MARTHE ET MARIE

Banaliser l'avortement

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Dim 27 Jan 2008 - 14:33

je suis contente de voir que le débat n'a pas dégénéré, comme d'autres sur ce sujet, et avance au contraire avec sérénité et intelligence.
Mespheber, j'apprécie ce que tu dis à propos de la recherche d'un compromis, évitant l'opposition violente pour/contre. J'apprécie d'autant plus que j'avais eu un peu l'impression (je l'avoue) que tu manquais de tolérance envers les gens qui ne sont pas de ton avis. Je vois qu'il n'en est rien.
Quant à ton expérience personnelle, je trouve un peu contradictoire que tu dises que vous prendriez aujourd'hui la même décision, et ensuite tu dis qu'en fait tu n'as pas eu ton mot à dire : tu n'as donc pas pris de décision. Tu n'as pas eu la liberté de choisir.
Pour les affaires de gros sous, c'est certainement vrai. Le pouvoir des labos pharmaceutiques est immense...
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 17:37

Il n'y a de contradiction qu'apparente: avec le recul je considère que l'avortement était le meilleur choix mais ma mise à l'écart de la décision pèse lourdement dans mon propre sentiment de culpabilité, ou du moins ce qu'il en reste, mais je l'assumme. Il y a sans doute le fait actuel qu'à 35 ans je n'ai toujours pas d'enfants à ma charge et qu'un manque dans ma vie commence à apparaître, d'où la résurgence des vieilles blessures avec un peu plus d'accuité que ces dernières années... :gnark:

Disons que j'ai posé mon jeu dès le départ pour que les choses soient claires et je me rends compte en lisant que même si nos opinions divergent, elles se rencontrent sur le terrain. J'ai aussi l'impression diffuse que les médias, dans la manière dont ils présentent les associations "anti-avortement" (car c'est ainsi qu'elles sont nommées et non "pro-vie") nourrissent ces querelles, mais c'est un autre débat.

Pour les affaires de gros sous, c'est certainement vrai. Le pouvoir des labos pharmaceutiques est immense...
Bon, ben tu m'as convaincu, je vais me prendre une wodka pour faire passer la pilule. :mur:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Cécile le Dim 27 Jan 2008 - 17:46

"Pour les affaires de gros sous, c'est certainement vrai. Le pouvoir des labos pharmaceutiques est immense..."

Il y a des fois où j'en ai marre de ne pas penser à ce genre de truc...

Pourtant, j'ai déjà eu quelques preuves. Mais ça me tue de penser qu'il y a des salopards qui font passer leur profit avant la vie des autres.

Et les détenus que je vois en prison sont bien meilleurs que ces monstres assoiffés d'argent !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Dim 27 Jan 2008 - 18:12

Mespheber a écrit:
J'ai aussi l'impression diffuse que les médias, dans la manière dont ils présentent les associations "anti-avortement" (car c'est ainsi qu'elles sont nommées et non "pro-vie") nourrissent ces querelles, mais c'est un autre débat.

non, justement, je ne pense pas que ce soit un autre débat. Les médias font partie de la pression ambiante, ils cherchent, là comme dans d'autres domaines, à créer du spectacle, plutôt qu'à chercher la vérité, la paix, le bonheur des gens...
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 19:07

Le bonheur est moins vendeur que la misère, coco. :gnark:

Moins familièrement, je me souviens de cette interview de M. Manson dans Bowling for Columbine de Michael Moore est qui définissait avec pertinence la manière dont fonctionne les médias: on instaure un climat de peur entrecoupé par des publicités où tout le monde sourit, comme si un yaourt ou une barre chocolatée allait permettre de se sentir mieux et d'améliorer le monde.

Sur le thème de l'avortement, j'avais justement vu un reportage sur une manifestation d'associations "pro-vie" il y a quelques jours qui expliquent pzut-être (sans doute même) la violence dont j'ai pu faire preuve en début de sujet: extrait d'interviews sciemment choisies pour leur aspect caricatural, d'autant plus avec le montage approprié et qui montrait ça comme un flot d'intégristes en goguette dans les rues de Paris.

A vrai dire, comme Joss, j'ai failli ne pas participer à ce débat pour les mêmes raisons et puis je me suis dit que c'était peut-être l'occasion ou jamais d'avoir un échange qui n'a jamais ou rarement lieu.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par lucie le Dim 27 Jan 2008 - 19:15

A vrai dire, comme Joss, j'ai failli ne pas participer à ce débat pour les mêmes raisons et puis je me suis dit que c'était peut-être l'occasion ou jamais d'avoir un échange qui n'a jamais ou rarement lieu.

je crois que trop de personnes cherchent à tout prix à convaincre, et s'enferment dans leurs certitudes... cela rend l'échange impossible.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Dim 27 Jan 2008 - 20:17

cette manif de dimanche dernier, je n'y suis pas allée cette année, mais j'y étais l'an dernier et il y a deux ans. Je suis à 600 km de Paris, mais une copine m'avait emmenée en voiture donc c'était l'occasion de faire un tour dans la capitale.
L'an dernier j'en ai profité pour rendre visite à Joss (c'est la seule fois où nous nous somems vues), et je suis arrivée à la manif avec deux heures de retard, j'ai eu la dernière demi-heure, quand même.
Bref, c'est pour dire que c'est plein de gens d'extrême-droite et j'aime pas bien. Mais il y a aussi des gens ordinaires, et même des gens de gauche puisque j'y étais.
Sur le forum d'Amiens il y a un gars qui participe à cette manif (il s'occupe du service d'ordre), l'an dernier j'ai discuté avec lui sur le forum en question, je lui ai dit de transmettre mon opinion aux organisateurs : que moi (et sûrement d'autres personnes pensent pareil) je ne suis pas pour l'abolition de la loi Veil, mais je suis pour aider les personnes.
En tout cas quand je suis allée à cette manif je n'ai pas porté n'importe quelle pancarte. J'étais d'accord avec certains slogans, et pas d'autres.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Joss le Dim 27 Jan 2008 - 20:24

Fée Violine a écrit: je ne suis pas pour l'abolition de la loi Veil, mais je suis pour aider les personnes.
.

Comme moi ! Que celui qui défend la vie retrousse ses manches plutôt qu'user sa langue blah, blah, blah blah, blah, blah blah, blah, blah

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 22:07

Fée Violine a écrit:En tout cas quand je suis allée à cette manif je n'ai pas porté n'importe quelle pancarte. J'étais d'accord avec certains slogans, et pas d'autres.
Excuse-moi, mais c'est de l'inconscience car comme je le disais, la médiatisation de la manif a mis les manifestants extrêmistes en avant. Enfin, je veux dire que lorsqu'il y a des manifs, il y a en général une unité dans les revendications et une représentation collégiale de porte-paroles. Enfin je suis peut-être naïf, mais c'est comme ça que je vois les choses. Du coup, quand j'ai vu cette mère condamner sans restriction l'avortement au nom du droit à la vie dans son tailleur Channel et la jonquaille qui va avec, j'ai eu des envies de la traîner par les cheveux dans le bassin houiller où je travaille actuellement. :realmad:

Bref... :oops:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Dim 27 Jan 2008 - 22:23

Je pense qu'il ne faut pas laisser ce combat aux fanatiques. Il faut que les gens raisonnables s'expriment aussi.
Dans une manif, n'importe quelle manif, on n'est pas forcément tous d'accord. Même sur une liste de candidats aux municipales, on n'est pas tous d'accord non plus.
Mais ce qui est beau, c'est d'essayer de faire quelque chose ensemble quand même.
D'ailleurs, si tu as vu un reportage sur cette manif, il était sûrement tendancieux, ils ont dû choisir la personne, puisque les médias cherchent en général à montrer les côtés choquants, surtout si c'est une manifestation chrétienne ce sera systématiquement ridiculisé. Enfin c'est souvent comme ça.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Mar 29 Jan 2008 - 7:58

Le problème avec le FN, c'est qu'ils sont habitués à la politique, aux médias et savent tirer la couverture à leur avantage. Par conséquent les tolérer dans une manif, c'est condamner ses propres objectfis. Être ensemble, tout ça, c'est très joli quand on est à la maternelle, mais dans le cadre d'un combat politique ou social il y a des alliances qui sont dangereuses.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Cécile le Mar 29 Jan 2008 - 11:51

Je ne crois pas du tout à la sincérité de Le Pen dans ce "combat".
Ce type est amoral.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Mar 29 Jan 2008 - 13:12

je n'ai aucune sympathie pour Le Pen, ni de près ni de loin, mais 1° dans son parti il y a des gens estimables, 2° il y a des gens d'extrême droite qui ne sont pas FN, 3° il faudrait sortir de la politique politicienne.
En tout cas, pour une cause aussi importante que la défense de la vie et des familles, l'aide aux personnes en détresse etc, il ne faut pas laisser l'extrême droite s'octroyer le monopole !
Quant à la maternelle, je pense que tu te fais des illusions sur la fraternité qui y règne ! Une cour de maternelle vue de près, c'est d'une férocité incroyable ! Y a que dans la pub que les petits enfants sont tout roses et tout gentils.

Je ne voudrais pas que ce fil s'égare dans des considérations politiciennes.
Il y a des pistes plus intéressantes à suivre.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Mar 29 Jan 2008 - 20:34

Sans doute, mais il y a des enjeux politiques non négligeables et on ne saurait nier la récupération que fait le FN de ce combat et qui lui nie grandement. De plus, dire qu'il y a des gens biens au FN, c'est comme rappeler qu'Hitler était un tonton gâteau avec les enfants et que Goebbels en avait six. Ça ne l'a pas empêché de les empoisonner tous en mai 45 avant de se donner la mort. C'était mon petit Godwin du soir... :gnark:
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Joss le Mar 29 Jan 2008 - 21:04

Mespheber a écrit:Sans doute, mais il y a des enjeux politiques non négligeables et on ne saurait nier la récupération que fait le FN de ce combat et qui lui nie grandement. De plus, dire qu'il y a des gens biens au FN, c'est comme rappeler qu'Hitler était un tonton gâteau avec les enfants et que Goebbels en avait six. Ça ne l'a pas empêché de les empoisonner tous en mai 45 avant de se donner la mort. C'était mon petit Godwin du soir... :gnark:

Bof.....de toutes façons, le FN est mort :incense:

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Mar 29 Jan 2008 - 21:14

Mespheber, tu exagères, quand même ! Parmi les gens qui votent FN, il n'y a pas que des nazis !!!
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Joss le Mar 29 Jan 2008 - 21:23

Fée Violine a écrit:Mespheber, tu exagères, quand même ! Parmi les gens qui votent FN, il n'y a pas que des nazis !!!

P'tet pas mais c'est des couillons fourire

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Mar 29 Jan 2008 - 22:37

En tout cas, aucun sympathisant de leur parti ne franchira le seuil de ma porte, ni même le seuil de ma carte SIM.
Parmi les gens qui votent FN, il n'y a pas que des nazis !!!
C'est au moins admettre qu'il y en a. Qui disait "que ta parole soit oui ou non"? En ce qui me concerne, n'importe quel sympathisant FN est déclaré infréquentable car il déclare ainsi être pour l'abolition de la loi Veil (pour rester dans le sujet), le renvoi des étrangers dans leur pays, ce qui revient dans beaucoup de cas à une peine de mort, et tant d'autres choses qu'ils sont soit des couillons, comme le dit Joss, soit des gens dangereux. De toute manière, on a droit au FN light en ce moment donc... sad
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par lucie le Mer 30 Jan 2008 - 7:52

La dernière (et seule) membre du FN dont j'ai croisé la ruote... :gnark:

enfin, on ne se voit plus... elle voulait participer à un stage de Judo que j'animais... horruer : y'avait deux beurs sur la tapis, et chez moi, tout le monde travaille avec tout le monde... et elle a refusé de travailler avec eux. Je l'ai mise à la porte
sous les appaludissements de toutes les personnes présentes. C'est après, que j'ai appris qu'elle était du FN;

Je mets une petite nuance à ce que tu dis, Mespheber : je fais une différence entre les membres, qui sont totalement embrigadés et effectiement racistes, dont les "valeurs" sont opposées aux miennes, et incompatibles d'ailleurs, et les sympathisants (et anciens sympathisants) qui ne savent pas toujours ce qu'il en est, qui réagissent de manière épidermiques etc...

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Invité le Mer 30 Jan 2008 - 8:30

Sans doute, mais dans le cas qui nous occupe, il s'agit bel et bien de militants.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par lucie le Mer 30 Jan 2008 - 8:39

ce n'est pas faux.

mais c'est toi qui parlais de sympathisants...


les militants FN qu j'ai pu entendre sur le problème de l'avortement, et cele m'arrive hélas, et sans pouvoir les mettre dehors, sont littéralement odieux.
et jamais je n'irai frayer avec ces personnes là. je ne peux supporter d'entendre parler de meurtre devant des femmes ou des jeunes filles qui ne savent quoi faire, quoi penser...

On joue sur la culpabilisation qui ne libère personne, au contraire, qui enferme. et là, ensuite, les personnes se remettent particulièrement difficilement...

La seule manière à mon avis d'être respectueux des personnes et de les aider réellemetn et de mettre en avant la liberté, et non l'enfermement.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Jeu 31 Jan 2008 - 14:35

Pour revenir au sujet de départ (la campagne de pub du Planning familial en faveur de l'avortement), je lis dans l'éditorial de l'hebdo "Famille chrétienne" d'aujourd'hui que l'Alliance pour les Droits de la Vie www.adv.org fait une contre-campagne de résistance, reprochant surtout au Planning familial de dissimuler la dimension dramatique de l'avortement.
"Outre que cette affiche l'amalgame avec la contraception pour le promouvoir alors même que les pouvoirs publics reconnaissent qu'il y a trop d'avortements en France, pourquoi ce silence sur le besoin d'aide aux femmes enceintes en détresse et sur les souffrances provoquées par l'IVG ?.
Or cette question n'a rien de rhétorique : c'est en s'appuyant sur plus de dix ans d'écoute et d'aide aux femmes en difficulté, certaines brisées - elles et leurs proches - par un avortement, qu'ADV vient contrer le discours de mort du Planning familial. Il y a là un exemple d'une grande portée. le combat pour la vérité et pour la vie ne saurait se cantonner à la dénonciation. Il n'est crédible et efficace qu'associé à un engagement concret au côté des victimes et des laissés-pour-compte de notre société".

A une autre page, le même journal présente un livre : "Une saison pour guérir", de Luci Freed et Penny Yvonne Salazar, éditions des Béatitudes, 248 pages, 17 euros.
"Peu d'ouvrages traitent de la guérison du syndrome post-abortif. Anciennes directrices de centres de grossesses, les auteurs, américaines, montrent la solitude des femmes qui ont avorté, les pressions subies, les conflits psychologiques, émotionnels, physiques et spirituels ressentis.
Elles ont élaboré un accompagnement thérapeutique qui passe par sept étapes : reconnaître la perte, sa colère, traverser un temps de dépression, etc. Ce chemin mène au pardon, à soi, aux autres, au bébé, à Dieu.
Etayé de nombreux exemples, ce livre présente des tests concrets d'auto-évaluation.
S'il ne se suffit pas à lui seul, il offre des pistes de réflexion, tant pour les personnes ayant subi un avortement que pour leurs accompagnateurs".
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Fée Violine le Ven 1 Fév 2008 - 16:58

L’avortement est toujours un drame, rappelle l’évêque de La Réunion

Communiqué de Mgr Gilbert Aubry


ROME, Jeudi 31 janvier 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous un communiqué de Mgr Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, sur le drame de l'avortement et la nécessité urgente « d'interpeller des consciences et l'opinion publique ».


FAIRE REUSSIR LA VIE !


J'ai donné mon accord pour faire partie du Comité de Soutien de « la marche pour la vie » qui s'est déroulée à Paris dimanche dernier 20 janvier. En effet, il est grand temps de s'interroger sur le fonctionnement et l'utilisation de la loi concernant l'avortement provoqué. Il s'est créé une mentalité qui assimile souvent l'avortement à la contraception. Il s'agit d'interpeller des consciences et l'opinion publique.

La vie humaine est une vie humaine dès le premier instant de la conception dans le sein maternel. C'est toute la personne humaine qui est déjà dans la première cellule, dans l'embryon puis le fœtus. Cet être humain sans défense a le droit de mûrir, de naître et de vivre. C'est donc notre devoir de protéger la vie humaine en développant les conditions de sa réussite. Faire réussir la vie !

En 1995, le Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France avait déjà affirmé : « Nul ne peut déclarer droit humain ce qui implique un déni d'humanité. Les dispositions législatives [...] qui dépénalisent dans certaines conditions l'avortement provoqué, ne sauraient être interprétées comme exprimant ou créant un droit ». En rigueur de terme, contrairement à ce qui se dit dans le langage courant, il n'y a pas de « droit à l'avortement ». Par contre, il y a un droit des femmes en détresse à être soutenues et aidées pour échapper aux contraintes qui peuvent les conduire à ne voir d'autre issue à leur situation que l'avortement.


L'avortement est toujours un drame pour la femme concernée, pour l'être humain détruit, pour la société. Il faut donc travailler en amont pour mettre en œuvre les moyens nécessaires à la vie et à la santé, pouvoir travailler, disposer d'un toit, fonder une famille dans un climat de respect des personnes, de paix et de sécurité. Les femmes qui envisagent l'avortement doivent pouvoir compter sur un réseau de soutiens affectifs et effectifs grâce à des personnes qualifiées : réfléchir sur la vie, sur leur vie et s'entraider. L'Eglise, pour sa part, y travaille régulièrement.

S'il y a malheureusement avortement, l'acte sera toujours grave. Mais la responsabilité sera graduée selon les personnes et ce qu'elles ont vécu. Il faut toujours distinguer l'acte et la personne. La femme qui connaît le drame de l'avortement doit toujours être accueillie et ne pas être jugée. Il s'agit de l'aider, toujours dans un réseau de relations, à surmonter la situation en assumant les conséquences de son geste souvent à l'origine d'un traumatisme. Hélas, dans la plupart des cas, c'est la solitude.

En définitive, quelle idée nous faisons-nous de la sexualité humaine ? Quel sens a la sexualité ? Dans une société hyper érotisée, où l'on confond liberté et licence, où certains revendiquent le « droit » à la perversité, où des adolescents réalisent leur propre film porno sur téléphone portable, faire l'apologie du « droit à l'avortement » c'est faire sauter encore un peu plus les repères dont toute société a besoin si elle ne veut pas se détruire. Une personnalité comme le Dalaï-Lama affirme d'une manière forte : « l'avortement est un meurtre ».

A La Réunion, selon les critères de l'INSEE, le nombre d'IVG a tendance à diminuer depuis dix ans avec un maximum atteint de 4827 IVG en 1994. En 2004, il y a eu 4264 IVG pour 14545 naissances et en 2005, 4518 IVG pour 14610 naissances. Mais une étude de la DRASS souligne que « la part des IVG de mineures dans le nombre total d'IVG a presque doublé, de 6,2% en 1996 à 11,3% en 2004 ». C'est alarmant quant aux conséquences ! N'oublions pas que l'IVG est un avortement. Avec des approches différentes, n'y aurait-il pas moyen de rechercher et de promouvoir un langage dynamisant sur la vie, le couple, la famille, la société... pour donner à nos jeunes envie de vivre avec une parentalité responsable ? Il nous faut tous travailler à faire reculer le fléau de l'avortement par l'éducation et la responsabilité et faire reculer les détresses qui empêchent de faire réussir la vie dans l'intégralité de l'amour humain. Avec beaucoup d'amour et de miséricorde.

Le 22 janvier 2008

Monseigneur Gilbert AUBRY
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Cécile le Lun 4 Fév 2008 - 18:59

Lors de l'Assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le pape Benoît XVI a rappelé que "le magistère de l'Eglise [...] a le devoir de rappeler les grandes valeurs en jeu et de proposer aux fidèles et à tous les hommes de bonne volonté les principes et orientations éthiques et morales concernant les nouvelles questions importantes".
Les deux critères fondamentaux pour le discernement moral dans ce domaine", a t-il expliqué "sont :
- le respect inconditionnel de l'être humain comme personne, de sa conception à sa mort naturelle,
- le respect de l'originalité de la transmission de la vie humaine à travers les actes propres des conjoints".
Le pape a précisé qu'avec la fécondation artificielle en dehors du corps humain "la barrière placée pour sauvegarder la dignité humaine a été forcée".
"Lorsque des êtres humains, dans l'état le plus faible et sans défense de leur existence, sont sélectionnés, abandonnés, tués ou utilisés comme du pur "matériel biologique", comment ne pas reconnaître que ceux-ci ne sont plus traités comme "quelqu'un" mais comme "quelque chose", et qu'est ainsi remis en question le concept même de la dignité de l'homme ?", s'est interrogé le pape.Il a rappelé que l'Eglise encourageait les recherches médicales mais qu'elle ressent "le devoir d'éclairer les consciences de tous, afin que le progrès scientifique soit vraiment respectueux de tout être humain".
© genethique.org[
Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.
Zenit 01/02/08
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Joss le Lun 4 Fév 2008 - 20:09

[quote="Cécile"][table id=table94 style="BORDER-COLLAPSE: collapse" borderColor=#111111 height=124 cellSpacing=0 cellPadding=5 width="100%" border=0][tr][td width="98%" colSpan=3 height=1]Lors de l'Assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le pape Benoît XVI a rappelé que "le magistère de l'Eglise [...] a le devoir de rappeler les grandes valeurs en jeu et de proposer aux fidèles et à tous les hommes de bonne volonté les principes et orientations éthiques et morales concernant les nouvelles questions importantes".
Les deux critères fondamentaux pour le discernement moral dans ce domaine", a t-il expliqué "sont :
- le respect inconditionnel de l'être humain comme personne, de sa conception à sa mort naturelle,
- le respect de l'originalité de la transmission de la vie humaine à travers les actes propres des conjoints".
Le pape a précisé qu'avec la fécondation artificielle en dehors du corps humain "la barrière placée pour sauvegarder la dignité humaine a été forcée".
/quote]

Je suis d'accord ! Mais dans "- le respect inconditionnel de l'être humain comme personne, de sa conception à sa mort naturelle" il y a aussi celui de la mère en détresse et en danger........et qui en a le soucis ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10493
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Banaliser l'avortement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum