MARTHE ET MARIE

DOMINICAINS

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: DOMINICAINS

Message par Invité le Jeu 6 Nov 2008 - 11:34

Fée Violine a écrit:
Les éditions Parole et Silence
[b]Le bonheur d’être chrétien
, ....................

Ben non, je ne me suis pas trompé
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: DOMINICAINS

Message par Fée Violine le Jeu 6 Nov 2008 - 11:44

ah bon ! je ne voyais pas de quoi tu parlais, et ce que l'anticléricalisme venait faire là.
J'aime beaucoup le frère Thierry-Dominique, presque autant que Timothy :love: !
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOMINICAINS

Message par Fée Violine le Mer 3 Déc 2008 - 13:53

encore un dominicain, avec des réflexions pleines d'humour :

Quand la morale donnait de l’urticaire
Mgr J.-L. Bruguès à propos de saint Thomas dans la théologie morale contemporaine


ROME, Mardi 2 décembre 2008 (ZENIT.org) - Dans son intervention le 28 novembre, à l'occasion du Congrès réuni à Rome pour commémorer les 30 ans de la création de la S.I.T.A (Société internationale Thomas d'Aquin), Mgr. Jean-Louis Bruguès, o.p., a expliqué l'apport important de saint Thomas à la théologie morale, aussi bien dans le catéchisme de l'Eglise catholique que dans le dialogue avec la modernité.
Dans le splendide cadre romain de l'université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin dite « Angelicum », le secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique a raconté que « après mai 68, la théologie morale, du moins en France, était tombée dans un état profond d'abandon ».
« Pendant deux ans, les séminaristes de Toulouse n'ont reçu aucun enseignement dans cette matière, réputée si ingrate et ennuyeuse qu'on ne trouvait personne disposé à l'enseigner ».
Quand ensuite, a-t-il poursuivi, il a été décidé à l'Institut de Toulouse de reprendre les cours, c'est justement le jeune père Bruguès qui a été sollicité pour occuper une chaire délaissée depuis longtemps.
Le secrétaire du dicastère pontifical a raconté que son guide spirituel, le père Michel Labourdette, lui avait dit pour l'encourager : « Vous avez en charge aujourd'hui une matière très dépréciée, mais soyez patient : le jour viendra où on l'enviera ».
En effet, au début des années 80, un grand nombre de questions relatives à l'écologie et au développement des techniques médicales furent au centre de l'attention de la bioéthique.
« C'est ainsi, a précisé Mgr Bruguès, que du jour au lendemain, on se mit à réclamer de tous côtés les ‘éthicistes' - néologisme barbare forgé pour éviter de dire ‘moralistes' - car le mot ‘morale' faisait encore peur ».
« Mon ancien professeur avait vu juste - a-t-il relevé - la théologie morale était en passe de devenir la matière la plus appréciée, l'unique branche de la théologie à être vraiment réclamée dans une société sécularisée ».
Dans les années 70, a expliqué Mgr Bruguès, les élèves des écoles et séminaires se distinguaient par leur mentalité fondamentalement critique.
« L'idée même de faire référence aux maîtres de la Tradition - a-t-il souligné - provoquait chez eux des réactions allergiques. Impossible ne serait-ce que de prononcer le nom de Thomas d'Aquin, sous peine de les voir tous se boucher les oreilles ».
Cette fois-ci encore, le père Labourdette lui donna un conseil : « Je l'ai toujours enseigné, mais sans prononcer son nom ».
« J'ai donc pratiqué pendant des années un thomisme en quelque sorte amphibie », se souvient Mgr Bruguès, et voici qu'un jour, enfin, on m'a réclamé des cours axés sur la théologie morale de saint Thomas : le temps du thomisme ‘clandestin' était terminé ».
« La génération de mai '68, qui se définissait comme critique, s'était refusée à transmettre la culture et la tradition chrétiennes ; si bien que la génération suivante s'est trouvée quasiment privée de toute forme de culture chrétienne : elle savait qu'elle ne savait pas », a-t-il expliqué.
« C'est ainsi, a-t-il poursuivi, que, ne partageant pas les préjugés des générations précédentes, elle a pu recommencer à zéro et repartir des grands maîtres. Le Catéchisme de l'Eglise catholique (CCC) est le texte qui reflète le mieux ce changement ».
Il était déjà évêque du diocèse d'Angers quand il a mentionné que, dans la seconde ébauche du CCC, les évêques avaient introduit environ 9.000 remarques et amendements (sur un total de 24.000) qui se référaient à la troisième partie, celle consacrée à la morale.
Les experts de la Commission, dont Mgr Bruguès, ont apporté deux modifications essentielles, qui permettent d'affirmer que « la morale du Catéchisme s'inspire de saint Thomas, une première dans un texte du magistère d'une telle importance ».
La première modification, suggérée par le cardinal Joseph Ratzinger et qui portait sur la morale privée, spécifiait de partir des commandements, de façon à rester fidèles à l'usage traditionnel, chacun des dix commandements devant s'accomplir dans les vertus morales et théologales.
La seconde modification concernait la morale générale, qui commence, comme dans la Somme de saint Thomas, par la création de l'homme à l'image de Dieu.
Le secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique a poursuivi en affirmant que « le Catéchisme est fondé sur cette conviction qu'il serait bon d'approfondir : les grandes intuitions de la morale de saint Thomas constituent le meilleur instrument de dialogue critique avec la modernité ».
Et Mgr Bruguès conclut : « La théorie des vertus stimulera une renaissance de la théologie morale. L'enseignement de la théologie morale à partir des grandes intuitions du thomisme a donc encore un brillant avenir devant lui ».
Antonio Gaspari
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOMINICAINS

Message par Fée Violine le Ven 12 Déc 2008 - 16:17

Hier il y avait la réunion mensuelle de la Fraternité laïque dominicaine. La soeur qui accompagne le groupe étant absente pour plusieurs mois (elle a dû aller soigner une soeur accidentée, dans une communauté d'une autre région), une autre soeur la remplace. C'est une petite Vietnamienne toute jeune et toute mignonne, dans son bel habit dominicain. Elle nous a un peu raconté sa vie, elle est la onzième de sa famille, elle est en France depuis quelques années et se languit de son pays et de sa famille. Elle a un frère et un cousin qui sont dominicains, une soeur qui est dominicaine, et là-bas c'est difficile car si les persécutions se sont calmées, elles n'ont pas entièrement disparu. Il y a un quota de prêtres autorisé, et ceux qui sont en plus ne peuvent pas être ordonnés, ils doivent attendre l'autorisation officielle, ou s'exiler à l'étranger (c'est ainsi qu'il y a au séminaire de Toulouse deux jeunes Vietnamiens qui seront prêtres ici dans quelques années). Dans les couvents c'est pareil, ils ont droit à un nombre limité de soeurs ou de frères, et les autorités viennent vérifier tous les soirs s'il y a bien le nombre autorisé. Ceux qui sont en plus doivent aller dormir chez les voisins ou se planquer dans des cachettes. Si on les prend, ils vont en prison. La soeur et le frère de la petite soeur Maria vivent ainsi. What a Face

Une autre personne de notre groupe est une jeune Polonaise qui vit ici depuis quelques années. Elle a aussi connu les persécutions dans son enfance.

Dans ce couvent de dominicaines de Marvejols, il y a une autre jeune soeur (que je ne connais pas), une avocate brésilienne qui défendait les pauvres, je ne sais plus pourquoi elle s'est retrouvée en France.
La prieure du couvent est une nièce du Père Bro, célèbre dominicain dont j'apprécie beaucoup les livres.

Le mois prochain, nous irons chez les dominicains de Montpellier, il y aura une rencontre des Fraternités laïques de la région (groupes de Nîmes, Alès, Perpignan. Il n'y a pas de Fraternité à Montpellier, c'est étonnant car sur une si grande ville il pourrait y avoir quelques personnes intéressées). Comme nous sommes le groupe le plus récent, ce sera intéressant de poser des questions aux autres, pour voir comment ils font.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOMINICAINS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum