MARTHE ET MARIE

Quelle est la fonction de l'art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Mar 29 Jan 2008 - 21:36

Comme il n'y a pas (encore) de section "réflexions sur l'art", je mets ce sujet en littérature.
Mon fils doit faire un commentaire de ce texte de Nietzsche, qui n'est pas évident à comprendre. Avez-vous des idées ?

"L'art doit surtout et avant tout embellir la vie, nous rendre donc supportables et, si possible, agréables aux autres : cette tâche sous les yeux, il nous modère et nous tient en bride, crée des formes de civilité, lie des êtres sans éducation à des lois de convenance, de propreté, de courtoisie, leur apprend à parler et à se taire au bon moment. L'art doit ensuite dissimuler ou réinterpréter toute laideur, chaque trait pénible, horrible, dégoûtant, qui ne cessera de reparaître en dépit de tous les efforts, conformément à l'origine de la nature humaine ; il doit surtout procéder ainsi au sujet des passions, des douleurs et des angoisses de l'âme, il doit, dans la laideur inévitable ou insurmontable, laisser transparaître son côté significatif. Après cette grande, cette trop grande tâche de l'art, ce qui se dit proprement l'art, celui des oeuvres, n'est qu'un appendice. Un homme qui sent en soi une surabondance de ces vertus d'embellissement, d'occultation et de réinterprétation, cherchera finalement à se décharger encore de ce superflu dans des oeuvres d'art ; dans certaines circonstances, tout un peuple fera de même. - Mais d'ordinaire, on prend maintenant l'art par l'autre bout, on se raccroche à sa queue, et on se figure que l'art des oeuvres d'art est le vrai, que c'est à partir de lui qu'il faudra améliorer et transformer la vie - fous que nous sommes ! A commencer notre repas par le dessert et à savourer douceurs sur douceurs, quoi d'étonnant si nous nous gâtons l'estomac et même l'appétit pour la bonne chère solide et nourrissante, à laquelle l'art nous convie !"

(Humain, trop humain, t.2, §174)


Il me semble qu'en gros, il dit que ce qui est intéressant dans l'art, c'est la création, pas la consommation, et que l'oeuvre est un sous-produit, ou même un déchet.
Il considère l'utilité sociale de l'art.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mar 29 Jan 2008 - 22:31

La fonction de l'art, c'est de n'en avoir aucune. semoque

EDIT:
"L'art doit surtout et avant tout embellir la vie, nous rendre donc supportables et, si possible, agréables aux autres : cette tâche sous les yeux, il nous modère et nous tient en bride, crée des formes de civilité, lie des êtres sans éducation à des lois de convenance, de propreté, de courtoisie, leur apprend à parler et à se taire au bon moment.
Je pense qu'il s'agit là d'une critique de l'art bourgeois tel qu'il existait à l'époque de Nietzsche. J'inviterais ton fils à s'intéresser aux formes d'expression de cette époque qui était très convenue (néo-classissisme & co) et qui ont précédé l'éclatement de l'impressionisme etc.

L'art doit ensuite dissimuler ou réinterpréter toute laideur, chaque trait pénible, horrible, dégoûtant, qui ne cessera de reparaître en dépit de tous les efforts, conformément à l'origine de la nature humaine ; il doit surtout procéder ainsi au sujet des passions, des douleurs et des angoisses de l'âme, il doit, dans la laideur inévitable ou insurmontable, laisser transparaître son côté significatif.
Idem, ce n'est pas une définition, mais une dénonciation ironique.

Après cette grande, cette trop grande tâche de l'art, ce qui se dit proprement l'art, celui des oeuvres, n'est qu'un appendice. Un homme qui sent en soi une surabondance de ces vertus d'embellissement, d'occultation et de réinterprétation, cherchera finalement à se décharger encore de ce superflu dans des oeuvres d'art ; dans certaines circonstances, tout un peuple fera de même. - Mais d'ordinaire, on prend maintenant l'art par l'autre bout, on se raccroche à sa queue, et on se figure que l'art des oeuvres d'art est le vrai, que c'est à partir de lui qu'il faudra améliorer et transformer la vie - fous que nous sommes !
Là il bascule:
A commencer notre repas par le dessert et à savourer douceurs sur douceurs, quoi d'étonnant si nous nous gâtons l'estomac et même l'appétit pour la bonne chère solide et nourrissante, à laquelle l'art nous convie !"
Et pan dans ta g...

En contre point, je l'inviterais bien à lire Le théâtre grec qui idéalise ce que devrait être l'expression artisitique selon lui. Ou à lire le gai savoir en intégralité...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Mer 30 Jan 2008 - 0:38

Dominique m'a invité à me prononcer.

L'art est une technique destinée à embellir environnement humain. Il est l'expression de ce qui y a de plus secret et de plus profond dans l'âme humaine. Seul un animal doté de raison spéculative est capable de le produire. Cependant l'art imite par quelque façon la nature. Dans un langage plus moderne, nous dirions que l'art est un savoir-faire, comme l'art de construire des maisons, ou la médecine qui est le savoir-faire qui s'occupe de la santé. À cela doit s'ajouter les objets fabriqués destinés au commerce. Car dans son ensemble, l'art implique tout artéfact.

Lorsque nous parlons d'art au sens restreint, nous voulons dire cet art qui exprime les qualités affectives, sentimentales et émotionnelles, comme cela se voir dans la peinture, la musique ou la poésie. L'art exprime la beauté qui elle, est l'ordre caché, l'harmonie des proportions.

La fonction ou la finalité de l'art est bien d'exprimer quelque chose, de faire voir ou connaître une intention. La finalité de l'art est intimement associée à la vie politique, entendu que le politique est la dimension naturelle de l'homme en tant qu'animal raisonnable et animal social. Cette intention est dans l'expression de la beauté sensible, cette beauté accessible aux sens. Expression qui a pour but d'embellir l'environnement humain, donc la cité. Cela pour permettre aux citoyens le meilleur épanouissement possible.

En ce sens l'art éduque les sens et par le fait même l'âme sensible et l'intelligence.

Imiter la nature d'abord, conduire les émotions ensuite, le tout pour le meilleur épanouissement des possibilités qui sont dans l'homme, cet animal politique et esthétique !


Cristian de Leon

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mer 30 Jan 2008 - 8:27

Il s'agissait d'analyser la citation de Nietzsche mais bon...
Cristian de Leon a écrit:L'art est une technique destinée à embellir environnement humain. Il est l'expression de ce qui y a de plus secret et de plus profond dans l'âme humaine. Seul un animal doté de raison spéculative est capable de le produire. Cependant l'art imite par quelque façon la nature. Dans un langage plus moderne, nous dirions que l'art est un savoir-faire, comme l'art de construire des maisons, ou la médecine qui est le savoir-faire qui s'occupe de la santé. À cela doit s'ajouter les objets fabriqués destinés au commerce. Car dans son ensemble, l'art implique tout artéfact.
Je ne suis pas sûr qu'il faille donner une fonction à l'art, puisqu'à partir de là on va juger ce qui est artistique et ce qui ne l'est pas. Dans ce sens, il n'y a rien de plus subjectif que le "beau" qui, selon Socrate par exemple, correspond au vrai. On prête donc des vertus à l'art quand il ne prétend pas en avoir.

En second lieu, nous ignorons tout des formes d'expression des autres espèces vivantes et généralement, l'humain nie que d'autres espèces que la sienne soit dotée de raison. C'est une spéculation très zoocentriste. Si les animaux ne produisent pas "d'art" à la manière dont nous le percevons c'est peut-être aussi qu'ils n'en ont pas besoin...

Cristian de Leon a écrit:Lorsque nous parlons d'art au sens restreint, nous voulons dire cet art qui exprime les qualités affectives, sentimentales et émotionnelles, comme cela se voir dans la peinture, la musique ou la poésie. L'art exprime la beauté qui elle, est l'ordre caché, l'harmonie des proportions.
Tu oublies le théâtre et la danse. Encore une fois, je ne crois pas que la beauté exprime la beauté. L'art exprime l'art. Il est une chose en soi. C'est le spectateur qui lui donne un sensparticulier en fonction de sa propre subjectivité, dont n'a pas forcément besoin l'artiste.

Cristian de Leon a écrit:La fonction ou la finalité de l'art est bien d'exprimer quelque chose, de faire voir ou connaître une intention. La finalité de l'art est intimement associée à la vie politique, entendu que le politique est la dimension naturelle de l'homme en tant qu'animal raisonnable et animal social. Cette intention est dans l'expression de la beauté sensible, cette beauté accessible aux sens. Expression qui a pour but d'embellir l'environnement humain, donc la cité. Cela pour permettre aux citoyens le meilleur épanouissement possible.
Conception platonicienne contre laquelle je me bats actuellement car donner une fonction politique est justement ce que font nosélus pour l'instrumentaliser et évidemment exercer une censure.

Cristian de Leon a écrit:En ce sens l'art éduque les sens et par le fait même l'âme sensible et l'intelligence.

Imiter la nature d'abord, conduire les émotions ensuite, le tout pour le meilleur épanouissement des possibilités qui sont dans l'homme, cet animal politique et esthétique !
Ben je serai de t'emmener à un concert de Black Metal pour voir de quelle manière cela éduque tes sens. laughing

En ce sens, je préfère l'analyse nietzschéenne:
L'art est à la fois premier (interpréter, connaître, c'est faire œuvre d'artiste) et dernier (le surhomme est un embellissement des pulsions humaines). L'art est l'expression d'une pulsion humaine primitive, celle de créer des formes. Il n'est donc pas surprenant qu'il soit pour Nietzsche le seul facteur justifiant la vie.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Mer 30 Jan 2008 - 17:35

Il s'agissait d'analyser la citation de Nietzsche mais bon...
Oui, nous sommes partis d'un texte, mais si j'ai ouvert ce fil, ce n'était pas seulement dans le but d'aider mon fils à faire son devoir de philo, j'ai pensé que c'était intéressant en soi, donc on peut entrer dans des considérations plus générales.
Je précise aussi que le texte n'avait pas de titre, c'est moi qui ai mis le titre du fil.

Dans les réflexions de Cristian (à qui j'ai demandé son avis en tant qu'artiste et fan de philo) je reconnais l'influence d'Aristote, qui me paraît assez éloigné de Nietzsche. Aristote, c'est plutôt Apollon que Dionysos, non ?

J'ai jeté un oeil sur l'article de Wikipédia. Ça a l'air drôlement antipathique les idées de Nietzsche, tout de même... What a Face
J'ai extrait ce passage sur sa conception de l'art :


Physiologie du beau

L'art naît d'un sentiment d'ivresse, d'une excitation communicative. Ces états physiologiques et psychiques n'ont pas de liens nécessaires avec le beau. Cela n'empêche pas de faire une physiologie de la beauté et de la laideur :

« Rien n'est beau, il n'y a que l'homme qui soit beau : sur cette naïveté repose toute esthétique, c'est sa première vérité. Ajoutons-y dès l'abord la deuxième : rien n'est laid si ce n'est l'homme qui dégénère, - avec cela l'empire des jugements esthétiques est circonscrit. - Au point de vue physiologique, tout ce qui est laid affaiblit et attriste l'homme. Cela le fait songer à la décomposition, au danger, à l'impuissance. Il y perd décidément de la force. On peut mesurer au dynamomètre l'effet de la laideur. »

L'affirmation de la vie par l'art

D'une manière générale, Nietzsche prône l'affirmation de la vie, une affirmation totale et joyeuse de la vie (c'est-à-dire une affirmation du plaisir et de la souffrance), même dans tout ce qu'elle a de problématique et d'inquiétant, jusque dans ses recoins les plus dangereux.

Par art, il ne faut pas entendre seulement les œuvres d'art, mais, d'une manière générale, ce qui, en l'homme, tend à créer des formes, et à préférer la jouissance de la superficie et de l'illusion. En ce sens, l'art s'oppose à la science, et, dans une moindre mesure, à la philosophie, bien que ces deux dernières activités possèdent également une dimension esthétique. Pour comprendre la force affirmative de l'art, il faut comprendre que notre vie, dans les moindres de ses aspects, tient plus de l'illusion, du rêve et du mensonge, que de la "vérité" :

« O sancta simplicitas ! Quelle singulière simplification, quel faux point de vue l'homme met dans sa vie ! On ne peut pas assez s'en étonner quand une fois on a ouvert les yeux sur cette merveille ! Comme nous avons tout rendu clair, et libre, et léger autour de nous ! Comme nous avons su donner à nos sens le libre accès de tout ce qui est superficiel, à notre esprit un élan divin vers les espiègleries et les paralogismes ! Comme, dès l'abord, nous avons su conserver notre ignorance pour jouir d'une liberté à peine compréhensible, pour jouir du manque de scrupule, de l'imprévoyance, de la bravoure et de la sérénité de la vie, pour jouir de la vie ! Et c'est seulement sur ces bases, dès lors solides et inébranlables de l'ignorance, que la science a pu s'édifier jusqu'à présent, la volonté de savoir sur la base d'une volonté bien plus puissante encore, la volonté de l'ignorance, de l'incertitude, du mensonge ! »
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mer 30 Jan 2008 - 17:51

Loin d'être antipathique, Nietzsche met l'être humain au centre de tout. Il est aussi là pour rappeler la nature dynysienne de l'expression artisitique. On a souvent tendance à considérer Friedrich comme un misanthrope, ce qu'il semble être en apparence, mais je le vois plus comme le plus grand philanthrope de la philosophie car si l'humanité l'avait taznt dégoûté, il n'aurait pas tant travaillé dans l'espoir de voir celle-ci s'améliorer.

Effectivement, Aristote, dont la poétique est sans doute l'oeuvre dont on parle le plus et la plus méconnue, est plutôt appolinien mais cela est lié à l'évolution de la civilisation héllène et doit être considéré par rapport à sa réalité historique et non pas comme un dogme à suivre. En tant que scénariste, je ne me pose pas de question sur le bien que va apporter mon oeuvre à la cité. J'écris parce que j'en ai besoin, parce qu'il y a quelque chose qui ne peut rester en moi. Ensuite, le sens que donne chacun à c e que j'exprime est une autre affaire.

Pour ma part, je continue à poser cette question: l'art doit-il nécessairement avoir une fonction? Et je la pose sciemment pour avoir assisté à une conférence sur les cultures populaires où il m'est apparu qu'on cherchait absolument à donner une fonction aux cultures, et a fortiori à son expression artistique, de manière à l'instrumentaliser dans un rapport d'intérêts politiques et économiques.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Mer 30 Jan 2008 - 19:37

Je n'ai pas dit que Nietzsche était antipathique. Je parlais seulement de ses idées, du moins un certain nombre.

je ne me pose pas de question sur le bien que va apporter mon oeuvre à la cité. J'écris parce que j'en ai besoin, parce qu'il y a quelque chose qui ne peut rester en moi

je pense que tous les artistes sont pareils ! Ils créent parce qu'ils ont besoin de créer. En tout cas, mon mari est comme ça. Il n'y a que la création qui l'intéresse, et il n'est pas attaché aux oeuvres elles-mêmes. En somme, Nietzsche a raison sur ce point, si j'ai bien compris le texte.

Pour ma part, je continue à poser cette question: l'art doit-il nécessairement avoir une fonction? Et je la pose sciemment pour avoir assisté à une conférence sur les cultures populaires où il m'est apparu qu'on cherchait absolument à donner une fonction aux cultures, et a fortiori à son expression artistique, de manière à l'instrumentaliser dans un rapport d'intérêts politiques et économiques.

l'art a une fonction, puisqu'il existe. Mais ça dépend ce qu'on entend par fonction. Ce n'est pas forcément une fonction utilitaire.

Dans les idées de Nietzsche sur l'art, je trouve très bien l'opposition entre Apollon et Dionysos. Mais je n'aime pas du tout quand il dit que la majorité des hommes doivent être tenus dans l'esclavage et travailler dur pour qu'une petite élite ait le loisir de créer de l'art !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mer 30 Jan 2008 - 20:25

Problème de traduction: il ne pose pas ça comme une condition mais comme un fait qui était vrai à son époque et n'a finalement que peu évolué même si l'accès aux pratiques artistiques s'est démocratisé.

Il n'y a pas d'opposition entre Dynonisos et Apollon, mais ce sont deux approches, deux pôles qui se repoussent et s'attirent en même temps. Dans son théâtre grec, il décrit de manière très pertinente comment ces deux modes de pensée, liées aux modes de vie humains qui en sont l'origine doivent trouver une harmonie.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Mer 30 Jan 2008 - 22:13

oui, c'est ce que je voulais dire par "opposition" : deux pôles qui se complètent, comme yin et yang par exemple.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Jeu 31 Jan 2008 - 22:26

Analysons quelques points.

La subjectivité du beau.

De toute évidence, s'il y a subjectivité ( participation du sujet) il y a obligatoirement objectivité. À moins d'accepter qu'il y ait le haut sans le bas, le noir sans le blanc, ce qui est impossible.

Distinguons donc le sentiment envers la beauté, de la beauté en soi, c'est à dire du beau ''en dehors'' du sujet. Ce que l'on constate, c'est que le beau en soi est essentiellement associé à la proportion, à l'éclat et à la simplicité.

Si on trouve l'expression ''en dehors du sujet'' peu agréable, disons alors la beauté considérée dans son universalité, c'est-à-dire pour tous les sujets.

Passons à un autre point. La fonction, ou plutôt la finalité de la chose, ou si l'on préfère l'art vu comme intention. De toute évidence, une activité humaine ne peut être privée d'intention, à moins de dire que l'on commet des actes sans aucun but précis, ce qui est impossible. On ne marche pas pour marcher, ni on fait pas la guerre pour rien. Or l'art est une activité humaine. Donc l'art a une finalité.

Il s'avère donc de toute évidence que :

1- Le beau est une réalité indépendante du sujet ( ce qui n'exclut aucunement quelque relation au sujet)

2- L'art comme activité humaine possède une finalité qui lui est propre (forcément sinon l'art n'aurait aucune définition, ce qui est impossible).

Et comme activité, l'art est obligatoirement associé à la vie de l'homme.Or l'homme est naturellement politique, social et communautaire. Donc l'art dans sa finalité et son essence participe par quelque relation au domaine politique.

CdL

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Jeu 31 Jan 2008 - 22:50

Cristian de Leon a écrit:La subjectivité du beau.

De toute évidence, s'il y a subjectivité ( participation du sujet) il y a obligatoirement objectivité. À moins d'accepter qu'il y ait le haut sans le bas, le noir sans le blanc, ce qui est impossible.
Non, c'est juste improbable. Si on est objectif en art, alors on accepte toute forme d'expression humaine en tant que tel. En ce sens, les arts sont des éléments de la culture au même titre que les langages, les religions, etc.

Cristian de Leon a écrit:Distinguons donc le sentiment envers la beauté, de la beauté en soi, c'est à dire du beau ''en dehors'' du sujet. Ce que l'on constate, c'est que le beau en soi est essentiellement associé à la proportion, à l'éclat et à la simplicité.
C'est un point de vue...

Cristian de Leon a écrit:Si on trouve l'expression ''en dehors du sujet'' peu agréable, disons alors la beauté considérée dans son universalité, c'est-à-dire pour tous les sujets.
No comprendo...

Cristian de Leon a écrit:Passons à un autre point. La fonction, ou plutôt la finalité de la chose, ou si l'on préfère l'art vu comme intention. De toute évidence, une activité humaine ne peut être privée d'intention, à moins de dire que l'on commet des actes sans aucun but précis, ce qui est impossible. On ne marche pas pour marcher, ni on fait pas la guerre pour rien.
Mais il y a des hommes qui font la guerre pour faire la guerre, il y a des hommes qui marche sans but... Et si l'art était justement en quête d'intention?

Cristian de Leon a écrit:Or l'art est une activité humaine. Donc l'art a une finalité.
Difficile à dire. En ce qui me concerne, je considère qu'une abeille construisant une aréole fait de l'art. On a constaté chez les fourmis qu'un tiers d'entre elles avaient une activité improductive au sein de la colonie. Elles ne sont pas oisives, elles produisent juste des choses inutiles: des galeries sans objets, des chambres vides... De même un ours marquant un arbre produit un signe qui lui est distinct, aucune araignée ne produit deux fois la même toile, etc.

Cristian de Leon a écrit:Il s'avère donc de toute évidence que :

1- Le beau est une réalité indépendante du sujet ( ce qui n'exclut aucunement quelque relation au sujet)

2- L'art comme activité humaine possède une finalité qui lui est propre (forcément sinon l'art n'aurait aucune définition, ce qui est impossible).

Et comme activité, l'art est obligatoirement associé à la vie de l'homme.Or l'homme est naturellement politique, social et communautaire. Donc l'art dans sa finalité et son essence participe par quelque relation au domaine politique.
Et il ne te viendrait pas à l'esprit que l'art est une finalité en soi? La seule fonction que je lui vois c'est son expression de l'imaginaire, la volonté de remplir un vide, de créer quelque chose de neuf. Mais dire que cela est nécessaire? Difficile à dire. Ce qui est intéressant c'est de constater que ce qu'on appelle l'art ne reçoit de définition que depuis quelques siècles, ce qui est à peine un battement de coeur en comparaison de l'histoire de l'humanité. Au niveau neurologique, on constate par contre que les centres responsables de l'expression artistique sont situés dans ce qu'on appelle communément le cerveau reptilien...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Ven 1 Fév 2008 - 0:05

Cher Monsieur,

Nous en arrivons soit à situer l'art comme expression unique de l'animal homme, soit comme expression commune et à l'homme et aux animaux. Et, pourquoi ne pas la rendre plus générale pour les plantes et les minéraux, pour la nature toute entière ?

Il peut sembler plus ''démocratique'' de laisser la nature elle aussi faire des choses artistiques, mais cela ne en peut être ainsi. Car dans vos exemples de l'ours, des petites abeilles et toiles d'araignée, ces choses sont faites avec une finalité bien spécifique. Ainsi l'ours marque son territoire, il le délimite, l'abeille construit pour stocker le miel et la toile de l'araignée est faite pour capter de la nourriture. Vous le voyez, dans la nature même, il y a de la finalité.
Or la finalité de l'art ne peut être quelque chose qui réponde à un besoin du corps, comme les exemples donnés plus haut, que vous même avez fourni. En effet, le comportement animal est, soit par rapport à la reproduction, soit par rapport à la nutrition, soit par rapport à la croissance. Or l'homme aussi se comporte exactement de la même manière avec son corps, et de plus il exprime sa connaissance du beau par des objets qui répondent à une finalité qui diffère soit de la croissance, soit de la nutrition, soit de la reproduction. Concluons : seul l'homme est capable de produire des objets artistiques.

Voilà pourquoi il est nécessaire de définir d'abord une chose. La définition est en quelque sorte une façon de dire que ''ceci n'est pas cela''. À moins d'affirmer que l'art est toute chose en même temps, ce qui est impossible.

Une finalité ou fonctionnalité est toujours en dehors de l'objet considéré. En termes plus simples, l'utilité d'une chose ne peut pas être dans la chose, ni être la chose elle-même. Ceci répond à la question : l'art peut-il être sa propre finalité ?

Il est admis pour la raison que lorsque l'on fait une chose, on la fait en vue d'autre chose, sinon pourquoi la faire ? Mais il peut arriver de faire des choses de manière incorrecte, cela arrive. On dit alors que l'action a déviée de son but. Ou bien que la personne qui fait la guerre pour rien est malade, ou celui qui mange de la terre est fou. Cela arrive !

Bien cordialement,

CdL

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Ven 1 Fév 2008 - 4:14

L'artiste s'explique.

Après réflexion, je me suis demandé si mes explications n'étaient pas trop ''sèches''.

Le but est d'inciter à la réflexion et de profiter au mieux de la philosophie. Voilà pourquoi j'utilise volontairement les termes d'Aristote, non par choix personnel d'une tendance ou d'une autre, mais pour dégager les principes. Il n'est pas approprié de parler de dogmes.

La question de départ est celle-ci : L'art a-t-il une fonction ? Je préfère en cette matière le terme de finalité. La question ainsi posée : l'art possède-t-il une finalité ? est forcément d'ordre philosophique. Pourquoi, parce que l'artiste n'est nullement obligé de donner une réponse à cette question. En effet, un artiste peut toute sa vie produire des oeuvres sans jamais se poser cette question, il n'en demeure pas moins qu'il restera artiste tant qu'il le désire. Mais lorsque la question est posée, il faut tenter d'y répondre avec les outils de la philosophie.

Ce que le philosophe tente de découvrir, ce sont les principes.

Le terme de finalité peut sembler difficile à situer car la finalité n'est pas toujours apparente, et elle diffère selon la nature des choses. Ainsi la finalité d'un objet utilitaire ( une voiture, par exemple) est simple à comprendre, alors que la finalité de l'univers est déjà beaucoup plus difficile à saisir. Il en va de même pour la finalité de l'art, car l'art est composé de diverses choses. L'artiste qui produit, l'objet d'art qui exprime et le spectateur qui contemple l'objet.

Pour mieux situer la portée de la question, il est très utile de se servir soit d'exemples, soit de situer une chose dans une catégorie générale. Donc si nous situons la démarche artistique, nous pouvons sans nous tromper, la situer dans le secteur des activités humaines.

Cette manière de procéder nous évite une foule de considérations inutiles. Elle a l'avantage de faire appel à l'expérience, l'observation et le sens commun. En d'autres mots elle nous évite de compliquer notre objet. La philosophie est donc là pour nous simplifier la tâche et non pour la compliquer à l'infini.

Qu'est-ce que désigne la finalité ? La finalité est le terme d'une chose. Le terme de la chrysalide, par exemple, c'est le papillon. Le terme c'est l'aboutissement naturel d'un processus . Toutes les activités humaines ne peuvent se concevoir sans un terme ou disons plus simplement : elles possèdent un objectif précis. Ainsi en est-il du politique qui a pour fonction de conduire les individus à une entente civile.

Si nous considérons l'art en soi, nous le considérons dans sa nature, dans son essence, dans sa définition. Ainsi l'art diffère de la science. La science diffère de la religion, etc.

On peut donc commencer à situer les choses. L'art en soi procède de sa définition. C'est la question : qu'est-ce que l'art ? Forcément c'est ''quelque chose'' sinon pourquoi le nomme-t-on ? Le mot ''MONTAGNE'' désigne bien quelque chose, alors que '' MGGRTF'' ne suggère rien de précis.

L'esthétique est la science du beau. À la différence de la science qui a pour finalité de dégager les causes et qui s'explique par la démonstration, l'art s'adresse à des spectateur qui peuvent, selon leurs dispositions, apprécier tantôt un aspect de l'oeuvre, tantôt un autre. Alors que dans la science comme telle, le savant doit tenir compte de tous les aspects de la démonstration. C'est ce qui donne à l'art une souplesse certaine. Mais aussi une certaine subjectivité. Subjectivité nécessaire, à condition qu'elle soit bien située.

Pour bien montrer cela, prenons une oeuvre d'art. Un pièce de musique. Lorsque cette pièce musicale est exécutée, le lieu d'exécution, les interprètes, la longueur de la pièce et les instruments, tout en étant bien réels, font que le spectateur est bien obligé de les considérer d'un point de vue objectif. Par contre les sentiments et tout le cortège des émotions appartiennent au spectateur. Pour preuve : certaines pièces de musique plaisent à certains alors que d'autres en sont totalement indifférents. Celui-ci peut ressentir une grande émotion et l'associer à un événement important de son enfance, alors qu'un autre, écoutant la même pièce peut lui aussi ressentir une grande émotion et l'associer à une toute autre chose ou événement de sa vie. C'est la magie de l'art.

Il importe aussi de bien comprendre la relation que l'art entretient avec le politique. Par politique nous n'entendons pas un parti politique ou une école de pensée, mais le fait concret dans la civilisation : gouverner les actions. C'est donc la dimension sociale. Or pour qu'il puisse y avoir de l'art, il faut de la civilisation. Chaque fois que l'on rencontre de la civilisation, il y a forcément de l'art. S'il nous arrivait de découvrir une civilisation dans une autre planète, je pense qu'il serait naturel d'y chercher une expression artistique.

Maintenant, qu'est-ce qui nous permet de dire que seul l'homme est capable d'art ? Encore une fois c'est la finalité. En effet, par bien des exemples, certains animaux nous surprennent par leur capacité à transformer la matière. Comme par exemple les termites et le castor. Il se peut très bien qu'il existe une échelle de valeur pouvant accorder à ces construction une dose d'art. Mais de toute évidence ces constructions ont pour finalité les besoins de survie de l'espèce. Alors que l'homme produit des objets artistiques alors même que sa survie est assurée, ou parfois lorsque justement sa survie ne tient qu'à un fil !

J'espère avoir été utile.

CdL

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Ven 1 Fév 2008 - 21:10

Après réflexion, je me suis demandé si mes explications n'étaient pas trop ''sèches''.

ben...oui, c'est plutôt abstrait...
Comment parliez-vous de l'art avant de fréquenter Aristote ?
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Ven 1 Fév 2008 - 21:28

Je constate à ce discours, que je lirai plus tard, qu'il y a beaucoup "d'impossible" non démontrés. Si on regarde de près la fonctionalité des cré&ations du monde animal, on se rend compte qu'il y a un choix effectué: l'ours pourrait se contenter d'uriner comme d'autres mammifères, les abeilles produisent bien plus d'aréoles qu'elles n'en ont besoin et effectuent aussi des danses qui n'ont pas encore trouvé d'explication dans le fonctionnement de la ruche. Bien au contraire, il serait bon de s'interroger sur les comportements animaux pour admettre que l'homme n'est pas différent: là où l'animal marque un territoire, l'humain cherche à marquer son empreinte dans le temps autant que dans l'espace...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Dim 3 Fév 2008 - 1:49

Comment parlais-je d'art avant de connaître Aristote ?

Excellente question !

Je ne m'aventurais pas souvent en terrain de philosophie esthétique. Disons que j'avais, tout au plus, une tendance platonisante, quelque peu rustique. Sinon j'aimais par dessus tout l'approche poétique, métaphorique, comme celle de Léon Bloy, avec une légère tendance au mysticisme hurlant. J'étais donc du côté de la littérature avant de lire Aristote. Et cela cadre assez bien avec la Mimésis et la Catharsis.
Mais avant ça j'étais plutôt un fier idéaliste, un romantique qui prenait Novalis pour un semi-dieu. Je voyais dans l'art la plus parfaite manière de rejoindre les sphères les plus profondes et les plus cachées de l'âme immortelle. C'était une chouette période, alimentée par un mélange de Nuit mystique espagnole et de lectures tardives de Jorge-Luis Borgès et les poèmes de John Keats.

Avant ça... Je lisais souvent Gaston Bachelard, avec appétit. Je me régalais de sa notion d'imagination matérielle. Avant ça j'étais du côté des mythes avec Mircea Eliade et C.G. Jung. Avant ça j'étais anarchiste, écoutant souvent les groupe punk pour déplaire le plus possible à mes parents. Avant ça j'étais un petit garçon silencieux et imaginatif.

Peut être que si je lis attentivement Aristote et Saint Thomas, je vais pouvoir proposer mon propre système et entraîner l'humanité entière vers une nouvelle synthèse magistrale ! On verra bien.

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Dim 3 Fév 2008 - 9:42

Il y a juste un problème avec Aristote: la notion d'art n'existait pas à son époque. O tempora, o mores... :gnark:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Lun 4 Fév 2008 - 1:15

Monsieur Mespheber,

au sujet de votre dernière remarque :

C'est le genre d'information qu'on récolte sur le Reader's Digest.

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Lun 4 Fév 2008 - 8:53

Mespheber a écrit:Il y a juste un problème avec Aristote: la notion d'art n'existait pas à son époque. O tempora, o mores... :gnark:

oui et non.
C'est vrai que la notion moderne de l'artiste date de la Renaissance (ou à peu près), avec l'émergence de l'individualisme.
Mais il y a pourtant toujours eu des artistes, et ceux de l'Antiquité n'étaient certainement pas différents de ceux de maintenant.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Lun 4 Fév 2008 - 18:15

Faux, car on a tendance à oublier qu'il s'agissait d'une autre société, avec d'autres conceptions et une autre relation au réel et sa représentation.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Mar 5 Fév 2008 - 6:22

Cher Monsieur,

vous vous contentez de répondre par la négative. Cela ne démontre rien.

Je suis tout disponible à entendre votre conception de l'art. Un résumé, serait-ce trop vous demander ?

Bien cordialement,
Cristian de Leon

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mar 5 Fév 2008 - 23:12

Je l'ai donnée, mais vous ne semblez pas vous être donné la peine de la lire, à moins que selon vous un discours ne puisse être convaincant en moins de 5000 caractères...

Je me répète donc en d'autres termes: l'art est une manifestation du vivant. Il n'a pas plus de fonction que l'arbre qui pousse dans le pré. Pour le voyageur c'est un abri ou un repère, pour l'oiseau, une protection ou une nourriture quand il est en fruit, pour le religieux, c'est un lien entre les forces telluriques et ournaniennes. L'arbre, lui, continue à pousser, un peu dans le ciel mais beaucoup plus sous terre où ses racines sont invisibles... Invoquer Aristote, qui était bien plus un politicien qu'un artiste, revient à demander à Raymond Barre de nous parler de la neuvième symphonie de Beethoven. Bref...

Cela dit, si Aristote vous satisfait, tant mieux. Pour ma part, je lui ris au nez. Cela veut-il dire que l'un de nous deux a tort, pas forcément. L'art peut être politique, on parle d'art engagé, mais ce n'est pas une nécessité.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Fée Violine le Mar 5 Fév 2008 - 23:22

Mespheber a écrit:
L'art peut être politique, on parle d'art engagé, mais ce n'est pas une nécessité.

l'art engagé c'est autre chose. D'après ce que je comprends, Cristian veut parler de la fonction sociale de l'artiste, mais indépendamment de l'oeuvre elle-même.

Cristian, j'ai trouvé ça :
http://membres.multimania.fr/arte2003/

Vous disiez, sur cet ancien site :
Le contenu d'une oeuvre échappe toujours aux catégories
sociales, même si ces catégories influencent l'expression et l'attitude de l'artiste. L'art est par essence archétypique, intemporel, universel et c'est pourquoi il informe le social et non l'inverse.


Un peu plus loin vous disiez que le but de vos oeuvres était de représenter le mieux possible le drame de l'âme à la recherche de la beauté paradisiaque.

C'est assez différent d'Aristote, non ?
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Invité le Mer 6 Fév 2008 - 0:02

Ben c'est pareil, pourquoi l'artiste voudrait-il une fonction sociale? Après, qu'on lui en impose une, c'est autre chose. D'ailleurs, très souvent on catalogue l'artiste "en marge" de nos jours, comme si le fait d'avoir une expression artistique devait nécessairement être lié à une position excentrique vis à vis de la société où il s'exprime. Dans ce sens, un artiste est avant tout un citoyen, mais son travail n'a pas forcément en un objectif politique. Vu le nombre de concerts dont je suis ressorti beurré comme une tartine de mardi-gras, ça m'étonnerait quand même beaucoup! laughing
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Cristian de Leon le Jeu 7 Fév 2008 - 1:59

Dominique,

Je vais considérer ces deux phrases miennes, que vous avez eu soin de copier.


''Le contenu d'une oeuvre échappe toujours aux catégories
sociales, même si ces catégories influencent l'expression et l'attitude de l'artiste. L'art est par essence archétypique, intemporel, universel et c'est pourquoi il informe le social et non l'inverse.''

'' (...)représenter le mieux possible le drame de l'âme à la recherche de la beauté paradisiaque.''

C'est assez éloigné d'Aristote ! Ne me le cache pas. Les deux premières contiennent par bien des points, des confusions. La dernière par contre a rapport avec le contenu expressif et se rapproche d'une ''définition'' poétique à la Léon Bloy ( ce qui est loin de me déplaire). Par contre je maintiens que c'est à la philosophie d'expliquer la fonction de l'art par une approche spécifique à elle , seule capable de dégager les principes.

Tout le lyrisme que l'on est en droit d'alimenter lorsque l'on commente une oeuvre doit rester comme une tentative de prolonger le plaisir de l'expression plastique. Il a sa place, comme la philosophie lorsqu'elle cherche à démontrer ou la grammaire lorsqu'elle s'efforce d'expliquer la nature et la fonction des mots. Si par exemple un grand écrivain vient vous demander de corriger son livre, et que vous y découvriez en trente pages 50 fautes, cela n'enlève rien à la beauté du style de l'écrivain. Votre travail aura été de corriger les fautes, votre compétence restera intacte. La grammaire comme science de la parole écrite n'est pas en mesure de rendre compte de l'élégance d'un style littéraire; par contre pour la santé du style, il vaut mieux connaître les règles de la langue écrite. Du moins ça aide beaucoup.

Lorsque je m'efforçais de définir les principes de la création artistique, je commettais des erreurs parce que je confondais l'expression avec la matière d'étude. Mais lorsque je laissais aller librement mon imagination, j'appliquais les règles de la beauté sonore des mots, de l'ondulation mélodique de la phrase, du rythme, etc., avec un agréable et légitime plaisir.

Maintenant un petit mot à notre ami Mespheber, qui a écrit :

''Vu le nombre de concerts dont je suis ressorti beurré comme une tartine de mardi-gras(...)''

Monsieur, cela démontre que vous pouvez être à la fois ivre et citoyen !

Cordialement à tous,

CdL

Cristian de Leon
Passant
Passant

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la fonction de l'art ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum