MARTHE ET MARIE

EUGENISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EUGENISME

Message par Souricet le Lun 29 Oct 2007 - 20:48

On a à juste titre poussé les hauts cris devant l'application de l'eugénisme par les nazis, et que fait-on en France à l'heure actuelle . On le pratique tout à fait légalement.

Voici ce qu'écrit Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune :

Depuis des années, on a voulu n'y voir que la juxtaposition de pratiques individuelles. Mais quand on additionne des -pratiques individuelles de plus en plus nombreuses qui vont toutes dans le sens de l'éradication de l'enfant indésirable, cela donne une pratique eugéniste collective. Or cela fait plus de dix ans qu'on le sait, plus de dix ans que la Fondation Jérôme Lejeune le dit et l'écrit. plus de dix ans que les autorités politiques et morales de ce pays se taisent.

Rappelons-le encore une fois ici. L’eugénisme n'est pas un risque, une menace, un danger. L'eugénisme est une réalité observable au quotidien, avant tout parce qu’il fait des victimes. Pour prendre un exemple que nous connaissons bien, avant la généralisation du dépistage de la trisomie, en 1996, il naissait en France entre 1000 et 1200 enfants par an touchés par cette maladie. Depuis 1996, il en naît environ 350. 70 % sont donc éliminés par l'avortement, toujours possible dans ce cas jusqu'au jour de la naissance. Les survivants ne doivent leur salut qu'au fait que le dépistage – par inadvertance – n'a pas été proposé par le médecin ou – par miracle –a été refusé par la mère. Mais surtout, c'est 95 % des enfants trisomiques dépistés, la quasi-totalité, qui sont avortés. L'objection des partisans du dépistage généralisé consiste à rétorquer que si l'élément matériel de l'eugénisme est là (l'éradication de fait), en revanche il manque l'élément intentionnel. Cet eugénisme que notre société a accepté ne serait pas criminel parce qu'il ne voudrait pas l'être. Eh bien, nous disons que cela est faux. L'eugénisme des pays développés – et en particulier de la France – est volontaire. Il s'est construit sur des calculs économiques au terme desquels la suppression des enfants handicapées avant leur naissance apparais moins onéreuse que leur prise en charge par la société. Il s'est traduit par la mise en place d'un système de masse, lourd et tout de même fort coûteux, auquel il est très difficile d'échapper. Il s'est consolidé par une disposition législative habile – « Toute pratique eugénique ten dans à l'organisation de la sélection des personnes est interdite » – qui écarte de son champ d'application les enfants à naître qui ne sont pas considérés comme des personnes. Il s'est vérifié par la revendication d'un préjudice collectif lors de l'affaire Perruche: n'oublions pas que la Sécurité sociale, elle-même, a demandé réparation au médecin du non-avortement d'un enfant handicapé. Dès lors, la boucle de l'eugénisme est bouclée: investir pour ne pas donner naissance à des enfants hors normes, économiser des deniers publics en matière de prise en charge médicale et finalement faire payer les perturbateurs de l'ordre établi. Pour l'État, l'eugénisme est bel et bien devenu un droit opposable.

[...]

Un acte est moral quand il se porte vers le bien. Or, tuer un enfant handicapé n'est jamais un bien, n'est jamais moral, ne devrait donc jamais être présenté par un médecin, ni accepté par une mère, comme l'alternative d'un choix.
avatar
Souricet
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Joss le Lun 29 Oct 2007 - 22:24

C'est vrai qu'un enfant trisomique peut être un trésor...mais qui le sait...qui le dit ?


C'est encore le même problème que l'euthanasie. On se scandalise, on veut des lois....Mais le problème encore une fois est en amont.

On est dans une société EURODISNEYLAND pour enfants riches, beaux, jeunes et bien portants.

La maladie, la pauvreté, la vieillesse, la laideur, le handicap font peur : on les fuit, on les cache. On dépense des fortunes pour se tirer la peau, se refaire les fesses, les seins (et plus Rolling Eyes )

Comment dans une telle société ne pas être terrorisé à l'idée d'avoir un petit mongolien ?

D'autres part, quelles souffrances morales et financières et sociales pour les parents de petits handicapés qui doivent se débattre tous seuls, sans soutien, sans aide....

L'Eugénisme est une conséquence d'une société égoïste. Ce sont pas seulement les parents qui sont responsables mais toute la société.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Joss le Ven 16 Nov 2007 - 11:23

Cette conversation enflammée qui a concernée trois sujets sensibles :

-EUGENISME
-TRISOMIE
-AVORTEMENT
-EUTHANASIE

a provoqué la séparation de notre groupe. De fil en aiguille, ces thèmes ont conduit SOURICETTE et ARCANES à nos quitter: ce qui est très regrettable. a provoqué

Cela prouve qu'il existe un fanatisme latent chez les catholiques qui trouve sa source dans nos passions et se concrétise par une de nos puissances particulièrement : la volonté qui alimente l'orgueil.

C'est pourquoi je répugne toujours à participer à ce genre de débat par ailleurs stérile.

La place des catholiques, à mon avis, n'est pas dans la dénonciation, l'accusation, la stigmatisation mais l'aide aux victimes.

Quand les pharisiens ont accusé la femme adultère devant Jésus, celui-ci n'a RIEN dit et s'est contenté

JEAN 8,8 8.Et s'étant baissé de nouveau, il écrivait sur la terre.
Les catholiques doivent être ceux qui écrivent dans la terre, qui s'enracinent dans le concret.

Les catholiques sont pro-vie ? OK : qu'ils le prouvent dans le concret comme ce membre de ma famille, mère de 5 enfants qui a adopté 3 enfants handicapés dont 1 grabataire. Elle est très modeste sur son engagement et n'accuse personne mais agit non seulement en esprit mais en vérité. Aujourd'hui, elle se dévoue dans une équipe en soins palliatifs.
C'est ça une pro-vie et non une exaltée qui parle à tord et à travers et s'enchaîne à des grilles

Je n'espère qu'une chose, c'est que KRYKRY qui souhaite bientôt adopter, à l'exemple de cette femme, adopte un petit trisomique où handicapé. Si elle ne s'en sent pas capable, que ça l'aide à l'avenir à avoir des propos moins durs
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par polaire le Ven 16 Nov 2007 - 12:05

chère Joss

Je ne suis toujours pas d’accord avec certains catholiques ( la fondation Lejeune et ceux qui la suivent dans ses raisonnements )

1) Ma mère a eu une expérience de vie de ce que c’est qu’avoir un enfant fortement handicapé .

2) Mon appréciation de la gestation est non dogmatique , la position extrême étant celle d’Arnaud D : infusion de la vie dès la naissance ( les trois religions que nous pouvons fréquenter ont une positions théologique plus mesurée( Islam judaïsme bouddhisme) )

3 ) la loi donne le choix au mère enceinte de trisomiques . L’église culpabilise les mère chrétiennes qui se font avorter .

4 ) En taxant les autre d’eugénisme on se donne le beau rôle, la bonne conscience d’être pur . Comme on disait de la morale de kant , elle à les mains propres mais elle n’a pas de mains .

.Effectivement l’ église se ghettoïse dans des positions outrancières en décalage complet avec la société .
Pensez- vous qu’une femme qui refuse d’ avoir un enfant trisomique pense en même temps à son lifting ou quelle soit encartée dans les groupuscules néonazis ? C’est l’inverse qui est vrai ,les opposant farouches à l’avortement militent le plus souvent à l’extrême droite .

Serait-il inhumain de souhaiter avoir un enfant qui ne soit pas trisomique ? Un enfant on en a UN (ou deux ou trois guère plus) , il n'est pas inhumain d'espérer et de faire tout ce qui est possible pour qu’il soit normal .

Je regrette d’ avoir à le redire mais j’ ai quant à moi un sens de la normalité et de la bonne santé , sens qui semble s être complément absenté des esprits catholiques , les quels pensent en secret :pourvu que ça ne tombe pas sur moi .
On n’en finit pas de reblanchir les sépulcres.

.Je vais durement ironiser mais il apparait qu’aux yeux de la fondation Lejeune nous manquerions de trisomiques en France pour remplir les quotas .

Bien à vous

Polaire
avatar
polaire
Installé
Installé

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Christop le Ven 16 Nov 2007 - 12:28

Joss a écrit:Cela prouve qu'il existe un fanatisme latent chez les catholiques qui trouve sa source dans nos passions et se concrétise par une de nos puissances particulièrement : la volonté qui alimente l'orgueil.
Je trouve extrêmement regrettable qu'un forum prétendument catholique qualifie de "fanatique" l'expression et la défense de la morale catholique. J'avais déjà remarqué que le rappel de la position de l'Église en matière sociale ou liturgique était assimilé à de l'intégrisme... Avec Souricette, c'est le meilleur de Marthe et Marie qui s'en va !

Je vous laisse moi aussi entre gens "du monde".

Bonne continuation.
avatar
Christop
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Joss le Ven 16 Nov 2007 - 13:17

Cela confirme ce que je disais : il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent et les conseilleurs ne sont pas forcément les payeurs.

Dans le parabole du bon samaritain, on voit le prêtre et le lévite, connaissant parfaitement la loi, passer leur chemin et on voit le bon samaritain s'arrêter pour soigner les plaie, les premiers parlant, le samaritain agissant. C'est pourtant celui-ci qui sera montré en exemple par Jésus.

Curieusement, ce n'est jamais ceux qui se préoccupent de la loi qui soignent les plaies.


Il me semble que tant qu'on n'a pas touché soi-même la misère humaine, tant qu'on n'a pas fait l'expérience, de la pauvreté, la maladie, l'abandon, la désespérance, on se comporte comme le prêtre et le lévite même si par ailleurs, pour notre bien, l'Eglise élabore une doctrine pour indiquer la route et dénoncer les erreurs. Chacun son boulot. Le nôtre doit être la compassion


Au ciel, il ne nous sera pas demandé "avez-ou bien dénoncé ? mais "Avez-vous beaucoup aimé ?"
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Joss le Ven 16 Nov 2007 - 15:44

polaire a écrit:

.Effectivement l’ église se ghettoïse dans des positions outrancières en décalage complet avec la société .
Pensez- vous qu’une femme qui refuse d’ avoir un enfant trisomique pense en même temps à son lifting ou quelle soit encartée dans les groupuscules néonazis ? C’est l’inverse qui est vrai ,les opposant farouches à l’avortement militent le plus souvent à l’extrême droite .

Serait-il inhumain de souhaiter avoir un enfant qui ne soit pas trisomique ? Un enfant on en a UN (ou deux ou trois guère plus) , il n'est pas inhumain d'espérer et de faire tout ce qui est possible pour qu’il soit normal .

Je regrette d’ avoir à le redire mais j’ ai quant à moi un sens de la normalité et de la bonne santé , sens qui semble s être complément absenté des esprits catholiques , les quels pensent en secret :pourvu que ça ne tombe pas sur moi .
On n’en finit pas de reblanchir les sépulcres.

.Je vais durement ironiser mais il apparait qu’aux yeux de la fondation Lejeune nous manquerions de trisomiques en France pour remplir les quotas .

Bien à vous

Polaire

Je pense que l'Eglise fait bien son travail. Elle nous indique la Voie, la Vérité, la Vie qui nous aide à être parfaits comme le Père du ciel est parfait.

Le problème,, c'est que nous ne sommes pas parfaits (même si nous le sommes en devenir) et ne sommes pas des clones. Chaque être humain a un histoire propre avec son lot de misères, ses incapacités, ses blessures, variables selon les individus

Puisque je ne peux juger les coeurs, je pense que ce qui m'est demandé, c'est non pas accuser ( à mon sens, cela ne sert à rien) mais accompagner en proportion de mes propres capacités et faiblesses (car moi de même, je ne suis pas parfait)

Je me rappelle de soeur Emmanuelle expliquant le quotidien de ces femmes du Caire qui étaient enceintes chaque 9 mois/1 an. Si bien qu'elles allaitaient en permanence deux enfants.

Droit à la vie ou compassion...? Soeur Emmanuelle a tranché, c'est vers Jean-Paul II (SON pape, comme elle disait) qu'elle 'est tournée en décrivant toute la détresse et misère de ces mères, lui expliquant pourquoi elle leur distribuait la pilule.
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10500
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.lifediscussion.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par polaire le Ven 16 Nov 2007 - 16:37

""Thomas d' Aquin et les canonistes estimaient, comme les rabbins, que l’animation (venue de l’âme) dans l’embryon humain n’intervenait que 40 jours après la conception.""

Il y eut donc à un moment des doutes possibles sur l animation immédiate de l’embryon et chez un théologien de renom .

Ce que je trouve regrettable c'est l'édification d'un mur ou le creusement d'un fossé ( comme vous voulez ) entre la morale catholique et ce que des chrétiens devraient tirer de la lecture des évangiles en terme de charité et d’écoute et de souffrances des vivants .

L 'église catholique campe sur des positions intransigeantes .
Une position intransigeante fondée sur une théologie substantialiste de l’âme .
L’âme serait une substance infusée dès la conception( l’union des gamètes ) moment d’ ailleurs impossible à situer dans le temps avec exactitude .
Théorie théologique dont bien évidemment on ne trouve aucune mention à fortiori de preuves dans les évangiles .

Cette théologie de l'âme est certes catholique mais c'est une élaboration intellectuelle postérieure aux évangiles. La théologie catholique à produit en quelques siècles un certain nombre de thèses (dogmatisées ) qui sont des extrapolations sur des terreaux divers : platoniciens , gnostiques, mythologiques, magiques… toutes sources confondues en une théories générales des âmes infusent dès la conception .

Théologie complètement aveugle (par force ) aux phénomènes puisque ce n’est que dans la première moitié du 17ième siècle que William Harvey déclare que la semence masculine fertilise l'oeuf de la femme et que la matrice conçoit l'embryon.

L’ Eglise se repose sur une théologie médiévale , je regrette mais moi qui vit au XXIme siècle je ne peux admettre de fonder ma morale sur des croyances du XIIeme siècle .
Moi je ne crois pas que les sorcières volent la nuit sur des balais .On ne me fait pas avaler d’ autorité des couleuvres théologiques guère mieux fondées que cette histoire de sorcière .


Polaire
avatar
polaire
Installé
Installé

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 12/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par lucie le Sam 17 Nov 2007 - 15:03

Joss a écrit: Cela
Curieusement, ce n'est jamais ceux qui se préoccupent de la loi qui soignent les plaies.



C'est tout à fait vrai, ça.

Pour soigner les plaies et les blessures, il faut se salir les mains.
Celui qui veut les garder nettes ne peut pas soigner....
Celui qui n'entend pas les cris de soufrance peut rester intègre et basé sur des principes.

Je suis toujours étonnée et ravie de voir comment les soeurs ainées sont aussi celles qui ont le plus de compassion, et qui me disent le plus souvent d'aimer, d'aimer, et d'aimer encore. Et cela salit les mains, et cela oblige à apprendre à remettre ses certitudes en question.


Dernière édition par le Sam 17 Nov 2007 - 15:50, édité 1 fois

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Cécile le Sam 17 Nov 2007 - 15:47

"L 'église catholique campe sur des positions intransigeantes "

Le pape, et l'Eglise sont effectivement intransigeants.

L'Eglise indique le chemin de perfection, tout en sachant très bien que nul n'est capable de l'atteindre.
Certains diraient : il y a la théorie, et il y a la pratique, et cependant, ce n'est pas tout à fait cela.

Quand l'Eglise dit qu'il ne faut pas mentir, pas voler etc... qui le conteste ?
Quand elle dit qu'il ne faut pas tuer (sauf légitime défense), ce n'est pas contesté non plus, sauf pour les embryons.

J'ai vraiment du mal à comprendre que l'on accorde le statut de personne à un stade de son évolution plutôt qu'à un autre.
40 jours ?
10 semaines ?
ou plus...
Il me semble clair que la vie commence dès la fécondation (le mot est explicite) de l'ovule.

Evidemment, c'est plus commode de dire qu'on se débarasse d'un amas de cellules que d'un être humain.

Ceci dit, je partage entièrement les affirmations de Jo et Lucie sur la charité qui doit primer sur le jugement.

Les religieuses qui distribuent pilules et préservatifs ne sont pas excommuniés ! Dieu merci ! A moins que par quelques excités...

Jésus a dit : "Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" et pourtant Il savait parfaitement (!) que cela nous est impossible...!
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Fée Violine le Lun 10 Mai 2010 - 19:55

Etats-Unis : La moitié des enfants noirs ne naissent pas
L'esclavage aujourd’hui ?
ROME, Lundi 1er mars 2010 (ZENIT.org) - La moitié des enfants noirs ne naissent pas : ce constat inspire une réflexion sur le lien entre avortement dans la population noire des Etats-Unis et les séquelles de l'esclavage. Une synthèse de « Gènéthique ».

Trent Franks, le représentant républicain de l'Arizona a suscité des réactions aux Etats-Unis en déclarant que « la situation des Afro-Américains est pire aujourd'hui qu'elle ne l'était au temps de l'esclavage » et en dénonçant le nombre très élevé d'avortements parmi les Afro-Américaines. Si l'histoire de l'esclavage de millions d'Africains « a laissé des stigmates ineffaçables sur l'âme américaine [...] pourtant, la moitié des enfants noirs sont avortés. Les politiques d'aujourd'hui dévastent une partie beaucoup plus importante de la communauté afro-américaine que ne l'ont fait les politiques liées à l'esclavage » a affirmé Trent Franks.

Certains élus « vont même jusqu'à parler de génocide », à l'instar des organisateurs d'une campagne publicitaire à Atlanta où sur 80 panneaux géants apparaît le visage d'un enfant noir avec l'une des deux phrases suivantes : « Les enfants noirs sont une espèce menacée » et « Les femmes noires avortent leurs enfants trois fois plus que les femmes blanches ». Catherine Davis, de l'organisation Georgia Right to Life a ainsi déclaré en faisant référence à cette campagne : « Mon peuple se meurt, et personne ne s'en soucie. Et je veux que les gens voient ça ». En effet, dans l'Etat de Géorgie, « sur les 35 000 femmes qui se sont fait avorter en 2008, 21 000 étaient noires ». De plus, à l'échelle nationale, 37% des avortements sont effectués sur des membres de la communauté Afro-Américaine qui constitue 13% de la population américaine.

Les organisateurs de la campagne à Atlanta attaquent notamment Margaret Sanger, la fondatrice de l'association de planning familial Planned Parenthood, dont la plupart des cliniques sont situées dans des quartiers noirs. Là où les partisans du « droit des femmes à l'avortement » expliquent ce nombre disproportionné d'avortements dans la communauté noire en affirmant que « les grossesses non désirées sont beaucoup plus nombreuses dans ce groupe que dans les autres », pour beaucoup d'autres, ce taux traduit « les théories eugéniques auxquelles Sanger a souscrit dans les années 30 ». Un documentaire intitulé « Le génocide noir dans l'Amérique du 21e siècle » (Black Genocide in 21st Century America), sorti l'an dernier, établit un lien entre l'esclavage, l'eugénisme et l'avortement et circule dans les associations afro-américaines. Selon le film, la légalisation de l'avortement aurait été motivée par « des eugénistes blancs, dont Sanger, une icône féministe, pour détruire l'Amérique noire ». Ce film fait notamment apparaître Alveda King, la nièce de Martin Luther King, « qui dénonce 'le racisme de l'avortement' après avoir elle-même subi deux IVG ». Cette dernière avait déjà écrit ceci dans le Washington Times en 2009 : « Une majorité, peut-être aussi élevée que 75%, des cliniques d'avortement se situent dans des endroits à forte densité ethnique. Les apologistes de l'avortement diront que c'est parce qu'ils veulent servir les pauvres. Vous ne servez pas les pauvres, cependant, en prenant leur argent pour liquider leurs enfants ».

Source : Cyberpresse.ca (Richard Hétu) 28/02/10
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUGENISME

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum