MARTHE ET MARIE

LA TRISOMIE 21

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mar 6 Nov 2007 - 15:58

De nos jours, 98% des enfants trisomiques sont avortés. Or, la trisomie étant inscrite dans leurs gènes, il s'agit selon moi d'un génocide raciste, digne des pratiques nazies.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mar 6 Nov 2007 - 16:10

Lettre reçue de la Fondation Jérôme LEJEUNE


98% des enfants trisomiques dépistés in utero sont avortés.
La seule façon de les sauver c'est de les guérir.


«Votre bébé est atteint de Trisomie 21...

Alors que j'étais enceinte d'Emilie, l'annonce du gynécologue m'a transpercé le coeur. J'ai pensé immédiatement: « Les médecins se trompent, ce doit être une erreur... » Non, c'était vrai: dans mon ventre, il y avait un petit enfant trisomique. Dans les jours suivants, j'ai traversé toutes sortes de sentiments: la colère, le doute, l'angoisse...

Les questions se sont bousculées dans ma tête: « Pourquoi moi? Comment va réagir mon mari? Serai-je capable de m'occuper de cet enfant? Pourra-t-il aller à l'école ? Et à l'âge adulte, que deviendra-t-il ? »
Tout de suite, on m'a proposé l'avortement. À force d'inquiétude, de larmes, de nuits blanches, j'en suis venue à douter de tout. Quelle responsabilité...

Aujourd'hui, Emilie a 4 ans et vit heureuse au milieu de nous. Mais si seulement on pouvait soigner et aider ces enfants malades dans leur intelligence. Si seulement un jour cette maladie pouvait être vaincue... »

La maman d'Emilie

Le 22 octobre 2007

Madame, Monsieur,

Ce témoignage, qui pourrait être celui d'une amie, de quelqu'un de tout proche, est bouleversant. Chaque année, en France. des centaines de femmes attendent un enfant trisomique (une grossesse sur 650) et sont soumises à cette pression insupportable : l'avortement est la première issue qui leur est proposée comme réponse à leur angoisse. D'où une question provocante :

Un enfant trisomique a-t-il encore le droit de vivre dans notre société ?

À la Fondation Jérôme Lejeune, nous ne pouvons pas accepter cette situation. Nous ne pouvons pas accepter la banalisation de l'avortement de ces enfants, comme nous ne voulons pas non plus laisser sans soutien ni soin les familles concernées par la Trisomie 21.

En effet, la Trisomie 21 est l'une des seules maladies pour laquelle le dépistage prénatal équivaut à un arrêt de mort. Plus de 9 enfants sur 10 ne « survivent » pas à ce dépistage 98% des enfants dépistés in utero sont avortés.

Or un enfant trisomique est d'abord un enfant avec ses joies, ses peines, sa soif d'amour... Un enfant qui aimerait tant être comme tout le monde.

Vous vous dites peut-être « À quoi bon ? ». Vous pensez peut-être qu'il n'existe aucune solution pour soigner les personnes trisomiques ?

Et pourtant, je voudrais vous annoncer une très importante nouvelle :
la Trisomie 21 n'est pas une anomalie devant laquelle nous serions totalement impuissants. Les travaux du professeur Jérôme Lejeune ont montré que la Trisomie 21 est une maladie dont on pourra triompher un jour !

Qui était le professeur Jérôme Lejeune ? Dans les milieux scientifiques, on l'appelle le « père de la génétique moderne ». En 1958, il découvre l'origine de la Trisomie 21 : un chromosome 21 en trop(1). Ses travaux ont suscité un immense élan parmi les chercheurs du monde entier.

Il a consacré sa vie entière à la recherche médicale et aux soins des enfants trisomiques qu'il aimait tant, rendant ainsi l'espoir à des milliers de familles désemparées qui venaient le consulter à l'hôpital Necker-Enfants Malades.

Aujourd'hui, la guérison des enfants trisomiques est entre nos mains. L'échéance dépend de notre seule détermination.

Je suis certain que la situation de ces femmes enceintes d'un enfant trisomique touche votre coeur de parents ou de grands-parents. C'est pourquoi je vous propose d'agir sans attendre.

Les moyens de la Fondation Jérôme Lejeune dépendent uniquement de vos dons. Pour l'instant, nous consacrons 2 millions d'euros par an à la recherche médicale. Dans le même temps, l'État consacre chaque année 100 millions d'euros pour le dépistage des enfants trisomiques 21 et n'a aucune politique de recherche pour les guérir !

La Fondation Jérôme Lejeune porte donc l'espoir de milliers de familles.

Voilà pourquoi je vous demande, si vous le pouvez, de soutenir la Fondation Jérôme Lejeune en m'envoyant dès aujourd'hui un don de 30 euros ou même plus. Quel que soit son montant, votre don nous permettra de faire avancer la recherche.

Les dons privés sont notre seule et unique ressource. Vous seul pouvez nous permettre de poursuivre cette oeuvre essentielle au service des enfants trisomiques et de leur maman.

Les enjeux sont immenses : les scientifiques cherchent pour améliorer les fonctions intellectuelles de tous ces patients blessés dans leur intelligence, afin qu'ils puissent un jour devenir autonomes et mener une vie normale.

Pour y parvenir, nous avons absolument besoin de votre aide.

Pour la Fondation Jérôme Lejeune, recherche scientifique rime avec éthique. Ainsi, grâce à notre label éthique, vous avez l'assurance que votre don sera consacré exclusivement à des projets qui respectent la vie dès son commencement.

Par avance, je vous remercie du fond du cœur pour votre soutien et vous assure de notre totale détermination au service de la guérison de toutes les personnes atteintes de Trisomie 21.

Jean-Marie Le Méné
Président de la Fondation Jérôme Lejeune


P.S. : Des dizaines de milliers d'enfants et d'adultes trisomiques attendent une solution à leur maladie. Nous sommes aujourd'hui, en France, leur espoir de guérison. Nous devons chercher de toutes nos forces ! Merci de nous aider !

Fondation Jérôme Lejeune 37 rue des Volontaires - 75725 Paris cedex 15 www fondationlejeune.org tel. + 33(0) 1 44 49 73 30 fax. + 33(0) 1 4 06 20 77
Fondation reconnue d'utilité publique J.O. du 21 mars 1996, habilitée à recevoir dons et legs Pour la recherche sur les maladies génétiques de l'intelligence

(1) J. LEJEUNE, M. GAUTIER et R. TURPIN. - Les chromosomes humains en culture de tissus. C, R. Acad. Sciences, 26 janvier 1959, 248, 602-603. 12

http://www.fondationlejeune.org/
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Christop le Mar 6 Nov 2007 - 19:23

Salut Krystina

Souricette a écrit:De nos jours, 98% des enfants trisomiques sont avortés. Or, la trisomie étant inscrite dans leurs gènes, il s'agit selon moi d'un génocide raciste, digne des pratiques nazies.
Je parlerai plutôt d'eugénisme...

Personnellement, maintenant je préfère donner à la fondation Lejeune qu'au Téléthon...

Bien à vous
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mar 6 Nov 2007 - 19:34

Oui, c'est de l'eugénisme, mais c'est aussi du racisme, puisque c'est un groupe d'individu qui est exterminé e raison de son code génétique.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Joss le Mar 6 Nov 2007 - 19:48

Ma réponse est la même que pour le fil "EUGENISME"

C'est vrai qu'un enfant trisomique peut être un trésor...mais qui le sait...qui le dit ?


C'est encore le même problème que l'euthanasie. On se scandalise, on veut des lois....Mais le problème encore une fois est en amont.

On est dans une société EURODISNEYLAND pour enfants riches, beaux, jeunes et bien portants.

La maladie, la pauvreté, la vieillesse, la laideur, le handicap font peur : on les fuit, on les cache. On dépense des fortunes pour se tirer la peau, se refaire les fesses, les seins (et plus Rolling Eyes )

Comment dans une telle société ne pas être terrorisé à l'idée d'avoir un petit mongolien ?

D'autres part, quelles souffrances morales et financières et sociales pour les parents de petits handicapés qui doivent se débattre tous seuls, sans soutien, sans aide....

L'Eugénisme est une conséquence d'une société égoïste. Ce sont pas seulement les parents qui sont responsables mais toute la société.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mar 6 Nov 2007 - 21:27

C'est un génocide collectif à reponsabilité diffuse. beurk...
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Responsabilité collective

Message par Christop le Mer 7 Nov 2007 - 6:42

Salut Krystina

Souricette a écrit:C'est un génocide collectif à reponsabilité diffuse. beurk...
La doctrine catholique rejette le concept de "responsabilité collective" ou de "responsabilité sociale". Jean-Paul II a développé la notion de "structures de péché", structures qui peuvent réduire - voir annihiler - la culpabilité personnelle. Mais au final, à l'origine de tout acte péccamineux - comme de toute structure de péché -, il y a des personnes individuelles. Ici : les députés qui ont voté la loi, les médecins qui prescrivent ou pratiquent "l'IMG", les parents qui font le choix de l'avortement. Et tous ceux qui "poussent à la roue" pour convaincre qu'avorter un enfant trisomique est la meilleure chose à faire...

Pax tecum
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Joss le Mer 7 Nov 2007 - 7:28

Christophe a écrit:Salut Krystina

Souricette a écrit:C'est un génocide collectif à reponsabilité diffuse. beurk...
La doctrine catholique rejette le concept de "responsabilité collective" ou de "responsabilité sociale". Jean-Paul II a développé la notion de "structures de péché", structures qui peuvent réduire - voir annihiler - la culpabilité personnelle. Mais au final, à l'origine de tout acte péccamineux, il y a des personnes individuelles. Ici : les députés qui ont voté la loi, les médecins qui prescrivent ou pratiquent "l'IMG", les parents qui font le choix de l'avortement. Et tous ceux qui "poussent à la roue" pour convaincre qu'avorter un enfant trisomique est la meilleure chose à faire...

Pax tecum
Christophe

Et ceux qui se cachent quand ils voient un enfant trisomique, ceux qui évitent leurs mères par peur, es enfants qui les montrent du doigt, les difficultés pour les parents de trouver une main qui se tend, une oreille attentive, un peu de temps donné, des structures d'accueil.... ça, ce n'est pas la société peut etre ?

Je crois que vous ne vous rendez pas très bien compte de la charge matérielle, psychologique, familliale que représente un enfant handicapé et l'immense solitude dans laquelle se trouvent les parents !

Je n'accuserai jamais personne de génocide mais je déplore l'égoïsme, l'indifférence, l'hédonisme, de la société toute entière composée d'indvidus libres et responsables.

Il y a belle lurette que je suis convaincue que la place des catholiques doit être dans les associations au service des pauvres, malades et en état de détresse

Je repense à quelqu'un sur le forum de Christophe qui remplit des pages entières à déplorer le manque d'évangélisation. L'évangélisation, elle nous attend là (auprès des pauvres, malades et en état de détresse) pas en paroles mais en acte.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par lucie le Mer 7 Nov 2007 - 7:54

Bravo Jo, c'est ce qu'on a le plus besoin d'entendre.

C'est auprès des pauvres, de ceux qui souffrent qu'il faut être. Et c'est dans l'action que les choses changent.

Et là, on est tous responsable. Qui prend du temps pour rendre parler avec des parents dans la souffrance ?
Une de mes copines me disait que sa soeur a gardé un enfant trisomique qui a maintenant huit ans. Elle me dit que la famille aime cet enfant... mais personne en le prend jamais en vacances, pour de bonnes raisons, bien sur. Elle y compris.
Et que devant toutes les difficultés de la vie quotidienne, ajoute-t-elle, si c'était à refaire... et là, silence qui en dit long. Très long sur la souffrance et sur la solitude.

Elle me dit aussi n'avoir trouvé aucune aide dans les milieux catho, elle qui était engagée dans sa paroisse et qui a du cessé ses engagements. Au mieux : c'est bien de l'avoir gardé. mais aucune visite, aucun soutien.

Ne jetons pas la pierre avant de savoir quel calvaire cela peut être.

Je ne pousserai pas à la roue pour faire avorter d'un enfant trisomique. Mais ne ne jugerai pas ce qui le font.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Joss le Mer 7 Nov 2007 - 8:44

lucie a écrit:

Elle me dit aussi n'avoir trouvé aucune aide dans les milieux catho, elle qui était engagée dans sa paroisse et qui a du cessé ses engagements. Au mieux : c'est bien de l'avoir gardé. mais aucune visite, aucun soutien.

Ne jetons pas la pierre avant de savoir quel calvaire cela peut être.

Je ne pousserai pas à la roue pour faire avorter d'un enfant trisomique. Mais ne ne jugerai pas ce qui le font.

Tu me l'a soufflé......A un autre niveau, j'ai fait la même triste constatation.

C'était un de nos sujets de "facherie" avec le père Marie-Dominique PHILIPPE. Je lui disais "Père, c'est des saint Vincent de Paul dont l'Eglise a besoin". Je trouvais déjà, à l'époque, que les catholiques ne s'investissaient pas là où il fallait.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 9:25

Christophe a écrit:Salut Krystina

Souricette a écrit:C'est un génocide collectif à reponsabilité diffuse. beurk...
La doctrine catholique rejette le concept de "responsabilité collective" ou de "responsabilité sociale". Jean-Paul II a développé la notion de "structures de péché", structures qui peuvent réduire - voir annihiler - la culpabilité personnelle. Mais au final, à l'origine de tout acte péccamineux - comme de toute structure de péché -, il y a des personnes individuelles. Ici : les députés qui ont voté la loi, les médecins qui prescrivent ou pratiquent "l'IMG", les parents qui font le choix de l'avortement. Et tous ceux qui "poussent à la roue" pour convaincre qu'avorter un enfant trisomique est la meilleure chose à faire...

Pax tecum
Christophe

Je ne nie pas la responsabilité individuelle, qui entre en jeu dans tout acte. Cependant, un médecin a en quelque sorte "charge d'âmes" et il est responsable de vies humaines, il est lié par le serment d'Hypocrate. Et il représente une autorité morale. Je pense que celui qui a charge d'âmes est plus repsonsable que les autres. Et les médecins eux-mêmes sont manipulés par le sinstances supérieures, et ainsi de suite, si bien que l'Etat, cad ceux qui l'incarnent, a une responsablité écrasante. C'est comme dans la prostitution, on tape plus facilement sur les prostituées (dont les hommes ont toujours eu besoin, soit dit en passant) que sur les maquereaux et les responsables de réseaux, et tous ceux qui les ont amenés là. Pourquoi ?

Le problème, c'est quà leur actuelle toutes les cartes morales sont brouillées, si bien qu'il est très difficiles pour les individus de savoir ce qui est bon et bien. Il existe un tel bourrage de crâne que si l'on n'a pas reçu un bagage éducatif et moral, on n'a pas de repère dans ses choix.

Aussi, sans nier la responsabilité individuelle, je répète qu'il y a des responsabilités individuelles et collectives plus grandes que d'autres, selon moi.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 9:38

Joss a écrit: Et ceux qui se cachent quand ils voient un enfant trisomique

Et pourtant... c'est si beau, un petit trisomique. Ca sourie tout le temps... Enfin, je devrais parler au passé, car on n'en voit pas beaucoup. Je pense que dans leur souffrance, ils ont une joie que nous n'avons pas.

ceux qui évitent leurs mères par peur, es enfants qui les montrent du doigt, les difficultés pour les parents de trouver une main qui se tend, une oreille attentive, un peu de temps donné, des structures d'accueil.... ça, ce n'est pas la société peut etre ?

Je trouve qu'il est de notre devoir de dénoncer ce génocide (j'insiste) dans une société qui n'ayant plus de repères ne sait plus ce qui est bien ni ce qui est mal.

Cependant, ça l'est à condition de ne pas le faire de son fauteuil en sirotant sa tasse de thé, les peids dans ses charantaises.

Il est indispensable d'aider les parents d'enfant strisomiques à comprendre que cet enfant, quel qu'il soit, est un trésor, qu'il speuvent l'aimer malgré tout, dès la grossesse, qu'ils peuvent être fiers de lui. Au lieu de cela, on les regarde comme coupables d'avoir conçu un "monstre" et si le diagnostique prénatal (qui d'ailleurs se trompe souvent car moins la femme est jeune, plus la marge est grande dans les chiffres) annonce une trisomie, on les pousse à avorter en les traitant de criminels s'ils ne le font pas.

Et ces parents ont besoin d'être épaulés, accompagnés, aidés, psychologiquement, matériellement, et fiancièrement. Et comme ni la société ni l'Etat ne le feront, à cause de leur idéologie, c'est à nous, catholiques, de le faire, aidés de nos prêtres et de nos évêques.

Enfin, il est indispensable d'aider le recherche médicale, en espérant que les découvertes à venir de la fondation Lejeune ne seront pas interceptées par les ennemis de la vie et les handiphobes, et qu'il spourront breveter avant que leurs recherches ne soient détournées. C'est ainsi que lePr Lejeune, sans le vouloir, par sa découverte du gêne de la trisomie 21, a vu détournées ses découvertes en faveur de ce déferlement d'avortements. Mais on ne peut interrompre la recherche à cause de ces risques, il n'y a pas d'autre choix que d'avancer jusquà trouver les moyens de soigner.

Je crois que vous ne vous rendez pas très bien compte de la charge matérielle, psychologique, familliale que représente un enfant handicapé et l'immense solitude dans laquelle se trouvent les parents !

Personnellement, je pense que je comprends, même si on ne comprend jamais complètement quelque choses tant qu'on ne l'a pas vécu (à moins d'être uni tout particulièrement à la personne par une forme d'empathie).


Je n'accuserai jamais personne de génocide mais je déplore l'égoïsme, l'indifférence, l'hédonisme, de la société toute entière composée d'indvidus libres et responsables.

Libres, oui et non. Créés libres, mais terriblement conditionnés et désarmés par le bourrage de crâne et l'idéologie ambiants.

Il y a belle lurette que je suis convaincue que la place des catholiques doit être dans les associations au service des pauvres, malades et en état de détresse

Je suis d'accord. Dans une société chrétienne, c'est celui qui souffre qui doit avoir la première place, et non l'inverse.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 9:44

lucie a écrit: Et que devant toutes les difficultés de la vie quotidienne, ajoute-t-elle, si c'était à refaire... et là, silence qui en dit long. Très long sur la souffrance et sur la solitude.

Et c'est là qu'est le véritalbe noeud du problème. Ce n'est pas en supprimant ceux qui souffrent q'uon résoudra le problème de la souffrance. Ce n'est à coup de diagnostiques prénataux (et d'amyosynthèses qui, soit dit en passant, sont repsonables de certianes fausses couches tardives) qu'on résoudra le problème de la trisomie 21.

Il n'y a que deux solutions : favoriser les recherche médicale (celle qui vise à guérir le malade, et non à le supprimer), et considérer qu'un enfant trisomique doit être élevé par la société tout entière. Faire en sorte que ces parents-là ne soient pas seuls dans leur tâche, mais épaulés, sinon pa rla société entière, du moins par les hommes et femmes de bonne volonté qui considèrent que tout enfant, et à plus forte raison l'enfant malade ou handicapés, est un reponsablilité pour la soiciété dans laquelle il est né.

Elle me dit aussi n'avoir trouvé aucune aide dans les milieux catho, elle qui était engagée dans sa paroisse et qui a du cessé ses engagements. Au mieux : c'est bien de l'avoir gardé. mais aucune visite, aucun soutien.

Ne jetons pas la pierre avant de savoir quel calvaire cela peut être.

Je ne pousserai pas à la roue pour faire avorter d'un enfant trisomique. Mais ne ne jugerai pas ce qui le font.[/quote]
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par lucie le Mer 7 Nov 2007 - 9:55

Et ces parents ont besoin d'être épaulés, accompagnés, aidés, psychologiquement, matériellement, et fiancièrement. Et comme ni la société ni l'Etat ne le feront, à cause de leur idéologie, c'est à nous, catholiques, de le faire, aidés de nos prêtres et de nos évêques.

tout à fait. il faut montrer par l'exemple que les familles qui ont un enfant trisomique sont soutenues, qu'on en est proche, qu'on ne se contente pas de leur dire bravo, mais qu'on les entour financièrement, affectivement, socialement.
C'est justement là que le bat blesse : globalement, on ne le fait pas.
On lutte idéologie contre idéologie (il faut avorter, il faut garder l'enfant), au lieu d'être présents auprès des familles.

Franchement, quand on voit ce que vivent les familles ayant un enfant handicapé, on ne peut que comprendre qu'elles cherchent à l'éviter. Le role des catholiques à ce sujet est à mon avis d'avoir certes une doctrine claire, mais aussi de passer aux actes en montrant dans les actes qu'ils sont présents en personnes autour des familles, et qu'ils ne les abandonnent pas une fois l'enfant né.
Or... snif

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par lucie le Mer 7 Nov 2007 - 10:03

Libres, oui et non. Créés libres, mais terriblement conditionnés et désarmés par le bourrage de crâne et l'idéologie ambiants.


Ca, c'est sur...
L'idéologie dominante a une emprise très forte sur la liberté, et il est toujours difficile d'y échapper.
N'oublions pas que l'Eglise a eu la pouvoir sur les esprits pendant longtemsp... Si elle l'a perdu, c'est peut-être qu'elle n'a pas su être assez proche des personnes ?

Maintenant qu'elle ne l'a plus, il faut que les chrétiens expriment dans les actes, comme Jésus l'a fait, ce qu'ils trouvent juste.

Jésus mangeait avec les publicains. Touchait les lépreux. Se laissait approcher par les prostituées. Rencontrait les handicapés de tous ordres (phyisque, mental de toute évidence), ne fuyait pas les malades ni les pauvres, ne détournait pas les yeux devant ce qui fait mal à notre humanité.
c'est là qu'est la place des chrétiens, je crois.
Et c'est là que l'idéologie est vaincue, parce qu'on y répond par des actes.

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Christop le Mer 7 Nov 2007 - 12:38

J'ai dit une bêtise ? Je ne crois pas.

La seule chose que j'ai faite, c'est de rappeler la doctrine catholique. C'est individuellement que nous seront jugés. Il n'y a pas de responsabilité "diffuse" : il n'y a que des responsabilités individuelles. La société, ce n'est pas une abstraction sans visage : c'est une communauté de personnes. Dire "c'est la faute à la société" ou "c'est le système qui est pourri", c'est s'interdire de voir où sont les responsabilités individuelles, c'est à dire "tous responsable, mais personne coupable". Bien sûr, tous ne sont pas responsables dans les mêmes proportions, et certaines consciences sont largement aliénées. N'empêche... Une nouvelle fois, je vous invite à approfondir la notion de "structure de péché" développée par l'Église dans sa doctrine sociale.

Ensuite, qu'en tant que catholiques nous ayons pour devoir d'aider notre prochain c'est évident. Transformer les "structures de péché" en "structure de sanctification", évangéliser les institutions sociales : c'est la vocation des chrétiens. Il y a mille façons de contribuer à bâtir la société de l'amour : en donnant de l'argent, en donnant du temps, en éveillant les consciences, en soulageant le fardeau de notre prochain, etc. Nous ne pouvons pas, chacun d'entre nous, être sur tous les fronts et chacun possède des charismes qui lui sont propres. Personnellement, ma contribution à la résolution du problème évoqué dans ce fil est modeste : j'ai transféré les dons que je faisait au Téléthon vers la Fondation Lejeune, soit d'une association qui oriente sa recherche sur les DPN vers une autre qui l'oriente vers les thérapies.

Mais il ne faudrait pas non plus faire de l'Église une "super-ONG humanitaire". L'action caritative de l'Église ne peut pas se substituer à l'annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ : l'évangélisation est l'annonce du Royaume, l'action caritative en est une participation.

PaX
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 12:50

Christophe a écrit: C'est individuellement que nous seront jugés. Il n'y a pas de responsabilité "diffuse" : il n'y a que des responsabilités individuelles.

Dans Veritatis Splendor, Jean-Paul II parle de "structures du péché", qui entraînent une responsabilité collective autant qu'individuelle. C'est exactement ce qui se passe en France.

Bien sûr, tous ne sont pas responsables dans les mêmes proportions, et certaines consciences sont largement aliénées.

Toute personne qui est responsable d'autres personnes (prêtre, médecin, etc) a une responsabilité décuplée car elle entraîne les autres à la faute.

Mais il ne faudrait pas non plus faire de l'Église une "super-ONG humanitaire". L'action caritative de l'Église ne peut pas se substituer à l'annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ : l'évangélisation est l'annonce du Royaume, l'action caritative en est une participation.

Et cependant, il fut un temps, pas si lointain, où l'Eglise était présente sur tous les fronts de la charité : hospices, dispensaires, écoles, etc. Et cela est d'autant plus nécessaire que l'Etat et la société négligent, voire menancent tous les petits et les opprimés. Et pour cela il faut, outre la bonne volonté des fidèles et leur désir d'agir, une organisation. Que font les évêques, les prêtres, les ordres religieux ? Certains agissent, mais ils ne sont pas assez nombreux étant donnés les besoins.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Joss le Mer 7 Nov 2007 - 13:02

Souricette a écrit:
Dans Veritatis Splendor, Jean-Paul II parle de "structures du péché", qui entraînent une responsabilité collective autant qu'individuelle. C'est exactement ce qui se passe en France.



Toute personne qui est responsable d'autres personnes (prêtre, médecin, etc) a une responsabilité décuplée car elle entraîne les autres à la faute.


Et cependant, il fut un temps, pas si lointain, où l'Eglise était présente sur tous les fronts de la charité : hospices, dispensaires, écoles, etc. Et cela est d'autant plus nécessaire que l'Etat et la société négligent, voire menancent tous les petits et les opprimés. Et pour cela il faut, outre la bonne volonté des fidèles et leur désir d'agir, une organisation. Que font les évêques, les prêtres, les ordres religieux ? Certains agissent, mais ils ne sont pas assez nombreux étant donnés les besoins.

Tout à fait d'accord !
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Christop le Mer 7 Nov 2007 - 13:17

Salut Krystina

Souricette a écrit:Dans Veritatis Splendor, Jean-Paul II parle de "structures du péché", qui entraînent une responsabilité collective autant qu'individuelle. C'est exactement ce qui se passe en France.
Je rechercherai les textes ce soir... Mais je ne crois pas que Jean-Paul II parle de "responsabilité collective" dans le sens de la responsabilité d'une personne morale (au sens juridique du terme). Il n'y a que les personnes physiques qui exercent une responsabilité morale.

Toute personne qui est responsable d'autres personnes (prêtre, médecin, etc) a une responsabilité décuplée car elle entraîne les autres à la faute.
Effectivement.

Mais il ne faudrait pas non plus faire de l'Église une "super-ONG humanitaire".
Et cependant, il fut un temps, pas si lointain, où l'Eglise était présente sur tous les fronts de la charité : hospices, dispensaires, écoles, etc. Et cela est d'autant plus nécessaire que l'Etat et la société négligent, voire menancent tous les petits et les opprimés. Et pour cela il faut, outre la bonne volonté des fidèles et leur désir d'agir, une organisation. Que font les évêques, les prêtres, les ordres religieux ? Certains agissent, mais ils ne sont pas assez nombreux étant donnés les besoins.
Peut-être me suis-je mal exprimé : il ne faudrait pas réduire l'Église à une "super-ONG humanitaire" : l'action caritative fait partie de la mission ecclésiale (cf. par exemple Deus caritas de Benoît XVI), mais on ne peut pas réduire à cela la mission ecclésiale.

In Christo
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 13:30

Christophe a écrit: Peut-être me suis-je mal exprimé : il ne faudrait pas réduire l'Église à une "super-ONG humanitaire" : l'action caritative fait partie de la mission ecclésiale (cf. par exemple Deus caritas de Benoît XVI), mais on ne peut pas réduire à cela la mission ecclésiale.

Il ne s'agit pas de la réduire à cela, mais on ne peut nier qu'à l'heure actuelle la mission ecclésiale s'exerce dans des proportions extrêmement réduites...


Dernière édition par le Mer 7 Nov 2007 - 14:15, édité 1 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Christop le Mer 7 Nov 2007 - 14:10

Souricette a écrit:Il ne s'agit pas de la réduire à cela, mais on ne peut nier qu'à l'heure actuelle la mission ecclésiale s'exerce dans des proportions extrêmement réduites...
C'est l'un des effets de l'Etat-providence socialiste... Mais les catholiques sont encore extrêmement présent dans le monde associatif caritatif.

Fraternellement
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par polaire le Mer 7 Nov 2007 - 14:40

le fondatio Lejeune dit
Les enjeux sont immenses : les scientifiques cherchent pour améliorer les fonctions intellectuelles de tous ces patients blessés dans leur intelligence, afin qu'ils puissent un jour devenir autonomes et mener une vie normale.


le but est louable

afin qu'ils puissent un jour devenir autonomes et mener une vie normale.
Bien sur qu'on peut améliorer mais jusqu' où ? La situation de départ n'est pas normale et la vie des parents ne l'est pas non plus , jamais .


Et pourtant, je voudrais vous annoncer une très importante nouvelle :
la Trisomie 21 n'est pas une anomalie devant laquelle nous serions totalement impuissants. Les travaux du professeur Jérôme Lejeune ont montré que la Trisomie 21 est une maladie dont on pourra triompher un jour !

Je n'y crois pas une seconde . C'est clair je n 'y crois pas. Je ne crois pas aux manipulations génétiques , pas au point de transformer un trisomique 21 en un enfant normal . C'est de la poudre aux yeux et quelque par il est malhonnête de faire espérer des chimères ou des miracles .

....................................

à Kristina

Vous semblez penser que la législation sur l'avortement est pure malignité ce n'est pas le cas . Les législations sont motivées , argumentées et réfléchies. de plus discutables
Il n'y a a rien d 'irrationalité satanique derrière les lois de la république française telles que la comparaison avec le nazisme puisse tenir .
............................

Vous opérez un glissement sémantique abusif entre gènes ( inscrit dans les gènes) et génocide .

Un génocide n'a pas de rapport direct de par le sens avec le génome .Les trisomiques ne constituent pas une race et un génocide ne concerne pas nécessairement une race .
On est en pleine confusion sophiste .

..........................

Vous êtes opposée farouche et inconditionnelle à l'avortement mais la trisomie n'est qu'un cheval de bataille supplémentaire elle est instrumentalisée pour votre combat .
avatar
polaire
Installé
Installé

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 14:45

polaire a écrit:le fondatio Lejeune dit
Les enjeux sont immenses : les scientifiques cherchent pour améliorer les fonctions intellectuelles de tous ces patients blessés dans leur intelligence, afin qu'ils puissent un jour devenir autonomes et mener une vie normale.


le but est louable

afin qu'ils puissent un jour devenir autonomes et mener une vie normale.
Bien sur qu'on peut améliorer mais jusqu' où ? La situation de départ n'est pas normale et la vie des parents ne l'est pas non plus , jamais .

Alors que proposez-vous ?

Vous êtes opposée farouche et inconditionnelle à l'avortement mais la trisomie n'est qu'un cheval de bataille supplémentaire elle est instrumentalisée pour votre combat .

Si la question de la trisomie vous laisse indifférent, c'est un problème entre vous et votre conscience, ce n'est pas le mien. Mais je réitère mon indignation face cette situation et revendique ce droit à l'indignation, que cela vous plaise ou non.

polaire a écrit:
Un génocide n'a pas de rapport direct de par le sens avec le génome .Les trisomiques ne constituent pas une race et un génocide ne concerne pas nécessairement une race .
On est en pleine confusion sophiste .

Fermez les yeux si cela vous rend plus serein, mais il s'agit purement et simplement de racisme chromosomique.


Dernière édition par le Mer 7 Nov 2007 - 15:02, édité 1 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Souricet le Mer 7 Nov 2007 - 14:52

polaire a écrit:
Et pourtant, je voudrais vous annoncer une très importante nouvelle :
la Trisomie 21 n'est pas une anomalie devant laquelle nous serions totalement impuissants. Les travaux du professeur Jérôme Lejeune ont montré que la Trisomie 21 est une maladie dont on pourra triompher un jour !

Je n'y crois pas une seconde . C'est clair je n 'y crois pas. Je ne crois pas aux manipulations génétiques , pas au point de transformer un trisomique 21 en un enfant normal . C'est de la poudre aux yeux et quelque par il est malhonnête de faire espérer des chimères ou des miracles .

Avant de juger sans savoir, il faudrait vous renseigner. La fondation Lejeune n'a pas pour but de supprimer le chromosome 21, ce qui est impossible. Son but est de neutraliser ses effets perturbants. Et la recherche clinique a pour but de trouver les médicaments qui agiront efficacement, afin d'améliorer puis de normaliser les fonctions intellectuelles des patients. On sait avec certitude que l'on pourra fortement réduire leur déficince mentale pour qu'elles deviennent autonomes et mènent une vie normale. La trisomie 21 est avant tout une maladie.

La fondation Lejeune développe la recherche internationale sur les cellules souches de sang du cordon ombilical qui, capables de produire de nombreux tissus (tissus nerveux, pancréas, foie) ont un peotentiel de guérison extraordinaire.

D'autre part, d'autres maladies sont étudiées : Willimas-Beuren, X-fragiles, syndromes rares...

Enfin, cette fondation accompagne et réconforte les familles.

Vous avez le droit de ne pas y croire, mais ce n'est pas ainsi que vous ferez avancer la recherche médicale. L'immobilisme ne sert pas à grand-chose dans ce domaine. Et si vous préférez soutenir le téléthon et favoriser l'avortement, c'est votre choix, qui est un choix moral. Ce n'est pas le mien.


Dernière édition par le Mer 7 Nov 2007 - 17:27, édité 1 fois
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Christop le Mer 7 Nov 2007 - 16:05

Souricette a écrit:Vous avez le droit de ne pas y croire, mais ce n'est pas ainsi que vous ferez avancer la recherche médicale. L'immobilisme ne sert pas à grand-chose dans ce domaine. Et si vous préférez soutenir le téléthon et favoriser l'avortement, c'est votre choix, qui est un choix moral. Ce n'est pas le mien.
Effectivement. La présence d'un chromosome surnuméraire de la paire 21 engendre la production excessive de certaines hormones, ce qui perturbe le développement normal du cerveau et l'activité cérébral des malades.
Un traitement (idéalement précoce, ce qui est permis par une détection précoce - comme quoi les DPN n'ont pas que du mauvais) par des médicaments régulateurs peuvent permettre d'améliorer la situation du malade. Des essais cliniques américains effectués sur des souris au premier semestre 2007 sont extrêmement encourageants... mais pour cela, il faut accepter de financer la recherche thérapeutique plutôt que la recherche eugéniste...

Amicalement
Christophe
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TRISOMIE 21

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum