheté.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 14:40

Le lâcher-prise est un fourre-tout employé un peu pour tout, que ce soit en psychologie ou même dans le reiki....

En réalité, c'est une étape importante de la vie spirituelle qui succède à ce que sainte Thérèse d'Avila appelle "l'appel du chasseur", qui correspond à l'appel du jeune homme riche : "vends tous tes biens et suis-moi", ou à ce que l'on appelle "le baptème dans l'esprit".

Après avoir fait l'expérience intime de Dieu, on entre dans ce que saint Jean de la Croix appelle "la nuit active des sens". Nuit parce que le dépouillement que Dieu nous demande pour le suivre est une souffrance, "active" parce que cela nous demande un effort dans lequel nous nous engageons librement

Ces richesses dont nous devons nous dépouiller, lâcher-prise, sont nos passions.

CEC
1771 Le terme " passions " désigne les affections ou les sentiments. A travers ses émotions, l’homme pressent le bien et soupçonne le mal.

1772 Les principales passions sont l’amour et la haine, le désir et la crainte, la joie, la tristesse et la colère.

Thomas d'Aquin distingue différents types d'appétits desquels vont naître les passions[18] :

* l'appétit naturel qui est mouvement d'un être vers ce qui l'interesse en raison de sa nature propre ; le sujet se déplace vers tel objet parcequ'il en a ontologiquement besoin de par sa nature même, en raison d'une certaine connaturalité entre l'objet et le sujet.
* l'appétit sensible est déclenché par les sens en tant qu'ils percoivent quelque chose de delectable ou de necessaire en propre (la nourriture, par exemple) ou en raison de l'espèce (la génération, par exemple)
* l'appétit intellectuel est un désir réfléchi, entièrement soumis à la raison dans un jugement rationnel libre : c'est la volonté.

Saint Jean de la Croix parle de la purification de la mémoire, la volonté et l'intelligence


Au fond, pour utiliser une image, c'est comme si nous étions dans un attelage. Nous tenons les rênes de chevaux plus ou moins indociles et versatiles et Jésus nous dit "lâche les rênes et donnes les moi : je veux être le seul à te guider" mais pris dans le galop, nous avons du mal à lui faire confiance et à les lâcher

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par lucie le Ven 16 Mai 2008 - 14:46

Au fond, pour utiliser une image, c'est comme si nous étions dans un attelage. Nous tenons les rênes de chevaux plus ou moins indociles et versatiles et Jésus nous dit "lâche les rênes et donnes les moi : je veux être le seul à te guider" mais pris dans le galop, nous avons du mal à lui faire confiance et à les lâcher

ben tiens.... avec un cheval indocile qui prend le galop, je m'aggrippe de toutes mes forces... ça ne sert à rien, remarque :gnark:
sauf que j'attrappe des ampoules :gnark:

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 14:53

lucie a écrit:
Au fond, pour utiliser une image, c'est comme si nous étions dans un attelage. Nous tenons les rênes de chevaux plus ou moins indociles et versatiles et Jésus nous dit "lâche les rênes et donnes les moi : je veux être le seul à te guider" mais pris dans le galop, nous avons du mal à lui faire confiance et à les lâcher

ben tiens.... avec un cheval indocile qui prend le galop, je m'aggrippe de toutes mes forces... ça ne sert à rien, remarque :gnark:
sauf que j'attrappe des ampoules :gnark:

C'est pour ça que sant Jean de la Croix l'appelle la nuit : parce que ça fait mal :gnark:

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 15:04

Après une lutte douloureuse au coeur de cette nuit, c'est là, que l'âme cède enfin

C'est l'heure où certains mystiques comme sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus ou Charles de Foucauld nous ont laissé ces belles prières :

La célèbre "prière d'abandon", écrite en 1896 par Charles de Foucauld :.

Mon Père,
Je m'abandonne à toi,
Fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
Je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout,
Pourvu que ta volonté
Se fasse en moi,
En toutes tes créatures,
Je ne désire rien d'autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
Avec tout l'amour de mon coeur,
Parce que je t'aime,
Et que ce m'est un besoin d'amour
De me donner,
De me remettre entre tes mains sans mesure,
Avec une infinie confiance
Car tu es mon Père.

On a alors cédé les rênes de notre attelage au Seigneur. On quitte alors la nuit active pou entrer dans la nuit passive

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 17:14

La deuxième étape consiste à progresser. L’ascèse devient plus légère parce que nous avons goûté à la saveur de Dieu. Dans la voie spirituelle, Dieu donne à goûter son mystère pour avoir envie d’aller plus loin. Avant de supporter la faim et la marche au désert, Dieu donne la manne.

Dans cette période des progressants, Dieu va demander à l’âme “repose toi, laisse toi faire parce que mon œuvre sera toujours plus grande et plus profonde que la tienne”. Dans cette étape, que tous les grands maîtres spirituels appellent la voie des progressants ou le passage à l’illumination parce dans l’oraison Dieu éclaire l’âme sur ce qu’il est lui-même et sur le néant de la personne.

C’est le moment qui peut durer 10, 30 ans ou qui peut s’arrêter, tout dépend de la personne et de son union à Dieu. Dieu se donne à connaître selon l’intériorité, c’est à dire dans la voie première ascétique, nos sens, nos facultés doivent se recueillir. Le recueillement ne se fait pas tout seul, il y a un effort à faire de la personne. Quand Dieu a vu qu’on est capable et que l’on prend le temps de le chercher et de l’aimer, il se manifeste dans les facultés, dans l’intelligence. Il se donne à connaître. Les trois grandes facultés, la mémoire, l’intelligence et la volonté sont rattachées à trois vertus théologales, donc trois façons de Dieu de se donner. La foi donne à connaître Dieu qui se donne, mais Dieu instruit l’âme en donnant un savoir selon Dieu. La foi qui est à l’intérieur de nous, nous donne une lumière sur Dieu qui obscurcit l’intelligence. Le propre de l’œuvre de Dieu est de nous rendre aveugle, non pas par absence de lumière, mais par excès de lumière.

Pour Saint Jean de la Croix, cette foi qui obscurcit la maîtrise des sens et des facultés et qui enlève cette impression de connaître ne l’enlève pas tout le temps, mais au moment où l’on prie. Il y a une saisie de Dieu à l’intérieur de l’âme qui obscurcit la façon humaine que nous avons de comprendre les choses, pour donner une façon divine de comprendre les choses. Le résultat, c’est qu’à la sortie de la prière, l’amour que l’on aura pour les autres sera plus profond et plus juste et le discernement des actes plus juste également. Si la façon d’instruire de Dieu le fond l’âme est de mettre dans la nuit par excès de lumière, la nuit de Mère Teresa n’est pas une absence de Dieu mais un excès de Dieu.

Le moment historique que nous vivons de l’illumination quand Dieu agit en nous s’appelle l’oraison de quiétude. La dominante est Dieu, il nous instruit mais nous ne savons pas comment.

Nous sommes condamnés à l’humilité parce que nous ne comprenons pas
. Le sommet de la compréhension du mystère de Dieu est de ne pas comprendre, de lâcher prise et de se laisser transformer par lui. Saint Thérèse d’Avila appelle ce moment l’oraison surnaturelle. A partir de ce moment là, c’est Dieu qui agit en nous. Cet état là est un grand passage, on peut nommer ce moment l’identification pascale de nos vies avec le Christ. Nous entrons dans une nuit non pas seulement de la foi mais de l’espérance au niveau de la mémoire. Nous ne prions plus Dieu à partir de ce que nous savons dans notre mémoire, parce que Dieu purifie l’espérance en empêchant dans la prière, de se satisfaire et de goûter la saveur de ce que l’on a acquis.

Au niveau de l’Amour, Dieu suspend l’émotionnel, le sensitif, le goût affectif. On est plus portés par la facilité. L’Amour que Dieu nous donne, n’est pas selon nous mais selon lui.

Cette étape là peut durer des dizaines d’années. C’est un temps où l’on ne sait pas selon le savoir humain, où l’on ne se souvient pas selon notre mémoire humaine et où l’on aime pas selon nos affects.

Tous les sens et les affects sont saisis en Dieu pour être purifiés de tout ego pour que notre amour soit pur.

[b]COMPTE RENDU DE LA CONFERENCE DU 25 NOVEMBRE 2007
CLAIR-OBSCUR ENTRE LA GRANDE LUMIERE ET UNE PROFONDE NUIT -
L’ITINERAIRE DE TOUTE VIE SPIRITUELLE

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Fée Violine le Ven 16 Mai 2008 - 17:28

Mespheber a écrit:Dans le bouddhisme, on parle de détachement, au théâtre de distanciation. mais effectivement, si on lâche prise en chaque circonstance, ça devient vite de la paresse ou de la lâcheté.

je ne pense pas.
Arrêter de se prendre la tête, ça aide au contraire à être plus calme et plus efficace.
Je ne vois franchement pas le rapport avec la paresse ou la lâcheté !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Ven 16 Mai 2008 - 18:01



La prière d'abandon
Charles de Foucauld, l'universel béatifié
Avec Dom André Louf
Avec Marie-Thérèse Abgrall
Avec soeur Marie-David


Soeur Marie-David

Entretien avec Soeur Marie-David

Ancienne
abbesse de Notre-Dame de Jouarre. Avec cet entretien vidéo, c'est un
peu comme si les internautes de croire.com étaient invités au Monastère.
Pour
vous, qu'est-ce que l'abandon ? Quels conseils donneriez-vous aux
chrétiens immergés dans le monde pour vivre la prière de l'abandon ?
>> Ecoutez la réponse de soeur Marie-David.>> Cliquez ici


La suite de l'entretien (non diffusée) :
"L’abandon est un gros mot souvent mal compris."

L'abandon
est perçu comme quelque chose qui évoque l’idée
de baisser les bras, alors que c’est un mot qui est très
actif, qui nous met en action. Je pense que c’est la plus grande
action de l’homme. Alors, il faut s’entendre sur ce que veut dire
"abandon".



.



L’abandon, c’est laisser Dieu être en nous, c'est se laisser soi-même exister, mais pour devenir vraiment soi-même. L’abandon, c’est le contraire de la
maîtrise. C’est le contraire de serrer les mains et les poings.
Si je vis une dé-maîtrise, c’est pour être plus libre et plus vivante. Je crois que l’abandon c’est d’abord un combat, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Un combat pour arrêter tous nos trucs : vouloir tout mener, tout comprendre, tout prendre.

St Benoît, dans sa règle, a un très beau passage là-dessus.

Saint Benoît ne parle pas de l’abandon en tant que tel, car ce n’était pas un mot de l’époque. Il nous dit :
Quand la cloche sonne et vous appelle à aller prier ou à aller à une réunion communautaire, le moine, ou la moniale doit lâcher tout ce qu’elle a entre les mains.
C’est cela pour moi l’abandon. C’est lâcher. Je suis en train de travailler, de faire quelque chose. Ce n’est plus le moment de continuer. C’est moment où Dieu dit :
Quitte tout ce que tu es en train de faire, parce que je t’appelle à vivre autre chose à ce moment là : l’instant présent

Et cela demande de lâcher ce que j’ai dans les mains, dans la tête…
A ce moment là, c’est le moment où je me remets à Dieu, en sachant que je
n’ai pas terminé ce que j’ai à faire. A ce moment là, j’ai autre chose à faire : Dieu me dit :
Maintenant, va, quitte ta terre, et va ! vers le pays que je t’indique

Et à ce à ce moment là, c’est un dépouillement à vivre ; c’est un lâcher prise. Cela commence par un combat du lâcher prise.
Un lâcher prise non pour le plaisir de nous contrarier, parce que si je ne lâche pas prise, je suis centrée sur moi même. Sinon, "Il y a une volonté propre", comme dit saint Benoît, et un égoïsme qui se développe.

Dieu veut qu’on devienne soi même, que je devienne moi même, que la vie
circule, et sa volonté, c’est toujours une volonté de vie.

Grâce au lâcher prise, j’apprends à tenir dans ma main ce qui me fait vivre
et à lâcher ce qui m’empêche réellement de vivre. : Ce sont quelquefois des choses ou des idées auxquelles je suis très attachée, des idées qui me collent à la peau, qui finalement font obstacle à un chemin de vie. Et la volonté de Dieu, c’est cela, pour moi.

Alors, il y a des moment où cela arrache, fait mal, dérange, déloge. Mais ce n’est jamais pour le plaisir de faire mal : c’est pour me faire avancer plus au large, plus profond. Cette petite phrase de saint Benoît me donne une clé :
Lâche ce que tu as entre les mains

Dans un autre chapitre, il parle du vice de la propriété.
Tout ce que tu retiens. Arrête de retenir ces choses, la vie, ce qui peut de te faire grandir. Tu te crispes sur des choses qui t’embarrassent les
mains, le cœur, le regard

L’abandon : se laisser travailler par quelqu’un qui nous habite, qui nous aime et qui sait par où il faut nous conduire pour être des vivants, et pour que je sois vraiment une vivante.

C’est recevoir quelqu’un qui veut me donner la vie. Pour recevoir quelque chose, j’ai besoin concrètement d’avoir la main vide. Si elle est déjà pleine, je ne peux rien recevoir, je suis déjà pleine. Pour recevoir la vie, qui est un don, pour recevoir la croissance, il faut que je lâche, que je sois prête à écouter, à entendre ce qui m’est dit, et à marcher sur le chemin qui m’est indiqué.

Alors je peux dire oui, je peux dire non, je suis libre. Mais si on dit non, on devient très esclave de plein de choses, d’idées, d’évènements. Et si je dis oui, même si cela me coûte, c’est un oui qui ouvre à la vie, vraiment.

Alors, finalement, l’abandon, est ce que ce ne serait pas de se laisser
travailler par quelqu’un qui m’habite, et qui est lui même la vie. Me laisser travailler par lui et me laisser regarder par lui. Et se laisser regarder, ce n’est pas si facile que cela... On a envie d’échapper.

recueilli par Catherine Sesboüé





Dernière édition par Joss le Sam 17 Mai 2008 - 5:23, édité 2 fois

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Ven 16 Mai 2008 - 20:13

Fée Violine a écrit:je ne pense pas.
Arrêter de se prendre la tête, ça aide au contraire à être plus calme et plus efficace.
Je ne vois franchement pas le rapport avec la paresse ou la lâcheté !
Parce que mal interprété, on peut très facilement comprendre ce texte comme une invitation à laisser tomber dès le premier obstacle. Il n'y a pas de honte à la défaite aussi longtemps qu'on a donné le meilleur de soi-même. Il n'y a de combat perdu que celui qu'on n'a pas mené.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Dim 18 Mai 2008 - 13:24

Mespheber a écrit:
Fée Violine a écrit:je ne pense pas.
Arrêter de se prendre la tête, ça aide au contraire à être plus calme et plus efficace.
Je ne vois franchement pas le rapport avec la paresse ou la lâcheté !
Parce que mal interprété, on peut très facilement comprendre ce texte comme une invitation à laisser tomber dès le premier obstacle. Il n'y a pas de honte à la défaite aussi longtemps qu'on a donné le meilleur de soi-même. Il n'y a de combat perdu que celui qu'on n'a pas mené.


Je partage ce que Joss a publié.
Je m'en sens très proche, très proche dans ma manière de vivre.
Je lis bien sûr les réactions de chacun. (c'est comme ça que je vois le partage)

Ce n'est pas du tout de la démission, de la paresse ou de la lâcheté Mespheber.

Depuis que j'apprends (c'est un long travail) à lâcher prise, je nage de moins en moins à contre courant. Il me semble être de plus en plus en harmonie avec la vie.

Je n'ai pas le sentiment que lâcher prise me rende ou m'ait rendue irresponsable, paresseuse, lâche. Non !
J'agis et je réagis.

J'ai découvert qu'il n'y a qu'une chose que je dois et que je peux contrôler : ma façon de réagir aux événements.
Le lâcher prise, est la méthode qui me permet d'exercer ce contrôle.
J'en ai fait maintes et maintes fois l'expérience.


Comme c'est exprimé, magnifiquement, dans les extraits publiés par Joss, il m'a fallu avoir mal inutilement, et trop longtemps, pour comprendre, chaque fois un peu plus, que lâcher prise est la seule solution. (je fais référence à ce contrôle que je tentais d'avoir et croyais avoir).
Effectivement, Joss, je m'en remets de plus en plus à Dieu.
Je lui demande de prendre les rênes comme vous le dites.
Vous en parlez bien.

Lâcher prise me permet de me découvrir, d'aller à la découverte de celle que je suis, de mon vrai moi.

Le lâcher prise me conduit vers le bonheur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Dim 18 Mai 2008 - 18:16

Le principe de validation subjective, ça vous dit quelque chose? Je n'ai jamaiis au grand jamais écrit que c'était de la lâcheté, mais que ça peut le devenir. Ou pire: de l'indifférence aux évènements.

En parlant de lâcher prise, je lâche ce sujet car cela me semble tellement évident... :mur:

Et je le fais en musique:

Spoiler:
Massilia Sound System a écrit:Quand la tête te fait mal, que tu sens un malaise en toi,
Il faut lâcher prise, décontracte-toi !
Quand la tête te fait mal et que ça craint autour de toi,
Il faut lâcher prise, allez calme-toi !

Lâcher prise ne veut pas dire relâcher son attention
Lâcher prise, en d'autres termes, c'est refuser la pression
L'itinéraire d'une fille, l'itinéraire d'un garçon
Ne sauraient s'accommoder d'obligations, d'interdictions
Les certificats, les brevets, tous les diplômes avec mention
À eux seuls ne suffisent pas à former les générations
Etre à l'affût des sensations, être à l'affût des vibrations
Le savoir qui mène au pouvoir, entre les deux il y a l'action.

Le centralisme nous les brise, il faut lâcher prise
Partout on nous parle de crise, il faut lâcher prise
Le commerce et la loi du biz, il faut lâcher prise
Les infos et les analyses, il faut lâcher prise
La peur qui nous paralyse, il faut lâcher prise
Tous les discours qui nous défrisent, il faut lâcher prise
Les bien-pensants qui interdisent, il faut lâcher prise
Les gouvernants qui nous méprisent, il faut lâcher prise…

Ce qu'on appelle le système ou encore la société
Est un drôle de phénomène qu'il faut interpréter


Il faut y prendre de la peine, en saisir la complexité
Surtout pas rester à la traîne sinon tu te fais éjecter
L'ignorance est un grand danger, c'est comme aller les yeux fermés
Dans la danse le Papet est là pour te le rappeler
Au quotidien tu dois trouver l'information et discerner
Où est le mal, où est le bien, ce qui est faux, ce qui est vrai.

Prenètz lo bòn temps collèga
Prenètz lo tant que l'avètz
Quora serètz dins la panada
Lo bòn temps vos passarà
Lo pegin es una pesta
Lo vòli jamai pescar
Aquò m'es montat a la testa
E mai ne'n davalarà pas.

Les affaires qui scandalisent, il faut lâcher prise
Pas de gâteau sous la cerise, il faut lâcher prise
Les financiers qui vampirisent, il faut lâcher prise
La police qui verbalise, il faut lâcher prise
Ces fadas qui balkanisent, il faut lâcher prise
Le progrès qui nous spécialise, il faut lâcher prise
La violence et la bêtise, il faut lâcher prise
Avant que l'on soit dans la mouise …
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Cécile le Dim 18 Mai 2008 - 18:57

"Et je le fais en musique"

Bel à propos !!! laughing

Et il y a du vrai dans la chanson...


"Je n'ai jamaiis au grand jamais écrit que c'était de la lâcheté, mais que ça peut le devenir. Ou pire: de l'indifférence aux évènements"

Le risque existe, en effet, de nommer lâcher-prise ce qui n'est qu'indifférence. Dans le style : je ne me mêle pas des affaires des autres...
C'est presque le contraire !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Dim 18 Mai 2008 - 21:05

Mespheber a écrit:Le principe de validation subjective, ça vous dit quelque chose? Je n'ai jamaiis au grand jamais écrit que c'était de la lâcheté, mais que ça peut le devenir. Ou pire: de l'indifférence aux évènements.


En lisant ceci Mespheber :
mais effectivement, si on lâche prise en chaque circonstance, ça devient vite de la paresse ou de la lâcheté.

je l'avais ressenti comme une affirmation.
Le dialogue c'est cela : donner son point de vue et apporter des précisions lorsqu'il y a mauvaise compréhension.

En parlant de lâcher prise, je lâche ce sujet car cela me semble tellement évident...

Vous vous doutez bien que je respecte, mais si lâcher prise était aussi évident, il ne devrait y avoir que des gens heureux sur terre.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Lun 19 Mai 2008 - 17:35

Dans la mesure où cela intéresse, je viendrai alimenter ce sujet : le lâcher prise.

Le lâcher prise est pour moi un chemin de liberté et cette liberté c'est la destination bonheur.

Je dis bien : dans la mesure où cela intéresse !

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Mar 20 Mai 2008 - 21:12

Bonsoir à toutes et à tous,

Je n'aurais jamais cru témoigner moi-même, de par ce que je viens de vivre donc, de la leçon la plus importante que j'ai retenue vis-à-vis du lâcher prise.

Il est dit ceci :
"Abandonner tout ce qui nous amène dans des relations et des évènements malheureux."

Après avoir réfléchi, et je ne m'y attendais pas du tout en m'inscrivant, je prends la décision de lâcher prise.

Je sais qu'en prenant la décision de quitter ce forum, je ne pourrai à aucun moment, me réinscrire.

Je vous souhaite à toutes et à tous bonne continuation.

Fraternellement,

Jeanne
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Cécile le Mer 21 Mai 2008 - 4:11

Il est dit ceci :
"Abandonner tout ce qui nous amène dans des relations et des évènements malheureux."



Qui a dit une telle chose ?

Dans le cas présent, cela s'appelle : ne pas supporter une contrariété, faire passer sa volonté propre avant toute autre.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par lucie le Mer 21 Mai 2008 - 5:15

Je sais qu'en prenant la décision de quitter ce forum, je ne pourrai à aucun moment, me réinscrire.

IL ne s'agit pas d'un savoir, mais d'un choix qiu formulé ainsi, laisse entendre qu'ensuite, ce choix n'appartient plus à celui qui l'a fait, mais au forum...

Il est tout à fait possible à chacun de venir, de repartir, et de revenir, cela dépend de sa seule volonté et de son choix personnel.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Mer 21 Mai 2008 - 5:24

Invité a écrit:[font=Trebuchet MS][size=14][color=indigo]Bonsoir à toutes et à tous,

Je n'aurais jamais cru témoigner moi-même, de par ce que je viens de vivre donc, de la leçon la plus importante que j'ai retenue vis-à-vis du lâcher prise.

........c'est exactement le contre-exemple du lâcher prise : vous faites passer votre volonté avant celle des autres parce que tout simplement, ne pas mettre votre ego en avant vous est insupportable.

Bonne continuation

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Invité le Jeu 22 Mai 2008 - 12:02

Chère Cécile, Lucie et Joss,

Je reprends, dans l'après-midi, contact avec chacune d'entre vous, via votre adresse mail.

Fraternellement,
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Fée Violine le Ven 23 Mai 2008 - 6:03

Jeanne a écrit :
Je sais qu'en prenant la décision de quitter ce forum, je ne pourrai à aucun moment, me réinscrire.

Les personnes qui s'inscrivent sont averties qu'elles peuvent fermer leur compte et que c'est "irréversible". Ce terme prête apparemment à confusion, car ce qui est irréversible, c'est seulement la fermeture du compte. Il est toujours possible de se réinscrire.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Fée Violine le Lun 26 Mai 2008 - 12:35

Jeanne a écrit:
Vous reconnaissez indirectement que Cécile, pour des raisons qui lui sont personnelles, a déplacé un sujet que j’avais posté alors qu’elle aurait dû faire de même pour de nombreux autres sujets sur le fil « témoignages divers ».

je n'ai jamais dit ça, et je n'ai jamais non plus parlé de "victime".
C'est quoi ces salades encore ?
Cécile a eu parfaitement raison de déplacer ce sujet, sans aucune raison personnelle, simplement pour faire de l'ordre.
Auparavant, quand le forum était tout petit, nous étions moins rigoureuses dans le rangement des sujets, maintenant que les sujets se multiplient nous faisons un peu plus attention. C'est tout, et il n'y a rien d'autre à dire.
Ce forum fonctionne ainsi. Les gens à qui ça ne plaît pas ne sont pas obligés de rester ici. Non mais alors !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Joss le Lun 26 Mai 2008 - 21:02

Bon, j'ai supprimé les deux derniers messages pour qu'on puisse continuer à discuter;)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Thomas le Ven 30 Mai 2008 - 1:07

Alléluia!!! Bonsoir à toutes et tous !!! (heure du Québec, 21h, lol) cheers


Bien pour moi, tout simplement et après les belles découvertes des saints et saintes dont vous avez placés plus haut, le lâcher prise est de remettre ma vie entre les mains de Jésus. <img src=" longdesc="76" /> :jesus:

Oh là, à quiconque pense que c'est facile et qu'on peut se la couler douce, au contraire, c'est très exigeant de remettre sa vie dans ls mains de Dieu. À ne pas comparer avec les rennes qu'on lâche d'avec le cheval en cavale, lol. :levite:

Or, lorsqu'on laisse notre vie à Dieu, c'est lui qui nous indique le chemin, n'est-ce pas ? monstrance À nous maintenant de bien vouloir le suivre. et suivre Jésus, est exigeant
. angel

Dieu vous bénisse tousse , hehum, ( taquin ) et toutes lol !!!!
avatar
Thomas
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 184
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum