MARTHE ET MARIE

LES ANIMAUX AMOUREUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES ANIMAUX AMOUREUX

Message par Joss le Ven 7 Déc 2007 - 11:00

LES ANIMAUX AMOUREUX



A chaque saison, la terre entière résonne des chants, des râles et des cris amoureux des animaux. La danse et les offrandes sont souvent les meilleurs instruments pour attirer l'être convoité, donnant lieu à des parades parfois cocasses ou attendrissantes, souvent spectaculaires.
Dauphins, lions, poissons clowns, oiseaux de toutes sortes, kangourous, singes, crabes ou insectes, tous les individus s'évertuent à séduire pour s'accoupler et donner la vie. Leurs rites amoureux constituent un miroir où l'homme se reconnaîtra bien souvent...
A travers des images magnifiques et touchantes, Les Animaux amoureux nous invite à un voyage aux quatre coins du monde, au coeur des plus extraordinaires épopées amoureuses.

Le film a demandé près de 500 jours de tournage dans 16 pays différents. Auparavant, il a fallu près d'une année pour trouver les espèces les plus représentatives, leurs lieux de parades ainsi que les bonnes périodes auxquelles les filmer. Au final, 170 espèces différentes ont été filmées - dont plus de 80 apparaissent à l'écran - dans des climats allant de -30°C à +50°C. Enfin, pour arriver à un film d'1h25, le réalisateur a dû sélectionner des images parmi 80 heures de rushes...

C'est arrivé près de chez vous

Sur les 83 espèces du film, certaines sont trouvables en France comme le Paon bleu, le Flamant rose, la Rainette, la Libellule, la Mante religieuse, l'Araignée de mer, le Busard St-Martin, le Canard-col-vert, le Cerf, le Chardonneret, le Cygne tuberculé, la Fauvette grisette, le Foulque macroule, le Grèbe castagneux, le Grèbe huppé, la Grenouille verte, le Héron cendré, le Lièvre, le Merle, la Mésange à longue queue, la Mésange charbonnière, le Pic épeiche, la Pie grièche, le Pigeon huppé, le Pigeon ramier, le Pinson, la Rousserolle effarvatte, Bouquetin sans oublier les baleines et les dauphins dont les images ont été tournées en Polynésie.

Amoureux de la nature

Le réalisateur, Laurent Charbonnier, est un spécialiste du film animalier
depuis près de 25 ans. Il a mis à profit son expérience sur plusieurs longs métrages comme Les Enfants du marais de Jean Becker pour lequel il a réalisé les prises de vue animalière. Amoureux de la nature depuis son plus jeune âge, il a également travaillé sur Le Dernier trappeur de Nicolas Vanier et Le Peuple migrateur de Jacques Perrin.

Patience et longueur de temps...

"Le film animalier exige une vertu cardinale : la patience, explique Laurent Charbonnier. Pour filmer la parade du paradisier de Victoria, en Australie, je passe quatre jours à l'affût, au sommet d'une tour de quatorze mètres. La danse d'amour n'a lieu que le quatrième jour et dure trente secondes. Je fais démonter l'édifice pour le placer dans un autre axe. À nouveau deux jours d'attente ? et une seule parade. Durant ces heures que je passe perché comme le baron d'Italo Calvino, non seulement les mouches et les moustiques sont assez désagréables, mais je dois veiller à ce qu'aucun serpent ne grimpe. En milieu humide, avec de la buée sur l'objectif et la hantise de rater l'événement, l'émotion est garantie. Mais ce sont les ingrédients mêmes du plaisir... Quand on se lance dans un film animalier, on se dit qu'on a le temps : une fiction se tourne en huit à dix semaines ; en partant huit à dix semaines, le cinéaste de nature rapporte au mieux dix minutes d'image !"

Les animaux et l'amour

Les Animaux amoureux revient sur le thème même des films : les animaux, à l'instar des humains, peuvent-ils être véritablement amoureux ? : "Des scientifiques un peu coincés (en vérité, une minorité) m'ont reproché le titre même du film : Les Animaux amoureux. L'amour, argumentent-ils, est un sentiment réservé aux seuls humains. Je n'en suis pas sûr : nous incarnons nous-mêmes des animaux et nous réagissons aux mêmes hormones qu'eux. Si nos représentations sont différentes, nous éprouvons le même genre de passions... Peu importe. Les Animaux amoureux était, au départ, un titre de travail. Je l'ai gardé parce que je l'aime ! C'est le seul moment du film où l'on pourrait me taxer d'anthropomorphisme. Le reste est le témoignage précis de ce que j'ai vu et capté sur la pellicule, sans aucun apprêt ni trucage. S'il était un jour démontré que les animaux sont exclus de la sphère du sentiment, il serait équitable de souligner, devant les spectacles d'amour qu'ils nous offrent, que nous éprouvons pour eux toutes sortes de sentiments. Dont au moins deux : l'émerveillement et la gratitude. Ils nous enchantent. Et nous leur disons merci."









avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum