MARTHE ET MARIE

LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par christianc le Ven 22 Fév 2008 - 16:08

Le président devait se rendre en train à Montbrison, le 23 mai 1920. Vers 23 h 15, s'étant penché par la fenêtre de son compartiment, Paul Deschanel chute accidentellement hors du wagon. Le convoi circulait à relativement faible allure dans une zone de travaux à Mignerette, près de Montargis.

Hagard et vêtu d’un pyjama, Paul Deschanel rencontre André Radeau, un cheminot qui surveille la zone de travaux, et auquel il se présente comme président de la République.

L'image des hommes publics à l'époque est peu diffusée, le cheminot se montre sceptique – il croit avoir affaire à un ivrogne – mais conduit l’homme en pyjama à la maison du garde-barrière toute proche.

Vu son état, le voyageur est colloqué dans une chambre. Le garde-barrière, Gustave Dariot, impressionné par l’insistance de l’inconnu, prévient la gendarmerie de Corbeilles.

Pour l’anecdote, la femme du garde-barrière aurait dit à des journalistes : « J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres ! »

christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 60
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Ven 22 Fév 2008 - 16:31

christianc a écrit:
Le président devait se rendre en train à Montbrison, le 23 mai 1920. Vers 23 h 15, s'étant penché par la fenêtre de son compartiment, Paul Deschanel chute accidentellement hors du wagon. Le convoi circulait à relativement faible allure dans une zone de travaux à Mignerette, près de Montargis.

Hagard et vêtu d’un pyjama, Paul Deschanel rencontre André Radeau, un cheminot qui surveille la zone de travaux, et auquel il se présente comme président de la République.

L'image des hommes publics à l'époque est peu diffusée, le cheminot se montre sceptique – il croit avoir affaire à un ivrogne – mais conduit l’homme en pyjama à la maison du garde-barrière toute proche.

Vu son état, le voyageur est colloqué dans une chambre. Le garde-barrière, Gustave Dariot, impressionné par l’insistance de l’inconnu, prévient la gendarmerie de Corbeilles.

Pour l’anecdote, la femme du garde-barrière aurait dit à des journalistes : « J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres ! »
C'était une eizeimer ou autre chose ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par christianc le Ven 22 Fév 2008 - 17:52

Joss a écrit:
christianc a écrit:
Le président devait se rendre en train à Montbrison, le 23 mai 1920. Vers 23 h 15, s'étant penché par la fenêtre de son compartiment, Paul Deschanel chute accidentellement hors du wagon. Le convoi circulait à relativement faible allure dans une zone de travaux à Mignerette, près de Montargis.

Hagard et vêtu d’un pyjama, Paul Deschanel rencontre André Radeau, un cheminot qui surveille la zone de travaux, et auquel il se présente comme président de la République.

L'image des hommes publics à l'époque est peu diffusée, le cheminot se montre sceptique – il croit avoir affaire à un ivrogne – mais conduit l’homme en pyjama à la maison du garde-barrière toute proche.

Vu son état, le voyageur est colloqué dans une chambre. Le garde-barrière, Gustave Dariot, impressionné par l’insistance de l’inconnu, prévient la gendarmerie de Corbeilles.

Pour l’anecdote, la femme du garde-barrière aurait dit à des journalistes : « J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres ! »
C'était une eizeimer ou autre chose ?

Je ne sais pas mais apparemment il était coutumier du fait, Alzheimer peut être.. (on ne cite que cette anecdote.. mais il y en a d'autres)

christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 60
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Invité le Mar 26 Fév 2008 - 10:12

christianc a écrit:Ce que dit Cecile est terrible en fait, de quoi alerter tous les avocats, on va condamner des gens pour "ce qu'ils pourraient faire", je suis abonné aussi aux lettres de diffusion de la LDH et ils en sont tout retournés..
Ouaip, sans parler de l'arbitraire possible. Unesimple suspicion et hop! En prison! Ça rappelle le bon vieux temps des lettres de cachets.

Petite parenthèse avec le sujet initial: ma fiancée a finalement vu la vidéo et m'a confié qu'elle a vu quelque chose d'inquiétant dans le comportement physique du président. Sans être aussi expérimenté que Christianc, elle a cru détecté des symptômes de graves troubles nerveux voire de schyzophrénie. laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Mar 26 Fév 2008 - 10:44

Mespheber a écrit:
Petite parenthèse avec le sujet initial: ma fiancée a finalement vu la vidéo et m'a confié qu'elle a vu quelque chose d'inquiétant dans le comportement physique du président. Sans être aussi expérimenté que Christianc, elle a cru détecté des symptômes de graves troubles nerveux voire de schyzophrénie. laughing

.......Ah l'intuition féminine ! drunken

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Invité le Mar 26 Fév 2008 - 10:55

Intuition? Pas vraiment, elle prépare une maîtrise en sciences sociales et a étudié les différentes pathologies durant son cursus universitaire. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Mar 26 Fév 2008 - 11:51

Mespheber a écrit:Intuition? Pas vraiment, elle prépare une maîtrise en sciences sociales et a étudié les différentes pathologies durant son cursus universitaire. Wink

Ah d'accord ! .....Donc, pour elle, il serait schyzo ? ......CHRISTIAN nous dira ce qu'il en pense....

Moua, toutes les finesses psychologiques m'échapent. Je sus capable de repérer rapidement quelqu'un de "dérangé" mais je suis incapable de mettre un nom dessus

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Mar 26 Fév 2008 - 13:14

Joss a écrit:
lucie a écrit:j'ai entedu ça ce matin...

C'est de pire en pire... visiblement, il ne sait plus se maitriser... Je suppose que certains trouveront à l'excuser...

Mais quand on ne supporte pas de ne pas être aimé, on ne fait pas de politique.
Quand on a certaines fonctions, on doit savoir également se maitriser.
Quand on trouve que les enfants des écoles doivent réapprendre la politesse, on s'interdit de leur montrer un tel exemple.

c'est un langage de voyou...
CECILE dit :
A mon avis, une réélection n'est plus envisageable... C'est toujours ça de gagné ! Et il n'a même pas besoin d'opposants : il révèle tout seul ce qu'il est...


........c'est un langage de "racaille"...
:gnark:

La video :


Ah.......elle est bien bonne celle-là ! :beret:

A MESPHEBER : d'où l'ntérêt d'archiver artcles et viéo Wink : "LECONS DE BONNES MANIERES DONNEES PAR SARKOZY



fourire Rire

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par christianc le Mar 26 Fév 2008 - 14:42

Joss a écrit:
Mespheber a écrit:Intuition? Pas vraiment, elle prépare une maîtrise en sciences sociales et a étudié les différentes pathologies durant son cursus universitaire. Wink

Ah d'accord ! .....Donc, pour elle, il serait schyzo ? ......CHRISTIAN nous dira ce qu'il en pense....

Moua, toutes les finesses psychologiques m'échapent. Je sus capable de repérer rapidement quelqu'un de "dérangé" mais je suis incapable de mettre un nom dessus

Ce n'est pas exactement une question de finesses, mais une question de gradation..

- Tout résumé, il existe des maladies mentales (invalidantes) , la schizophrénie, la paranoïa, les trucs où on s'en sort difficilement à coup de psychotropes ..
- Et il existe des états émotionnels que tout le monde peut vivre qui sont "pour un cours temps" des symptômes de ce genre de maladies

- Et il existe des tempéraments (dit "limites" , de personnalités qui adoptent plus souvent qu'à leur tour, pour résoudre leurs angoisses profondes un comportement "bordder-line"...

Le comportement est alors une solution au problème posé, l'inconscient jouant son rôle dans la production des angoisses..

C'est vrai que c'est inquiétant parce qu'il n'y a pas de "vraie limite" entre celui qui "est fou" et celui qui ne l'est pas...

Mais toutefois il existe des règles de diagnostic, le client doit avoir été suivi pendant 6 mois sur ce genre de symptome pour pouvoir diagnostiquer quelque chose...

(Les schizophrénies coupent complètement du monde et empêchent une activité sociale ordinaire.. ce qui n'est pas le cas chez la personne dont on parle ...)

Sur un aspect , comme cela externe , on ne peut porter que des évaluations sur le "comportement"... Ou des tendances ...

christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 60
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par christianc le Mar 26 Fév 2008 - 14:47

Mespheber a écrit:Intuition? Pas vraiment, elle prépare une maîtrise en sciences sociales et a étudié les différentes pathologies durant son cursus universitaire. Wink

De toutes façon elle a repéré quelque chose, mettre des noms dessus c'est autre chose, on ne porte pas un diagnostic tout seul..

Pour plus d'infos consulter la DSM 4.. ( moi la DSM 4 m'a bien servi) Mais c'est quand même "cher"

C'est une encyclopédie avec des symptômes et une classification
Et puis c'est comme tous les livres de médecine, une fois qu'on l' a lu "on les a toutes"..
Non, on est juste un peu inquiet..

christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 60
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Invité le Mar 26 Fév 2008 - 15:48

Oui, je te rassure, on en rigolait plutôt qu'on essayait de diagnostiquer notre grand psychopathe en chef. laughing

Ce que tu dis sur les pathologies est aussi vrai pour les névroses et autres comportements, ce qui a d'ailleurs fait dire à certains spécialistes, il me semble, qu'il n'y avait pas de pathologies mais juste différents niveaux de conscience d'un individu à l'autre et qui ne sont considérées comme maladies qu'à partir du moment où elles sont un handicap à la productivité de l'individu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Cécile le Mar 26 Fév 2008 - 17:23

christianc a écrit:
Cécile a écrit:De plus, mais là j'espère que je fantasme, pourquoi ne pas les enfermer avant qu'ils soient jamais passé à l'acte ? Est-ce qu'il n'a pas été question de dépister dès l'école primaire les enfants "difficiles"...?

C'est un film ça s'appelle "minority report"...

Ce n'est pas que du cinéma ! Il y a quelques mois ce sujet a été évoqué et a scandalisé ! Mais on oublie si vite... Bien sûr, l'objectif annoncé était de corriger très tôt les tendances agressives -ou autres "dérives"- de ces enfants.

Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3175
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par lucie le Mar 26 Fév 2008 - 20:07

en effet... What a Face

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Mer 27 Fév 2008 - 12:13

Je pense qu'on n'a pas fini de douter de l'équilibre de Nicolas SARKOZY.....

ARRET SUR IMAGE, à son tour, s'interroge.......il serait "narcissique compensatoire ?! " :





Pourquoi et comment un chef d'Etat en vient-il à insulter un passant au Salon de l'Agriculture?

Telle est la question que nous pose sans cesse cette vidéo, et qui, avouons-le, reste encore sans réponse.

On est tous d'accord. « Casse-toi alors, pauvre con », ça ne fait pas vraiment très, très président. Et bien entendu, Nicolas Sarkozy s'en serait passé. Pour les pêcheurs du Guilvinec, on pouvait encore penser que c'était calculé, mais là, non, ce n'est pas possible. Simplement, il ne s'est pas maîtrisé.

Mais alors, qu'est-ce que cela veut dire sur l'homme ? Sur son caractère et cette apparente difficulté à se contrôler dans ce genre de situations ?

Ce genre de scène est typique des expériences que réalisent les scientifiques afin de mesurer l'impact du narcissisme sur la tendance à répondre aux provocations.

Par exemple, deux psychologues (Baumeister et Bushman) ont réuni des volontaires par binômes : un peu comme dans la scène du Salon de l'agriculture, le premier réalisait un geste de «main tendue» ; il rédigait un petit texte sur une question tirée au hasard, et le faisait lire à son partenaire. Mais ce dernier avait pour consigne de réagir de manière insultante, en lisant rapidement le texte, puis en le rendant avec ce commentaire : « C'est le pire texte que j'ai jamais lu sur la question... »

Les scientifiques ont alors donné la possibilité à l'auteur vexé de se venger, en envoyant des sons stridents dans les oreilles du lecteur malpoli. Ils ont constaté que l'intensité des sons infligés était proportionnelle au degré de narcissisme du sujet (cette dimension de la personnalité avait été évaluée, préalablement à l'expérience, au moyen de questionnaires standardisés). Ainsi, la palette de réactions face à une impolitesse est large : certains indidivus vexés s'abstiennent de réagir, d'autres agressent directement et de façon peu contrôlée.

Ce type d'analyse nous permet de revoir cette scène sous un angle un peu différent. Il est intéressant de voir ici un individu narcissique vexé, et non seulement un Président qui ne fait pas Président.

Mais bien sûr, il faut alors préciser ce qu'on entend par narcissisme. Pour les auteurs de cette étude, il s'agit, non pas d'une évaluation grandiloquente et flatteuse du Soi, mais d'un désir puissant d'être supérieur aux autres, ce qui est différent. Ce désir s'accompagne d'une inquiétude, ce qui le distingue d'une illusion de perfection. Le narcissique selon cette acception doute de parvenir à ses fins, il investit beaucoup émotionnellement pour y arriver, et est très affecté lorsqu'il reçoit des signes venant alimenter son doute fondamental. Certains psychologues considèrent même que le narcissisme est à la base une tentative permanente de « lutter pour parvenir à la meilleure conception de soi-même ».

Dans cette lutte passionnelle, les signaux négatifs prennent alors une dimension inaccoutumée. « Touche-moi pas, tu me salis » est un tel signal, auquel il est impossible de rester indifférent. Toutefois, regardons encore une fois la fin de la séquence, le calme avec lequel Sarkozy reprend son chemin, arborant un visage amical à la foule. En rapport avec cela, Bushman et Baumeister précisent : « Les narcissiques que nous avons observés deviennent exceptionnellement agressifs à l'égard d'une personne qui leur a donné une évaluation négative et insultante. Mais ils ne sont pas agressifs de façon générale vis-à-vis d'autrui, et continuent à se montrer amicaux, même après avoir essuyé une insulte, avec les personnes qui sont étrangères à cette insulte. »

Une telle interprétation reste sujette à caution, évidemment. On ne fait pas de psychologie de l'individu à partir d'une vidéo. Mais elle rejoint une analyse plus précise de la personnalité du Président publiée par un spécialiste du « profilage psychologique des leaders politiques », Pascal de Sutter, sur la base de milliers d'articles et d'apparitions publiques. Cette analyse pointe un profil psychologique « narcissique compensatoire », le terme compensatoire désignant ici l'angoisse de ne pas à être à la hauteur de ce qu'on souhaiterait être. Le niveau de narcissisme révélé par cette analyse est élevé, mais pas pathologique. En tout cas, dans un tel schéma de personnalité, les critiques sont mal vécues car elles font un écho à cette angoisse.

Finalement, l'aspect le plus ironique de cette situation est que le désir passionné du narcissique compensatoire de parvenir à « l'idéal de soi-même » le pousse à donner parfois une mauvaise image de soi.


CHRISTIAN......vu que c'est en anglais......ils nous apprennent quoi de plus Baumeister et Bushman ?

_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Cécile le Mer 27 Fév 2008 - 12:54

Il est inutile de vouloir à tout prix "coller" une étiquette de malade mental à Sarkozy, que ce soit schizo ou parano ! Dans ce cas, il serait irresponsable... et pourrait prétendre à un non-lieu !fourire

Mais personne n'a encore suggéré l'état maniaque... :jump:

Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3175
Age : 75
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Joss le Ven 7 Mar 2008 - 18:34

SARKO fait des émules......C'est le nivèlement par le bas. Cette fois, c'est un candidat niçois :


_________________


Je dors, mais mon cœur veille. Cant, 5, 2

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/
http://jeveuxvoirdieu.blogspot.com/
http://imageschretiennes.blogspot.com/
http://le-raton-laveur.blogspirit.com/

Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10421
Age : 66
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PSYCHOLOGIE DU PRESIDENT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum