MARTHE ET MARIE

Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Dim 10 Fév 2008 - 8:37

le blog du mouvement de handicapés "Ni pauvre ni soumis"

www.nipauvrenisoumis.org


Dernière édition par Fée Violine le Jeu 3 Avr 2008 - 12:03, édité 1 fois
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Joss le Dim 10 Fév 2008 - 9:11

Fée Violine a écrit:le blog du mouvement de handicapés "Ni pauvre ni soumis"

www.nipauvrenisoumis.org

Merci ! .....Je vais aller voir....

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par lucie le Lun 11 Fév 2008 - 7:20

des témoignages que je trouve très intéressants.

Mais pas facile de s'y retrouver, je trouve...
Qusetion d'habitude, peut-être.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Lun 10 Mar 2008 - 12:44

12 000 personnes ont déjà signé cette pétition.
(trouvé sur le site Tessolidaire)

Pacte de soutien Ni Pauvre Ni Soumis

La situation est grave : des centaines de milliers de personnes en situation de handicap, atteintes de maladie invalidante ou victimes d’accident du travail, qui ne peuvent pas ou plus travailler, sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté.
Le mouvement « Ni pauvre, ni soumis » revendique, pour ces personnes, un revenu d’existence décent, c’est-à-dire un revenu personnel égal au montant du Smic brut pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler.

Parce qu’entre handicap, maladie et pauvreté, il y a un intrus que l’on peut supprimer tout de suite ;

Parce que la valeur « travail » ne peut concerner que celles et ceux qui peuvent effectivement travailler ;

Parce que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante sont citoyennes à part entière et ne peuvent plus accepter l’assistanat ;

Parce qu’un projet de société qui ne permet pas à chacun de pouvoir formuler et mettre en œuvre ses projets n’est que le projet d’UNE société, dont à l’évidence de nombreuses personnes en situation de handicap ou atteintes d’une maladie invalidante sont exclues ;

Parce que soutenir « Ni pauvre ni soumis », c’est faire en sorte que le projet de société qui nous est proposé change profondément pour prendre en compte l’ensemble des citoyens ;

Parce que soutenir « Ni pauvre ni soumis », c’est faire en sorte que les valeurs de solidarité, de participation, de non-discrimination, de respect et de dignité cessent d’être des mots dans le discours de nos politiques ;

Parce que les valeurs qui nous sont communes et ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous distingue ;

Je signe le pacte de soutien au mouvement « Ni pauvre, ni soumis » !

Toutes les signatures accompagnées du pacte seront remises à l’Elysée le 29 mars 2008 à la suite de la marche citoyenne et apolitique, par une délégation de personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

LE HANDICAP

Message par Joss le Lun 31 Mar 2008 - 14:46



"C'est la révolte des handicapés!"


Des milliers de malades, handicapés et invalides ont manifesté samedi à Paris à l'appel du collectif "Ni pauvre, ni soumis", qui réclame un revenu d'existence "décent", au niveau du Smic brut.
afp

LIBERATION.FR : samedi 29 mars 2008

"On ne peut pas vivre avec 628 euros par mois"

Ils étaient "près de 30.000" selon les organisateurs, 16.500 selon la police. Querelle habituelle de chiffres. Peu importe. Leur manifestation a eu lieu, et bien lieu. La tête du cortège est arrivée samedi après-midi place de l'Opéra, à Paris, terme du parcours, peu avant 15 heures. Soit deux heures après son départ de la place de la République.

Ces malades, handicapés et invalides, venus de toute la France, ont défilé samedi à Paris pour une manifestation à l'appel du collectif "Ni pauvre, ni soumis", qui réclame un revenu d'existence "décent", au niveau du Smic brut.

"C'est la révolte des handicapés, c'est la révolte de millions de personnes pour dire qu'il y en a assez de toucher 628 euros par mois (montant de l'allocation adultes handicapés (AAH), ndlr), qu'avec ça, on ne peut pas vivre", a déclaré Arnaud de Broca, président de la FNATH (accidentés de la vie), une des associations organisatrices du mouvement. Pour cette manifestation "historique" rebaptisée "Marche sur l'Elysée", le collectif, qui regroupe une centaine d'associations, avait affrété 13 trains, 5 avions et 700 autocars et minibus.

"628 euros par mois, pouvoir d'achat, pouvoir de rien!"

Certains manifestants se déplaçaient à fauteuils roulants, d'autres avec des cannes blanches, beaucoup avaient revêtu les couleurs du mouvement "Ni pauvre, ni soumis", le jaune et noir, avec des panneaux portant les slogans: "628 euros par mois, pouvoir d'achat, pouvoir de rien!", ou encore "Handicap, maladie = pauvreté".

Parmi les manifestants figuraient notamment le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, et le porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, Olivier Besancenot. "Ces allocations permettent aux handicapés d'acquérir une autonomie", a souligné Jean-Claude Mailly. "Il faut aussi pouvoir montrer qu'un travailleur handicapé peut être productif dans un milieu ordinaire de travail".

Une délégation d'une dizaine de personnes, adhérents d'associations, devait être reçue à l'Elysée en fin d'après-midi, pour remettre les plus de 50.000 signatures de soutien reçues par le Collectif pour réclamer un "revenu d'existence décent".

"Certes, des choses sont faites sur le handicap. Mais sur le sujet des ressources et des conditions de vie, ça fait trente ans qu'on ne veut pas en parler. On est là pour mettre le sujet sur la table pour que les choses changent définitivement", avait déclaré Jean-Marie Barbier, président de l'APF, avant le départ du cortège.


Plusieurs milliers de malades, handicapés, invalides, venus de toute la France, défilent ce samedi à Paris pour une manifestation à l'appel du collectif "Ni pauvre, ni soumis", qui réclame un revenu d'existence "décent".

VIDEO :
http://cosmos.bcst.yahoo.com/up/player/popup/?rn=1095452&ch=5213024&cl=7172749&src=fryvideo&lang=fr





......et lui, reçoit de l'aide de sa famille ! ......pour d'autres, voici ce qui se passe :



André, handicapé en fauteuil roulant réduit a venir dormir dans un bois sans tente ni protections en plein hiver

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Cécile le Lun 31 Mar 2008 - 17:57

Une amie vient de m'appeler. Elle a participé à cette "marche" (en fauteuil...). Elle est venue de Pau en avion avec tout un groupe de l'APF.
A l'aéroport de Lourdes, ce sont les hospitaliers de l'Accueil Sainte Marie qui se sont chargés d'eux.
Elle est revenue enthousiasmée par cette ambiance, de fête malgré tout. Bien sûr, il reste à voir les résultats...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Lun 31 Mar 2008 - 18:16

il y a déjà un fil "Ni pauvre ni soumis". Il faut fusionner celui-ci avec.
Qui peut m'expliquer comment on fusionne deux fils ?
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Invité le Lun 31 Mar 2008 - 20:13

Il faut être administrateur, il y a alors un bouton de commande additionnel. Par contre il faut pas se tromper dans la manip' car le procédé est irréversible. En même temps, ce ne serait pas le premier sujet à se répéter sur ces forums. On pourrait par exemple fusionner tous les sujets sur not' président. laughing
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Jeu 3 Avr 2008 - 11:55

L'énergie du désespoir... (02/04/2008)

Le mouvement « Ni pauvre, ni soumis », qui regroupe une centaine d'associations de personnes handicapées et de victimes de maladies invalidantes dans l'incapacité de travailler, a défilé de la place de la République à la place de l'Opéra à Paris, le samedi 29 mars 2008 après-midi.

Largement relayés par les médias, des images et des reportages sur les chaînes de télévision ainsi que des interviews en radio ont dénoncé la situation de précarité voire d'exclusion dans laquelle ces personnes se trouvent.

Devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, J-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France, a prononcé un discours lors du rassemblement de cette marche citoyenne et apolitique. Peut-être en avez-vous déjà eu connaissance : si ce n'est pas le cas, vous avez la possibilité de le faire à la fin de cet éditorial. Il faut constater que ce n'est pas un discours communautariste, et encore moins un appel à « la charité ».

Les associations ont été reçues, comme prévu, ce mardi par Xavier Bertrand et Valérie Létard. Elles sont sorties très déçues après une heure trente de réunion. Il semblerait que les ministres se soient contentés de s'en remettre, pour toute initiative concernant les ressources des personnes handicapées, à la conférence nationale sur le Handicap prévue le 10 juin prochain.

Il faut espérer que la conférence ait pour principal objet d'intégrer (enfin) le handicap dans les préoccupations gouvernementales, en le prenant en considération dans tous les secteurs, à commencer par l'emploi. Les personnes handicapées ne demandent qu'à y être associées : pour l'instant, le taux de chômage est de 19% chez les travailleurs handicapés !.

Il faut sortir le handicap de la logique d'assistanat dans laquelle on le maintient depuis plus de 30 ans.

Il y a des pistes de réflexions concernant l'emploi des travailleurs handicapés. La majorité des sans-emplois souffre d'un manque de formation. Pourquoi ne pas utiliser, pour eux aussi, le principe du tutorat d'un salarié durant ses deux dernières années d'activité (avec exonération de charges pour l'entreprise). ? Cela aurait l'avantage de maintenir en activité les « seniors » et de créer des emplois pour les travailleurs handicapés, en leur garantissant une formation professionnelle. Ceci est une piste, d'autres existent encore...

Néanmoins, dans l'immédiat, il importe de remédier TOUT DE SUITE à la situation de précarisation dans laquelle les personnes handicapées se trouvent, et de garantir un revenu d'existence à toutes, en ne laissant pas sur « le bord de la route » celles et ceux qui ne peuvent pas travailler !!!

Tout laisse à penser que « l'énergie du désespoir » qui a fait descendre plusieurs dizaines de milliers de personnes dans la rue ne pourra rester insatisfaite sans qu'il n'y ait de conséquences.

A méditer : "La tempérance et le travail sont les meilleurs médecins de l'homme". [Jean-Jacques Rousseau)

Le discours de Jean-Marie Barbier (APF) à Paris le 29 mars

Chers amis !

Vous êtes venus, vous êtes tous là.

Là sur cette place de l'Opéra, à Paris, mais là, aussi, par la pensée !

Car si nous sommes aujourd'hui plus de 30 000 personnes, c'est sans compter tous ceux qui n'ont pas eu la possibilité de se joindre à nous, pour des raisons de santé ou d'impossibilité à se déplacer. Pour chacune et chacun d'entre vous, ce sont 5 ou 6 autres qui n'ont pas pu faire le déplacement.

Nous aurions pu être en réalité 200 000 !

La France qui s'est levée tôt, elle est là aujourd'hui !

C'est vous, c'est nous tous !

La France impatiente, qui veut des réformes, et vite ? C'est encore nous !

La France qui pense qu'ensemble tout devient possible ? C'est nous aussi !

Nous sommes là parce que le pays des droits de l'homme doit être le pays des droits de tous les hommes et ne doit pas devenir le pays des droits de l'homme en bonne santé.

Nous sommes là pour que nos droits soient respectés, pour demander des comptes et exiger le changement.

Nous sommes là, nous, ni pauvres, ni soumis, pour dénoncer les conditions de vie indignes dans lesquelles nous vivons.

Parce que pour nous, aujourd'hui, en France, le pouvoir d'achat, c'est le pouvoir de rien.

Parce que pour nous, le seuil de pauvreté commence au pas de notre porte.

Parce que pour nous surtout, les caisses sont vides !

Nous sommes ici parce que les titulaires de pensions d'invalidité et de rentes accidents du travail sont encore oubliés !

Nous sommes là parce que si nous sommes parents d'un enfant handicapé nous avons peur pour son avenir !

Nous sommes ici parce que si l'on travaille en ESAT nous n'avons toujours pas le SMIC pourtant promis depuis des années !

Nous sommes là parce que si l'on vit en maison d'accueil spécialisée il nous reste 60 Euros par mois !

Nous sommes ici parce que si l'on vit en foyer de vie il nous reste 180 Euros par mois !

Nous sommes là parce que si l'on vit chez soi on ne nous promet même pas le seuil de pauvreté et qu'il faut vivre avec moins de 21 Euros par jour !

Nous sommes ici parce que si l'on a la chance de vivre en couple, cette somme sera réduite ou supprimée en fonction des ressources de son conjoint !

Nous sommes là, nous, les oubliés, les exclus.

Pour montrer notre détermination à un pouvoir qui ne nous voit pas.

Pour parler avec force aux oreilles d'un pouvoir qui ne nous entend pas.

Pour démontrer notre résolution à un pouvoir qui ne nous comprend pas.

Pour aller vers un pouvoir qui ne souhaite pas venir à nous.

Nous sommes là pour défendre une autre vision de la société que celle que l'on nous impose.

Une société qui ne dirait pas « vous ne pouvez pas travailler donc vous n'êtes rien ».

Une société qui ne réduirait pas l'homme à sa capacité de travail.

Une société qui réunirait plutôt qu'elle n'oppose.

Une société dans laquelle chacun aurait sa place, chacun serait acteur et citoyen.

Une société qui ne maintiendrait pas des centaines de milliers de personnes dans un assistanat aussi inefficace qu'humiliant.

Une société qui substituerait enfin la citoyenneté à la charité.

Nous sommes là enfin parce que les valeurs de solidarité ne sont pas solubles dans la valeur travail qui ne concerne que celles et ceux qui peuvent effectivement travailler !

Ce samedi 29 mars 2008 est une date historique. Historique par la nature même de votre mobilisation. Historique par la force de notre mouvement. Historique par la conviction et la détermination que vous exprimez.

Ce ras-le-bol, cette exaspération que nous portions depuis si longtemps, nous les avons transformés en énergie. L'énergie de poursuivre le combat et de rassembler encore autour de nous tant que nous ne serons pas entendus. L'énergie d'avancer, de promouvoir une société solidaire, juste et non-discriminante.

De l'énergie du désespoir, peut-être sommes-nous passés à l'énergie de l'espoir. Grâce à vous et avec vous, il y a eu un « avant 29 mars 2008 », et je vous le promets il y aura un « après » !

J'ai encore 2 petits mots à vous dire : Merci et Bravo

Jean-Marie Barbier

http://www.nipauvrenisoumis.org/
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Joss le Jeu 3 Avr 2008 - 12:00

Quelle tristesse ! .....On va vers une "épuration" sournoise des considérés improductifs par la société (pauvres, malades, handicapés, laids, vieux, gros, etc.....)

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Jeu 3 Avr 2008 - 12:02

source :
http://www.tessolidaire.com/1530-handicap.htm
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Lun 2 Juin 2008 - 21:55

LE HANDICAP, UNE CHANCE POUR L’ÉCOLE, de Jean-Christophe Parisot, éditions DDB
préface de Xavier Darcos
Format 14 x 21 – 262 pages – 20 €

Myopathe, atteint depuis des années d’une maladie évolutive,
Jean-Christophe Parisot lance une interrogation qui nous concerne
tous. Aujourd’hui, en 2008, les jeunes en situation de handicap ont-ils
enfin leur place dans le système éducatif ?
Plus généralement, comment favoriser le lien entre pédagogie et
éducation ? Avec le courage du témoin et la clarté de
l’expert, Jean-Christophe Parisot revient sur la notion de handicap et
sa complexité. De manière passionnante, il retrace l’histoire des
stratégies éducatives qui ont permis une lente réintégration des personnes
et interpelle enfin l’opinion sur les combats actuels. Pour que la cité et
l’école soient accessibles à tous...
Délégué ministériel chargé de l’emploi et de l’intégration des personnes
handicapées aux ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement
supérieur et de la Recherche, Jean-Christophe Parisot est également
directeur d’Aide-Handicap-École. Il a témoigné dans son livre,
Vivre même si je souffre (éditions Saint-Paul).
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Cécile le Mer 25 Juin 2008 - 13:23

Sur le site de l'Express, un manifeste à signer pour l'égalité des droits des handicapés...

Je n'ai pas réussi à faire le copier-coller...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Mar 21 Oct 2008 - 8:52

Accessibilité : allons-nous vers la grande reculade sénatoriale ? (20/10/2008)Les avancées réalisées pour les personnes en situation de handicap avec la loi du 11 février 2005, concernant surtout l'accessibilité, seraient-elles menacées ?

Alors que l'accessibilité des bâtiments et transports peine déjà à se réaliser, et que les délais sont trop long au dire de beaucoup de personnes concernées, le sénateur Dominique Braye (UMP- Yvelines) propose un amendement très inquiétant.

Dans son récent rapport, fait au nom de la commission des Affaires économiques sur le projet de loi (urgence déclarée) de mobilisation pour le logement et la lutte contre l'exclusion ( voir le rapport ) on peut lire (pages 228 à 232 ) une proposition qui est très contestable.

Celle-ci vise à contourner l'obligation de mise en accessibilité des futurs logements. Le moyen est simple: modifier l'article L111-7-1 du code de la construction en disant que si les projets permettent un jour la mise en accessibilité alors on n'est pas tenu de réaliser l'accessibilité tout de suite .

Dans l'introduction, page 228, on peut ainsi lire :

"Cet article introduit une possibilité de dérogation aux règles d'accessibilité aux personnes handicapées pour les constructions à usage d'habitation dès lors que la conception initiale des bâtiments n'interdit pas la réalisation de travaux ultérieurs permettant le respecter de ces règles." (sic)

D'aucuns traduisent en clair que si on peut dans un siècle mettre en accessibilité, les personnes handicapées n'auront pas accès durant un siècle à ces logements et bâtiments.....

Il est important d'intervenir très rapidement auprès des sénateurs pour faire obstacle à cette odieuse proposition du sénateur Braye ! (à commencer par d.braye@senat.fr )

La République ne sortirait pas grandie d'une telle reculade par rapport aux progrès que veut amener la loi du 11 février 2005.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Joss le Mar 21 Oct 2008 - 11:34

Bof, les handicapés, pauvres, malades, laids, sont en trop dans notre société hédoniste qui voudrait les voir disparaitre.

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par doris le Mar 21 Oct 2008 - 11:49

Joss a écrit:Bof, les handicapés, pauvres, malades, laids, sont en trop dans notre société hédoniste qui voudrait les voir disparaitre.

On est en pleine décadence : on mange, on rit, on danse !
avatar
doris
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Lun 24 Nov 2008 - 13:09

http://www.lamaisondelautonomie.com/index.php/Dernieres-news/rire-de-tout.html
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Cécile le Lun 24 Nov 2008 - 13:27

Et même à Lourdes...

Une de mes amies, handicapée (SEP), n'habite pas loin de Lourdes (qu'elle n'aime pas beaucoup, car ses parents l'y ont traînée trop souvent dans son enfance!)


Avec des amis, le petit groupe part pour Lourdes avec l'intention (héroïque pour mon amie!) d'aller aux piscines... A cette époque, il y a peu de monde. Sitôt arrivée, mon amie s'entend interpeler : "L'handicapée ! Par ici !"

Seule en fauteuil roulant, pas de problème pour se reconnaître !

Quel accueil chaleureux, se dit-elle... et la suite à l'avenant, des ordres... et au bout du compte, même pas de bain ! Ces dames patronesses se sont contentées de l'arroser... et ordre d'embrasser une Sainte Vierge-très laide- sortie d'une poche...

Pour elle qui a mis 20 ans à se décider à y aller...

Heureusement qu'elle a une foi solide !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3182
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Joss le Lun 24 Nov 2008 - 14:01

Au fait, je re-re-pars à LOURDES en avril avec l'ABIIF

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10467
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Handivers horizons

Message par Fée Violine le Sam 8 Oct 2011 - 4:29

Lettre d'information n° 19 de l'association Handivers Horizons

Bonjour,

La rentrée c'est toujours le moment pour ouvrir de nouveaux cahiers, s’attaquer à de nouveaux défis, faire peau neuve et Handivers Horizons n'y échappe pas avec, entre autres, une nouvelle plaquette (Plaquette en mode texte ) puisque l'ancienne parlait de projets et nous sommes bien dans leurs réalisations, toujours dans l'action !

Handivers Horizons sur Facebook

Handivers Horizons se met à la page, enfin plutôt au livre puisque nous venons de créer notre ‘livre du visage ‘, enfin un espace sur Facebook, quoi ! Vous pouvez y retrouver une partie de nos informations, d'autres qui ne sont pas sur notre site Internet et bien sûr nous laisser vos commentaires, interagir ! Si vous vous sentez proches de notre association, vous pouvez cliquer sur « J’aime ».

Nous aimons avoir beaucoup d’amis ! (cette lettre compte plus de 4 900 destinataires)


Voyage novembre 2011 : complet !

Tout de suite après notre lettre d'information du mois d'août, les derniers participants nous ont contactés et c'est la 1ière fois que le groupe est constitué plus de 3 mois avant le départ !

Ouf, moins de stress pour nous à devoir chercher des participants alors que les places au niveau aérien sont déjà réservées depuis longtemps et une bonne partie déjà payée…

Notre 4ième circuit-découverte à Bali/Lombok partira donc le 26 novembre de Paris Charles De Gaulle pour se terminer le 15 décembre 2011.

Il y aura 6 participants ayant un handicap moteur dont 3 qui peuvent marcher quelques centaines de mètres, 4 accompagnateurs et toujours le président d'Handivers Horizons, certainement le seul myopathe tétraplégique à construire un voyage au bout du monde puis à y conduire un groupe ! Encore une belle aventure humaine en perspective pour nos adhérents !

Nous continuerons à amener du matériel orthopédique et des prothèses pour une seconde vie grâce aux donateurs qui nous contactent !

Juin 2012, on remet le couvert ?!

On vous l'a déjà dit, nous aimons les mélanges !
Déjà 4 personnes mal ou non-voyantes souhaitent partir avec nous c'est pourquoi nous envisageons fortement de récidiver au mois de juin 2012. Avant de se lancer dans cette nouvelle aventure et réserver les hôtels à Bali et à Lombok, il nous faut 3 personnes de plus aussi faites-nous savoir avant le 15 novembre si vous êtes susceptibles d'être intéressés pour venir avec nous. Ce sera le même super programme qu’on ne trouve nulle part ailleurs, quasiment au même prix (2800 € pour 16 jours sur place) et avec le même esprit qui figure toujours ici.


« Nos » artistes ont du talent !

Alors que nous préparons la programmation du prochain festival Horizons Décalés dont on peut voir les prémices ici, les artistes qui sont venus au mois de juin dernier continuent de faire parler d'eux :

- Alsina donnait un concert " Nougaro via Alsina" le 9 septembre 2011 pour le baptême de la Salle Claude Nougaro à Revel (31)

- François Montenot encadre des stages d'initiation à la photographie en aveugle !

"On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux."
Mais où s'arrêtera-t-il ? !

- "Tant que tu respires", le court-métrage de Fara Sene continue d'avoir un énorme succès puisqu'il a déjà 6 prix et vient d’être sélectionné au festival d'Afrique et des Iles de la Réunion.

- Catherine Young qui avait filmé le 1ier festival Horizons Décalés, finit le montage de son court-métrage « Courage est leur nom 2 » qui présente des portraits de personnes handicapées.

- Enfin, jeudi 13 octobre en présence du journal La Provence, Alyssia, Eliott et Yanis vont recevoir les prix que nous leur avons décernés suite à l'exposition des dessins sur le thème du handicap que les élèves de CM1 et CM2 de Verquières avaient réalisés pour le festival Horizons Décalés !

Notre liste noire

Il ne se passe pas un mois sans que l'on entende parler dans la presse de refus d'embarquement, de compagnies aériennes qui discriminent des voyageurs handicapés en se réfugiant toujours derrière la sacro-sainte sécurité !

- En 2005, la compagnie IBERIA oppose à Comoli Alain, au milieu de son parcours, un refus d'embarquement et le renvoie seul à son point de départ parce qu'il voyageait ...seul ! Après avoir été épinglée par la HALDE en 2007 puis condamnée par le TGI d'Aix-en-Provence en mai 2011, le bras-de-fer continue puisque la compagnie fait appel !

- le 14 septembre, IBERIA toujours, interdit à un passager handicapé des deux membres inférieurs l’accès aux toilettes toute proche car réservées à la classe Affaires ! Contraint de se soulager dans son pantalon, humilié, Alexandre a décidé de porter l’affaire devant la justice.

- le 10 septembre, alors que la compagnie en était informée, Siham, 21 ans, n’a pas pu embarquer sur un avion de ROYAL AIR MAROC. « J’ai 160 personnes à bord, je ne prends pas les handicapés », aurait dit le commandant. Son père porte plainte et fait circuler une pétition !

- Le 18 septembre, un pilote d’AIR MEDITERRANEE refuse l’accès à bord de son avion à un groupe de malentendants pourtant totalement autonomes. Ils ne présentent pas plus de risque de sécurité qu’un groupe de japonais en cas d’incident vu que chaque passager dispose de documents avec des pictogrammes explicatifs, de films vidéos et peut se référer en plus aux gestes du personnel de cabine.. Malgré une heure et demie de négociations, le pilote reste sur ses positions et exige un entendant pour un malentendant !

Retrouvez le détail de ces discriminations aériennes sur notre site www.handicap-discriminations.fr et d'autres comme cette histoire loufoque arrivée le 10 septembre à un québécois en transit à Paris à qui on met littéralement des bâtons dans les roues et qui conclut par :

« Après tout, un avion, ce n'est qu'une série de fauteuils volants. Et tous les humains sont des oiseaux handicapés, des oiseaux sans ailes ! »

… Sans transition, l'occasion également de parler de cette action, Des bâtons dans les roues,

initiée par l'APF qui, aux dernières nouvelles, semblent avoir porté ses fruits !

On peut malgré tout continuer à signer la pétition !

Conscient de leur pleine citoyenneté, les personnes handicapées n'acceptent plus l'inacceptable et continueront de marquer des points ! A bon entendeur !...

Notre coup de cœur

Michel Petrucciani, bouillonnant d'énergie, été pressé par le temps !
Atteint de la maladie des os de verre, en 37 années, il a dû brûler la chandelle par les 2 bouts pour tout faire, tout vivre : à 3 ans il chante les classiques du jazz, à 7 ans, il joue du piano et à 13 ans, il accompagne le trompettiste américain Clark Terry. À 19 ans il part aux États-Unis et enregistre cinq albums avec Aldo Romano. Il fait la connaissance de Charles Lloyd et lui redonne le goût de la scène. Il est le premier artiste non américain à signer un contrat avec le label prestigieux Blue Note !

Il jouera avec les plus grands et signera plus de 30 albums en 19 années !

Grâce à des témoignages drôles et émouvants, à des images d’archives et de concerts, le film de Michael Radford retrace le parcours d’un artiste hors du commun, entier, effronté, génial, amoureux à l’excès de la vie, des femmes et à qui les pianos parlaient…

Alain Comoli, Annabelle Diabaté et Jean Girardeau

http://www.handivers-horizons.fr





avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par plume verte le Sam 8 Oct 2011 - 5:51

Michel Petrucciani...

Si le mot "génie" a un sens, il s'applique à Michel Petrucciani.
La meilleure façon de le faire vivre encore, écouter ses disques, encore et encore. Moi qui ne suis qu'un baroqueux, je ne me lasse pas des impros de ce musicien, digne fils de Messieurs Saint Colombe, Rameau, Marin Marais…

PS
(non, je ne suis pas dingo)
avatar
plume verte
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 174
Age : 66
Localisation : Haute Rance
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Fée Violine le Sam 8 Oct 2011 - 6:23

Pourquoi dingo? Parce que tu rapproches le baroque et le jazz? Mais le baroque est plus proche du jazz que du classique, c'est bien connu. Quand je chantais dans l'ensemble "Acanthe", notre chef nous disait que Palestrina c'est proche d'Ella Fitzgerald. Le baroque c'est plein de syncopes, c'est créatif, bouillonnant, pas lisse (et ennuyeux) comme le classique.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par plume verte le Sam 8 Oct 2011 - 8:46

Je suis d'accord avec le chef de ton ensemble.
avatar
plume verte
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 174
Age : 66
Localisation : Haute Rance
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les handicapés "Ni pauvre ni soumis"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum